Steve Aoki et l'artiste japonais Hiro Ando s'associent pour lancer le projet NFT Samurai Cats

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
11 janvier 2022 à 11h20
10
Samurai Cats
© Hiro Ando

Vous connaissez peut-être Steve Aoki comme DJ international, mais c’est aussi un fin collectionneur d’art sur tous supports. Sa dernière opération dans le monde des NFT découle d'une coopération avec l’artiste plasticien Hiro Ando. Nommée « Samurai Cats », elle consiste à la vente de 4 747 dessins virtuels minés sur la blockchain ethereum .

Grâce à la popularité des deux artistes, les chats guerriers s’arrachent sur la plateforme OpenSea à des prix qui démarrent autour de 500 euros l’unité.

Des Samurai Cats débarquent sur la plateforme OpenSea

La carrière d’un DJ EDM, ce n’est pas seulement presser des boutons et faire danser les foules. Steve Aoki se frotte aussi les mains avec de nombreux projets NFT qui lui ont rapporté quelques millions de dollars fin 2021. Samurai Cats, une collaboration avec l’artiste plasticien Hiro Ando et une équipe d’artistes numériques nommée The Noodle Gang, devrait également rapporter quelques billets à celui qui se définit comme un touche-à-tout du monde de l’art.

Les Samurai Cats sont, vous l’aurez deviné, des illustrations de félins déguisés en guerriers japonais, sérigraphiés par l’artiste Hiro Ando et son équipe. Pour l’heure, 4 747 de ces chats ont été minés sur la blockchain ethereum, et le projet connait une certaine popularité, en témoigne le groupe Discord dédié dépassant les 20 000 membres.

Il reste cependant de nombreux NFT à acheter sur le site d’enchères OpenSea, à un prix de base initial allant de 0,15 à 0,2 ETH, environ 450 euros à l’heure actuelle. Le public est également incité à participer au minage des NFT en téléchargeant un wallet MetaMask . Pendant quelques heures, le projet Samurai Cats a été le second plus vendu sur la plateforme OpenSea, un enthousiasme qui n’est toujours pas retombé.

Pour Steve Aoki, les NFT sont inarrêtables

Les objets d’art ont souvent la valeur qu’on leur donne. Steve Aoki le savait dès mars 2021, date à laquelle il présentait ses collaborations avec d’autres projets NFT. Selon lui, « les NFT sont un mastodonte que l’on ne peut pas arrêter ». En novembre 2021, il annonçait la création d’une (énième) plateforme d'enchères appelée « Odd Key », dirigée par Seth McFarlane, le réalisateur notamment à l'origine des séries American Dad et Family Guy.

Si le projet Samurai Cats suscite votre intérêt, vous pouvez faire un tour sur le Twitter qui rassemble ces félins numériques. S’il vous prend l’idée d’investir sur ces NFT, rendez-vous sur OpenSea .

Source : The Merkle

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
7
nicgrover
Ne mélangeons pas ART et NFT…
lefranstalige
Je suis un ultra-pro-Bitcoin… mais ça, les NFT de collection, je ne comprends pas. Quelqu’un peu m’expliquer?<br /> Je comprends l’intérêt des NFT pour vendre des personnages de jeux vidéos qu’on pourrait jouer sur des plateformes différentes mais le côté «&nbsp;collection&nbsp;», je en comprends pas.<br /> Pour l’instant, je compare ce genre de NFT au certificat de mariage. Avoir le certificat d’un JPEG sur internet, c’est un peu comme avoir le certificat de mariage avec un conjoint infidèle… On a un certificat mais tout le monde peut l’utiliser…
cfievet
Les gens collectionnent des choses diverses et variées depuis toujours.<br /> Tout ce qui a pu être numérisé l’a été (musique, livres, magazines…) et au passage beaucoup de supports physiques ont disparu (disquettes, K7 etc.)<br /> Dès lors, pourquoi serait-il difficile d’admettre que les gens vont commencer à collectionner des objets purement numériques ?<br /> Un NFT n’est pas un JPEG mais un token. Ce token est identifiable de façon unique sur une blockchain (contrairement aux bitcoins qui sont, eux, fongibles) et agit comme un titre de propriété, auquel on peut associer des fichiers (image, mais aussi musique, ticket de concert ou tout autre chose).<br /> Les NFT permettent donc non seulement de facilement collectionner, mais aussi (et c’est nouveau) de très facilement échanger/acheter/vendre, en toute sécurité, tous types de biens collectionnés. Les NFT peuvent avoir de nombreux usages mais, en matière de collection, ils sont une évidence.
pecore
Que les NFT puissent avoir une utilité pratique du fait qu’ils créent une rareté numérique et que chacun est unique, absolument. Mais en quoi cela leur donne cette valeur débile que certains token arrivent à atteindre ? Absolument rien si ce n’est que certains gogos sont près à payer les sommes demandées.<br /> Nombreux sont ceux qui espèrent que leur NFT prendra de la valeur et pour certains c’est ce qui arrivera mais comme toujours la grosse majorité y laissera des plumes.<br /> Mais déjà certaines communautés sont en train de s’élever contre l’emploi des NFT, comme la communauté des gamers qui ne veut pas que leur loisir devienne aussi un outil de spéculation. Ne lâchez rien les gars.
Peggy10Huitres
Vous connaissez peut-être Steve Aoki comme DJ international<br /> Non !<br /> Grâce à la popularité des deux artistes, - les chats guerriers s’arrachent - sur la plateforme OpenSea à des prix qui démarrent autour de 500 euros l’unité.<br /> Les NFTs n’ont pas finit de me faire rire …<br /> Si le projet Samurai Cats suscite votre intérêt<br /> No Thanks …
cfievet
Qu’est ce qui fait qu’un tableau de Picasso se vende des millions d’euros, ou qu’un album de BD (en papier) se vende 10000 fois son prix d’origine ?<br /> Les NFT n’ont inventé ni le principe de collection, ni le concept de rareté. Ils sont simplement un moyen différent (et objectivement plus pratique et plus sécurisé) de gérer la propriété d’un bien. C’est la raison pour laquelle le NFT est très adapté et très prisé des collectionneurs, nouveaux ou anciens.<br /> Personne ne nie qu’il y a beaucoup de spéculation sur ce marché. Mais ça ne devrait pas vous plonger dans un déni de réalité. Vous parlez de «&nbsp;certains gogos&nbsp;» qui achètent des NFT. Est-ce sérieux? Les NFT ont représenté en 2021 un marché de 27 milliards de $. Et ils s’exposent désormais dans les musées, tandis que les plus anciennes et prestigieuses salles de marché d’art (Sotheby’s, Christie’s) multiplient les ventes aux enchères à grand succès, montrant que les collectionneurs de haut de vol ont bien perçu cette évolution majeure.<br /> Tout cela relève des NFT de collections et d’art, et le jeu est un tout autre sujet, que vous mélangez allègrement. Mais là aussi, c’est une tendance lourde. Le Play2Earn va vite devenir la norme et la grande majorité des jeux seront basés, en toute logique, sur les NFT. Dans 4 ou 5 ans, je doute que vous trouviez beaucoup de jeux vidéo sans NFT.
pecore
J’avoue que l’art «&nbsp;classique&nbsp;» me laisse froid et que la spéculation autour a supprimé le peu d’intérêt que j’ai pu avoir pour la chose. Pour l’art moderne ou contemporain, c’est encore pire.<br /> Mais j’ai toujours associé l’idée de l’art à celle de talent, par ce qu’il en faut; De technique, fruit de nombreuses années d’étude ou de pratique; Et de travail, souvent long et minutieux, que l’on peut ressentir dans l’œuvre et qui lui donne en partie sa valeur.<br /> Or je ne vois rien de cela dans les NFT. De l’Art, on ne retrouve que l’aspect «&nbsp;unique&nbsp;» et la spéculation sordide. Je sais que la définition d’Art est magnifiquement floue et que de ce fait n’importe quel charlot un peu malin et avec un bon réseau peut d’auto-proclamer artiste. Mais aussi peu intéressé que je sois par le sujet je me refuse à réduire la notion d’Art au bruit que certains arrivent à générer sur les réseaux sociaux autour de leur bouse, ou plutôt leurs bouses car maintenant elles sortent à la chaine et au fric que d’autres sont prêts à mettre dedans.
galaxyexpress999
Le problème des NFTs est qu’ils tentent de créer une rareté là où il n’y en a pas, à la différence d’une oeuvre d’art ou d’une photo numérotée. C’est un outil de spéculateur pour créer des pyramides de Ponzi dont seule une minorité sortira enrichie, ce n’est pas un outil au service de la société civile et des créateurs, ceux qui le prétendent sont d’ailleurs quasiment toujours du côté des spéculateurs sans vergogne.<br /> Que Clubic en assure la promotion avec ce genre d’article me désespère d’ailleurs, ce projet d’Aoki est une énième arnaque.<br /> Pour le reste de vos explications, elles me rappellent un bien meilleur résumé : https://www.reddit.com/r/NFT/comments/n22lth/nfts_explained_simply/
pecore
galaxyexpress999:<br /> Pour le reste de vos explications, elles me rappellent un bien meilleur résumé : https://www.reddit.com/r/NFT/comments/n22lth/nfts_explained_simply/<br /> Excellent ! Je me demande aussi au bout de combien de temps un taré va acheter une vraie œuvre d’art ou un vrai objet ou document historique, le digitaliser sous forme de NFT puis le détruire afin qu’il ne reste plus que le NFT. Si ce n’est pas encore arrivé je suis sûr que certains y pensent.
galaxyexpress999
Sûr que Banksy est sur le coup…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La Russie va interdire le minage et l'utilisation de crypto-monnaie
Comme promis, le maire de New York a reçu son premier salaire d'élu en crypto
Opera lance son Crypto Browser Project, ancré dans le
Crypto.com piraté, des centaines de comptes touchés et plusieurs millions de dollars dans la nature
Rends l'argent ! Cacophonie et négociations après un vol de 3 millions de dollars en crypto
Selon une agence d'audit, les problèmes de piratage de crypto-monnaie sont liés à la centralisation
L'Espagne régule la promotion des cryptos, notamment par les influenceurs
Ledger et Fendi s'associent : votre portefeuille crypto devient un accessoire de mode
Coup de frein sur les cryptos : à Singapour, on veut stopper leur promotion auprès du grand public
Le Kosovo tire la prise des mineurs de bitcoin sur fond de crise énergétique
Haut de page