Piratages en masse, erreurs humaines : pourquoi l'Australie devient-elle le souffre-douleur des pirates ?

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
31 octobre 2022 à 11h30
5
© Pexels / Ben Mack
© Pexels / Ben Mack

L'Australie est victime de piratages à répétition qui, ces derniers temps, ont aussi bien touché un opérateur télécom d'envergure qu'un assureur de taille. Au-delà de l'inquiétude sur les données personnelles, la faiblesse du pays en matière de cyperprotection interroge.

Mais que se passe-t-il en Australie ? Le pays des kangourous est en proie à des attaques informatiques très importantes qui inquiètent la population, dont une grande partie a vu ses données fuiter sur le Web en l'espace de quelques semaines seulement. L'Australie, qui a sans doute sous-estimé la menace cyber de manière générale au cours des dernières années, souffre aujourd'hui de graves carences de main-d'œuvre.

14 millions d'Australiens ont vu leurs données piratées en à peine plus d'un mois

Ce lundi, l'Australie a été témoin d'une violation de données sensibles à la suite d'une attaque par ransomware. Celle-ci a touché une plateforme de communication utilisée par le personnel militaire et résulterait, comme souvent, d'une erreur humaine. Cette cyberattaque est loin d'être un cas isolé.

Ces dernières semaines, la population a été mise au courant du piratage subi par le deuxième plus gros opérateur télécom du pays (plus de 10 millions d'abonnés) et filiale de Singapore Telecommunications, à savoir Optus. Même chose pour le principal assureur australien, Medibank Private Ltd, également touché par une cyberattaque. Au total, 14 millions de clients ont vu leurs données (provenant notamment de dossiers médicaux) piratées, soit plus de la moitié de la population du pays, et ce, depuis le 22 septembre.

L'Australie fait face à de terribles carences de spécialistes de la cybersécurité. Les autorités australiennes, qui ont rouvert leurs frontières il y a moins d'un an, affirment traiter plus de 1 million de demandes de visa professionnel, avec de nombreux postes disponibles dans le secteur.

Renforcer la protection cyber : un processus qui prendra du temps

Rien ou presque ne va dans le sens de l'Australie ces temps-ci sur le plan de la sécurité informatique. Entre la plus grande facilité d'accès aux logiciels de piratage, le manque de main-d'œuvre et le défaut de sensibilisation de la population (dont on connaît l'impact sur les attaques), la situation est plus que délicate. Par ailleurs, le nombre de violations de données dans le monde a triplé en deux ans.

La tension est palpable au sein des entreprises australiennes, littéralement assaillies par des pirates qui ont très vite eu vent de leurs faiblesses. The Australian Cyber Security Centre (ACSC), l'ANSSI locale, a déclaré que le nombre de notifications de violation avait augmenté de 13 % entre 2020 et 2021, pour un coût total de 21 milliards de dollars. L'autorité est convaincue de voir cette évolution grimper encore cette année. Par conséquent, les primes d'assurance cyber australiennes explosent : +56 % en moyenne au deuxième trimestre.

L'Australie essaie de séduire les professionnels de la sécurité informatique. Certaines entreprises vont même jusqu'à proposer des primes incitatives de l'ordre de 50 % du salaire de départ. Le pays devrait mettre plusieurs années à combler son retard sur ce secteur. En attendant, il devrait encore être une cible prioritaire des pirates.

Source : Reuters

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (5)

bmustang
on sait bien d’où vienne ces attaques, le problème ici et l’état australien qui n’a rien entrepris en matière de cybersécurité ces dernières années, par contre, bruler le fric des contribuables australiens dans des contrats annulés comme les sous-marins français, les élus sont champions et imbattables.
vidarusny
peu importe la raison, c’est un vrai problème de sécurité dans tous les cas. La politique est toujours est raison de, pour tous les pays.
mcbenny
Les Australiens sont un peu des Bisounours aussi, ils vivent dans un monde à part, un peu déconnectés du reste de la planète. Ils pensent que tout va bien, et il est vrai qu’au quotidien, les choses sont plutôt détendues, beaucoup moins de stress qu’en Europe, une qualité de vie indéniable, mais le revers de la médaille c’est l’impréparation au reste du monde.<br /> Et effectivement, une pénurie de main d’oeuvre qualifiée impressionnante, un retard d’expérience de l’ordre de 4/5 and je dirais.<br /> Sans parler du retard dans la mode, la coupe mulet fait fureur ici-bas.
Belgarath
Le plus gros problème des Australiens : Ce sont des Anglais, éduqués et vivant comme des Américains. Tout pour plaire.
oximini
Z’avaient qu’à pas refuser notre contrat de sous-marins
Voir tous les messages sur le forum