🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Campus Cyber, le vaisseau amiral de la cybersécurité française, ouvrira ses portes en février 2022

22 octobre 2021 à 16h00
7

Destiné à devenir le lieu totem et multifonctions de la cybersécurité, le Campus Cyber prépare son lancement. Le succès serait tel que Michel Van Den Bergue, son patron, évoque déjà la possibilité d’une extension au micro de Clubic. Interview.

Initié par le président de la République, le Campus Cyber se destine à devenir le « lieu totem de la cybersécurité ». Le lieu doit réunir les acteurs, grands et petits, de la sécurité numérique pour aider la France à franchir un nouveau palier en la matière. Pour cela, des start-up, entreprises et grands groupes collaboreront avec l’État et d'autres organismes dans un bâtiment flambant neuf de 26 000 m², du côté de Paris La Défense. Outre la mobilisation, la formation et l’innovation, le Campus Cyber se veut un lieu opérationnel où le partage des données devra conduire à de meilleures détection et réponses aux menaces.

Michel Van Den Berghe, ancien patron d’Orange Cyberdéfense et président du Campus Cyber, explique sa stratégie pour faire de ce lieu le vaisseau amiral de la cybersécurité française.

Michel Van Den Berghe © Alexandre Boero pour Clubic
Michel Van Den Berghe, aux Assises de la sécurité 2021 (© Alexandre Boero pour Clubic)

L'interview Campus Cyber de Michel Van Den Berghe

Clubic - En quelques mots, pour nos lecteurs qui n'auraient pas encore entendu parler du Campus Cyber, pouvez-vous nous rappeler ce dont il s'agit ?

Michel Van Den Berghe - Le Campus Cyber est un lieu totem qui va rassembler l'ensemble de l'expertise française en termes de cybersécurité. Cela comprend des grands groupes, des PME, des start-up, des écoles, l'État, des acteurs institutionnels. 1 500 experts viendront y travailler au quotidien, pour démontrer l'expertise de la France en termes de cybersécurité, et aussi pour montrer une autre image de ce secteur, pour le rendre plus attractif et pour monter des projets ensemble. C'est mieux que de lutter contre la menace chacun dans son coin !

"80 sociétés ont décidé de s'implanter et de mettre des ressources sur ce Campus Cyber"

Combien de membres composent, à ce jour, le Campus Cyber ?

Nous avons 112 membres actionnaires de la société qui va gouverner le lieu. L'État est l'actionnaire majoritaire, avec 45% du capital de l'entreprise. Ensuite, nous avons les membres partenaires, qui n'ont pas voulu entrer dans l'actionnariat mais soutiennent le Campus Cyber par une cotisation annuelle. Ce n'est pas juste du sponsoring : chaque partenaire verse 20 000 euros par an et peut se livrer à des prestations à l'intérieur du Campus Cyber. Enfin, nous avons des résidents : 80 sociétés ont décidé de s'implanter et de mettre des ressources sur ce Campus Cyber.

Quels seront les événements auxquels on pourra prendre part au sein du Campus Cyber, qui se destine à être un multifonction ?

Exactement, on veut que ce soit le vaisseau amiral de la cybersécurité en France. Ce Campus, on en fera ce que les membres décideront d'en faire. Nous voulons essayer d'ouvrir mi-février, voire début février, et fêter son inauguration un peu avant par le président de la République. Il y aura un auditorium de plus de 120 places, une salle de réunion de plus de 250 places, un hall d'accueil avec un écran gigantesque. Tout en haut, on retrouvera un rooftop pour accueillir certains « VIP », et nous avons un peu plus de 2 000 m² dédiés aux espaces collaboratifs, justement pour créer des projets entre les différents adhérents et membres du Campus Cyber.

Campus Cyber concept © Alexandre Boero pour Clubic
Voilà à quoi ressemblera le Campus Cyber, à son ouverture (© Campus Cyber)

En termes de contenus, qu'est-ce qui ressortira de ce Campus Cyber ?

Nous lançons 9 groupes de travail orientés autour de la « threat intelligence » (identification de la menace), de l'intelligence artificielle ou encore de la crypto-monnaie. Plus de 70 entreprises et 140 personnes travaillent dans les groupes de travail, en parallèle de la construction du Campus Cyber.

"On veut que ce soit un lieu opérationnel, où les gens viennent travailler au quotidien"

Tout cela va aider à façonner le modèle économique du lieu ?

Clairement. Ce que nous ne voulions pas, c'était créer un endroit qui ne serve qu'à faire des manifestations. On veut que ce soit un lieu opérationnel, où les gens viennent travailler au quotidien. Pour moi, le but est que lorsque des entreprises mettent une partie de leur équipe, celle qui ne sera pas venue sur le Campus Cyber demandera à y venir. Nous voulons rendre le lieu extrêmement attractif à tous les niveaux, pour aussi donner envie aux jeunes de faire ce métier de la cybersécurité, parce qu'on le sait tous : on manque cruellement d'expertise.

Des start-up et entreprises pourront donc être directement présentes physiquement sur le Campus Cyber. On peut y voir un parallèle avec un lieu comme Station F ?

Nous n'accueillerons que des acteurs de la cybersécurité. A ce jour, il doit nous rester seulement une vingtaine de postes de coworking à commercialiser. L'immeuble est aujourd'hui plein et on réfléchit déjà à une extension, dans les Yvelines, pour accueillir de nouveaux membres.

"On réfléchit déjà à une extension"

Le Campus Cyber est d'ailleurs situé tout près de Paris La Défense, un lieu stratégique...

Tout à fait. Pour l'extension, on imagine quelque chose dans une forêt, très horizontal, avec de nombreux espaces verts. Nous serions à 20 minutes du Campus de La Défense grâce à la nouvelle ligne EOLE (le prolongement du RER-E), qui permettra par exemple à certains de travailler sur un lieu le matin et sur l'autre l'après-midi.

Quels sont les derniers détails à régler avant l'ouverture début 2022 ?

Campus Cyber emplacement © Campus Cyber
Emplacement du Campus Cyber (© Campus Cyber)

Il reste encore plein de choses à faire. Aménager 26 000 m² en 4 mois va être extrêmement tendu. C'est pour cela que l'on commence à réfléchir à ce qu'on va pouvoir rendre opérationnel sur le Campus Cyber en parallèle des travaux d'aménagement. La priorité immédiate, c'est d'accueillir les gens début février dans le Campus Cyber et faire en sorte que les gens puissent commencer à travailler ensemble.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
norwy
Très intéressant, espérons que ce soit à la hauteur des enjeux mondiaux dans ce domaine.
Cynian90
Tout à fait ! Je me demande si les propagandes en ligne de Chine et de Russie seront aussi au menu ? Si l’organisme arrivait à coordonner les entreprises du secteur il y aurait moyen de développer de nouveau outils sur ce front, la libération de Clubic est en route !
Baxter_X
Quoi ??
Cleindori
Cool ! On doit deviner où est la taupe russe, ricaine et chinoise ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Black Friday VPN : votre futur VPN se trouve sûrement dans une des offres de Cyberghost, NordVPN ou Surfshark !
37 % des smartphones Android auraient une puce vulnérable et pourraient se faire espionner à leur insu
Le Black Friday bat son plein chez NordVPN, le moment idéal pour un abonnement à prix choc !
Cyber-espionnage d'État : comment Apple veut informer les utilisateurs ciblés
Windows Defender montre les dents ! Il est parmi les meilleurs antivirus de 2021 selon AV-TEST
Antivirus pas cher pendant le Black Friday : pourquoi céder aux offres d'Avira jusqu'à -60% ?
NordVPN vous gâte pour le Black Friday : pourquoi succombe-t-on à cette promotion immanquable ?
Black Friday chez PureVPN : bénéficiez de prix jamais vus avec un code Clubic exclusif !
Black Friday : le très performant antivirus d'Intego à prix cassé, pour une sécurité Mac inviolable
Profitez des offres spéciales Black Friday sur les suites antivirus signées Norton
Haut de page