Le premier microprocesseur commercial a 50 ans aujourd'hui (et c'est un Intel)

15 novembre 2021 à 11h05
11

Le processeur 4004 d'Intel fête son 50e anniversaire. Lancé en novembre 1971, il est à jamais le premier microprocesseur à avoir été disponible dans le commerce.

Débutons la semaine avec un petit peu d'histoire, si vous le voulez bien. Les férus de processeurs et amateurs de technologies vintage vont en tout cas être pris par la nostalgie, puisqu'Intel célèbre officiellement, ce lundi, le 50e anniversaire de l'Intel 4004. Car c'est bien le 15 novembre 1971 que l'entreprise américaine, concurrente historique d'AMD, lança le premier microprocesseur programmable disponible à la vente. La technologie de l'époque fut à la base des avancées les plus folles que nous connaissons aujourd'hui. Revivons un peu l'histoire.

Le microprocesseur Intel qui a changé le monde

Avant de revenir sur la genèse du processeur 4004 d'Intel, il faut avoir conscience que cette technologie désormais quinquagénaire a, comme le décrit aujourd'hui l'entreprise, « ouvert la voie aux microprocesseurs informatiques modernes ». Les microprocesseurs œuvrent au fonctionnement des plus puissantes technologies de notre ère, comme le Cloud, l'intelligence artificielle, l'informatique et la connectivité dans son ensemble.

Le processeur 4004 se pose aujourd'hui en vrai pionnier des microprocesseurs. À l'époque, le public fut fasciné de voir que des circuits intégrés si complexes pouvaient tenir sur une petite puce de la taille d'un ongle. Personne, il y a 50 ans, ne pouvait s'imaginer que le processeur serait à la base d'objets du quotidien désormais, comme un appareil photo , un smartphone , un ordinateur , un lecteur MP4 et autres. Le microprocesseur aura enclenché une véritable évolution technologique, en instaurant une méthodologie de conception logique et aléatoire, aboutissant à la création des puces que l'on retrouve, aujourd'hui, dans nos appareils modernes.

« Cette année marque le 50e anniversaire de la puce 4004. Pensez à tout ce que nous avons accompli au cours de ce demi-siècle. C'est un moment sacré pour la technologie. C'est ce qui a fait décoller l'informatique ! », tient à rappeler le P.-D.G. d'Intel, Pat Gelsinger.

Et dire que tout est parti d'une calculatrice d'ingénierie

Le processeur 4004 fut lancé dans le commerce en 1971, en grande partie grâce au travail de trois ingénieurs Intel : Stan Mazor, Marcian Hoff (que l'on surnomme Ted Hoff) et Federico Faggin. Ce dernier avait déjà conscience, il y a plus d'un demi-siècle, du potentiel des microprocesseurs. « En 1970, il était évident que les microprocesseurs allaient changer la façon dont nous concevions les systèmes, en passant du matériel au logiciel. Mais la vitesse à laquelle les microprocesseurs se sont développés au fil du temps et ont été adoptés par l'industrie a été vraiment surprenante », a-t-il déclaré en marge de cet anniversaire.

Il ne faudra pas oublier que tout a commencé en 1969, lorsque le Japonais Nippon Calculating Machine Corp demanda à Intel de lui concevoir une espèce d'ensemble de circuits intégrés dans le cadre du développement de son prototype de calculatrice d'ingénierie, la fameuse Busicom 141-PF. À l'origine, les plans prévoyaient 12 puces personnalisées. Sauf que Marcian « Ted » Hoff, Federico Faggin et Stan Mazor ont fait fonctionner leur génie en mettant au point un ensemble de quatre puces, d'où le nom de 4004 pour cette CPU.

Avant la conception du microprocesseur 4004, le seul moyen d'obtenir une puissance de traitement équivalente était de combiner plusieurs ordinateurs, qui prenaient une place qu'on vous laisse imaginer. Puis s'est lancée la course à la miniaturisation, bien au-delà du 4004. Genevieve Bell, Senior Fellow d'Intel, se souvient que « le 4004 était si révolutionnaire qu'il a fallu environ cinq ans à Intel pour apprendre aux ingénieurs comment construire de nouveaux produits basés sur les microprocesseurs ».

Du microprocesseur de la calculatrice de bureau aux derniers Intel Core de 12e génération, Intel n'a cessé d'innover durant ces cinq décennies. Désormais, l'entreprise voit encore plus loin, avec des recherches dans l'informatique quantique et la solution cryogénique Intel Horse Ridge II, ou l'informatique neuromorphique (qui s'intéresse davantage aux fonctions du cerveau humain) avec la puce Intel Loihi 2. Après tout, l'imagination est sans limites.

Quelques jours après le test du processeur Core i9-12900K, vaisseau amiral de la nouvelle gamme Intel, nous vous proposons de découvrir ce que nous réserve une déclinaison sur le papier plus modeste, mais aussi et surtout bien plus accessible. Alors que le Core i9-12900K s’adresse à un public fortuné et fort peu nombreux, le Core i5-12600K, meilleur marché, doit concerner bien plus d’utilisateurs… et de joueurs.
Lire la suite

Source : Intel

Voir les 11 commentaires sur le site

Articles récents