🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Airbnb : 50 nouvelles fonctionnalités débarquent sur la plateforme pour affronter l'hiver

10 novembre 2021 à 08h54
12
Airbnb 2021 Winter © Airbnb
© Airbnb

De plus en plus imposant en nombre d'utilisateurs et d'hôtes, Airbnb continue de faciliter l'accès au voyage, avec plusieurs dizaines de nouvelles fonctionnalités. Clubic a sélectionné pour vous les meilleures d'entre elles.

Airbnb vient d'enfiler ses habits pour l'hiver. Et la plateforme californienne sera très bien couverte. Brian Chesky, le patron et cofondateur du géant de la réservation communautaire de logements en ligne, a dévoilé mardi après-midi les grandes lignes de ce à quoi va ressembler Airbnb pour les prochains mois. Après sa mise à jour historique du printemps dernier, la plateforme a encore frappé fort, avec 50 nouvelles fonctionnalités et améliorations destinées à faciliter l'accueil des voyageurs et à mieux répondre à leurs besoins. Les hôtes, eux, n'ont pas été oubliés, loin de là. Découvrons quelques-unes des nouveautés.

Les hôtes vont avoir l'esprit un peu plus tranquille

Nous parlions tout à l'heure des hôtes Airbnb, c'est-à-dire toutes celles et ceux qui louent leur logement aux utilisateurs. Ils sont aujourd'hui 4 millions dans le monde. Pour offrir une protection complète à ses hôtes, Airbnb lance AirCover.

Ce module gratuit offre toute une panoplie d'avantages aux hôtes, de la protection contre les dommages à l'assurance responsabilité civile (à hauteur de 800 000 euros pour les deux), en passant par la protection contre les dommages causés par un animal et la protection contre les pertes de revenus en cas d'annulation d'une réservation due à un dommage.

La protection AirCover ne s'arrête pas là et propose aux hôtes un accompagnement financier pour pallier les frais engagés par ces derniers en cas de nettoyage en profondeur. Le délai de signalement des dommages est porté à 14 jours, et les remboursements en cas de dommage causés par les voyageurs promettent d'être plus rapides (9 jours en moyenne).

Des logements à l'accessibilité grandement renforcée

Airbnb continue de développer son élasticité en faveur de ses clients. Après avoir lancé avec succès « Je suis flexible » plus tôt cette année (fonctionnalité utilisée plus de 500 millions de fois), voilà que la plateforme va encore plus loin. « Je suis (encore plus) flexible », nous dit Brian Chesky. Et il est dans le vrai. Alors qu'il était possible de rechercher un appartement sur une plage de dates allant jusqu'à six mois, celle-ci est désormais étendue à 12 mois. Airbnb en profite aussi pour inclure quatre nouvelles catégories de logements : Pleine nature, Près des pistes (de ski, vous aurez deviné), Luxe et Atypiques.

La plateforme a considérablement amélioré son algorithme de traduction, avec une nouvelle technologie, Translation Engine, qui traduit automatiquement les commentaires et les descriptions des logements, et ce dans 62 langues. Le côté pratique de la chose est qu'il n'est plus nécessaire de cliquer sur un bouton pour opérer la traduction. Et la qualité de la traduction a aussi été revue à la hausse.

Airbnb fonctionnalités 2021 © Airbnb
Quelques-unes des nouvelles fonctionnalités d'Airbnb (© Airbnb)

L'accès aux logements Airbnb est renforcé avec le contrôle de l'accessibilité. L'application propose aux voyageurs vivant avec un handicap de trouver un logement adapté bien plus facilement, à l'aide de 13 critères, comme la recherche d'un logement avec une « entrée de plain-pied » ou avec une « largeur de l'entrée de la chambre supérieure à 81 centimètres », etc.

De très nombreuses autres fonctionnalités ont été mises en place par Airbnb, dont l'application est, il faut le dire, de plus en plus complète et accessible au plus grand nombre, renforçant un peu plus sa position de plateforme incontournable pour la réservation de logements en ligne.

Source : Airbnb

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
12
Jean66
Airbnb France a déclaré un chiffre d’affaires de 16,02 millions en 2020 et payé 204 662 € d’impôt sur les bénéfices en 2020.<br /> Ils méritent aucune attention .
norwy
Airbnb est un service nuisible fait par des nuisibles pour des nuisibles qui veulent faire du fric et profiter sur le dos des régions, des villes, des hôtels, des quartiers, des copropriétés sans assumer la moindre conséquence.<br /> L’image de voyageurs sympas qui débarquent pour faire vivre le quartier et découvrir la culture est un mirage pour les naïfs : du pognon, du bruit et des emmer… !<br /> Vivement que ça ferme…
kroman
Top et toujours mieux !<br /> Ça fait des années que je réserve mes logements de vacance et aussi parfois boulot sur Aibnb. Bien content que l’époque ou on n’avait que le choix entre des hôtels ou des maisons sans reviews soit révolue !
JohnLemon
@kroman @norwy La Nuance est demandée d’urgence à l’accueil, la Nuance, merci x)
Blackalf
C’est vrai qu’entre le pas content,0 et le très content,10, il est difficile de se faire une idée. ^^
benben99
Une grosse boîte américaine qui veut pas payer d’impôt en France ou a peine des poussières…<br /> Faut vraiment avoir aucun scrupule pour utiliser ce type de services.
Augusto
Perso je fais les deux, voyageur et hôte, et autant en tant que voyageur j’ai rarement été déçu, autant en tant qu’hôte, sur l’été dernier… Ben tant que ça va, c’est une plateforme de mise en réseau comme une autre, par contre, quand il y a un problème, leur politique de «&nbsp;lisez les petites lignes c’est marqué qu’on va vous la mettre profond&nbsp;» fonctionne très TRES bien.<br /> Bon, du coup maintenant que j’ai eu une année de roulement de voyageurs dans la casa, je passe en direct, et c’est mon assureur (vieux, pécore, moustachu, agricole, fiable.) qui va gérer en cas de litige. Mon assureur et une équipe de Tchétchènes enfermés dans une cave depuis 6 ans et nourris avec un yaourt par semaine. Voilà.
Voigt-Kampf
La faute à qui ? Pour avoir discuté avec un proposant un hébergement, c’est la seule solution viable et encouragée par les autorités locales pour rameuter du touriste.<br /> Avec la politique Gîte de France, on est pas aidé.
Proutie66
Parce que bien sûr, les touristes n’existaient pas en France avant AirBnb.<br /> «&nbsp;Pour avoir discuté avec&nbsp;». On dirait du BFM tv !
sebsti
à ceux qui disent que les hôtes sont là pour faire du fric, c’est pas faux, mais pour ce qu’on gagne c’est largement mérité! Airbnb prends des frais à l’hôte, Airbnb prends des frais aux voyageurs, ensuite l’hôte est taxé (environ 1/3 des gains). En revanche quand le logement est loué pour 1 nuit et que ça change tous les jours pendant des semaines, tous les jours on doit faire le ménage, laver les draps, repréparer l’appartement de fond en comble! et en plus de tout ça, il y a les voyageurs indélicats, qui cassent, volent, abime…et Airbnb est rarement là pour nous…il sait de toutes façon qu’il est ultra majoritaire et que même si il nous aide pas on va continuer! alors oui on est là pour gagner de l’argent mais comme toutes personnes qui se lève le matin pour aller travailler avec souvent beaucoup plus de soucis !
Voigt-Kampf
Et ? Est-ce que tu as lu ce que j’ai écrit au lieu de vouloir me bâcher ?<br /> On dirait du Hanouna !
jakadi
j’ai été à new york, et j’ai payé 150 euros la nuit l’appartement à time square au lieu de 300 euros la nuit dans un hotel dans le queens (surface équivalente)<br /> Alors oui j’aime être un tel nuisible !<br /> Mais nuisible à quoi ? Pas au macdo (et quelques fois les restos) d’à côté, ni au Moma, ni aux compagnie aériennes, . Juste aux hôteliers trop rapaces pour diminuer leur tarif.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Free ne veut pas de la fusion TF1-M6 et met en doute la compétence des autorités françaises pour décider de sa légalité
Amazon refuse les cartes Visa britanniques à cause de frais bancaires trop élevés : demain en France ?
Rémunération des droits voisins : Google et l'AFP ont trouvé un accord
Apple lance la bêta de Business Essentials, un service destiné aux PME
Les Frenchies de Mon Petit Placement lèvent 6 millions d'euros
Haut de page