ADP (Aéroports de Paris) perd 50% de son chiffre d'affaires et prédit une très lente reprise du trafic aérien

29 juillet 2020 à 09h13
15
Hall K Terminal 2 Aéroport Paris-CDG © Groupe ADP
Hall K Terminal 2 Aéroport Paris-CDG (© Groupe ADP)

Le groupe, qui exploite les trois grands aéroports franciliens, estime que le trafic ne reviendra pas à la normale avant sept ans. La crise sera longue.

ADP (Aéroports de Paris) a publié, lundi 27 juillet, ses résultats du premier semestre 2020, et autant vous dire qu'ils sont conformes à l'ampleur et à l'impact de la crise de coronavirus sur le secteur aérien depuis le début de l'année : désastreux. Le groupe n'offre pas de bons résultats ni de bonnes perspectives, avec des effets sur le trafic, et donc sur l'activité des aéroports dont il a la gestion, qui s'étendront jusqu'en 2024, voire 2027.

Un chiffre d'affaires en baisse de 46,5% sur le premier semestre !

Sur les six premiers mois de l'année 2020, avec un semestre arrêté au 30 juin, ADP a généré un chiffre d'affaires consolidé de 1,17 milliard d'euros, affichant une baisse colossale de 46,5% sur un an. Au premier semestre 2019, le groupe faisait état d'un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros.

Cette donnée est évidemment consécutive à la brutale chute du trafic aérien, et donc de la circulation des voyageurs dans les terminaux et halls des aéroports. Le groupe ADP (qui comprend la gestion d'une quinzaine d'aéroports) a enregistré une baisse du trafic de 57,5% sur le premier semestre, avec 48,2 millions de passagers. Pour Paris Aéroport (Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly), la chute est encore plus brutale : -62,2%, à 19,8 millions de passagers.

Les Aéroports de Paris au soutien des compagnies aériennes 🛬

L'exonération de la redevance de stationnement des avions et celle des loyers a coûté 23 millions d'euros à Aéroports de Paris sur le premier semestre 2020.

Alors que le résultat net part du groupe était positif au S1 2019 à 250 millions d'euros, celui-ci a baissé de 793 millions d'euros, à -543 millions d'euros au premier semestre 2020. Certains éléments sont rassurants comme la trésorerie du groupe, qui s'élevait à 2,8 milliards d'euros le 30 juin. « Le groupe n'anticipe pas de difficultés de trésorerie à court terme », informe l'entreprise, tout de même rassurante.

Un impact de 2 à 2,5 milliards d'euros redouté sur l'ensemble de l'année

Pour l'heure, la reprise de l'activité reste très lente sur les aéroports du groupe ADP. À Paris-Charles de Gaulle, deuxième aéroport européen, le flux de passagers quotidiens était d'environ 50 000 à la mi-juillet, « ce qui correspond à peu près entre 20 et 25% de ce que nous avions au même jour de l'année », nous confiait récemment le directeur général de l'aéroport, Marc Houalla.

À Paris-Charles de Gaulle, seuls les terminaux 2E porte K, 2F et 2AC restent ouverts pour gérer le trafic commercial de passagers. Du côté de Paris-Orly, où le trafic commercial fut totalement à l'arrêt en avril et en mai et ce jusqu'à la fin du mois de juin, seuls Orly 3 et Orly 4 ont repris du service.

Et les perspectives à moyen et long terme ne sont pas très réjouissantes. « C'est la première fois depuis 50 ans que le trafic aérien connaît un à-coup aussi brutal et il est avéré que le rétablissement sera très progressif : un retour au niveau de trafic de 2019 à Paris est anticipé entre 2024 et 2027 », prévient Augustin de Romanet, Président-directeur général d'Aéroports de Paris - Groupe ADP.

Alors qu'il faudra donc prendre son mal en patience, Paris Aéroport anticipe une baisse du trafic de 63% sur l'ensemble de l'année 2020, et un impact sur le chiffre d'affaires qui serait compris entre 2 et 2,5 milliards d'euros. Soit la moitié des revenus annuels des aéroports.

Source : Groupe ADP

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
14
cirdan
Dans l’immédiat, mais ça n’est sans doute que partie remise.
kroman
Quand pour les USA ? J’attends impatiemment de prendre mon billet !
Relo
J’aime beaucoup l’économie, et la transition vers l’après covid 19 est intéressante pour ce secteur.<br /> Cependant, je ne vois le lien avec Clubic qui est un site plutôt orienté nouvelle technologie. La ligne éditoriale ne glisserait elle pas ?
notolik
Si, ils le seront, et plus encore. Perso si je dois acheter un truc qui a (mal)heureusement perdu temporairement de la valeur, j’exploite le truc à fond.<br /> Autoroutes, aéroports même combat, il va y a voir des clauses hallucinantes défavorables à nous. Le Covid va juste rendre l’arnaque encore plus rentable.
Peter_Vilmen
Manquerait plus qu’ils les donnent gratuitement vu qu’ils ne rapportent plus rien
sami17220
Comme ils sont en perte d’activité et que les Chinois ont du cash et peuvent attendre la reprise, c"est le moment avec la complicité de Macron, de faire une encore plus belle affaire en achetant moins cher. On a déjà perdu une partie d’Alsthom qui produisait les turbines pour nos navires de guerre au profit de General Electric, comme cela quand elles seront à remplacer, on dépendra du bon vouloir des US, encore Macron dans l’histoire.
Helios
Les mecs privatisent des monopoles, c’est vraiment une trahison des gouvernements
Veronicalorie
je pense que le (re)démarrage prendra du temps mais qu’une fois lancé, on repartira de plus belles. Impossible d’arrêter les gens de voyager. Il y aura sûrement une prise de conscience de leur part niveau écologie mais on ne peut pas tout arrêter du jour au lendemain.
koalalefou
Juste pour information, les chinois n’ont pas tant de cash que cela, voir quasiment plus. La finance grise (shadow banking) faisant des ravages en Chine, les entreprises et les administrations locales et régionales sont très endettés (elles dépassent pour certains segments de l’économie, les dettes européennes, largement). Et ce serait politiquement très peu rentable de vendre, à prix bradés, les aéroports, ça serait une mort politique.
aladin_78
+1<br /> Ces entreprises nationales nous appartiennent a NOUS tous. Nous les avons finance depuis des décennies et ce n’est pas a l’Etat de decider sous la pression de Bruxelles de les vendre sans notre accord. L’Etat c’est nous!
Helios
Le plus grave dans cette histoire c’est que ça créé des rentes pour les copains.<br /> Gérer des autoroutes ou des aéroports alors qu’il y a pas de concurrence, c’est créer des rentes. Pour des mecs qui se prétendent libéraux c’est un comble. Ils privatisent sans libéraliser puisque bien sûr on ne peut pas libéraliser ce genre d’infrastructures. Se faisant, ils créent des monopoles privés plutôt que des monopoles publics tout en parlant de libre marché. C’est la corruption absolue !
PierreJean
Aéroports de Paris souffre de la médiocrité et de la mégalomanie de son Etat-major. Mégalomanie ? pendant des années son obsession était d’atteindre les 100 millions de passagers au total pour Orly et Roissy. C’est fait… maintenant il faudrait un nouveau terminal à Roissy (le T4) pour 25 ou 30 millions de passagers supplémentaires ! Alors que le terminal 1 de Roissy a été rénové au lieu d’être rasé pour construire un nouveau mieux adapté, que la rénovation du terminal B de Roissy II traîne depuis des années, qu’une desserte de qualité en transport en commun pour Roissy est attendu depuis… 1974. Mégalomanie ? avec des investissements hasardeux en Turquie, au Kazakhstan et en Inde après avoir laissé tombé une juteuse participation dans l’aéroport de Pékin…<br /> Heureusement le covid est là et va imposé aux dirigeants d’ADP la modestie.<br /> Espérons que cet argent dilapidé ne sera pas de trop de poids sur l’emploi au sein du groupe.<br /> Suggérons à ADP une solution à cette crise : moins mais mieux ! Moins de passagers mais avec une recette unitaire plus élevée et une meilleure qualité. Recette qui vaut pour Air France.
notolik
Plus que le monopole ce sont les clauses de ouf dans les contrats. C’est dingue que l’état soit capable de signer des trucs aussi défavorables… Mais il l’a fait, l’a refait et le refera sans aucun doute.
televore
Quand c’est justement le moment de réduire drastiquement les voyages en avion pour sauver la planète, non macron subventionne le secteur aérien à coup de milliards pour ne rien changer… alors que le secteur représente 12% des émissions mondiales : https://reporterre.net/EN-BEDE-L-avion-un-secteur-qui-doit-beaucoup-decroitre?fbclid=IwAR0AeqK1CHlpLhtVeIE6SIdYuwYu5tDu-dm9x4T3fIGieNsmqgv5g0kyRiQ<br /> On va tous se crasher à force de détruire la nature et le climat… les canicules, les incendies en australie, en sibérie, le coronavirus (car le virus vient de la consommation d’animaux sauvages) ne sont rien face aux crises qui arrivent. Mais prenez l’avion et dormez bien dit macron… Cela fait longtemps que je ne prends plus l’avion sachant qu’il va tuer des gens et qu’on peut s’en passer…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Gigabyte transforme les dissipateurs de ses nouveaux SSD en étiquettes « cuivrées »
Microsoft signe un contrat Cloud (et autres) longue durée avec la multinationale PepsiCo
Grâce aux soldes, bénéficiez d'une belle réduction sur le Samsung Galaxy Note 10 !
Soldes d'été : belle promotion sur l'Apple iPad wifi + cellular chez Amazon !
Forfaits mobiles : Sosh lance un nouveau forfait 60 Go à 13,99€/mois pour les Soldes
The Last of Us Part II: plus de 2300 personnes ont travaillé sur le jeu de Naughty Dog
La barre de son 2.0 JBL Link Bar Wifi / Bluetooth en baisse chez Darty pour les soldes
Top 6 des meilleures offres smartphone de cette 3e semaine de soldes !
Ubisoft : un RPG basé sur le Roi Arthur annulé car l'ancien directeur créatif n'aimait pas le genre
Nubia officialise le RedMagic 5S : une version plus performante du RedMagic 5G
Haut de page