L'UE s'inquiète des parts de marché de Microsoft

Alexandre Laurent
22 mars 2007 à 15h22
0
00FA000000471730-photo-logo-microsoft-stand-salon-2.jpg
La Commission européenne n'en a pas fini avec Microsoft... Neelie Kroes, commissaire européenne à la concurrence, a ainsi sous-entendu devant le Parlement européen que Microsoft continuait à gagner des parts de marché dans le domaine des serveurs grâce à certaines pratiques abusives. Son porte-parole, Jonathan Todd, avait déjà rappelé début mars les sanctions auxquelles s'exposait Microsoft en n'acceptant pas de se plier aux exigences de la Commission européenne.

« Microsoft gagne constamment des parts de marché, et c'est ce qui m'inquiète sur le marché des serveurs professionnels », a déclaré Neelie Kroes jeudi 22 mars. « Conséquence de vos pratiques abusives, votre entreprise enregistre des résultats positifs. De mon point de vue, cela n'est pas acceptable », a-t-elle ajouté.

Bruxelles estime que Microsoft détenait environ 35 ou 40% des parts du marché des systèmes d'exploitation pour serveurs en 1999, date à laquelle ont commencé les investigations de l'exécutif européen. Aujourd'hui, la firme de Redmond graviterait autour de 70 ou 75%.

Condamné en 2004 à près de 500 millions d'euros d'amende, Microsoft est depuis trois ans censé fournir à Bruxelles et à ses concurrents une documentation technique qui permettrait à ces derniers d'élaborer des logiciels pleinement compatibles avec Windows. Une nouvelle condamnation, assortie d'une amende de 280,5 millions d'euros, a été prononcée en juillet 2006 alors qu'aujourd'hui, Microsoft tente de faire annuler le premier jugement auprès de la Cour européenne de justice.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top