L'attaque de Sobig.F s'est limitée à la Chine

Par
Le 25 août 2003
 0

Malgré la mobilisation de nombreux experts en sécurité informatique, Sobig.F a réussi à se répandre ce week-end, concentrant ses attaques sur l'internet chinois

La Grande muraille de Chine n'a rien pu faire... Malgré la mobilisation de nombreux experts en sécurité informatique et des principaux éditeurs d'anti-virus, le ver Sobig.F, qui a infecté des millions de PC la semaine dernière, a réussi à lancer son attaque vendredi soir et à se répandre ce week-end, concentrant ses attaques sur l'internet chinois et touchant près d'un tiers des internautes de ce pays, encore peu sensibilisés aux protections contre les virus.

"Nous n'avons jamais rien vu de tel. Les gens, qui ne sont pas totalement conscients du danger, ouvrent leur courrier électronique et découvrent trop tard qu'il s'agit d'un virus", a déclaré à l'AFP Hao Ting, porte-parole de Beijing Rising Technology, une société de sécurité informatique.

Malgré les dégâts en Chine, l'impact de Sobig.f a toutefois pu être limité. Identifié dès le 18 août, ce virus devait lancer une attaque de grande ampleur vendredi soir, à 21 heures, contre des cibles encore non identifiées. Les experts informatiques avaient néanmoins cassé son code et s'étaient aperçu que cette attaque devait être relayée via une vingtaine de serveurs, dont la grande majorité (19) a pu être désactivée à temps.

Cette "semaine des virus" inquiète néanmoins les spécialistes, qui soulignent l'apparition de nouvelles techniques de propagation pour les vers et virus informatiques. Reste désormais à identifier et à lutter contre les petits malins qui en sont à l'origine...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top