Pas d’éclaircies dans le ciel de la publicité en ligne

09 août 2001 à 00h00
0
La société d'études Jupiter Media Metrix vient de revoir fortement à la baisse ses prévisions sur le marché de la publicité en ligne pour les années à venir.

La société d'études de l'Internet Jupiter Media Metrix a fortement revu à la baisse ses prévisions sur le marché de la publicité en ligne pour les années à venir.

Première mauvaise nouvelle qui confirme la crise actuelle que traverse le secteur, les revenus générés par la publicitésur la toile devraient atteindre 5,7 milliards de dollars pour l'année 2001, soit un chiffre très inférieur à la précédente prévision de 7,3 milliards.

Pour le moyen terme, Jupiter Media Metrix prévoit toujours une hausse du marché, qui devrait atteindre plus de 15 milliards de dollars en 2006, mais le cabinet d'étude revoit fortement à la baisse sa prévision pour 2005, qui chute de 16,5 milliards attendus à 12,9 milliards.

"L'incapacité des commerciaux à évaluer correctement la publicité en ligne a conduit à l'actuel ralentissement des dépenses publicitaires", a estimé Marissa Gluck, analyste chez Jupiter Media Metrix.

La publicité sur l'Internet devrait représenter 7% du marché total de la publicité en 2006, contre 3% en 2001, prévoit Jupiter.
Pour le cabinet d'étude, les principaux annonceurs viendront du monde des services financiers, suivis par ceux de l'automobile et des médias.

Enfin, dans le domaine plus général du marketing sur la toile, l'envoi de promotions ciblées par courrier électronique devrait dépasser, en terme de chiffre d'affaires, la stricte publicité en ligne, comme les bandeaux publicitaires sur des sites web.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Skyturn France effectue une levée de fonds de 1,5 MF
Les 20 bougies du PC
Jedi Knight II et le X-Wing
Des nouvelles de SiS
Site officiel pour Anno 1503
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Psion se désinteresse des terminaux grand public
Haut de page