Un sommet social de l'ONU dénonce le risque de fracture numérique

Jérôme Bouteiller
Publié le 29 juin 2000 à 00h00
Après la fracture sociale, l'ONU s'empare du concept de fracture numérique et dénonce l'apparition d'inforiches et d'infopauvres.

En déplacant les zones de création de richesse, la NetEconomie entraîne l'apparition de nouveaux clivages entre InfoRiches et InfoPauvres. C'est sur ce sujet que se sont rencontrés de nombreux intervenants internationaux au sein d'un sommet social des Nations Unies à Genève. "88% des utilisateurs de l'internet vivent dans les pays industrialisés contre 0,3% dans les pays pauvres", a souligné la ministre allemande de la Coopération économique et du Développement, Mme Heidemarie Wieczorek-Zeul, dans son intervention rapportée par l'AFP. Cette fracture numérique renforce l'écart entre pays riches et pauvres mais aussi entre personnes riches et pauvres au sein des pays occidentaux. Ainsi, une heure d'accès au Net revient à plus de 60 francs au Tchad contre seulement 5 francs en France, renforcant d'avantage les écarts.
Jérôme Bouteiller
Par Jérôme Bouteiller

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.