Microsoft lance officiellement Windows Virtual Desktop (mais qu'est-ce que c'est ?)

05 octobre 2019 à 10h00
0
Virtual Desktop

Microsoft a annoncé le 30 septembre dernier la commercialisation de son offre Windows Virtual Desktop (WVD). Le service est destiné à la virtualisation de postes de travail et d'applications en les exécutant à distance via le cloud Microsoft Azure.

Pas moins de 20 000 entreprises s'étaient inscrites à la bêta privée ouverte en mars 2019. L'application est désormais disponible pour Windows, Android, Mac et iOS.

Un mode multi-sessions pour Windows 10

WVD permet à l'utilisateur d'accéder à une interface de travail complète via un ordinateur, tablette ou smartphone. L'option multi-sessions est le produit phare de la solution, fournissant des interfaces de bureau à distance pour plusieurs utilisateurs connectés sur un même serveur Windows. Cette fonction succède à RemoteApp, stoppé par Microsoft en 2016.

L'utilisateur pourra également accéder à la suite Office 365 en virtualisation, les applications se comportant comme si elles étaient exécutées en local. Microsoft propose également la prise en charge des postes de travail sous Windows 7, qui bénéficieront de trois années supplémentaires de mises à jour de sécurité (jusqu'en janvier 2023). Microsoft allonge également la maintenance de Windows 10 jusqu'à 30 mois pour les versions Entreprise et Education.

Habituellement, chaque version de l'OS n'est maintenue que 18 mois après sa mise à disposition.

Microsoft met l'accent sur ses partenaires

La multinationale a fait l'acquisition en novembre 2018 de FSLogix, entreprise spécialisée dans la virtualisation des interfaces et applications. Cette technologie a notamment permis à l'éditeur d'optimiser les temps de chargement, de faciliter la migration des utilisateurs vers WVD et de proposer des solutions hybrides.

En outre, des partenariats sont en place pour étendre les capacités initiales de WVD. Microsoft s'est principalement rapproché de Citrix et VMware (virtualisation). Par ailleurs, CloudJumper (gestion des bureaux virtuels), Nerdio (automatisation des déploiements) et ThinPrint (services d'impression) seraient également impliqués dans le projet. Lors de sa conférence Ignite début novembre, Microsoft détaillera les solutions de stockage de ses partenaires qui sont conçues sur mesure pour WVD. Par exemple, un partenariat réalisé entre l'éditeur et Samsung permettra aux employés terrain de la firme d'accéder à Windows 10 et Office 365 au travers de Samsung Dex.

Enfin, Microsoft prévoit de rendre prochainement disponible un aperçu de la virtualisation de sa solution de groupe Teams, avec une intégration complète dans WVD.
Modifié le 05/10/2019 à 10h09
14 réponses
11 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top