Microsoft lance officiellement Windows Virtual Desktop (mais qu'est-ce que c'est ?)

05 octobre 2019 à 10h00
0
Virtual Desktop

Microsoft a annoncé le 30 septembre dernier la commercialisation de son offre Windows Virtual Desktop (WVD). Le service est destiné à la virtualisation de postes de travail et d'applications en les exécutant à distance via le cloud Microsoft Azure.

Pas moins de 20 000 entreprises s'étaient inscrites à la bêta privée ouverte en mars 2019. L'application est désormais disponible pour Windows, Android, Mac et iOS.

Un mode multi-sessions pour Windows 10

WVD permet à l'utilisateur d'accéder à une interface de travail complète via un ordinateur, tablette ou smartphone. L'option multi-sessions est le produit phare de la solution, fournissant des interfaces de bureau à distance pour plusieurs utilisateurs connectés sur un même serveur Windows. Cette fonction succède à RemoteApp, stoppé par Microsoft en 2016.

L'utilisateur pourra également accéder à la suite Office 365 en virtualisation, les applications se comportant comme si elles étaient exécutées en local. Microsoft propose également la prise en charge des postes de travail sous Windows 7, qui bénéficieront de trois années supplémentaires de mises à jour de sécurité (jusqu'en janvier 2023). Microsoft allonge également la maintenance de Windows 10 jusqu'à 30 mois pour les versions Entreprise et Education.

Habituellement, chaque version de l'OS n'est maintenue que 18 mois après sa mise à disposition.

Microsoft met l'accent sur ses partenaires

La multinationale a fait l'acquisition en novembre 2018 de FSLogix, entreprise spécialisée dans la virtualisation des interfaces et applications. Cette technologie a notamment permis à l'éditeur d'optimiser les temps de chargement, de faciliter la migration des utilisateurs vers WVD et de proposer des solutions hybrides.

En outre, des partenariats sont en place pour étendre les capacités initiales de WVD. Microsoft s'est principalement rapproché de Citrix et VMware (virtualisation). Par ailleurs, CloudJumper (gestion des bureaux virtuels), Nerdio (automatisation des déploiements) et ThinPrint (services d'impression) seraient également impliqués dans le projet. Lors de sa conférence Ignite début novembre, Microsoft détaillera les solutions de stockage de ses partenaires qui sont conçues sur mesure pour WVD. Par exemple, un partenariat réalisé entre l'éditeur et Samsung permettra aux employés terrain de la firme d'accéder à Windows 10 et Office 365 au travers de Samsung Dex.

Enfin, Microsoft prévoit de rendre prochainement disponible un aperçu de la virtualisation de sa solution de groupe Teams, avec une intégration complète dans WVD.
Modifié le 05/10/2019 à 10h09
17
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top