Audi ne développera plus de nouveaux moteurs thermiques

Stéphane Ficca
Par Stéphane Ficca, Spécialiste hardware & gaming.
Publié le 17 mars 2021 à 13h10
© Audi
© Audi

Parce que l'avenir appartient au « tout électrique », Audi ne va pas développer de nouveaux blocs thermiques.

Le constructeur aux anneaux va se contenter de faire évoluer ses blocs TFSI et TDI actuels.

Audi ne développera plus de moteur thermique

C'est dans le cadre d'une interview accordée au magazine Automobilwoche, que le patron d'Audi, Markus Duesmann, a confirmé que le constructeur ne concevra plus le moindre nouveau moteur thermique.

Audi n'abandonne pas (encore) pour autant ces bonnes vieilles énergies fossiles, mais le constructeur se contentera d'apporter des évolutions aux différents blocs déjà existants. En cause, la nouvelle norme Euro 7, particulièrement exigeante pour les motorisations essence et diesel.

Du côté de chez Audi, on a déjà largement amorcé le virage électrique. Plusieurs modèles sont déjà disponibles et un total de 20 véhicules environ sont attendus d'ici 2025.

Source : The Drive

Stéphane Ficca
Par Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming

Fervent amateur de jeux vidéo et de high-tech, spécialisé en Mega Man 2 et autres joyeusetés vidéoludiques ancestrales.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Fatima

Ce n’est pas grave il y a d’autre constructeurs .
Hors de question de passer à l’électrique avec tout ces contraintes et les augmentations de tarifs .

rexxie

Enfin ça commence à bouger, peut-être il y a de l 'espoir pour le climat et nos poumons après tout.

vidarusny

On pourra respirer si la chaine de production et l’utilisation économise en gaz de tout type… Pas sûr que de remplacer la combustion de pétrole par de la combustion de charbon soit meilleur pour nos poumons.

hylea12

c’est un début mais les voitures particulières ne représente que 20% de l’émission de CO2

Dimano

nos poumons et notre climat certainement.
Celui de ceux d’ou sera extra les matières premières nécessaire à la fabrication des batteries un peu moins.
cf afrique/pétrole

Beaucoup de flou ( à mon niveau) entour ce virage « écolo ». Gestion des ressources, gestion humaines…
Nous n’avons pas changé ni évolué dans notre façon de faire et de voir les choses.

Remoss

Je ne sais pas vous…,
mais perso, je n’entends parler que de la mise sur le marché d’un nombre incroyable de nouveaux véhicules électriques/bornes de recharges mais nous n’entendons JAMAIS parler du développement de la filière de recyclage des batteries…
Bref, j’ai comme le présentiment que la vision des marchés reste très court-termiste…

MugenII

Je sais que c’est quelque chose qui est dit et re-dit mais pensent-ils aux 95% (chiffre sorti de mon chapeau mais qui est juste la pour indiquer un fort pourcentage) de la population qui n’a pas l’infrastructure pour ce type de voiture?
Les gens qui n’habitent pas en maison avec garage sont bloqués. Il n’y a pas de bornes partout. Les emplacements des bornes ne sont pas forcemment adaptés à tout le monde, j’ose à peine imaginer des bornes en pleine sité un peu chaude…
Le parc électrique n’est pas mature et je ne pense pas qu’il le sera avant une bonne décénie et encore.

rexxie

Matières premières ?
Faut comparer ce qui est comparable, dans le cas de la voiture avec moteur à explosions, ça ne l’est pas du tout.
"Selon l’étude, le volume de carburant brûlé représente 300 à 400 fois la quantité de matière perdue lors de la fabrication d’une batterie de VÉ."

Nmut

Ce n’est pas vraiment un problème. Le renouvellement du parc automobile, c’est environ 20 ans, et probablement plus car les tous véhicules actuels sont plutôt fiables.

@Remoss Il y a régulièrement des articles qui en parlent, y compris sur clubic… La filière commence doucement à ce mettre en place, pour le moment pour ne traiter que de tout petit volumes, il faut encore attendre au moins une grosse dizaine d’année pour que les premier VE partent à la casse en masse et que les batteries soient essorées dans leur seconde vie.

@hylea12 20%, c’est colossal par rapport au service rendu… Et il ne faut pas croire qu’il n’y a aucun effort de fait ailleurs! :stuck_out_tongue:

@vidarusny Sur la durée de vie d’VE, si il est « alimenté » au charbon, le bilan est à peu près neutre. Du coup, même dans les pires pays comme la Pologne, le bilan est légèrement positif. Après, même chez les bons élèves (le Quebec ou la Finlande), c’est sur que ça ne vaut pas le coup de mettre à la casse un véhicule thermique en bon état pour le remplacer par un VE, mais il faut y passer au fur et à mesure, la seule vraie solution (le changement de mode de consommation, la gabegie de biens inutiles et de consommation d’énergie) étant pratiquement impossible.

rexxie

Le hic de ta réflexion c’est que les batteries durent très longtemps dans les voitures, et ont aussi une deuxième vie comme storage, et qu’elles durent très très longtemps au final, et du coup il n’y en a pas encore en nombre suffisant pour justifier un recyclage intensif. Mais les recycleurs sont déjà en opération.
Je m’inquièterais bien plus du recyclage du litre d’essence à ta place :stuck_out_tongue_winking_eye: