Spartacus : le péplum qui cache un grand cœur derrière ses muscles

25 septembre 2021 à 15h15
19
Spartacus © Starz

Cela fait tellement longtemps que je me retiens de vous parler de Spartacus, qu'au moment de lâcher les chevaux, tout ce qui est sorti de mon clavier était une page blanche. Cette intro n'a ni queue ni tête ? Absolument. Mais quand faut y aller, faut y aller.

Le veilleur d'écran[s] S08E04 📺 : Spartacus

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

THIS IS SPART…acus

Il y a un peu plus de huit ans, sur une autre plateforme, j'écrivais au sujet de Spartacus : « Vous voyez le mec relou qui vous bassine toujours avec les mêmes séries ? Bah c’est moi ». Eh bien aujourd'hui, rien n'a changé.

La série de Starz fait en effet toujours partie de mes favorites, de celles que j'ai le plus ardemment envie de revoir et de défendre. En effet, si à première vue il s'agit d'un péplum bas du front où le sang et la nudité prennent la place du fond et de la finesse, en vérité, il n'en est rien. Bon, il y a bien des hectolitres d'hémoglobine et hommes comme femmes sont peu vêtus, mais Spartacus est tout de même bien plus qu'un simple plaisir coupable avilissant.

Spartacus © Starz

Durant quatre saisons, et sans surprise, cette série historique retrace de façon dramatique et forcément un peu romancée le trajet du plus célèbre des gladiateurs, d'esclave des Romains dans la ville de Capoue à leader d'une large révolution, jusqu'à sa fin que tout le monde connait (sauf si vous avez dormi en cours d'Histoire, mais qui suis-je pour juger ?).

Au cours de la période traitée, Spartacus suit notamment les relations qui se forgent entre les différents esclaves sous la coupe des Romains. Les manigances entre ces derniers ne sont d'ailleurs pas oubliées, même si on n'atteint que rarement un niveau d'échelle ou de complexité politique digne de Rome. Amitiés, romances, rivalités, trahisons… les épisodes sont denses et le show jouit de ressorts dramatiques dont je me souviendrai sans doute toute ma vie. Et non, je n'exagère pas.

Spartacus © Starz

Une série qui laisse des Thraces

Les évolutions, réactions ou décès de certains protagonistes sont gravés à jamais dans ma mémoire tant l'ensemble fonctionne, prenant aux tripes et fournissant parfois des moments cathartiques. Des personnages attachants et charismatiques comme Crixus (Manu Bennett), Œnomaüs (Peter Mensah) ou encore Varro (Jai Courtney) manquent cruellement au spectateur que je suis, tandis que ceux incarnés par Lucy Lawless, John Hannah ou Nick Tarabay leur sont à jamais associés dans mon esprit.

"Si vous aimez l'Histoire et les aventures humaines sur fond de liberté et de fraternité, ponctuées de combats sanglants et de sexe à peine censuré, Spartacus est fait pour vous".

Bien entendu, le scénario et la violence de certains arcs narratifs n'est pas pour rien dans notre appréciation des personnages, renforçant notamment la haine que l'on peut éprouver à l'égard des antagonistes, mémorables. Le rythme soutenu de la série dopée aux intrigues poignantes et aux rebondissements réguliers n'est pas en reste, et on apprécie l'écriture enlevée et « poétique » (sinon vulgaire) des discours de la plupart des personnages, qui confère une dimension antique - et une certaine identité - à l'ensemble.

Spartacus © Starz

Impossible également de ne pas saluer les combats de Spartacus, spécialement soignés. À l'instar des scènes de sexe, la série, interdite au moins de 16 ans, ne se refuse rien. Les chorégraphies des combats sont nerveuses et intenses, les membres volent, le sang coule à flot… Sur ce plan le créateur Steven S. DeKnight a fait les choses bien, et ce, que l'on soit dans un petit centre d'entraînement, une grande arène ou sur un champ de bataille.

Le roi de l'arène

Outre quelques effets spéciaux, filtres ou décors un peu poussifs, la nudité parfois gratuite (Game of Thrones n'a rien inventé) ou quelques jeux d'acteurs et actrices en dessous, Spartacus a un défaut principal : les changements de casting. En effet, quelques têtes son remplacées d'une saison à l'autre, dont celle du rôle principal…

Spartacus © Starz

Andy Whitfield, dans la peau de Spartacus lors de la première saison, s'est vu diagnostiquer un cancer à la fin de sa diffusion. Pour lui laisser le temps de se remettre, la production a proposé une saison 2 préquelle, centrée sur d'autres personnages, mais l'issue malheureuse de la maladie d'Andy Whitfield décida autrement de la suite. Liam McIntyre s'est ainsi vu confier le rôle pour les saisons 3 et 4, demandant aux spectateurs un certain temps d'adaptation.

Heureusement, passé quelques épisodes, la mayonnaise prend à nouveau, et la série gagne en intensité et prend de l'ampleur à chaque minute, jusqu'au grand final. À noter par ailleurs que la saison 2 préquelle est tout à fait solide et permet de (re)découvrir certains des meilleurs personnages du show (Gannicus/Dustin Clare, c'est notamment toi que je regarde).

Tout de suite en voyant la boîte il a fait CAPOUE

J'arrive déjà au bout de cette chronique, et j'ai le fâcheux sentiment de ne pas avoir été assez dithyrambique sur Spartacus. J'ajouterai donc que si vous aimez l'Histoire et les aventures humaines et intenses, sur fond de liberté et de fraternité, ponctuées de combats sanglants, épiques et de sexe à peine censuré, le généreux et décomplexé show de Starz est fait pour vous. Je pense que depuis sa diffusion, en dehors de Banshee peut-être, aucune série ne m'a collé et recollé de telles gifles dans le museau.

Spartacus © Starz

Cette série est pour vous si :
- Vous aimez l'époque des gladiateurs
- Vous voulez voir certains des meilleurs combats sur le petit écran
- Vous aimez les histoires humaines et êtes prêts à encaisser des passages très durs
Cette série n'est pas pour vous si :
- Vous n'aimez pas l'époque romaine et les gladiateurs
- Vous êtes allergique aux scènes de sexe (ou vous avez moins de 16 ans)
- Une série avec de la violence, très peu pour vous

Spartacus est aujourd'hui proposée par Netflix , Canal+ et Starzplay . Pour vous aider à vous y retrouver, je vous conseille de regarder les saisons dans cet ordre : Le Sang des Gladiateurs (13 épisodes), Les Dieux de l'arène (6 épisodes), Vengeance (10 épisodes) et enfin La Guerre des damnés (10 épisodes).

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
14
Alpach93
Je l’ai aussi trouvé très bonne cette avec un bon casting, avec notamment John Hannah que j’ai trouvé Super. Et Triste pour Andy Whitfield, ce qui a pu aussi nous avoir une autre saison en attendant un remplaçant digne de ce nom (je me souviens aussi des rumeurs que ça aurait pu être le protagoniste de Prison Break).
loracle
Excellente série, je recommande.
zeebix
Heureusement que ça ne s’est pas fait… Il a le charisme d’un mollusque…
bizbiz
Je ne regarde pas netflix depuis longtemps mais bon sang les claques que j’ai pris entre Spartacus et Outlander … On est à des années lumières de ce que nous propose la pompe à taxe audiovisuelle entre un énième épisode de Joséphine et le vomitif Mystères de l’amour.
MattS32
bizbiz:<br /> On est à des années lumières de ce que nous propose la pompe à taxe audiovisuelle entre un énième épisode de Joséphine et le vomitif Mystères de l’amour.<br /> TF1 n’est pas financée par le redevance.<br /> Puis comparer Netflix avec l’audiovisuel public, c’est un peu ridicule quand même, c’est pas du tout les mêmes objectifs, et pas du tout les mêmes moyens (le CA de Netflix est de l’ordre de 10x celui de FTV).
Orel97430
«&nbsp;Tu aimes les films sur les gladiateurs ?&nbsp;»
Wen84
serie sympatoche, bon ça vole pas très haut, mais c’est du bon divertissement
KarlC
«&nbsp;Tu aimes les statues grec ?&nbsp;»
ypapanoel
"Une série qui laisse des Thraces "<br /> validé !
malak
Superbe série! ça me donnerai presqu’envie de m’y replonger mais trop de séries à voir…
fox-idcom
Je confirme !!! série que j’ai déjà matté 3 fois ! Super série , supers acteurs et comme dit précédemment , c’était tellement triste de perdre Andy Whitfield quel charisme dans la saison 1 , j’avais accroché direct , malheureusement la maladie l’a emporté trop tôt <br /> L’acteur qui a suivi était pas mal mais j’avoue que Andy Whitfield incarnait Spartacus avec une sacrée classe.
pecore
Je n’ai pas vu Spartacus, que j’ai jugé trop sanglante et trop sexualisée à mon gout. L’un ou l’autre j’aurai fais avec, les deux ensemble, non. En revanche, pour avoir vu quelques autres séries où le premier rôle se fait remplacer par un autre à la fin de la première saison : ce n’est jamais pareil après. La série pourra continuer et être même bonne, elle restera toujours un peu bancale. J’ai abandonné des séries avant la fin à cause de choses comme celle-là.<br /> Bon, en même temps pour Spartacus ils n’avaient pas tellement le choix non plus.
zeebix
Concernant cette série c’est un peu la même chose, l’acteur original était meilleurs je trouve, même si ça reste sympa ensuite la série à pour moi perdu quelques chose ensuite.<br /> Après l’époque romaine impose un peu le côté sanglant et surtout la sexualisation. Même si c’est vrai que c’est très mis en avant ici.
pecore
On trouvais ces éléments là aussi dans Rome mais sans tomber dans l’excès.
zeebix
c’est vrai oui, superbe serie d’ailleurs.
Wen84
Faire un peplum sans trop de sang, ni de sexe, c’est quand meme jouable. Dire que l’époque impose la sexualisation, cela me semble quand meme ahurissant. Ca dépend ce que tu veux montrer hein.
Wen84
Rome est bien meilleur. Après le premier épisode tire sur la code en terme de sexe, ça se calme ensuite. Dommage aussi que la série a été raccourci
zeebix
C’est vrai je suis entièrement d’accord, après concernant cette série c’est un un son ADN et ça meuble des passages pas vraiment intéressants…<br /> Rome c’est un tout autre niveau je trouve, bien plus sérieuse et intéressante.
jedi1973
Attention quand meme pour ceux qui laisseraient voir cette serie aux jeunes ado, beaucoup de scene de sexe, partouze, gays, etc… a pas mettre sous les yeux de mineurs avant 18ans…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Marier Raspberry Pi et LEGO® n'a jamais été aussi facile grâce au Build HAT
Ce téléphone que vous aviez enfant, vous vous souvenez ? Maintenant il passe des appels
La Jetée — Plus qu'un court-métrage, un véritable classique
Hawkeye : la série de Disney+ s'offre un nouveau trailer prometteur
DC FanDome 2021 : les annonces qu'il ne fallait pas manquer
DC FanDome 2021: Doom Patrol et Titans reviendront pour des saisons 4
DC FanDome 2021 : enfin un premier aperçu pour Black Adam avec The Rock
Lucifer : l'Enfer est pavé de bonnes intentions... et de nids-de-poule
Métal Hurlant : le retour de la légende
Squid Game signe le meilleur lancement jamais enregistré par Netflix
Haut de page