Loki : Marvel se la joue Malice au pays des Merveilles

31 juillet 2021 à 15h15
10

Et c'est un troisième jet de dés réussi pour Marvel. Avec Loki, Disney+ propose une nouvelle fois une série riche en surprises, lesquelles pourraient bien influencer l'avenir du MCU . Loki est une œuvre osée de bien des manières, et dotée d'une patte visuelle et sonore mémorable. Quand le dieu de la malice refuse de partir et préfère laisser sa marque, il le fait assurément très bien.

Le veilleur d'écran[s] S07E09 📺 : Loki

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Loki est pris qui croyait prendre

La charge de faire bouger en profondeur les lignes du MCU revenait forcément à Loki, en sa qualité de dieu de la discorde. Là où WandaVision faisait surtout évoluer des personnages, et où Falcon et le Soldat de l'Hiver assurait un travail de transition post-Thanos, Loki semble en effet vouloir aller plus loin, et potentiellement influencer concrètement la phase 4 du MCU.

En effet, et sans trop de spoilers bien sûr, on peut signaler d'entrée de jeu que les retombées du show s'annoncent massives… À moins qu'elles ne restent cantonnées à la série ; mais de nombreux indices laissent à penser que Marvel va utiliser les éléments introduits dans Loki dans ses futurs films et séries.

En plus de développer la notion de lignes temporelles et d'univers parallèles, pour d'éventuelles conséquences presque infinies, Loki s'octroie le luxe d'être la première des séries Disney+ à se voir renouveler pour une saison 2. De quoi changer bien des choses en termes de développement et de liens entre films et séries, au risque cependant de perdre des spectateurs en route.

Présente-moi ta femme tu sauras pourquoi t'as des cornes !

Mais, Loki, de quoi ça parle ? Me demandez-vous après cette longue introduction qui ressemble à un discours de diversion digne du demi-frère de Thor lui-même. J'espère à ce stade que vous avez au moins vu certains films du MCU avant de vous lancer, sinon le paragraphe à venir risque d'être un vrai charabia pour vous…

L'intrigue se déroule donc en 2012, juste après les événements du premier film Avengers, pourtant normalement terminé. En effet, suite à la victoire de Thanos dans Avengers : Infinity War, les super-héros restants voyagent dans le temps, dans Avengers : Endgame, afin de contrer le Titan en amont. Sauf que ce faisant, ils permettent par accident à Loki de récupérer le Tesseract en 2012 et de s'échapper (et donc de survivre), créant ainsi une nouvelle timeline dans l'univers.

Loki © Disney+

Pas de panique cependant si vous n'êtes pas à jour sur tout, car la grande majorité de Loki se déroule en marge du MCU principal. En effet, notre vilain, anti-héros malgré lui, est cueilli dès son évasion de la timeline principale par la TVA (Time Variance Authority), un organisme majeur chargé de surveiller et de réparer le flot du temps, remettant par la même certaines choses en perspectives.

« Avec Loki, Disney+ tente de sortir des sentiers battus pour un résultat qui mérite d'être salué et laisse espérer le meilleur pour la suite »

Recruté par la TVA, et notamment par l'agent Mobius (l'impeccable Owen Wilson), afin de contrer une menace que seul notre Loki semble en mesure d'appréhender, le personnage incarné par le toujours solide et cabotinant Tom Hiddleston va rapidement se poser de nombreuses questions sur lui-même et voir sa vie basculer à nouveau.

The Jotunn Identity

Mais ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus, ce serait supprimer tout l'intérêt du show. Et ce, même si j'ai envie de crier mon amour pour un certain personnage, qui volerait presque la vedette à Loki et que j'espère revoir plus tard (ceux qui ont déjà vu la série savent probablement de qui je parle).

Loki © Disney+

Si on pourra regretter quelques petits passages à vide dans certains épisodes, presque tout fonctionne dans Loki. Son solide casting, d'abord, l'alchimie entre les acteurs prenant vraiment bien. On notera en passant qu'une grande partie des interprètes vient de Lovecraft Country, dont la récente annulation est du coup un peu moins triste.

Wilson et Hiddleston ne sont évidemment pas en reste, et l'évolution de leurs personnages - malgré la courte durée de cette saison 1, dont les 6 épisodes limitent le développement - est crédible, souvent même touchante. Les scénaristes font un assez bon travail avec le court temps qui leur a été imparti, notamment sur la question du libre arbitre, même si certains seconds rôles sont du coup un peu vite expédiés.

Variant Meta

Le scénario de Loki est également primordial à la réussite de l'ensemble. Certes complexe et sérieux à première vue, l'écriture pertinente des scénaristes le rend finalement assez aisé à suivre et à apprécier. La thématique, souvent alambiquée, du voyage dans le temps et l'espace se savoure ici, notamment grâce à ce qu'il faut d'humour. D'ailleurs, si vous attendiez quelque chose d'aussi riche et perché que Legion , sachez que Loki se montre bien plus raisonnable et accessible, tout en étant également moins absurde que Doctor Who, par exemple.

En revanche, elle emprunte à la série X-Men de FX (et à bien d'autres oeuvres majeures) son look un peu rétrofuturiste pour ses décors et accessoires (et son solide générique), pour un ensemble du plus bel effet. Sans surprise, Loki multiplie également les références au MCU et aux comics pour brosser les fans dans le sens du poil, sans jamais en faire trop, heureusement, et noyer inutilement les néophytes.

Loki © Disney+

La réalisation, assurée intégralement par Kate Herron, se place ainsi parmi les plus solides (et comme toujours Disney met l'argent nécessaire pour ne pas lésiner sur les effets spéciaux), tandis que la musique, composée par Natalie Holt, nous laisse en tête des airs qui changent véritablement de ce que le MCU nous propose depuis des années.

Avec Loki, comme avec WandaVision, Marvel tente donc de sortir des sentiers battus calibrés, que le studio a lui-même conçus, pour un résultat qui mérite d'être salué et laisse espérer le meilleur pour la suite. Sans aller jusqu'à parler de révolution - il ne faudrait tout de même pas exagérer - on en vient à croire en une Phase 4 qui capitalisera sur ce qui a été lancé et réussi ici, notamment dans les films Spider-Man: No Way Home, Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Ant-Man and the Wasp: Quantumania.

Cette série est pour vous si :
- Vous aimez le personnage de Loki
- Vous voulez ajouter de l'originalité et de la complexité dans votre MCU
- Vous avez aimé Legion
Cette série n'est pas pour vous si :
- Marvel, même un peu différent, c'est non
- Vous n'aimez pas du tout la notion de voyage dans le temps et l'espace
- Vous n'aimez pas les vilains/anti-héros qui cabotinent

La première saison de Loki est disponible sur Disney+.

Clubic compare de manière indépendante et objective les 11 meilleurs services de streaming vidéo en ligne. Cliquez pour en savoir plus.
Lire la suite

Modifié le 12/08/2021 à 10h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Spartacus : le péplum qui cache un grand cœur derrière ses muscles
Le dernier Atlas : une fascinante uchronie robotique, à la française
Astartes — Quand l'Empereur lui-même remarque votre talent
Dune : un voyage contemplatif sous le soleil brûlant d'Arrakis
Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
HBO Max et DC : une série sur le Pingouin serait en route
Final Space : la série animée ne reviendra pas pour une saison 4
Lemmings : ces pauvres rongeurs qu'on a massacrés par dizaines
Superman & Lois : The CW tiendrait-elle sa meilleure série DC ?
Lisez votre chronique SF : Toute résistance serait futile !
Haut de page