Critique Alice in Borderland : ça glisse au pays du vermeil

12 août 2021 à 10h50
6
Alice in Borderland © Netflix

Si vous n'êtes pas venus là pour souffrir et que vous recherchez une série légère, tout en bonne humeur pour vous détendre, vous pouvez immédiatement passer votre chemin (et aller consulter notre sélection de séries feel good ). En revanche, si vous recherchez un show chargé en suspens, en mystère et surtout en hémoglobine, vous êtes probablement au bon endroit.

En s'inspirant notamment de films comme Battle Royale ou Cube, Alice in Borderland s'adresse sans ambiguïté à un public qui sait ce qu'il est venu chercher : du sang et des larmes.

Alice in Borderland
  • Vous aimez les œuvres de type Cube ou Battle Royale
  • Vous êtes un amateur de manga/anime
  • Vous appréciez les histoires avec un véritable mystère de fond
  • Vous n'aimez pas les séries violentes et sans pitié
  • Vous avez du mal avec le jeu d'acteur japonais ou la langue
  • Vous préférez les histoires réalistes et plausibles

Le veilleur d'écran[s] S05E12 📺 : Alice in Borderland

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Fiche technique Alice in Borderland

Informations

Genre
Science-Fiction, Fantasy, Thriller, Action, Mystère
Réalisation
Shinsuke Satō
Editeur
Robot Communications
Plateforme
Netflix
Date de sortie
10 décembre 2020
Nombre de saisons
1
Nombre d'épisodes (Total)
8
Classification
Déconseillé / interdit aux moins de 16 ans

Alice in Borderland : aussi rapide et violente que le coup du lapin

Adapter un manga en anime, c'est (généralement) une bonne idée. L'exécution de cette adaptation est (souvent) une réussite, grâce notamment aux similarités et libertés graphiques permises par ces deux formes créatives. En revanche, adapter un manga en série ou film live, voilà un projet bien plus risqué.

Inutile de citer les exemples auxquels vous aurez sans nul doute déjà pensé ; concentrons nous plutôt directement sur l'une des rares réussites dans ce type de transition, du papier vers l'écran et avec de vrais acteurs : Alice in Borderland.

Si je n'ai pas lu le manga original de Haro Asō, je peux en revanche vous assurer que son adaptation filmée, signée Netflix, n'est pas un échec gênant façon live action de Death Note ou Fullmetal Alchemist (oups, les voilà citées, zut alors…). Certes, le show n'est pas parfait, et certains fans ou puristes inciteront sans doute toujours à préférer l'œuvre papier. Reste que la proposition de la plateforme de SVoD se laisse regarder sans déplaisir…

Alice in Borderland © Netflix

…À condition, comme déjà dit en introduction, d'être prêt mentalement pour un show qui n'est pas là pour enfiler des perles.

Une série pas trèfle portée sur le cœur

Dans Alice in Borderland, le spectateur suit un trio de potes qui, pour des raisons toutes différentes, apprécient peu leurs vies respectives. Or, celles-ci vont basculer le jour où, pour une raison que l'on ignore, nos protagonistes se retrouvent transportés dans une version alternative, et surtout totalement vide, de Tokyo.

Alice in Borderland © Netflix

Les trois amis, menés par Arisu (Kento Yamazaki), vont rapidement se rendre compte que des forces supérieures et mystérieuses organisent des jeux grandeur nature, sans pitié. Dans ces épreuves, seuls les gagnants survivent et peuvent rester quelques jours de plus dans la ville quasi déserte… jusqu'au prochain jeu.

Il faut se tenir à carreau, sinon ça pique (hop, ça c'est fait)

Avec une telle description, difficile de ne pas penser à Cube, et à ses étranges jeux meurtriers dans lesquels vous n'avez pas votre mot à dire, ou à Battle Royale, où très rapidement le chacun pour soi prend le dessus sur l'esprit de groupe.

Alice in Borderland © Netflix

Les premiers épisodes mettent spécialement l'accent sur ces épreuves et proposent des moments assez intenses où personne n'est à l'abri d'une fin de tournage brutale… Puis, assez rapidement, la série décolle, pour essayer de développer son univers, et aborder la question principale que se posent nos héros (et nous, spectateurs) : qui est derrière tout ça et pourquoi ?

Alice in Borderland est un honnête divertissement pour qui aime les héros tourmentés et malmenés par des situations aussi injustes qu'horribles

Pour le savoir, il faudra attendre la (déjà commandée) saison 2, toutefois la série donne déjà quelques éléments de réponse sans oublier de montrer régulièrement des jeux à l'écran, pour satisfaire les amateurs de suspens et dynamiser le tout. Et heureusement, d'ailleurs, que la plupart de ces scènes d'épreuves sont réussies sur le fond (certaines sont d'ailleurs très surprenantes) comme sur la forme (les effets spéciaux sont relativement convaincants), car en dehors, le show pâtit de quelques faiblesses critiques.

Alice in Borderland © Netflix

Boring Tales from the Borderlands

La série essaye notamment de donner de la consistance à ses personnages ou de justifier les attitudes de certains antagonistes ; pour ce faire, elle explore (beaucoup trop rapidement) leur passé… Et cela ne fonctionne pas vraiment.

Si quelques rares passages font mouche et que l'on voit bien que Alice in Borderlands tente d'amorcer des réflexions sur la nature humaine, ce n'est assurément pas le point fort de la série. J'en suis ainsi arrivé à ne plus vraiment regarder ces passages avec attention, attendant simplement de revenir dans le « présent » pour voir qui allait vivre ou mourir.

Et des morts, justement, il y en a par dizaines, surtout dans les derniers épisodes. Si vous recherchez des émotions fortes, pas d'inquiétude, le show n'a pas peur de se montrer assez graphique, sans pour autant trop verser dans le gore gratuit. Comme dirait un personnage de La Cité de la Peur : « J'espère que vous avez le cœur bien accroché parce que c'est une véritable boucherie ».

Alice in Borderland © Netflix

Je qualifierais ainsi Alice in Borderlands d'honnête divertissement, pour qui aime les héros tourmentés et malmenés par des situations aussi injustes qu'horribles, à défaut d'être un chef d'œuvre incontournable ; notez en passant qu'il faudra aussi faire avec le jeu d'acteur nippon, pas toujours aisé à appréhender selon nos standards européens. Certains personnages peuvent ainsi régulièrement donner l'impression d'en faire trop, au risque de faire sortir le spectateur de la série.

Cela dit, celle-ci ne verse pas spécialement dans le réalisme global et il suffira d'essayer de prendre l'ensemble comme elle le fait elle même : sans trop se prendre la tête.

Alice in Borderland

7

Les plus

  • Vous aimez les œuvres de type Cube ou Battle Royale
  • Vous êtes un amateur de manga/anime
  • Vous appréciez les histoires avec un véritable mystère de fond

Les moins

  • Vous n'aimez pas les séries violentes et sans pitié
  • Vous avez du mal avec le jeu d'acteur japonais ou la langue
  • Vous préférez les histoires réalistes et plausibles

La première saison de Alice in Borderland est disponible sur Netflix . La très rapidement annoncée saison 2 devrait arriver en 2022.

Besoin d'une nouvelle série à regarder ? Retrouvez toutes nos critiques et chroniques séries .

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Keoden
Vu et apprécié. Je trouve la critique très juste par ailleurs.<br /> J’ajouterais juste qu’il faut, comme souvent pour ce genre de série, passer l’ « épreuve » de l’épisode 1…
CallMeLeDuc
Vu et très apprécié aussi.<br /> En effet ceux qui ne connaissent pas les jeux d’acteurs nippon risquent d’être surpris mais c’est aussi le style du «&nbsp;Manga&nbsp;» qui rend chaque situation extravaguante.<br /> Comme dis dans l’article c’est un concentré de Sang et de larmes (et de culottes) avec une bonne dose de surprises et de dilemmes auquel les protagonistes devront se tirer d’affaire faisant ressortir parfois les pires et les meilleurs coté de l’être humain.<br /> Une série qu’on pourrait qualifier péjorativement de «&nbsp;Pour Ado&nbsp;» sauf qu’elle est bien plus que ça.<br /> A voir et vivement la saison 2 !
kakek
La série n’est pas désagréable, mais cette critique passe quand même sous silence son plus gros défaut.<br /> Un certain nombre de «&nbsp;plot holes&nbsp;» ou incohérences.<br /> Cela vas des hasards improbable, aux intuitions completement magiques et autres réactions complètement illogiques. Et ca a la limiteon peut en faire abstraction, même si ca casse un peut l’immersion. Mais plus grave, certain evenement sont tout simplement impossibles, et certaines éléments cruciaux sont oubliés.<br /> Et je vais faire un très léger spoiler, mais que vous DEVRIEZ lire si vous n’avez pas vu la série. Parcequ’il y a visiblement une scène cruciale qui a été coupée au montage, et en fait vous apprécierez mieux la série en le sachant a l’avance qu’en déduisant aprés coup cet élément comme moi.<br /> donc<br /> SPOILER que vous devriez lire -<br /> A la fin de chaque epreuve, il recoivent apparement une carte a jouer. Et que je dis apparement, parceque plus tard ils ont les cartes, et c’est important, mais a aucun moment ca n’est montré ou mentionnné. Oups … Donc quand on regarde on se retrouve tout d’un coup a les voir parler de leur cartes sans aucune explication, on se demande de quoi ils parlent, et ce n’est qu’au fil des evenement qu’on déduit qu’ils recoivent des cartes et que, de toute evidence, on est censé le savoir.<br /> FIN DU SPOILER<br />
KlingonBrain
Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié et j’attends avec impatience la prochaine saison.<br /> Bien sûr, c’est très japonais en terme de codes culturels. Et ça dépayse un peu. Mais pourquoi pas, je trouve que ça fait partie de l’intérêt.
pecore
J’ai binge watché la série après l’épisode 3, ce qui est assez rare pour moi. On sent bien l’influence du manga mais pas trop, juste ce qu’il faut. Les bonnes adaptations live de mangas ne sont pas légions alors c’est une raison supplémentaire de regarder celle ci qui est vraiment bien faite.
Highmac
Moi, j’ai pas du tout accroché.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le nouveau AT-AT Star Wars est-il vraiment démontable ou LEGO a-t-il trahi son concept ?
Un ultime trailer explosif pour Matrix Resurrections
Matrix Resurrections s'amuse à brouiller les pistes dans un nouveau trailer
Une série Voyage au Centre de la Terre se prépare
Un film d’animation sur le groupe Gorillaz est en préparation chez Netflix
Les meilleures bandes originales de séries TV
La sympathique série Superman & Lois arrive avant Noël en France
Star Trek: Discovery : finalement, la saison 4 sera de retour à l'international
Consécration pour le Futuroscope, qui remporte un prix international de prestige pour son dernier spectacle
Gaming et challenge : le Téléthon 2021, ça se passe aussi en ligne
Haut de page