Smolt and Co X400 et X600 : des trottinettes assemblées en France qui misent sur la performance

David Nogueira
Spécialiste automobile
18 décembre 2020 à 10h50
6
Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co
© Smolt and Co

Après une trottinette électrique Z1000 que rien ne semble pouvoir arrêter, le constructeur du sud de la France annonce les X400 et X600, dotées respectivement de moteurs 400 et 600 watts. Si cela peut paraître trop quelconque sur le papier, la marque entend se démarquer par le soin apporté à l’assemblage et à l'optimisation de ses modèles.

Elles sont enfin disponibles et nous avons déjà hâte de les tester pour vous… Smolt and Co annonce les X400 et X600 Series, ses nouvelles trottinettes électriques . Notre impatience, elle, est sans doute liée au souvenir des qualités du précédent modèle de la marque, la Z1000. Une trottinette électrique robuste, dotée d’un moteur 1000 watts et assumant sa dimension sportive à travers son look et son équipement. Smolt and Co avait alors su construire un modèle exemplaire en matière de tenue de route et de sécurité, et ce bien qu'à l'époque, le 45 km/h sur trottinette électrique était encore autorisé sur la chaussée.

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co
© Smolt and Co

Annoncées récemment, les X400 et X600 apparaissent comme tout aussi prometteuses et, selon Smolt and Co, la X600 est tout aussi performante que la Z100. Ces modèles profitent par ailleurs d’un assemblage réalisé en France, par les équipes du constructeur, basées en Haute-Garonne.

Voici une courte présentation de ces nouveautés et une petite immersion dans les ateliers de cette petite société, gérée par un entrepreneur lassé des contraintes et du SAV des produits construits et assemblés en Chine.

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co
© Smolt and Co

Si les photos de cet article vous semblent très « artisanales », c'est parce qu'elles nous ont été envoyées par Smolt And Co, qui ne dispose pas encore de photos promotionnelles. On vous le disait, c'est une véritable immersion !

Smolt and Co X400 et X600, les caractéristiques techniques

Avant d’en venir aux enjeux et caractéristiques de l’assemblage « Made in France » qui, nous le comprenons, pourrait en laisser plus d’un perplexe, vous trouverez ci-dessous les fiches techniques de ces deux trottinettes électriques.

Sans vouloir vous spoiler la suite, notez qu'elles sont toutes les deux conçues pour rouler par temps de pluie - et donc également sur chaussée mouillée. Smolt and Co précise toutefois que si ses trottinettes résistent au lavage au jet d’eau, elle ne peuvent être passées au nettoyeur haute pression.

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co

Caractéristiques X400

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co

Caractéristiques X600

Les Smolt and Co X400 et X600 partagent différents éléments, parmi lesquels leur châssis, conçu en aluminium, le mécanisme de pliage rapide, les éclairages LED à l’avant, à l’arrière, et sur les côtés.

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co
© Smolt and Co

Ce bandeau lumineux latéral est en fait créé par les feux arrières qui se prolongent dans des tubes acryliques sur les flancs des trottinettes. La visibilité de nuit est assurée !

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co
© Smolt and Co

À l'arrière, on retrouve deux petites suspensions qui contribueront au confort, comme à la tenue de route. Ce mécanisme devrait être plus efficace que le ressort en position centrale généralement situé au niveau du deck des trottinettes.
Petit plus, Smolt and Co nous indique qu'une option permettra (à un tarif à définir) de les remplacer par des amortisseurs adaptés à votre poids et aux routes que vous allez emprunter, afin d'optimiser encore le confort de conduite et la tenue de route.

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co
© Smolt and Co

La roue avant profite également d'un amortissement, mais, plus important encore, le guidon est réglable en hauteur de 75 à 96 cm par rapport à la surface du deck. Comme sur la Z1000, l'accélérateur prend la forme d'une gâchette à actionner avec l'index.

La qualité est dans les détails

Comme nous le disions, lors de nos échanges, le constructeur a insisté sur les améliorations apportées à ces nouveaux modèles, par rapport aux versions initialement assemblées en Chine. En effet, si les X400 et X600 sont toujours construites en Chine, elles sont livrées démontées chez Smolt And Co qui nous dit leur apporter des améliorations lors de l'assemblage.

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co

Le constructeur commence par remplacer la quasi-totalité de la visserie par des éléments plus robustes et fiables (résistance à la corrosion par exemple), notamment pour permettre aux trottinettes d'encaisser certains mauvais traitements. Pour cause, selon Smolt and Co, les revendeurs qui assurent le SAV des trottinettes se plaignaient de certaines méthodes des usines chinoises, consistant à blinder les filetages de frein filet, et rendant souvent la maintenance risquée sur les pas de vis les plus fins.

Smolt And Co X400 et X600 © Smolt and co

© Smolt and Co

Le freinage à tambour à l'arrière serait un autre poste d'amélioration important. Ici le mécanisme dit « à double came » offre une progressivité et un mordant bien meilleur que le freinage à tambour classique.

Comme le montre la photo ci-dessus, le système s'apparente à celui utilisé dans le monde de l'automobile, avec une double garniture. Nous n'avons jamais eu l'occasion d'éprouver un tel système sur une trottinette concurrente, mais selon Smolt and Co, ce type de freinage permet de résoudre le côté « on/off » de certains mécanismes à tambour, qui provoque des dérapages indésirables. Voilà une promesse dont nous ne manquerons pas de vérifier la véracité lors de nos tests.

Smolt And Co X400 et X600 © David Nogueira
© Smolt and Co

Lors de l'assemblage maison, Smolt and Co réalise aussi une impression 3D, en nylon chargé de fibres de carbone, d'une pièce en façade (cf. photo ci-dessus). Le résultat n'est certes pas aussi « lisse » que ce rendrait une plaque d'aluminium ou d'acier, mais la robustesse est conservée nous dit-on.

Si cette modification est nécessaire, c'est parce que les composants électroniques et le câblage ont été revus à la hausse. Smolt and Co promet ainsi que le contrôleur sélectionné permettra de mieux exploiter l'ampérage de la batterie pour livrer une puissance constante, quel que soit son niveau de charge. Nous ne devrions donc perdre de précieux km/h ni sur les longs trajets, ni sur les dénivelés. Un autre point que nous ne manquerons pas de vérifier en test.

Peut-être avez-vous aussi remarqué les tubes, qui parcourent les flancs de la trottinette ? Ceux-ci sont prévus pour le passage du câblage électrique du moteur sur le flanc gauche et du câble de frein pour le mécanisme à tambour sur le flan droit. Cela évite d'avoir à ouvrir le deck en cas de maintenance, et donc d'impacter l'étanchéité du produit.

Smolt And Co X400 et X600 © David Nogueira

Les bricoleurs pourraient par ailleurs apprécier de ne pas avoir à passer en magasin pour changer les garnitures de frein. Toutefois, Smolt and Co invite ses clients à le faire pour profiter d'une extension de garantie.

En effet, les X400 et X600 sont livrées avec un carnet d'entretien qui, s'il est bien tamponné par les revendeurs partenaires de Smolt And Co, étendra la garantie des trottinettes de deux à cinq ans. Ces trois ans supplémentaires concernent alors toute la trottinette, excluant seulement la batterie, les pièces d'usures et les chocs. En d'autres termes, rien ne servira de vous rendre en boutique avec l'écran LCD cassé dû à une chute ou un mauvais traitement : ce ne sera pas pris en charge.

Smolt and Co X400 et X600 : les tarifs

Voilà l'essentiel de ce que l'on sait, pour l'heure, de ces trottinettes électriques assemblées en France. Nous jugerons évidemment sur pièce de toutes les améliorations promises par la société, car même si nous sommes plutôt optimistes au regard de ces premières informations - la qualité de la Z1000 et le passé de pilote de motocross du gérant de Smolt and Co, soucieux de la robustesse de ses produits, renforçant notre opinion - nous tenons à juger des qualités et défauts de ces nouveaux modèles à l'occasion d'un test complet. Comme vous le savez, plus la promesse est belle et plus nous sommes sévères.

Et ce d'autant plus que ces X400 et X600 ne sont assurément pas des produits d'entrée de gamme. En effet, toutes ces spécificités ont un coup important :

  • La X400 est vendue 890 €,
  • La X600 est affichée à 1 090 €,
  • Une déclinaison X600S, équipée d'un frein à tambour à double came à l'avant est vendue 1190 €.

Notons pour finir que Smolt and Co propose également des trottinettes débridées, pour la pratique sur terrains privés. Celles-ci peuvent alors atteindre les 45 km/h, mais sont livrées sans catadioptre, ni feu, ni sonnette.

  • La X400R débridée est vendue 840 €,
  • La X600RS débridée est proposée à 1 140 €.

Source : Smolt and Co interrogé par David Nogueira

Modifié le 06/01/2021 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le taxi volant électrique de Joby Aviation parcourt 240 kilomètres, un record
Mercedes tease sa future berline électrique EQE
Automobile : près de 50 % des Français actifs réfléchissent à passer à l'électrique
La Renault ZOE va bientôt tirer sa révérence, remplacée par la Renault 5 électrique
Retrofit : la Citroën DS de 1971 renaît en version tout-électrique
Tesla : la dernière mise à jour inclut Disney+ et un mode Car wash
Le Cybertruck de Tesla ne sera finalement pas mis en production avant 2022
Un important incendie s'est déclaré dans un centre de stockage de batteries Tesla en Australie
Plus d'un milliard de dollars de bénéfices pour Tesla au dernier trimestre
Haut de page