SVOLT : le fabricant chinois de batteries électriques va construire sa première usine en Europe

21 novembre 2020 à 10h30
6
Usine SVOLT en Allemagne © SVOLT

Le constructeur de batteries chinois SVOLT a jeté son dévolu sur l'Allemagne, et précisément le Land de la Sarre, pour installer sa future usine européenne, à laquelle viendra s'ajouter un centre de recherches et de développement.

C'est précisément à Überherrn, à moins de trois kilomètres de la frontière française, que le manufacturier veut s'implanter, et les conséquences pourraient être tout aussi bénéfiques pour l'industrie française de l'automobile.

Une région dont l'automobile est « un des piliers »

Les représentants de SVOLT Europe et le président de la Sarre, Tobias Hans, ont révélé que l'usine de batteries serait construite sur 840 000 m2, nourrissant l'objectif de proposer 24 GWh de capacité par an lorsque l'infrastructure sera entièrement opérationnelle.

« Nous avons choisi la Sarre pour notre premier site de production européen de produits SVOLT pour plusieurs raisons », explique le président de SVOLT Energy, Hongxin Yang. « C'est non seulement au cœur de l'Europe, mais c'est aussi une région d'innovation et de technologie pour l'industrie automobile ».

De son côté, Tobias Hans évoque la volonté de développer le secteur de l'automobile dans sa région : « La voiture est un des piliers centraux de la Sarre en tant que région industrielle. Nous voulons être à la pointe du changement structurel de l'industrie automobile, et développer notre état fédéral pour en faire un foyer d'innovation en Europe, spécialement dans l'automobile ».

Un second site pour faciliter l'échange avec les clients

L'usine d'Überherrn débutera la production de cellules en fin d'année 2023, mais l'entreprise SVOLT sera opérationnelle dans la région dès le milieu d'année 2022, avec un centre de recherche et de développement. Situé à Heusweiler, à un peu plus de 30 kilomètres de l'usine, cet établissement abritera les chaînes d’assemblage des modules, des packs batteries et des cellules.

Les produits finis qui en sortiront seront directement livrés aux clients. Ce second site sera une rénovation d'un bâtiment existant, et la dépense globale de SVOLT pour ses infrastructures allemandes s'élèvera à hauteur de deux milliards d'euros. Lorsque l'ensemble des installations auront été construites, elles devraient engendrer près de 2 000 emplois.

Source : Electrive

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
petrus_pierre
a ben on va bien voir les gouvernements aller quémander les faveurs des chinois pour installer l usine chez eux
trollkien
Ca ne risque pas trop d’arriver en France ou les conventions collectives (entre autres…) feront fuir tout industriel habitué aux salaires et rendements chinois.<br /> L’allemagne, et certains pays de l’est, sont forcément des pays plus rentables, et permettent de mettre un pied directement dans l’europe.
Element_n90
Je ne penses pas que ce soit des problèmes de salaires et de rendements qui empêchent les boites de choisir la France, plutôt des problèmes administratifs et syndicaux.
trollkien
oui il y a ca aussi
Thamien
Oui tu as raison c’est de la faute de la CGT et des islamistes…<br /> Ca te dit quelque chose IG Metall?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Economisez 200€ sur ce Lenovo IdeaPad, un PC portable idéal pour le télétravail !
Bon plan : pour Noël, offrez une tablette Lenovo Tab M+ à moins de 150€
Le prix James Dyson de la meilleure invention récompense AuREUS et la Blue Box, deux projets uniques
Horizon Zero Dawn - Complete Edition sortira sur GOG la semaine prochaine
Black Friday : Surfshark VPN lance une offre VPN immanquable
Black Friday 2020 : Top 5 des meilleures promos high-tech avant la Black Week
HONOR lance les HONOR Days avec des offres irrésistibles !
PS5 : au Royaume-Uni, des précommandes Amazon remplacées entre autres... par du matériel de cuisine
Free finalise son rachat de l'opérateur Play, en détenant maintenant 96,7% du capital
Baromètre France Esports 2020, toujours plus de consommateurs avec la COVID-19
Haut de page