Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
08 août 2020 à 14h00
47

Un nouveau projet de construction d’une usine fabriquant des cellules pour les batteries de véhicules électriques a été annoncé. Cette fois, c’est en France que cette gigafactory va voir le jour.

La production devrait démarrer en 2023 avec une capacité de 16 GWh qui pourra évoluer jusqu’à 50 GHz suivant la demande dans les avenirs à venir.

Un projet à 1,6 milliard d’euros

Ce projet d’investissement est lancé par une co-entreprise fondée par Verkor, EIT InnoEnergy, Schneider Electric et le groupe Idec. Cette nouvelle société est à la recherche d’un terrain de 200 hectares pour un investissement de 1,6 milliard d’euros. 2 000 emplois seront créés sur site.

La capacité de production est annoncée pour 16 GWh au départ, à l’entrée en production en 2023, et pourra évoluer pour atteindre un maximum de 50 GWh en fonction de la demande de cellules de batteries pour véhicules électriques.

Si aucun partenariat avec un constructeur automobile n’est annoncé pour le moment, il est peu probable que PSA soit associé à ce projet, étant donné qu’ils projettent la construction de leur propre usine.

Source : InsideEVs

47
17
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top