🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Norme AZERTY+ : test du premier clavier disponible

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
19 mai 2021 à 12h54
71
Azerty+ Logo

Validée par l'Association Française de Normalisation (AFNOR), la norme NF Z71-300 promet de revenir sur les problèmes d'un standard auquel nous sommes tous habitués, mais qui souffre de multiples limitations. L'AZERTY tel que nous le connaissons semble voué à disparaître... mais peut-on véritablement crier « vive l'AZERTY+ » ?

QWERTY, AZERTY et les autres...

Avant d'entrer dans le vif du sujet, un petit historique s'impose. En effet, invention anglo-saxonne, la machine à écrire est à l'origine des claviers que nous connaissons aujourd'hui. Au cours du XIXe siècle, plusieurs dispositions des touches ont cohabité jusqu'à ce que la marque Remington brevette la disposition QWERTY, en 1878.

L'interprétation la plus communément admise est que cette nouvelle disposition devait permettre de limiter le blocage des tiges de métal en attribuant les touches les plus fréquemment utilisées dans la langue anglaise aux « barres de caractères ». On pouvait alors frapper plus rapidement sans risquer de blocages.

AZERTY+_04.jpg
Le clavier d'une machine à écrire du XIXe siècle à la norme QWERTY

Dans la dernière décennie du XIXe siècle, une disposition dite AZERTY apparaît sur des machines à écrire commercialisées en France. L'origine exacte de cette variation est encore moins sûre que celle du modèle anglo-saxon QWERTY. Une chose est toutefois certaine : avec le temps, l'AZERTY s'est imposé auprès des professionnels de la saisie, les secrétaires notamment, sans qu'aucune normalisation ne soit réellement entérinée.

Aujourd'hui, l'AZERTY est la disposition la plus communément utilisée en France bien sûr, mais aussi en Belgique. En revanche, d'autres pays, pourtant francophones, utilisent des dispositions alternatives comme un QWERTY « adapté » au Québec ou le QWERTZ germanique en Suisse romande par exemple.

AZERTY+_05.jpg
Des autocollants pour passer d'une disposition à une autre ?

Anciennes, ces différentes dispositions ne tiennent pas compte des travaux réalisés en matière d'ergonomie.

Dès les années 30, la disposition Dvorak a été imaginée pour compenser les défauts du QWERTY. Par la suite, le Colemak, le Dvorak-FR ou le Bépo sont apparus, toujours avec le même objectif. Malgré le soutien d'un public chaque jour plus large, ces dispositions ne sont pas parvenues à supplanter les standards : QWERTY dans le monde anglophone, QWERTZ chez les germaniques et AZERTY en France / Belgique.

Dans ses derniers travaux, l'Association Française de Normalisation ne préconise d'ailleurs pas d'abandonner l'AZERTY, mais propose malgré tout une adaptation, une réactualisation...

La norme NF Z71-300 ou « AZERTY+ »

En 2015, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France - dépendant du Ministère de la Culture - formule un constat que beaucoup font déjà au quotidien : la norme AZERTY contraint l'écriture du français, des langues régionales et des langues européennes à alphabet latin. Il est donc décidé de reprendre cette fameuse disposition afin de la mettre au goût du jour et de prendre en compte ses lacunes.

L'idée est ainsi de modifier les touches afin que tous les caractères nécessaires à la saisie de textes en français soient bien présents : on pense ici particulièrement aux fameuses majuscules accentuées, aux « æ » / « œ » et à ces guillemets français... tellement plus beaux que leurs homologues anglo-saxons.

AZERTY+_01.jpg
Comparaison entre l'ancien AZERTY et le nouvel AZERTY+

L'intégration de « nouveaux » caractères n'est toutefois pas le seul apport de cette norme NF Z71-300 que l'on retient sous le nom d'AZERTY amélioré ou, plus simple encore, AZERTY+. La nouvelle disposition est aussi le résultat de recherches sur la manière de saisir du texte. Il n'est pas question de reprendre les bouleversements induits par le Bépo, mais d'apporter de plus subtils changements pour une frappe plus rapide.

Comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessus, certains caractères présents sur l'AZERTY « simple » ont été déplacés / regroupés. C'est ainsi le cas des guillemets anglais qui rejoignent leurs homologues français. Il en va de même pour certains caractères accentués... l'extraordinaire « ù » - présent dans un seul mot de la langue française, mais plus fréquent en breton ou en italien notamment - se retrouve plus logiquement associé au « u ».


Une petite vidéo de l'AFNOR pour bien comprendre le processus ayant abouti à l'AZERTY+

Un seul modèle de clavier disponible, le LDLC AZERTY+

Compte tenu des changements mineurs survenus entre l'AZERTY et l'AZERTY+, on peut espérer que de nombreux constructeurs adoptent rapidement cette nouvelle norme. De multiples produits pourraient donc voir le jour dans un avenir proche... mais à l'heure où nous publions ce dossier, un seul produit est disponible sur le marché français. Il est fabriqué en Chine sous les directives du revendeur hexagonal LDLC et, logiquement, distribué par ce dernier sur notre territoire. Nous nous sommes donc procurés un exemplaire afin de déterminer 1/ l'intérêt de cette nouvelle norme AZERTY+ et 2/ les qualités / défauts de ce premier modèle.

LDLC AZERTY+_01.jpg

Le LDLC AZERTY+, c'est :
  • Type de clavier : membrane
  • Anti-ghosting : non
  • Rétroéclairage : non
  • Prise en charge des macros : non
  • Touches multimédias : oui, 8 raccourcis
  • Poids : 534 g
  • Dimensions : 45,6 x 15,6 x 2,4 cm
  • Interface de connexion : filaire (1,5 m), USB 1.1 / 2.0
  • Logiciel : non
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 12,95 €

Premier élément à bien prendre en considération, le LDLC AZERTY+ est un clavier d'entrée de gamme. Il ne s'agit pas non plus d'un modèle à destination des joueurs. Sans surprise, il n'intègre donc pas les fonctionnalités auxquelles nous pouvons être habitués, mais il convient de signaler dans la foulée qu'il est proposé à tout petit prix : à moins de 13 euros, il fait de la concurrence aux produits les moins coûteux que l'on peut retrouver chez n'importe quel vendeur... mais se montre plus moderne avec sa nouvelle disposition des touches.

LDLC AZERTY+_05.jpg
De multiples changements dans la position des touches © Nerces pour Clubic

Conception et fonctionnalités « basiques »

Le caractère « basique » de ce modèle est une évidence. Aucun effet de lumière « flashy » - pas de rétroéclairage du tout d'ailleurs - et aucune fonctionnalité exotique n'est visible : on se retrouve face à un « bête » clavier 105 touches, tout de noir vêtu. En réalité, il est élégant et fort discret. LDLC n'a en revanche pas cherché à réduire le volume du produit et, pleine largeur, il occupe près de 46 centimètres sur votre bureau. Si le poids est contenu (à peine plus de 500 grammes) et la hauteur des touches (moins de 2 millimètres) idéale pour une saisie au kilomètre, on regrette que le Français n'ait pas davantage insisté sur l'orientation « bureautique » de son produit.

LDLC AZERTY+_06.jpg
Remarquable finesse des touches © Nerces pour Clubic

Nous aurions par exemple apprécié qu'un repose-poignets soit de la partie ou, plus intéressant encore, qu'il soit possible de régler l'inclinaison du clavier sur davantage que seulement deux niveaux (pieds aplatis ou relevés). Pas grand-chose d'autre à signaler du côté de la conception.

Sans grande surprise, LDLC a opté pour des contacteurs à membrane afin de limiter les coûts. Comme toujours sur cette technologie : la réactivité sera moindre, mais le silence est appréciable. Enfin, notons que le câble USB est de longueur standard (1,5 mètre), mais qu'aucun port USB passthrough n'est présent, il aurait permis le branchement d'une clé USB ou d'une souris par exemple.

LDLC AZERTY+_07.jpg
Les deux pieds ne permettent qu'un seul niveau d'inclinaison © Nerces pour Clubic

Qu'en est-il de la frappe ?

Vous vous en doutez, nous n'allons pas véritablement juger ce LDLC AZERTY+ sur ses fonctionnalités... ou plutôt, nous mesurerons leur impact à l'aulne du prix de ce produit.

En revanche, là où nous serons « sans pitié » c'est sur l'intégration et l'intérêt de cette nouvelle norme AZERTY+. En premier lieu, il convient d'ailleurs de préciser qu'elle n'est pas encore directement prise en charge par Windows 10. Ainsi, comme l'explique LDLC sur cette page très bien faite, il est nécessaire d'installer un petit pilote pour profiter de cette nouvelle disposition qui, après installation / redémarrage, est accessible comme n'importe quelle langue / disposition.

Voilà, c'est fait, notre clavier est prêt et l'AZERTY+ impressionne un peu avec toutes ces touches légèrement remaniées. Est-ce que nous allons retrouver nos petits ? Au premier coup d'œil, on est effectivement un peu décontenancés.

Cet article a été rédigé avec ledit clavier et les signes de ponctuation posent un premier problème : plus aucun n'est à la même place ! On fait des virgules à la place des points, des points-virgules à la place des points d'exclamation. Plus gênant, certaines lettres accentuées étaient déjà présentes sur l'ancienne disposition AZERTY, mais elles ont maintenant changé de place et, ce faisant, on tape des guillemets à la place de nos « à » et de nos « ç ». Pour une première prise de contact, c'est déroutant !

LDLC AZERTY+_08.jpg
Les guillemets français / anglais sont intelligemment rassemblés sur deux touches © Nerces pour Clubic

Dans les faits, on s'habitue assez rapidement, car les modifications ne portent que sur des caractères utilisés de manière occasionnelle. Il faut bien sûr que nos doigts réapprennent ce qu'ils avaient enregistré à force de pratique, mais en l'espace de quelques jours, c'est bon.

Il faut également souligner que l'on se fait très vite à la présence de tous ces caractères autrefois « manquants ». Bien sûr des logiciels de traitement de texte avaient pris l'habitude de corriger automatiquement nos « oe » afin d'obtenir de jolis « œ », mais les choses sont beaucoup plus élégantes avec la norme AZERTY+, plus rapides aussi... car généralement plus logiques.

On s'habitue vite à avoir la cédille directement sur la touche du « C » et la réunion des accents du « E » est une bénédiction.

Si, comme nous, vous êtes amateurs des majuscules accentuées, vous avez sans doute appris certaines des réjouissances de Windows avec ces combinaisons comme le Alt+0201 pour le « É » ou le Alt+0200 pour son alter ego « È ». Il suffit maintenant de comprendre - et d'apprécier - que ces majuscules accentuées se gèrent comme les accents circonflexes et trémas autrefois.

Tout n'est cependant pas encore parfait et nos traitements de texte ne sont par exemple pas au fait de ces nouveautés : ainsi, notre Word - encore néophyte - n'était de base pas capable d'ajouter d'espace insécable avec les guillemets français. Rien de dramatique.

LDLC AZERTY+_09.jpg
« à », « é » et « è » sont regroupés, mais le symbole « € » reste logiquement à la même place © Nerces pour Clubic

LDLC AZERTY+ : l'avis de Clubic

Simpliste, peut-être un peu trop « plat » et sans doute pas assez réactif, le LDLC AZERTY+ est un premier prix qui paie évidemment son positionnement tarifaire. Impossible de demander au revendeur de nous sortir un modèle mécanique doté de contacteurs Cherry MX à moins de 15 euros. On en a ici pour notre argent et pour un modèle « rudimentaire » dédié à la bureautique pure, c'est un clavier finalement convaincant. Il est élégant, plutôt léger et la finesse des touches autorise une frappe rapide et confortable. L'essentiel en somme.

L'intérêt principal de ce modèle réside évidemment dans sa compatibilité avec la norme AZERTY+. Passée la petite surprise de devoir installer un pilote spécifique (sous Linux, Mac OS ou Windows), il nous faut reconnaître l'excellence des modifications de cette nouvelle disposition. Premier bon point, nous n'avons pas été plus déroutés que cela par des changements qui ne concernent pas les lettres les plus utilisées. On fait d'abord plein de fautes sur les signes de ponctuation, les accents ou les caractères spécieux pour lesquels on avait - des années durant - appris à retenir les raccourcis. Mais ensuite, c'est un vrai bonheur.

Les nouvelles possibilités rentrent vite dans nos habitudes et on se surprend à ne plus réfléchir à ces anciens raccourcis. Quelques reproches peuvent être formulés et certains regretteront que le © soit associé à la touche « X » par exemple, mais ces détails restent à la marge.

Nous espérons maintenant que cette norme soit vite adoptée par les constructeurs afin que les utilisateurs n'aient pas à jongler longtemps entre deux dispositions, car, finalement, c'est le gros problème de l'AZERTY+ : on a encore assez peu l'occasion de la rencontrer !

LDLC AZERTY+

7

Les plus

  • Rapport qualité / prix exemplaire
  • Finesse des touches appréciable
  • Silence des contacts à membrane
  • Raccourcis multimédias nombreux
  • Disposition AZERTY+

Les moins

  • Manque de réactivité des membranes
  • Pas de port USB pass-trough
  • Relativement encombrant
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
71
36
Nerva
Sous Linux, la question des majuscules accentuées ne se pose pas.
don_quilmi
Pour les programmeurs, le rapprochement des parenthèses, crochets et accolades devrait être un vrai mieux, même si on n’est pas encore dans un accès aussi simple qu’avec un QWERTY.
Mel92
Je trouve l’article un peu dur car une fois qu’on y a goûté, il est difficile de revenir à un « bête » AZERTY (ou QWERTY US International). La frappe est confortable, le prix riquiqui et les nouvelles touches un plus très appréciable. Je l’utilise depuis un mois environ et il ne m’est jamais arrivé d’utiliser un quelconque code ALT+xxxx.<br /> S’il n’y avait qu’un seul regret, ce serait au niveau du marquage des touches qui n’est pas aussi complet que la représentation en haut de l’article. LDLC indique que c’est pour respecter la norme…
Doss
Toute ressemblance avec le clavier MacOS est fortuite ?
Styxou
^^<br /> On fait comment ce smiley avec l’azerty+ sans touche compose ?
megadub
Ca aurait été tellement plus simple d’adapté le QWERTY comme l’ont fait les québécquois.
Pinkuik333
C’est moi ou il y a une erreur (inversion ouvrant/fermé) dans les guillemets anglais touche 9 et 0 sur le clavier LDLC ?
nikon561
dommage en revanche que les chiffres ne soient pas en accès direct comme les claviers QWERTY. autant sur une machine avec pavé numérique, cela importe peux, autant sur un portable, c’est selon moi préférable vs les accents et autres guillemets. de meme la touche $ / £ aurait été plus utile en lui joignant le € que cette variété de +, quitte a la mettre a la place de la touche µ, afin de garder la touche des + et des - a coté
untelp
Depuis que je suis passé à un qwerty suite à un départ à l’étranger, je ne comprends vraiment pas que l’on reste à ce azerty idiot où les chiffres ne sont pas accessibles en direct et les caractères spéciaux sont positionnés n’importe comment.<br /> Un bon qwerty avec le clavier en mode international permet facilement de taper n’importe quel caractère latin accentué sans question métaphysique. Y compris É, ç, ou même Ỹ ou Ĝ si ça vous chante. En un mois max l’habitude est prise.
Mel92
Celui-là : ^^ ? Comme ~~ sur un AZERTY standard : avec une espace après la touche morte ^
Mel92
Certes, mais É, ç, Ỹ et Ĝ ne posent non plus strictement aucune difficulté sur cet AZERTY+. On a en plus l’avantage d’écrire aussi facilement œ et Œ (quant même plus fréquents que æ et Æ dans le langage courant). Mais il est vrai que les chiffres sont en haut de la barre supérieure de touches. On peut imaginer que c’est pour limiter autant que possible les changements. D’un autre côté, c‘est un clavier conçu pour écrire du français…
kellog89
Une bonne chose avec le AZERTY+, les symboles ouvrant et fermant sont côte à côte (){}[], un progrès pour les scripteurs. Par contre, le M est toujours mal placé par rapport aux autres claviers internationaux, et les chiffres nécessitent d’appuyer sur la touche majuscule, une aberration quand on a utilisé des claviers dans d’autres pays.<br /> Certes, la plupart incluent maintenant un « pavé numérique » mais ce n’est pas toujours le cas. Je vais garder mon clavier suisse, qui est le plus pratique quand on travaille dans plusieurs langues ou pour faire du développement.
Al_Jardine
J’en pense :<br /> large_3724_large_2659_GrayBlank_1.jpg1200×717 170 KB<br />
negus56
Serait-il commercialement si compliqué (ou non rentable) pour les fabriquants de proposer différents layouts à la vente ? J’aimerais un clavier gamer avec une disposition en BEPO par exemple, mais avec les touches gravées nativement comme cela. A la rigueur, cela pourrait être une option qui génèrerait une commande particulière moyennant quelques euros supplémentaires.
negus56
Serait-il commercialement si compliqué (ou non rentable) pour les fabricants de proposer différents layouts à la vente ? J’aimerais un clavier gamer avec une disposition en BEPO par exemple, mais avec les touches gravées nativement comme cela. A la rigueur, cela pourrait être une option qui génèrerait une commande particulière moyennant quelques euros supplémentaires.
Aloyse57
En bon Québécois, je m’interroge : pourquoi la présence du ß (esset allemand) et de la £ sur le clavier alors que le ¢ (cent québécois) est absent. Je pinaille
Blap
Quel enfer. Tant de temps et d’argent gâché alors que le Qwerty fait tout ca mieux. A croire que c’est une spécialité française de vouloir tout compliquer.
Mel92
Il y est : ¢ (touche morte monétaire ¤ suivie de c).
gvia66
il ne m’est jamais arrivé d’utiliser un quelconque code ALT+xxxx.<br /> Moi qui tape des fois en d’autres langues ça m’arrive tout le temps :<br /> ’ ` ^<br /> a 160 133 131<br /> e 130 138 136<br /> i 161 141 140<br /> o 162 149 147<br /> u 163 151 150<br /> A 181 183 182<br /> E 144 212 210<br /> I 214 222 215<br /> O 224 227 226<br /> U 233 235 234<br /> ø 155 Ø 157<br /> æ 145 Æ 146<br /> « 174 » 175<br /> ¼ 172 ½ 171 ¾ 243<br /> ® 169 © 184<br /> ƒ 159<br /> · 250
Chris78
Mais oui et quand vous dites cela c’est que vous avez testé les deux claviers pendant plusieurs jours avant d’arriver à cette conclusion ??? Cela n’a rien à voir avec une spécialité Française et nous n’en somme plus à la machine à écrire les touches ne risquent pas de se bloquer pendant la frappe…
megadub
Non, le QWERTY n’est pas idéal pour écrire en français. Le clavier français mérite un refresh par contre, j’aurais préféré garder l’emplacement des touches principales du QWERTY histoire d’uniformiser les usages au moins sur l’écriture.
LeGrosWinnie
« - Manque de réactivité des membranes »<br /> Pour taper du texte je ne vois pas le problème<br /> « - Pas de port USB pass-trough »<br /> Idem, qui se sert RÉELLEMENT de son clavier comme d’un hub USB ? Surtout si rien n’est en USB 3, aucun intérêt…<br /> « - Relativement encombrant »<br /> Heu, c’est la taille standard en largeur… N’importe quel DELL, HP ou autre classic fait moins… En hauteur, oui légèrement plus mais bon, c’est pas franchement un « point négatif » faut pas exagérer…
megadub
LeGrosWinnie:<br /> Pour taper du texte je ne vois pas le problème<br /> Si tu tapes vite ça peut être un souci.<br /> LeGrosWinnie:<br /> Idem, qui se sert RÉELLEMENT de son clavier comme d’un hub USB ? Surtout si rien n’est en USB 3, aucun intérêt…<br /> Bah pour recharger son téléphone c’est super pratique <br /> LeGrosWinnie:<br /> En hauteur, oui légèrement plus mais bon, c’est pas franchement un « point négatif » faut pas exagérer…<br /> Donc en fait tu confirmes mais comme toi ça te géne pas c’est pas un défaut ? Désolé, mais je crains que ce ne soit pas un test uniquement pour toi
soaf78
Trop de changement de disposition de touches aurait été néfaste pour tous ceux qui font de la saisie et de la frappe au Km…<br /> Et puis ca serait oublier que les québécois tapent généralement autant en français qu’en anglais, ce qui est loin d’être le cas des utilisateurs en France.<br /> Je trouve que le changement de disposition des « touches de code » du genre (){}; est déjà une bonne chose et une vraie avancée.
megadub
Tu as raison mais de toute façon, les dactylo devront s’adapter à ce nouveau clavier, donc tant qu’à faire, ça aurait été aussi simple d’uniformiser au moins les lettres… je dois avouer que c’est très intéressé puisque je bosse sur un clavier QWERTY
jleheurteur
Je suis ingénieur en suisse et je bosse en effet aussi avec des claviers qwertz, et quand je rentre chez moi en france je suis sur du azerty.<br /> Et bien pour le coup je préfère largement le qwertz, je le trouve beaucoup plus intuitif, et surtout le fait d’avoir les chiffres de base sur la partie supérieur sans avoir a appuyer sur SHIFT je trouve ca indispensable, rien de plus chiant sur l’azerty de devoir faire shift pour faire des chiffres (le pavé numérique ne fait pas partie de la configuration clavier de base).<br /> Franchement je m’y suis habitué en a peine 2-3 mois. Maintenant je suis autant rapide sur le qwertz en 1 an que sur 30 ans de azerty, juste parfois je m’emele les pinceaux quand je ramene le portable a la maison et que j’ai du coup le sdeux clavier cote a cote XD
fcthulhu
Clavier vierge, plus de problème, le jour où tu veux passer de bépo à autre chose, il est déjà prêt, et en plus ça te force à taper en aveugle.<br /> Il y a des sites qui proposent des keycaps personnalisés, si ton clavier est monté avec des switches standard, tu peux commander ce que tu veux, mais c’est plutôt quelques dizaines d’euros.
Bezenman78
Pour un utilisateur lambda, l’usage de la touche « shift » pour les chiffres n’est pas du tout un souci, d’autant que, hors portable avec écran de moins de 15", la majorité des machines est dotée d’un clavier avec pavé numérique. Dans le cas contraire, un pavé numérique usb fera parfaitement l’affaire, pour un tarif modique.<br /> Sinon, pour rappel, la disposition dont on parle dans ce test est dédiée à la langue française. Les caractères étrangers auxquels certains font référence - et qui serait manquants sur l’AZERTY+ pour leurs besoins perso - ici, n’ont pas grand chose à voir avec le sujet et ont peu d’intérêt pour la majorité des utilisateurs « français ».<br /> Il est évident qu’un pro ou particulier, jonglant entre différentes langues toute la journée, s’orientera éventuellement vers une autre solution, qui sera également imparfaite, du fait des spécificités de chaque langage.
zeebix
« « - Pas de port USB pass-trough »<br /> Idem, qui se sert RÉELLEMENT de son clavier comme d’un hub USB ? Surtout si rien n’est en USB 3, aucun intérêt… »<br /> Perso j’ai récemment cherché un clavier avec HUB USB intégré, car je trouve ça bien pratique … et a priori ça n’existe pas en USB3 (pourquoi!? je cherche peut être mal)<br /> J’utilise souvent les ports de mon clavier pour y brancher clé usb/téléphone et diverses autres conneries pour les charger ça à l’avantage d’être plus discret et propre qu’un hub séparé (en tout cas sur mon vieuxxxxx G19).
soixante
Pourquoi avoir eu besoin de créer un « nouveau » layout qui reprend tout l’inconfort de l’ancien au lieu de se dire « allez, on passe au bépo » ?<br /> 10 ans que j’ai switch de qwerty à dvorak et que je me demande comment on fait pour encore taper / apprendre à taper aux jeunes sur des azerty…
olahaye74
ça ressemble à un clavier Mac AZERTY… touche arobas, pipe… Cela dit POURQOI tous s’obstinent à vouloir mettre le pipe sur ALT-GR (ou option sur mac) shift L!!! c’est juste criminel pour un développer ou un unixien…
bl78
Ca va bien emm***r les gens qui ont l’habitude de désigner le ‹ - › comme étant le « tiret du 6 » dans les noms de domaine, les mots de passe, les identifiants, etc… .Là, on a 4 types de tiret sur la même touche, ça ne me semble pas une bonne idée…
Doss
+1 et sur ce AZERTY+ ils ont foutus « { » et « } » sur les touches Y et U, je pige vraiment pas du coup…
Koin-Koin
Lequel de QWERTY ?<br /> Le QWERTY US ou le QWERTY UK ?<br /> Parce que oui, le QWERTY n’est pas international même chez les anglo-saxons.
megadub
Un QWERTY FR
Koin-Koin
RomainH
Bonjour, sauf si je suis passé à côté, je n’ai pas vu l’info dans l’article ni dans les commentaires : quelle est la combinaison pour accéder au 4ème caractère des touches ?
Nerces
En effet <br /> C’est Alt Gr + Maj.
bl78
A la limite, AltGr+Win aurait été plus pratique, les touches étant côte à côte (sauf sur les portables…) - mais ça doit pouvoir se configurer.
megadub
les touches étant le plus loin possible… faut un 3e bras pour finalement pouvoir appuyer sur la touche contenant le caractère tant recherché
Nerva
Et vous faites comment pour les lettres accentuées (bien plus nombreuses que des chiffres dans un texte) ?
megadub
’ ou ` + la lettre
RomainH
Merci, il va falloir acquérir une nouvelle dextérité de la main droite… pour les touches accessibles avec une main, genre pouce/annulaire/index
soixante
megadub:<br /> ’ ou ` + la lettre<br /> Pour compléter la réponse de @megadub , on utilise des touches de composition, qui ont le même principe de fonctionnement que l’accent circonflexe sur un clavier azerty : d’abord la touche de composition, puis la lettre sur laquelle on veut l’utiliser.<br /> Ça parait moins pratique, mais au final, c’est équivalent et ça permet de faire quasiment tous les caractères simplement : øạåþłœöð etc…
Blap
Si, le QWERTY US est bien mieux foutu que le AZERTY/+, que ce soit pour tous les caractères spéciaux ou tous les bugs dans les jeux et programmes que ca résout, sans parler de l’ergonomie générale qui est toujours pensée pour le QWERTY.
Goodbye
Clavier mécanique et ensutie tu rebind et hop !
Nerva
Étant donné mon âge avancé, ce n’est plus maintenant que je vais changer de clavier, surtout à l’excellente vitesse à laquelle je frappe. Je n’ai jamais cherché à savoir si le clavier du voisin était meilleur (faut quand même rappeler que la disposition AZERTY n’a pas été définie par hasard, comme tout clavier elle tient compte de la langue et des mots). La frappe sous Linux offre une ergonomie très élevée. Écrivant beaucoup et pour plus de 99.9% des lettres, les chiffres accessibles par la majuscule ne m’ont jamais gêné. Et puis à moins d’être sur un portable, le pavé numérique est très rapide d’accès quand on a des chiffres à taper…
soleros
Elles sont sous les touches parenthèse et crochets donc tombent autant sous les doigts (index) que celles ci et à l’usage c’est très pratique. Je viens d’un bepo custum qui utilise ce système où plein de caractères de programmation se retrouvent sur la première ligne de lettres. Ça évite d’aller chercher loin avec les doigts
soleros
Pour tous ceux qui disent « beuh c’est nul on aurait du passer au qwerty direct » , sachez que L’afnor a déjà tenter de l’introduire au début des années 80 et que ça n’a jamais pris à cause du poids des habitudes. C’est comme ça l’azerty est trop lourd en France, même si cette disposition est super nulle. Du coup pour espérer que ça prenne cette fois ils ont dû faire des concessions. C’est à saluer. Le qwerty ne prend pas en France tout comme le bepo (que j’utilise)
soixante
ce n’est pas une question de vitesse, c’est principalement une question de confort de frappe, et de prévention des maladies comme le canal carpien.<br /> De plus, je t’invite à lire l’article wikipedia sur l’azerty ( https://fr.m.wikipedia.org/wiki/AZERTY ) : les dispositions AZERTY et QWERTY sont pensées pour ralentir la frappe, non pour la faciliter. Le bépo (et le dvorak pour l’anglais), au contraire, est fait spécifiquement pour le français.<br /> Il n’y a pas d’âge pour changer ses habitudes
Yookow
C’est ouf car moi aussi étant parti à l’étranger j’ai du m’habituer au qwerty. J’y est même acheter mon PC là-bas, et le qwerty international et carrément étudier au français je trouve.
ygloo_one
Je viens de m’acheter un beau qwerty from china, pensant pouvoir me débrouiller avec comme quand j’étais jeune. Et bien, après 2j, j’ai été acheté un azerty.<br /> Mais à titre personnel, je suis ouvert à l’azerty+, car je n’ai jamais trouvé l’azerty pratique. Surtout quand on sait que c’est pour écrire ‹ vite ›, …avec les contraintes mécaniques des machines à écrire que l’on utilise plus.<br /> On voit rapidement des avantages aux QWERTY et QWERTZ, que l’on aimerait avoir. Pour moi l’azerty+ y répond, mais il ne réponds pas à la problématique ergonomique.<br /> De fait, l’article m’a paru convainquant pour le BEPO, peut-être à mettre à jour avec les caractères en voque: @ * \ . Mais cet article est virtuel, l’offre BEPO ou AZERTY+ est… sur Mars.<br /> Il faut s’assurer aussi d’un mode calculatrice allant plus loin que /*-+… je sais, les maths c’est pas pour la populace, mais bon, il faut garder l’espoir et la possibilité d’un monde ‹ meilleur ›… en sciences mathématiques.<br /> Sur le clavier RGB que je viens d’acheter, je ‹ découvre › que toutes les lettres illuminées sont fausses : il faut shifter pour les avoir. Quel débile a pu normaliser ça ?? De fait, s’il fait un peu sombre, on ne voit pas les caractères par défaut.<br /> Sinon, pourquoi ne pas introduire ce que font les smartphones: donner 2 à 10 lettres ou plus par touche. Il suffit d’appuyer plusieurs fois en maintenant une touche de transformation et faire un roulement. Ainsi, tous les e sont ensembles par exemple, en mettant les accents les plus utilisés en premier… Pour le roulement, on pourrait utiliser les flèches avant arrière, en plus de la touche de la lettre. L’ordre, voir la liste pourrait changer dynamiquement en changeant le pays, la langue ou l’utilisation (écriture, math, programmation). Et on peut aussi garder des raccourcis / filtres avec les touches Alt AltGr Shift etc… Oui, ça demande un apprentissage mais ça existe déjà sur les claviers virtuels de smartphone !!! et on s’en sort. Et c’est bien mieux puisque ceux-ci ne proposent pas de combinaison de touche.<br /> 4 caractères dessinés par touches, ou 6 touches différentes et pas ensemble pour les E, moi je ne vois pas l’aspect pratique. Une seule touche, c’est simple.<br /> Et en privilégiant l’apprentissage à l’ergonomie statistique, on peut imaginer une version internationale / universelle en ABCDEF… Ecrire rapidement est une science relative, un clavier ergonomique avantage les gros utilisateurs au détriment des petits utilisateurs, les spécialistes vs les profanes à vie. L’ergonomie des premiers n’est pas celle des seconds… Et ça, qwerty, azerty ±, BEPO n’y répondent pas.
soixante
ygloo_one:<br /> Ecrire rapidement est une science relative, un clavier ergonomique avantage les gros utilisateurs au détriment des petits utilisateurs, les spécialistes vs les profanes à vie. L’ergonomie des premiers n’est pas celle des seconds…<br /> De nombreuses études ont prouvé que l’apprentissage de la frappe allait beaucoup plus vite sur un clavier dvorak que sur un qwerty pour un novice.<br /> Des études identiques ont sans doute été menées sur bépo vs azerty, mais j’n’ai aucune source et la flemme d’en chercher présentement.
megadub
ygloo_one:<br /> Ecrire rapidement est une science relative<br /> Pas seulement. C’est évident qui si tu as un positionnement des touches qui raccourcit la distance parcourue pas les doigts ça va accélérer la vitesse de frappe.<br /> Un exemple tout bête : le E étant très utilisé en français, il est probable que de l’avoir à la place du R permettrait un gain de temps l’index tombant plus facilement sur le R que le majeur sur le E.
GRITI
megadub:<br /> l’index tombant plus facilement sur le R que le majeur sur le E.<br /> Tout dépend la taille des doigts…Je suis déjà dehors…
megadub
soixante
C’est pour ça qu’en bépo, le « e » notamment est sous l’index gauche de base, genre sur la touche avec le témoin.<br /> Sur un azerty, en position de repos, t’es censé avoir tes doigts sur « qsdf » et « jklm », ce qui fait qu’en français on ne peut écrire aucun mot.<br /> Sur un bépo, c’est « auie » et « tsrn », ce qui permet de taper BEAUCOUP de mots sans avoir ne serait-ce qu’à bouger les doigts.
ygloo_one
@soixante : tu n’as pas compris la différence entre quelqu’un qui va vite et peux aller très vite et quelqu’un qui est lent et voudrait l’être moins.<br /> Aucun clavier n’est capable de faire écrire très vite tout le monde. Le meilleur clavier n’existe pas car cela va dépendre des capacités de chacun.<br /> Un clavier ABCDEF a un caractère universel évident pour ceux où la vitesse dépend plus de la recherche de la position des lettres que la distance parcourue. Cette disposition fixe est par essence multilingue, multi spécialité. On ne sera pas le plus efficace systématiquement mais on sera adaptable rapidement puisque la disposition est unique, intuitive, si on sait réciter l’alphabet…<br /> Les QWERTY, AZERTY, etc, sont un mix d’optimisation de positionnement pour la distance et de contraintes mécaniques pour ne pas bloquer la machine parce qu’on va trop vite. Pour moi cet héritage est un non sens total. Et il montre déjà qu’il n’a rien d’universel puisque chaque langue a ses petites spécificités…<br /> Enfin, les BEPOS s’affranchissent des contraintes mécaniques, qui n’existent plus. La méthode est universelle, le résultat pas du tout. Si on écrit dans plusieurs langues, on ne sera pas efficace, sauf à maîtriser plusieurs claviers. Un BEPO pose déjà des problèmes d’apprentissage, alors plusieurs… Le positionnement n’est pas intuitif mais si on y arrive, la distance étant réduite, on va plus vite.<br /> Ceci dit, la méthode devrait pouvoir aboutir à un clavier latin universel.<br /> En résumé:<br /> Le clavier ABCDE devrait être le plus répandu car le plus intuitif, le plus universel.<br /> Pour les personnes tapant beaucoup, dans un contexte linguistique simple, et qui ont besoin d’une vitesse élevée, le BEPO est optimisé.<br /> A ce jour, j’ai du mal à voir l’intérêt des gammes ‹ intermédiaires ›. Ils se sont imposés du temps des machines à écrire mécaniques, qui n’existent plus. Leur existence perdure alors qu’ils ne sont ni intuitifs ni efficaces dans le contexte actuel. Ce sont pourtant les seuls qui existent. Macron la réforme devrait se pencher sur le pb. De mon point de vue AZERTY+ est un réel plus mais peut-être une fausse nouvelle piste, malgré son intérêt. S’ils avaient introduit un clavier ABCDE, le travail aurait été complet.
megadub
ygloo_one:<br /> Aucun clavier n’est capable de faire écrire très vite tout le monde. Le meilleur clavier n’existe pas car cela va dépendre des capacités de chacun.<br /> Non. Taper au clavier ça s’apprend et évidemment que l’ordre des caractères en fonction de la langue accélère sensiblement la saisie. Je ne sais pas pourquoi tu t’entêtes comme ça, c’est tout de même évident que le clavier classique est bien moins ergonomique que le BEPO même si personnellement je vais plus vite sur un classique simplement parce que j’ai l’habitude.
soixante
Je comprends pas l’idée du clavier ordonné par ordre alphabétique qui serait plus « instinctif » qu’un clavier où les lettres dont tu as besoin sont sous tes doigts : tu le dis toi meme, l’ordre alphabétique n’a aucun sens dans aucune langue, il n’a, de fait, rien d’inné, sauf si tu tapes les mots du dictionnaire dans l’ordre uniquement, ce qui, soyons honnêtes, serait chiant quelque soit le clavier
Koin-Koin
D’ailleurs je propose que les claviers aient les chiffres dans un ordre aléatoire.<br /> Ca réglerait le problème du mot de passe 123456
GRITI
Un clavier avec touches à encre numérique et dont la disposition changerait de façon aléatoire toutes les 12 heures ou à chaque reboot.
soixante
Fun fact : pour le dvorak, ils avaient réflechi à ordonner les chiffres différemment :<br /> Rearranging the numbers with the odds on the left and the evens on the right, with the most commonly used, nine and zero, right in the middle. This last principle was later dropped, since the out-of-order numbers confused even the most zealous of Dvorak’s adherents. It’s hard to go against math<br /> ( http://steve-lovelace.com/the-dvorak-keyboard/ )
Nerva
Ben je ne vois pas pourquoi je changerais un système qui me convient très bien. J’ai plus de 35 ans de frappe derrière moi, ma vitesse est soutenue (et quoi que tu aies l’air d’en penser, dans certaines professions, la vitesse compte beaucoup) et je n’ai jamais eu aucun problème de canal carpien ou autre (je ne sais pas si ça a un impact mais depuis leur sortie, j’ai toujours eu des claviers avec repose-paumes des mains).
soixante
Aucune idée de ce à quoi tu réponds, tbh, je ne t’ai jamais dit « il faut changer », j’ai juste exposé des faits avérés sur la frappe au clavier, et les différents layouts <br /> J’aimerais juste pointer une chose où je me suis mal fait comprendre : la vitesse de frappe EST une notion importante. Je soulignais juste le fait que c’était pas le critère le plus discriminant pour le public « non initié » dont on parlait juste avant, et que le confort me semblait un argument plus pertinent. ce<br /> (puisqu’on en parle et pour info, les études montrent que l’on tape plus vite et plus correctement (ie : moins de typos) en bépo qu’en azerty)
Rumpelstiltskin
Un peut dans le sujet je suis sur office 2019 et je sais pas pourquoi j’ai des « au lieu de "<br /> Si quelqu’un arrive à comprendre ça
megadub
En français le guillemet s’écrit « tout simplement
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Sea of Thieves passe le cap des 10 millions de joueurs depuis sa sortie
Soldes Darty hiver 2020: -15% sur l'achat d'un aspirateur iRobot Roomba 696
La bataille pour sauver le .org n'est pas perdue, de grands noms de l'Internet s'organisent
Canon cesse la production d’objectifs en monture EF, à moins que la demande ne reparte à la hausse
Qwant : Éric Leandri cède son fauteuil de président du moteur de recherche à Jean-Claude Ghinozzi
Xiaomi Bracelet Mi Band 3 connecté à 12,99€ au lieu de 29,99 €
CES 2020 : des écouteurs Audio-Technica True wireless ANC avec membrane en carbone amorphe
CES 2020 : Cooler Master aussi propose son boîtier gamer NUC Element
Soldes 2020 : la console PS4 Pro 1To en promo à 275€
Soldes 2020 : notre sélection de smartphones Samsung en promo
Haut de page