SVOD : CanalPlay, c’est « terminé » selon le président de Canal +

le jeudi 28 juin 2018
Après les pertes des droits de la Ligue 1 et la fin des Guignols de l'info la semaine dernière, c'est maintenant à la plateforme de streaming CanalPlay de passer à la trappe. Maxime Saada, le président du groupe Canal +, s'est rendu cette semaine à une audition de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat et à fais part de ses inquiétudes.

Un contexte économique et réglementaire défavorable, une grande difficulté face à la concurrence, voilà qui résume l'audition de Maxime Saada devant le Sénat.

01f4000004652330-photo-canalplay-infinity.jpg


Un autre coup dur pour la chaine câblée


Selon lui, la récente levé de l'injonction de l'autorité de la concurrence ne suffira pas à redresser CanalPlay : « Face à Netflix et Amazon, nous n'avions plus la possibilité d'avoir des exclusivités dans notre offre de service de vidéo à la demande. [L'autorité de la concurrence] vient de lever cette injonction mais c'est malheureusement trop tard. Canalplay est passé de 800 000 à 200 000 abonnés. C'est terminé pour Canalplay ! ».

À titre de comparaison, Netflix avance le chiffre de 3 5 millions d'abonnés sur le territoire français.

Un concurrent de moins pour Netflix


Les plateformes de streaming françaises sont-elles de taille à rivaliser avec les géants que sont Netflix et Amazon ? Pas si sûr, quand on voit le sort qui a été réservé à CanalPlay qui, en moins de deux ans, a perdu pas moins de 75 % de ses abonnés. Sur cette question, le président de Canal + reste amer et ne peux que rejeter la faute de son échec sur l'Autorité de la Concurrence, ses mots sont clairs : « [Le concurrent de Netflix], on l'avait : CanalPlay. On nous l'a tué. »

Il faut bien dire que le constat est dur pour les plateformes tricolores, dont fera bientôt partie Salto.fr (projet commun initié par TF1, France Télévisions et M6), qui sont à la traîne derrière les parts de marché du géant américain. Rappelons à toutes fins utiles que Netflix dépense plus d'un milliard de dollars par an en contenus originaux.
Modifié le 28/06/2018 à 17h22
scroll top