🚀 LES BONS PLANS DE NOËL ! 🚀 LES BONS PLANS DE NOËL !

Test TCL 65C835 : le téléviseur Mini-LED au meilleur rapport qualité/prix ?

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
06 novembre 2022 à 11h58
4
TCL C835 © TCL
© TCL

Figurant parmi les téléviseurs Mini-LED les plus abordables du marché, le TCL C835 s’affirme comme une mise à niveau pertinente du C825, notamment grâce à un système de rétroéclairage qui évolue, une dalle capable de monter jusqu’à 144 Hz, ou encore au passage à Google TV. Avec son C835, le constructeur chinois joue la carte qualité/prix sur un segment qui ne cesse de se développer, mais dont les tarifs sont encore loin d’être accessibles.

TCL 65C835
  • Blooming éliminé dans la majorité des cas
  • Excellent contraste natif
  • Image dynamique idéale en HDR
  • Compatibilité multi-HDR
  • Gestion de reflets
  • Angles de vision réduits
  • Seulement deux entrées HDMI 2.1
  • Accès aux paramètres d'image via Google TV

La technologie Mini-LED a permis aux constructeurs de prendre un sérieux tournant pour produire des téléviseurs LCD toujours plus aboutis. La plupart d’entre eux proposent désormais une gamme Mini-LED dans leur catalogue avec des tarifs qui restent toutefois élevés, semblables à ce que l’on observe avec l’OLED. Nous l’avons récemment vu avec le Sony Bravia XR-65X95K, le premier téléviseur du fabricant nippon, ou encore le Hisense 65U8HQ qui s’avance quant à lui avec un prix concurrentiel.

En tant que premier fabricant à avoir développé ce rétroéclairage aux diodes miniaturisées, TCL dispose encore d’une petite longueur en proposant plusieurs références Mini-LED avec ses séries C83 et C93. Celle que nous avons le plaisir d’avoir en test aujourd’hui a recours à la 4e génération Mini-LED signée TCL, au filtre à boite quantique (QLED), à un affichage 144 Hz Motion Clarity Pro et profite de l’appellation 4K HDR Premium 1000. En ce qui concerne la C935 dont nous aurons peut-être l’occasion de vous proposer en test un peu plus tard, elle fait appel à la technologie Mini-LED propriétaire de TCL, à savoir OD5.

Fiche technique TCL C835

Affichage

Diagonale
164cm
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K
Technologie d'écran
LCD
Type de dalle
VA
Type de rétroéclairage
Direct LED avec Local Dimming
Processeur vidéo
Quad Core
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10, HDR 10+, Dolby Vision IQ
Fréquence de rafraîchissement
120Hz

Audio

Puissance des haut-parleurs (watts)
60
Nombre de haut-parleurs
3
Dolby Atmos
Oui

Connectique

Nombre de ports HDMI
4
Standard HDMI
HDMI 2.1
ARC / eARC
ARC, eARC
ALLM
Oui
Synchronisation dynamique
VRR, Freesync
Autres entrées
2x usb, 1x ethernet, 1x CI+
Autres sorties
1x optique (SPDIF), 1x casque

Connectivité

Système d'exploitation
Android TV
Bluetooth
Oui
Wi-Fi
Oui
Norme Wi-Fi
6 (AX)
Assistant vocal
Google Assistant
Chromecast
Oui

Caracteristiques physiques

Hauteur
892mm
Largeur
1 447mm
Profondeur
300mm
Poids
19,5kg
Pied amovible
Oui
Hauteur (sans pied)
838mm
Largeur (sans pied)
1 447mm
Profondeur (sans pied)
82mm
Poids (sans pied)
19,2kg
Compatibilité VESA
Oui

Prix et disponibilité

La gamme C835 se positionne idéalement sur le marché avec un tarif d’environ 1 300 € pour le modèle de 65 pouces et 1 000 € pour celui de 55 pouces. Le modèle le plus généreux, avec sa diagonale de 75 pouces, se négocie quant à lui aux alentours de 2 000 €, sans compter les offres de réductions assez fréquentes avec TCL.

Le constructeur parvient ainsi à jouer sur plusieurs tableaux, notamment en proposant des tarifs proches de ceux de Hisense, mais surtout inférieurs à ceux de Samsung, Sony, LG ou encore Philips. L’alternative OLED reste quant à elle très pertinente avec plusieurs références recommandables sur cette fourchette de prix, à voir au sein de notre comparatif des meilleurs téléviseurs OLED du moment.

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
Images en sortie de carton avec le mode "Standard" © Matthieu Legouge pour Clubic
Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

Design

Le C835 arrive avec un design épuré, plus minimaliste que celui de son prédécesseur puisqu’il n’intègre pas de barre de son ou de webcam. Il se contente de laisser place à l’image grâce de fines bordures de quelques millimètres seulement sur tout le pourtour de l’écran ; celles-ci sont réalisées dans un plastique qui imite l’effet aluminium brossé pour un résultat réussi et un produit qui parvient à sonner premium. Les finitions n’y sont pas pour rien, elles sont simplement impeccables.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


TCL a revu son système de pied central avec le C835. En aluminium brossé, contrairement au cadre, il autorise une installation à deux positions : une position haute (environ 6 cm entre le pied et le cadre inférieur) afin de permettre l’installation d’une barre de son, et une position basse qui laisse le téléviseur plus proche du pied (2 cm environ). Inutile de préciser que la position haute ne dégage pas suffisamment de place pour certaines barres de son, il sera nécessaire d’en vérifier la hauteur au préalable.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le support se divise en deux parties, la fixation nécessite une dizaine de vis, le téléviseur est parfaitement stable une fois installé, ce qui n’est pas plus mal puisqu’il pèse tout de pas loin de 20 kg. Un cache vient ensuite recouvrir la partie qui se fixe contre le téléviseur, à l’arrière, nous laissant ainsi la possibilité d’y passer les câbles.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le recours à un pied central n’est pas plus mal, il permet de placer ce téléviseur sur une plus grande variété de meubles TV tout en autorisant d’y positionner une barre de son. Une fixation murale est également envisageable avec un support VESA 300 x 300. Il faut toutefois savoir que le téléviseur est assez lourd, avec 19,2 kg sans son socle. Enfin, le C835 est relativement compact pour un téléviseur Mini-LED, il faut tout de même faire avec 82 mm à son point le plus épais.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

Connectiques et audio

Le TCL C835 propose une connectique variée avec ses quatre ports HDMI (2 x 2.1 et 2 x 2.0) qui comprennent notamment la compatibilité eARC (sur un seul port), et la possibilité de jouer en 4K jusqu’à 120 Hz sur consoles, et jusqu’à 144 Hz sur PC, avec des fonctionnalités comme l’ALLM et le VRR. Attention, si le fabricant indique 4 x HDMI 2.1 sur sa boutique, seules deux d’entre elles sont bel et bien compatibles avec les fonctionnalités apportées par ce standard.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


On y retrouve également une entrée composite, deux sorties audio (casque et optique numérique), un port USB 2.0, un port Ethernet un port PCMIA et enfin les prises antennes habituelles. Du côté de la connectivité, on profite du Bluetooth 5.2 et du Wi-Fi 6.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

TCL fait de nouveau confiance à Onkyo pour proposer un système audio avec la prétention d’offrir un meilleur rendu. On distingue le woofer de 30 W à l’arrière de la télé, il est complété par deux haut-parleurs de 15 W chacun pour une puissance totale de 60 W. Le rendu est loin d’être mauvais et permet effectivement à TCL d’offrir puissance et clarté au son, ce qui fait défaut à bon nombre de téléviseurs. Les basses restent néanmoins en retrait, sans doute en raison de la position du woofer. Le Dolby Atmos nous fait toutefois profiter d’un rendu plus immersif lorsqu’il s’agit de regarder films et séries ; on est loin de retrouver « l’effet bulle » de certains systèmes, mais le rendu reste très correct pour un système intégré à un téléviseur.

Expérience connectée, interface et télécommande

TCL fait confiance à Google TV pour animer son C835. L’interface est fluide et toujours aussi agréable à utiliser, avec une agrégation qui permet de retrouver nos services et applications favorites, se voir recommander du contenu, et finalement trouver facilement ce qui nous intéresse. Google propose clairement l’interface la plus fonctionnelle du marché, ainsi que la plus complète grâce à une immense bibliothèque d’applications.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge


Ajoutons à cela la présence d’un Chromecast intégré, très pratique, et bien sûr du désormais classique assistant vocal. Il est d’ailleurs possible d’invoquer ce dernier sans l’aide de la télécommande puisque le téléviseur intègre deux microphones afin d’avoir recours à l’assistant en mode mains libres.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


La surcouche de TCL est cependant très limitée. Comprendre par là que les menus en dehors de Google TV sont peu nombreux, il faut par exemple passer par les paramètres de Google TV pour ajuster l’image, le son, ou encore accéder au mode « Maitre du jeu » qui permet notamment d’activer l’ALLM. L’ajustement des options et paramètres d’images est donc assez fastidieux par rapport à d’autres téléviseurs équipés de Google TV et qui disposent d’une surcouche efficace, comme c’est le cas sur les téléviseurs Sony par exemple.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Deux télécommandes sont fournies avec le C835. L’une est plus minimaliste avec une quinzaine de boutons, un pavé directionnel circulaire, mais aussi des raccourcis vers certains services comme Netflix et YouTube, ainsi que TCL Channel qui embarque pas mal de chaines de télévision gratuites, et d’autres services comme le lecteur multimédia de TCL. La seconde télécommande est beaucoup plus complète, mais contrairement à la première elle n’embarque pas de micro. On y retrouve beaucoup moins de touches raccourcies (uniquement vers Netflix et Prime Video), mais un pavé numérique complet et diverses commandes pour contrôler le téléviseur de manière plus précise, c’est notamment le cas des commandes multimédia.

Qualité d'image

Passons désormais à la partie croustillante, à savoir l’image et les qualités d’affichage de ce téléviseur. TCL a choisi d’avoir recours à une dalle VA pour son C835, une bonne nouvelle pour le contraste puisque cette technologie d’affichage, liée au système de rétroéclairage par Mini-LED permet d’obtenir un rendu dynamique avec des noirs profonds.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

C’est le cas du C835 qui bénéficie d’un excellent contraste natif de 5 533 : 1 lorsque le local dimming est désactivé avec une luminance du noir qui descend à 0,101 cd/m². En revanche, il est bien visible que cette dalle VA ne profite pas d’aussi bons angles de vision que les téléviseurs Mini-LED à dalles IPS que nous avons testés comme c’est le cas du Hisense 65U8HQ.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge


Ce très bon contraste joue par contre sur le blooming, celui-ci est quasiment absent sur nos vidéos de test habituelles. Même ajusté à son niveau le plus élevé, le local dimming montre une très bonne gestion de l’éclairage et produit des noirs absolus qui se rapprochent très fortement de l’OLED. Avec ces 288 zones de local diming, le C835 gère avec finesse ombres et lumières. C’est pourtant moins de zones qu’en compte un Sony Bravia XR-65X95K ou le Samsung Neo QLED 50QN90B, mais force est de constater que TCL maitrise sa copie en matière de gestion de cet effet de halo lumineux. Enfin, le pic lumineux avec les contenus SDR est également probant, nous le mesurons à 558,4 cd/m² sans avoir recours au local dimming, et à 1164,1 cd/m² lorsque celui-ci est activé.

Test TCL 65C835 - FHD © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

TCL reste néanmoins quelque peu en retrait sur les différents traitements d’image par rapport aux cadors du secteur, toujours avec Panasonic et Sony en tête. La mise à l’échelle donne entière satisfaction, avec un rendu très qualitatif lorsqu’il s’agit de mettre à l’échelle des contenus en Full HD. La magie opère déjà moins avec des contenus en HD, mais le résultat reste suffisamment naturel. Le moteur de gestion de mouvements ne nous met, quant à lui, pas à l’abri d’un effet qui semble, justement, légèrement manquer de naturel. La fluidité est cependant au rendez-vous tandis qu’on ne dénote aucune saccade.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Terminons par évoquer la gestion des reflets du C835. Comme vous pouvez le voir sur notre image, les reflets sont importants. Faiblement dilués, ils impactent le visionnage du téléviseur en pleine journée. La luminosité ne fait pas tout et s’il s’agit de regarder des contenus sombres, il vaut mieux se placer dans l’obscurité. Cela ne pose pas trop de souci pour regarder la télévision au quotidien, le constat est toutefois différent s’il s’agit de programmes cinématographiques. Finalement, si le C835 se rapproche de l'OLED en matière de contraste, c'est aussi le cas concernant la gestion des reflets.

Nos mesures

Le mode Film nous a donné les meilleurs résultats lors de nos mesures. Celui-ci est relativement bien calibré même si la température de couleurs est un peu plus haute que la valeur de référence avec 6 815 K.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

Le gamma montre quelques irrégularités en début et en fin de courbe alors que sa moyenne s’établit à 2,406, très proche de la référence. Lorsque le local dimming est activé, comme c’était le cas ici, le contraste peut être considéré comme infini.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

La colorimétrie est bien respectée dans ce mode Film avec un Delta E moyen de 1,69 qui est largement en dessous du seuil où l’œil humain peut commencer à percevoir les dérives chromatiques. Mis à part les nuances de gris, un nombre limité de teintes dépasse un Delta E de 2. On remarque également que les couleurs peau sont parfaitement respectées.

HDR

Le TCL C835 se distingue d’abord sur la partie HDR grâce à une compatibilité étendue avec la majorité des formats, à savoir le HDR10 et le HDR10+, ainsi que le Dolby Vision et l’HDR HLG. Toujours en mode Film, nous avons mesuré un pic lumineux de 1 314 cd/m², une valeur dans la moyenne pour un téléviseur Mini-LED et très proche de ceux que nous avons testés récemment.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge
Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

La courbe EOTF n’est pas suivie avec la plus grande linéarité, le signal est par ailleurs lissé à partir de 60 % de luminance afin de permettre aux éléments les plus lumineux de conserver le plus de détails possible.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

Associé au contraste et à l’excellente gestion du rétroéclairage, le C835 parvient à restituer une image qui ne manque pas de dynamisme et délivrer une expérience HDR pas loin d’être impeccable. En outre, le véritable pic lumineux du C835 n’est atteint que sur une fenêtre de 25 % ; il culmine alors à 1 589 cd/m² avant de redescendre progressivement à mesure que la mire s’agrandit.

En HDR, le Delta E est légèrement moins précis que lors de nos mesures en SDR.

Test TCL 65C835 © Matthieu Legouge

Le Delta E moyen s’établit en effet à 2,42, on constate par ailleurs quelques dérives chromatiques sur certaines teintes avec une valeur maximale qui pointe à 4,61. Le rendu reste fidèle dans l’ensemble, mais nous nous attendions à retrouver un résultat plus contenu et précis.

Le TCL C835 bénéficie d’une très bonne couverture des espaces colorimétriques étendus (WCG). Nous avons ainsi pu mesurer la couverture de l’espace Rec. 2020 à hauteur de 77,67 %, un résultat dans la moyenne pour des téléviseurs QLED et OLED, surpasser cependant par les récents QD-OLED comme le Samsung S95B ou encore le Sony Bravia A95K. Pas de surprise du côté de l’espace DCI-P3 avec une couverture qui atteint 96,59 %.

Test TCL 65C835 - Rec © Matthieu Legouge
Rec. 2020
Test TCL 65C835 - P3 © Matthieu Legouge
DCI-P3

Jeux vidéo

Le TCL C835 n’a rien à envier à ses concurrents en matière de jeux vidéo, si ce n’est peut-être qu’on ne profite que de deux ports HDMI 2.1 chez TCL, l’un des deux ports partage également la compatibilité eARC. TCL va d’ailleurs un peu plus loin en proposant la possibilité de monter à un refresh rate de 144 Hz, sur PC, uniquement via le port HDMI 1. La différence est peu flagrante entre 120 et 144 Hz, mais ceux qui possèdent une machine puissante et capable de faire tourner les jeux gourmands avec un framerate élevé apprécieront certainement le léger gain de fluidité.


Nous n'avons relevé aucun souci au niveau de l’activation du VRR ou même de l’HDR, le TCL C835 gère parfaitement les consoles comme les PC. Il faut passer par le mode « Maître du jeu » pour être certain de réduire l’input lag, dans ce cas nous le mesurons à 16,8 ms, soit la même valeur que nous avions relevée sur le TCL C815.

Consommation électrique

S’agissant d’un téléviseur Mini-LED, le TCL 65C835 consomme pas mal d’énergie, notamment lorsque sa fonction de local dimming est activée. Nous avons ainsi calculé sa consommation relative à 83,2 W/m², une valeur dans la moyenne haute similaire à celle du téléviseur Mini-LED de Sony, le X95K.

TCL 65C835 : l'avis de Clubic

8

Le TCL C835 donne satisfaction sur la plupart des points que nous passons en revue lors de nos tests de téléviseurs. S’il n’est pas le plus fin et le plus élégant en matière de design, il compte parmi les téléviseurs qui offrent l’une des meilleures expériences HDR sur cette fourchette de prix. Sa dalle VA et sa gestion fine du rétroéclairage lui permettent de produire des noirs intenses résultant sur une image de plus en plus proche de l’OLED en éliminant efficacement et dans la plupart des cas les effets de halo, le fameux blooming dans la langue de Shakespeare.

Il ajoute pas mal de cordes à son arc avec son audio Onkyo efficace, bien qu’il ne remplace pas un système audio dédié, son interface Google TV et son mode mains libres, ou encore sa compatibilité HDR qui englobe aussi bien l’HDR10+ que le Dolby Vision. Le capteur de luminosité ambiante est également de la partie pour ajuster l’image en fonction de l’environnement lumineux, une fonctionnalité très pertinente dont nous aurions bien du mal à nous passer.

En revanche, il reste quelques petites faiblesses, comme la gestion des reflets ainsi que les angles de vision réduits. Concernant ce premier point, le TCL C835 ne fait pas mieux qu’un téléviseur OLED, mais son pic lumineux plus élevé et son capteur de luminosité nous autorise à visualiser sans trop de problèmes la télévision en pleine journée. Il sera néanmoins préférable de se mettre dans l’obscurité pour une séance cinéma. Malgré tout, le TCL C835 nous semble, pour le moment, être le téléviseur Mini-LED au meilleur rapport qualité/prix du marché.

Les plus

  • Blooming éliminé dans la majorité des cas
  • Excellent contraste natif
  • Image dynamique idéale en HDR
  • Compatibilité multi-HDR

Les moins

  • Gestion de reflets
  • Angles de vision réduits
  • Seulement deux entrées HDMI 2.1
  • Accès aux paramètres d'image via Google TV

Design et ergonomie 8

Qualité d'image 8

Qualité audio 7

Jeux vidéo 9

Système d'exploitation 9

TCL 65C835 au meilleur prix Nous n'avons pas trouvé d'offre en stock chez nos partenaires
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
4
bmustang
nous avons testons récemment.
bmustang
bravo pour l’article
Mr.system
Merci de ta vigilance. Coquille corrigée. Heureux que ce test t’ai plu
Karim_Genio_karim-genio
Beau test…le C935 sera encore mieux… Mais que légèrement a mon avis.<br /> il y a aussi le QNED de lg qui est très bien…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Samsung 990 PRO : magnifique baroud d'honneur du Roi des SSD avant l'arrivée du PCIe 5.0
Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !
Test Tronsmart T7 : l'enceinte Bluetooth à prix mini, mais qui assure l'essentiel
Test ViewSonic X2 : un vidéoprojecteur plaisir pour goûter à la grande image cinéma
Test Marshall Woburn III : une enceinte premium et énergique, à la connectivité limitée
Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Haut de page