Messagerie : 10 clients mails pour gérer ses courriers

Dans cette sélection, nous vous proposons de passer en revue 10 applications de messagerie électronique, qui comptent aujourd'hui parmi les plus populaires et les plus efficaces pour gérer vos emails.

Avec des services de messagerie en ligne qui n'ont cessé de s'améliorer depuis une dizaine d'années, les logiciels dédiés à la gestion de courriers électroniques doivent sans arrêt sortir le grand jeu pour justifier leur existence, notamment sur desktop. Outre une expérience centrale qui se doit d'être irréprochable, il faut bien souvent rivaliser en fonctionnalités et éléments inédits pour attirer les utilisateurs. Et bien évidemment, faire la part belle à une interface compréhensible et agréable à utiliser, sans jamais perdre de vue la productivité.


La plupart des applications de cette sélection sont disponibles gratuitement, mais certaines voient leurs capacités décuplées après un achat de licence ou un abonnement. Si nous avons retenu des logiciels qui se destinent à tous les utilisateurs, une poignée d'entre eux présentent également des fonctionnalités plus avancées pour un usage professionnel ou pour certains systèmes d'exploitation.

Thunderbird

Thunderbird
  • Libre et gratuit !
  • Calendrier et tâches intégrés
  • Complet, modulable et sécurisé
Thunderbird

Très complet et modulable, le vénérable Thunderbird dispose toujours aujourd'hui de nombreux arguments pour accueillir vos emails et même plus, d'autant que ce logiciel libre fait en plus partie des plus sécurisés.

Thunderbird

Très complet et modulable, le vénérable Thunderbird dispose toujours aujourd'hui de nombreux arguments pour accueillir vos emails et même plus, d'autant que ce logiciel libre fait en plus partie des plus sécurisés.

Commençons cette sélection par une évidence, puisqu'il s'agit de l'un des logiciels de gestion d'emails les plus connus et anciens : Mozilla Thunderbird.

Thunderbird, c’est indéniablement un classique. Si la Fondation a bien failli jeter l’éponge sur ce projet libre et open source, les développeurs se sont mobilisés pour continuer son développement. En 2017, les choses évoluent alors en profondeur vers une nouvelle version majeure. Le logiciel arbore depuis une toute nouvelle interface et de nouveaux fondements en matière de sécurité. De fait, Thunderbird est encore aujourd’hui un logiciel qui s'en sort avec les honneurs.

Un logiciel complet et modulable

Depuis sa création, l’une des principales forces de Thunderbird est d’avoir calqué son modèle sur celui du navigateur Firefox . Ainsi, il est possible d'ouvrir plusieurs messages et autres éléments sous la forme d'onglets. De même, avec la possibilité d'ajouter des extensions pour enrichir son expérience, Thunderbird peut être réellement personnalisé, qu'il s'agisse de fonctionnalités supplémentaires ou de thèmes.

Mais sans aller jusqu'à la case modules, Thunderbird propose de nombreuses fonctionnalités intégrées. On retrouve ainsi un outil calendrier (avec possibilité d'en importer des existants via des extensions), un gestionnaire de tâches ou encore un service de messagerie instantanée . Cette dernière ne permet pas d'importer beaucoup de comptes (Google Talk et IRC notamment), mais a tout de même le mérite d'être là.

Libre à vous d'utiliser Thunderbird uniquement pour les emails, ou pour plus.

La recherche dans Thunderbird

La recherche au sein de Thunderbird est particulièrement intéressante. Plus précisément, on retrouve deux types d'options. La première est en fait une fonction de filtre à la volée. Il suffit de saisir les premières lettres d’un mot pour voir des résultats s’afficher instantanément. Le principe est particulièrement pratique pour effectuer des requêtes à la recherche d'un email reçu récemment. La barre d’outils de filtres rapides permet également de faire ressortir immédiatement les courriers non lus, ceux suivis, dotés d'une pièce jointe ou ceux classés avec une étiquette particulière.

Thunderbird dispose également d’un moteur de recherches plus évolué, capable cette fois de passer en revue non seulement la base de données entière des emails, mais aussi celle des conversations instantanées. Les résultats sont affichés dans un nouvel onglet, ce qui permet de les conserver.

Un accent sur la vie privée

Puisqu’il s’agit d’un logiciel open source, Thunderbird voit régulièrement son code passé au crible par ses développeurs, réactifs. L'application est ainsi continuellement sécurisée et la moindre vulnérabilité est rapidement corrigée avant qu’elle ne soit massivement exploitée.

Par ailleurs, Thunderbird intègre plusieurs fonctionnalités de sécurité. Par exemple, afin d'éviter une attaque via un fichier JPG vérolé, les images présentes au sein des messages sont bloquées par défaut.

De plus, outre un filtre antispam qui s'améliore au fur et à mesure que l'utilisateur trie ses messages, le logiciel embarque un dispositif de protection contre l’hameçonnage en repérant les messages suspects, ou encore des options pour éviter le pistage.

Enfin, pour les plus prudents et pour revenir sur les modules, plusieurs extensions permettent d'ajouter une couche de sécurité supplémentaire. C’est par exemple le cas d’Enigmail qui permet d’intégrer le chiffrement OpenPGP aux échanges.

Gratuit, modulable et sécurisé, Thunderbird a donc encore beaucoup d’arguments à faire valoir. Seule son interface, malgré la présence de diverses options et thèmes, reste un peu trop austère à notre goût et pas toujours aisée à dompter au début.

Spark

Spark
Spark
  • Des fonctionnalités intéressantes pour les entreprises
  • Interface riche et efficace
  • Pas trop d'options bloquées derrière le Premium

Tout à fait adapté pour un usage personnel, Spark brille cependant surtout pour les entreprises, grâce notamment à ses fonctionnalités pensées pour la productivité et le travail collaboratif. On attend cependant impatiemment les versions web et Windows.

Tout à fait adapté pour un usage personnel, Spark brille cependant surtout pour les entreprises, grâce notamment à ses fonctionnalités pensées pour la productivité et le travail collaboratif. On attend cependant impatiemment les versions web et Windows.

Lancé en 2015 par la société Readdle (PDF Expert, Scanner Pro…), Spark est un client email résolument moderne disponible sur macOS, iOS (et Apple Watch) et Android. Il sera également prochainement proposé sur Windows et sur le Web, et bien évidemment cross-plateforme.

Spark est disponible gratuitement, mais propose également une offre Premium (7,99 dollars par mois) et une offre Entreprise ciblant principalement les PME.

Dès la création d'un compte, Spark est assez complet et propose de configurer une messagerie basée sur Gmail , Outlook , Yahoo! Mail , iCloud ou encore Microsoft Exchange ou Microsoft 365. Il est également possible de saisir les configurations IMAP/SMTP manuellement, mais le protocole POP3 semble toutefois absent. Notons en passant que si le compte email dispose d'un calendrier associé, ce dernier sera également synchronisé (sauf pour les tâches).

L'interface de Spark mise sur un mode d'affichage unifié lorsque plusieurs comptes sont configurés. Une option de tri automatique, baptisée Smart Inbox, est également présente et facultative. Celle-ci permet de mettre en avant les emails non lus ou ceux qui sont épinglés pour un traitement ultérieur, mais aussi et surtout de repérer les courriers de type newsletters pour les minimiser et donner davantage de visibilité aux emails classiques.

Spark se targue également d'avoir un moteur de recherches particulièrement performant, capable de comprendre les requêtes en langage naturel. Dans les faits, les résultats sont plutôt bons, et il est d'ailleurs possible de sauvegarder des recherches précises pour les réutiliser rapidement.

Dans toutes ses versions, Spark dispose également de quelques fonctionnalités que l'on est en droit d'attendre de ce type de logiciel en 2021. On parle ici notamment d'une fonctionnalité signatures, de report d'email (snooze), soit à un moment prédéfini, soit en choisissant une date et une heure, ou encore de la planification d'un envoi ou de l'obtention d'un rappel lorsqu'un message envoyé n'a pas obtenu de réponse après un certain temps.

Les spécificités de Spark

Mais Spark se distingue surtout par des fonctionnalités particulièrement bien pensées, qui intéresseront surtout les entreprises. L'une d'entre elles permet de générer un lien de partage vers une page Web à partir d'une conversation email. Dans sa version gratuite, n'importe quel utilisateur en possession de ce lien peut alors retrouver cette conversation, y compris les éventuelles pièce jointes hébergées sur le domaine app.spark.com. En mode premium, ce lien est protégé.

Spark propose également de créer des brouillons d'email partagés entre utilisateurs. Les éditions sont effectuées en temps réel, comme pour un document Docs ou Word en ligne. Le logiciel dispose par ailleurs d'un module de chat pour discuter du contenu d'un message en simultané.

En version gratuite, ces deux fonctionnalités sont limitées à deux utilisateurs, quand la version payante permet d'accueillir autant de personnes que souhaité. Le traitement d'un email peut également être délégué à un membre de son « équipe » (10 maximum par équipe en version gratuite).

Spark inclut enfin la possibilité de créer des modèles d'email (5 par équipe en version gratuite) avec du remplissage automatique ou des textes de substitution, ainsi que plusieurs signatures. De quoi séduire les entreprises donc, d'autant qu'en mode Premium il est possible de définir des rôles.

Pour finir, il convient de souligner que Spark fait usage des interfaces de programmation de plusieurs services tiers afin d'enrichir son client. On retrouve par exemple les principaux services de Cloud, mais aussi l'application Rappels d'Apple, Omnifocus, OneNote, Evernote, Trello, Pocket, ou encore ZOOM et Asana.

Mailbird

Mailbird
Mailbird
  • Une interface épurée pensée pour la productivité
  • Enormément d'intégrations de services tiers
  • Des options de personnalisation assez nombreuses
Mailbird

Mailbird est certes payant et uniquement disponible sur Windows, mais le logiciel est l'un des plus compétitifs lorsqu'il s'agit de proposer une interface à la fois sobre et très riche grâce à l'intégration aisée de très nombreux services tiers pour tout faire depuis un seul endroit.

Mailbird

Mailbird est certes payant et uniquement disponible sur Windows, mais le logiciel est l'un des plus compétitifs lorsqu'il s'agit de proposer une interface à la fois sobre et très riche grâce à l'intégration aisée de très nombreux services tiers pour tout faire depuis un seul endroit.

Mailbird est un client email qui dispose d'entrée de jeu de deux points noirs qui risquent de faire fuir bien des utilisateurs : il est uniquement disponible sur Windows (une version pour macOS sera cela dit « bientôt » disponible, mais nulle mention de versions mobiles) et, surtout, le logiciel est payant avec une période d'essai de 14 jours. Mailbird propose trois tarifs :

  • Mailbird Personal à 2,42 euros par mois, mais facturé annuellement à 29 euros
  • Mailbird Personal à 65 euros : licence à vie, facturée en une seule fois
  • Mailbird Business à 3,75 euros par mois, mais facturé annuellement à 45 euros

Avec son positionnement et surtout son interface, qui rappelle feu Metro UI pour Windows, le crédo de Mailbird est clair et assumé : « Vous n'aimez pas Outlook ? Optez pour Mailbird ! ». Les différences entre les versions Personal et Business ne sont pas très nombreuses, mais si vous souhaitez utiliser Microsoft Exchange il faudra passer par la version la plus onéreuse.

Mailbird se distingue donc tout d'abord par son interface très épurée qui plaira aux adeptes de Windows 8. Le look peut être cependant personnalisé avec des thèmes de couleurs pour mieux s'intégrer au sein du système de Microsoft. Deux interface sombres sont aussi de la partie, de même que la possibilité d'utiliser une image d'arrière-plan.

Côté fonctionnalités, nous retrouvons une fois encore une boîte de réception unifiée lorsque plusieurs comptes sont configurés. Outre un calendrier local, l'application permet également de retrouver aisément tous ses contacts issus de ses différents services. En plus de proposer des raccourcis clavier et des sons de notifications personnalisés, Mailbird dispose également d'un moteur de recherche capable de scanner les pièces jointes.

Les spécificités de Mailbird

Mais là où Mailbird se distingue spécialement de la concurrence, c'est au niveau de ses intégrations et de son panneau latéral. En supportant de très nombreux services tiers, allant de la messagerie (WhatsApp , Teams , Messenger …), aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) au services d'aide à la productivité (To Do, Chrome, Google Calendar, Dropbox, etc.), Mailbird permet d'afficher de très nombreuses applications au sein de son interface, dans un panneau à droite ou en plein écran. Un rêve pour les utilisateurs qui aiment les logiciels tout-en-un.

Il est ainsi possible de naviguer sur différents sites ou services, d'interagir avec des notes ou des fichiers dans le Cloud, ou encore de discuter avec ses contacts, sans perdre ses emails des yeux. De quoi rappeler le fonctionnement de certains navigateurs Web qui proposent cela, tels qu'Opera et Vivaldi.

Enfin, le logiciel met en avant la rapidité de son client mail qui va de pair avec son interface très sobre. La société pousse même le concept un peu plus loin avec l'option Speed Reading.

L'équipe de Mailbird explique qu'en moyenne, un adulte lit environ 250 mots par minute. Pour accélérer le processus, le mode Speed Reading présente chacun des mots de l'email en gros à l'écran très rapidement afin de forcer le cerveau à accélérer le processus de lecture et à « digérer » plus rapidement le contenu du message. Un client orienté productivité, assurément.

Mailspring

Mailspring
Mailspring
  • Traduction et correction orthographique intégrées
  • Recherche avancée
  • Libre !
Mailspring

Même si certaines de ses fonctionnalités sont bloquées derrière son format payant, Mailspring dispose dans sa mouture gratuite de divers arguments de poids (en plus d'être open source), comme la traduction et la correction orthographique.

Mailspring

Même si certaines de ses fonctionnalités sont bloquées derrière son format payant, Mailspring dispose dans sa mouture gratuite de divers arguments de poids (en plus d'être open source), comme la traduction et la correction orthographique.

On enchaine sur un logiciel un peu plus ouvert et disponible : Mailspring. En effet, cette application open source, qui souhaite clairement concurrencer Newton, est disponible sur Windows, macOS et Linux. Issue des restes de feu Nylas Mail, l'objectif était ici de moderniser et d'optimiser l'expérience utilisateur. Une grosse partie du code a ainsi été réécrite et le client se veut bien plus léger.

Comme l'on peut s'y attendre, Mailspring propose à son lancement des configurations automatiques pour les services Gmail, iCloud, Outlook/Hotmail et Yahoo!. Notons également la prise en charge d'Office 365 et le support plus général du protocole IMAP/SMTP pour les usages plus spécifiques.

Outre une classique boite de réception unifiée si vous paramétrez plusieurs adresses email, Mailspring a la particularité d'être compatible avec les écrans tactiles. Un thème sombre est également de la partie, tandis qu'il est possible de sélectionner voire de créer son propre thème. Notons que l'application a été traduite en 9 langues et le français est bien évidemment disponible.

Les spécificités de Mailspring

Parmi les caractéristiques mises en avant par Mailspring, on trouve son moteur de recherche, capable d'effectuer des requêtes complexes très rapidement. Pas de langage naturel ici, mais plutôt des opérateurs booléens à la manière de Gmail. D'ailleurs, l'éditeur a repris les mêmes préfixes (in:[nomdudossier], is:unread, has:attachment...).

On apprécie la possibilité d'adapter ses raccourcis clavier en fonction des comptes connectés, ainsi qu'un éditeur avancé de signatures en mode WYSIWYG. L'utilisateur peut ainsi choisir un modèle prédéfini ou opter directement pour le format HTML. Il est possible de charger une image, d'éditer les couleurs et de configurer la signature par défaut.

En matière de langues, impossible d'ailleurs de faire l'impasse sur la présence d'un module de traduction avec 60 langues supportées. Lorsque l'utilisateur rédige son message en français, le logiciel peut le traduire en anglais, en espagnol, en russe, en chinois simplifié ou en allemand. Bien entendu, un message reçu dans l'une de ces langues pourra également être traduit. Enfin, un correcteur orthographique est aussi intégré. Appréciable.

Les plus de Mailspring Pro

Dans sa version Pro, facturé à 8 dollars par mois, MailSpring ajoute de nombreuses fonctionnalités et améliore certaines déjà présentes dans sa version gratuite. Tout d'abord, le logiciel retourne des informations détaillées sur les contacts. L'application récupère les liens des profils communautaires (Twitter, LinkedIn…), les informations publiques et la liste des échanges avec cette personne. Le dispositif est également appliqué à la société pour laquelle travaille ce contact.

Ensuite, quelques fonctionnalités disponibles gratuitement chez certains concurrents sont ici uniquement activées avec cette souscription. C'est par exemple le cas de l'envoi différé d'un message, de la possibilité de snooze un email reçu, ou encore la remise en avant d'un courrier envoyé qui n'a pas obtenu de réponse après un certain temps.

Mailspring Pro propose également un système d'accusé de réception et un outil de tracking permettant de déterminer si un lien ajouté à un email envoyé a été cliqué. Cette fonctionnalité devrait particulièrement plaire aux entreprises. Enfin la version pro permet de créer et d'utiliser des modèles d'email.

Postbox

Postbox
Postbox
  • Des options partout pour les bidouilleurs
  • De nombreux outils pour la productivité
  • Un client qui n'oublie pas la vie privée
Postbox

Il faudra peut-être investir un peu d'argent et de temps pour pleinement profiter de Postbox, mais le logiciel est de ceux qui proposent énormément d'options afin de se créer une expérience à la fois sécurisée et véritablement sur-mesure.

Postbox

Il faudra peut-être investir un peu d'argent et de temps pour pleinement profiter de Postbox, mais le logiciel est de ceux qui proposent énormément d'options afin de se créer une expérience à la fois sécurisée et véritablement sur-mesure.

Disponible sur macOS et Windows, Postbox est, disons-le d'entrée de jeu, un logiciel payant (avec une période d'essai de 30 jours). Deux formes de souscriptions sont proposées pour ce client mail qui se destine surtout aux professionnels : 29 dollars pour un an ou 59 dollars pour débloquer une licence à vie. Mais il faut dire que le logiciel a de (très) nombreuses options permettant de justifier ce modèle économique.

Fondé par d'anciens ingénieurs de Thunderbird et issu des travaux de Mozilla, le logiciel embarque donc le moteur Gecko, tout en proposant une interface sobre et des fonctionnalités résolument modernes.

Impossible de passer en revue toutes les options de Postbox tant elles sont nombreuses. L'application promet en tout cas toute une panoplie de raccourcis et d'actions notamment grâce à la Quick Bar qui accélère la gestion et la composition des emails. Le développeur la compare à Spotlight sur macOS, tandis que le dispositif s'apparente également un peu à la barre d'actions du navigateur Vivaldi .

Et puisque l'on parle de navigateur, notons qu'il est possible de consulter ses emails dans des onglets dédiés qui prennent tout l'écran pour permettre à l'utilisateur de se concentrer spécifiquement sur eux.

Les options de recherche (d'emails ou encore d'images et de fichiers) et de tri sont également intéressantes. Postbox dispose notamment d'un Focus Pane. Ce dernier permet de n'afficher que certains types de messages (ceux envoyés par une newsletter, par un contact, par les réseaux sociaux, etc.).

Les spécificités de Postbox

Compatible avec les protocoles mail classiques (IMAP et POP3 et ceux de chez Microsoft, Google, Apple, Yahoo…), le logiciel peut aussi se connecter avec l'application Bridge de Protonmail (disponible pour les comptes Protonmail payants).

Concernant la question de la sécurité d'ailleurs, Postbox est l'un des rares clients mail à prendre en charge le protocole OPenPGP pour le chiffrement des courriers. La technologie se base sur Enigmail et le développeur promet en plus une absence de tracking et la détection des emails contenant des trackers.

Si les versions antérieures de l'application (avant Postbox 6.0) bénéficiaient d'une sélection d'extensions, ces dernières ont en effet été retirées. L'éditeur explique vouloir intégrer ces fonctionnalités de manière native. En résulte ainsi un logiciel bourré d'options et de fonctionnalités, mais long à (éventuellement) paramétrer pour créer une expérience personnalisée.

Parmi les autres petits plus de Postbox, outre la possibilité de voir le code HTML des emails(via CodeMirror), notons la possibilité de redimensionner à la volée les images lourdes pouvant potentiellement être rejetées par le serveur, mais aussi d'y appliquer certains effets (recadrage, ombrage...).

Enfin, côté apparence, il est possible de télécharger des thèmes ou même de créer le sien à la main en modifiant absolument tous les éléments en passant par un éditeur intégré.

Airmail

Airmail
Airmail
  • Intégration complète avec l'écosystème Apple
  • Majoritairement gratuit
  • Riche et personnalisable
Airmail

Certes, Airmail ne se destine qu'aux utilisateurs Apple. Mais en se concentrant ainsi uniquement sur iOS, macOS, iPadOS et watchOS, le logiciel propose une intégration riche et complète dont peu d'autres logiciels peuvent se targuer.

Airmail

Certes, Airmail ne se destine qu'aux utilisateurs Apple. Mais en se concentrant ainsi uniquement sur iOS, macOS, iPadOS et watchOS, le logiciel propose une intégration riche et complète dont peu d'autres logiciels peuvent se targuer.

Avec Airmail, la société Bloop s'est uniquement concentrée sur les systèmes d'Apple. Mais ce gestionnaire de courriers fait au moins les choses bien, puisqu'il est à la fois disponible sur macOS, iOS, iPadOS et watchOS. En mettant de côté les autres systèmes d'exploitation, la société a pu se concentrer sur Apple et ainsi implémenter la plupart des fonctionnalités disponibles en utilisant toutes les interfaces de programmation mises à disposition par la firme californienne.

Evoquons tout d'abord la question de la tarification. La majorité des fonctionnalités d'Airmail est disponible gratuitement, mais certaines de manière limitée (un seul compte, notamment). Pour disposer de l'ensemble de ses fonctionnalités, il faudra s'acquitter d'une souscription à 2,99 dollars par mois ou 9,99 dollars par an. Un formule baptisée Airmail for Business est à 49,99 dollars et la licence à vie est également de la partie.

Cette alternative au client Mail d'Apple (Airmail est l'une des premières applications de messagerie à pouvoir être configurées par défaut sur iOS 14) offre les paramètres classiques pour Gmail, Yahoo!, iCloud ou Outlook.com, et prend également en charge Microsoft Exchange et Office 365. Protocoles IMAP ou POP3 ne sont pas oubliés non plus.

Quand plusieurs comptes ont été configurés, l'application permet, au choix, de les unifier ou de gérer plus finement les comptes devant être séparés. Notons également la présence des fonctionnalités Snooze, pour nous rappeler de gérer un email plus tard ou la possibilité de différer l'envoi d'un message.

Airmail est également l'une des premières applications à proposer l'un des widgets de nouvelle génération introduits avec la dernière version d'iOS. Il est également question de l'utilisation des notifications riches pour effectuer une action sur un message sans devoir ouvrir l'application. En outre, les règles de filtres des messages seront synchronisées via iCloud sur différentes machines.

AirMail n'oublie cependant pas les développeurs autre qu'Apple, et fonctionne ainsi avec plusieurs applications tierces telles que Dropbox, Evernote, OneDrive ou encore Fantastical, Omnifocus et Todoist.

Airmail sur iPhone et iPad

Le logiciel peut s'intégrer au sein de la vue Today sur iOS, mais aussi via le module de partage. Sans surprise, l’utilisateur sera en mesure de personnaliser les actions liées aux gestes, mais aussi de sécuriser l'accès via Touch ID ou Face ID. Notons par ailleurs l'intégration de l'application Fichiers pour améliorer l'envoi de pièces jointes ainsi qu'une option permettant de pré-rédiger des modèles.

Côté iPad, Bloop n'a pas oublié d'optimiser Airmail, avec notamment la prise en charge des claviers - et donc des raccourcis. Le mode Split-Screen, permettant d'agencer AirMail aux côtés d'une autre application est également de la partie. C'est aussi le cas du stylet Apple Pencil qui autorise l'ajout d'un croquis au sein de la fenêtre de composition.

Airmail sur Mac

Sur macOS, Airmail dispose de quelques plugins pour étendre ses fonctionnalités. Il est par exemple possible d'ajouter des accusés de réception ou de collecter les adresses email des courriers entrants. Si la sécurité proposée par l'application ne vous suffit pas, notons aussi la présence du plug-in GPG-PGP pour envoyer et recevoir des messages chiffrés avec une gestion des clés publiques et privées.

Sur Mac, Airmail prend également en charge les Applescript, pour par exemple automatiser les envois. Enfin la Touch Bar, présente sur certains MacBook, peut également recevoir des raccourcis d’actions personnalisés.

Enfin, l'Apple Watch n'est pas en reste. Il est possible d'y personnaliser la nature des notifications qui s'y affichent, ainsi que le créneau horaire durant lequel elles seront distribuées. Sur cet appareil, AirMail retourne également des alertes interactives auxquelles l'utilisateur pourra répondre vocalement.

eM Client

eM Client
eM Client
  • Un logiciel tout-en-un (emails, chat, calendrier, tâches, notes...)
  • Sécurisé avec PGP
  • Pas mal d'options et de personnalisation
eM Client

Plutôt généreux dans sa version gratuite, avec ses nombreuses fonctionnalités pensées pour la productivité et la sécurité, eM Client n'est en revanche pas donné dans sa version complète. Cela dit le prix semble assez justifié tant le logiciel se montre complet.

eM Client

Plutôt généreux dans sa version gratuite, avec ses nombreuses fonctionnalités pensées pour la productivité et la sécurité, eM Client n'est en revanche pas donné dans sa version complète. Cela dit le prix semble assez justifié tant le logiciel se montre complet.

Poursuivons cette sélection avec eM Client, une application à destination des systèmes Windows et macOS. Elle se présente bien entendu comme un gestionnaire complet de courriers électroniques, mais le logiciel propose également bien d'autres choses. Il est ainsi question de systèmes de calendriers, contacts et de notes intégrés (avec la possibilité d'en importer depuis d'autres services. eM Client se positionne donc plus véritablement face à Outlook, d'autant que chacune de ces sections profite de plusieurs boutons et d'onglets dédiés comme le logiciel de Microsoft (pour ouvrir calendrier/contact au choix dans un panneau latéral ou en plein écran).

L'interface d'eM Client est très sobre et propose différents thèmes. Au premier lancement et par la suite, l'utilisateur peut y configurer des comptes Google, iCloud, Exchange, Office 365, et bien entendu faire usage des protocoles POP3 et IMAP. Pour la gestion des agendas, eM Client est également complet puisqu'il peut accueillir un flux CalDAV, ainsi que le format iCal (y compris les calendriers de Facebook). Google et Exchange sont aussi présents et automatiquement synchronisés, tout comme les contacts associés au compte. CardDav permettra sinon de récupérer un carnet d'adresses distant.

Un logiciel complet et bien pensé

eM Client se présente donc comme un logiciel tout-en-un, mais revenons plus spécifiquement sur les emails. Là aussi il coche beaucoup de cases. Le logiciel peut différer l'envoi d'un message, gérer les modèles de courriers, créer des signatures, obtenir un accusé de réception, de lecture ou encore rechercher l'intégralité des pièces jointes.

De plus, eM Client prend nativement en charge le chiffrement PGP avec l'eM Keybook, son gestionnaire de clés publiques et privées. De quoi sécuriser encore un peu plus ses courriers. On apprécie également la présence d'un module de traduction pour les emails reçus, également actif avant leur envoi.

Concernant l'onglet calendrier, il offre les fonctions principales attendues en 2021, à savoir une vue du jour, de la semaine ou du mois pour un ou plusieurs agendas. Mais il est également possible de personnaliser complètement cet affichage en sélectionnant les jours de son choix.

Toutes les options de création d'événements sont présentes (choix du calendrier, récurrence, notes) avec la possibilité d'envoyer des invitations. Soulignons par ailleurs l’intégration des prévisions météo. Le système de tâches (qui peut s'intégrer au calendrier) est également très complet et profite de nombreux paramètres pour une productivité optimale.

Notons par ailleurs qu'eM Client (à l'instar de Thunderbird) propose un service de chat compatible avec Google Talk et le protocole ouvert XMPP / Jabber. Lorsqu’un compte Google est configuré sur eM Client, il est ainsi tout de suite possible de recevoir des messages de ses contacts. Ces conversations, qui ne supportent sans surprise que le texte et non les appels audio/vidéo, sont organisées par onglet au sein d’une nouvelle petite fenêtre.

eM Client permet également de saisir des notes, mais uniquement dans sa version payante. Celles-ci sont accompagnées d’un éditeur relativement riche ressemblant à celui des emails, avec possibilité d’ajouter une ou plusieurs pièces jointes, ou encore des tags. Ces notes peuvent être locales, ou synchronisées avec Exchange, Office365 ou IceWarp. Aucune synchronisation avec Google n’est en revanche proposée à l’heure actuelle.

Enfin, le gestionnaire de contacts présente deux affichages : par liste ou par cartes, avec de nombreux champs à remplir et la possibilité d’en personnaliser certains. Pour un compte Google, eM Client synchronise également les groupes de contacts ainsi que les avatars. Capable d'associer les contacts aux messages qui vont avec, eM Client permet ainsi notamment de retrouver un historique des conversations et des pièces jointes.

Une politique tarifaire unique

Evoquons pour conclure la question du tarif. Dans sa version gratuite (qu'il est possible de choisir après les 30 jours d'essai de la version Pro), eM Client n'autorise la configuration que de deux comptes email. De plus, plusieurs fonctionnalités manquent à l’appel : pas de Snooze, de traduction automatique, d'envoi différé d'email ou encore de système de notes.

La version Pro, complète, fonctionne via un simple achat de licence. Proposée à 49,95 euros pour une machine (achetable par lot à prix réduit pour les entreprises), celle-ci ne couvre en revanche que la version actuelle du logiciel. Pour pouvoir profiter de la future mouture de l'application il faudra s'offrir une licence supplémentaire à 29,95 euros, ou même une licence à vie à 70 euros, permettant de recevoir toutes les mises à jour ultérieures. De quoi rapidement faire grimper la facture, mais l'investissement semble en valoir la chandelle.

Courrier

Courrier
Courrier
  • Intégration complète à l'écosystème Windows 10
  • Totalement gratuit
  • Simple à configurer et utiliser
Courrier

Basique mais fonctionnel. Voilà comment pourrait être résumé Courrier. Si les utilisateurs avancés pourront trouver des manques au logiciel, les adeptes de services plus classiques, et notamment ceux utilisant d'autres applications de Microsoft sur Windows 10, profiteront d'une expérience simple pour ne pas se prendre la tête.

Courrier

Basique mais fonctionnel. Voilà comment pourrait être résumé Courrier. Si les utilisateurs avancés pourront trouver des manques au logiciel, les adeptes de services plus classiques, et notamment ceux utilisant d'autres applications de Microsoft sur Windows 10, profiteront d'une expérience simple pour ne pas se prendre la tête.

Au fil des années, Microsoft a proposé plusieurs logiciels pour gérer ses emails. C'est notamment le cas de l'incontournable Outlook bien entendu (qui n'avait pas besoin d'être évoqué dans cette sélection donc), disponible sous la forme d'une application et d'un service Web. Mais nous avons plutôt décidé de nous intéresser au sobrement nommé Courrier.

En effet, le logiciel directement intégré à Windows 10 a fait bien des progrès depuis son lancement initial, et présente aujourd'hui de vrais arguments et avantages pour les utilisateurs du système d'exploitation, en plus d'être totalement gratuit.

Une intégration directe à Windows 10

Courrier n'est peut-être pas le client email le plus riche en fonctionnalités de cette sélection, mais il est assez logiquement le mieux intégré au système d'exploitation de Microsoft. Il est notamment question d'un affichage des nouveaux emails dans la barre de notifications, de mises à jour automatiques via le Windows Store, mais aussi de liens directs avec les applications Calendrier, Contacts et To Do de la firme. Que vous utilisiez toutes ou une partie de ces applications Microsoft, pouvoir tout gérer aisément et rapidement depuis le même endroit est assurément un plus.

À l'inverse, on pourra reprocher à Microsoft la présence d'un (petit) bandeau en bas à gauche, incitant à télécharger l'application Outlook sur Android et iOS ou à s'abonner à Microsoft 365. Ce n'est pas du plus gracieux, mais passons.

Sans surprise compatible avec la vaste majorité des protocoles email (POP, IMAP, Google, Apple, Microsoft… et avec la possibilité de lier ou non les comptes), Courrier propose toutes les options de base que l'on est en droit d'attendre d'un tel logiciel en 2021 : signatures, réponses automatiques, séparation des emails entre « Prioritaire » et « Autres » pour les comptes Outlook/Hotmail ou encore mode sombre. On apprécie également la présence d'un correcteur orthographique, mais moins l'absence de snooze ou autres options pour gérer ses courriers entrants ou sortants.

Un peu de personnalisation

Outre son thème sombre, Courrier propose quelques options pour changer la couleur d'accentuation, la police ou encore l'image de fond. Les paramètres permettant d'afficher les emails de manière différente ne sont pas très nombreux, mais l'application étant assez lisible de base, ce n'est pas véritablement un souci.

Enfin, quelques outils sont proposés pour gérer le comportement des emails par comptes (ouverture automatique ou non des images, notifications, réponses automatiques, etc.).

Surtout destiné à un usage personnel (ou professionnel léger), Courrier n'est donc pas la solution la plus souple, modulable ou complète de ce dossier. Mais elle est assurément l'une des plus simples à utiliser au quotidien, d'autant que les performances sont au rendez-vous ; à condition, bien évidemment, d'être sous Windows 10.

Newton

Newton
Newton
  • De nombreuses fonctionnalités
  • Vérification de compte en 2 étapes
  • Disponible sur de nombreux OS
Newton

Plein de promesses et de fonctionnalités intéressantes sur le papier, Newton est également chargé en bugs et choix d'interface le rendant à la limite de l'utilisable. En tout cas dans sa version Windows, impossible à recommander aujourd'hui, d'autant que le logiciel est payant.

Newton

Plein de promesses et de fonctionnalités intéressantes sur le papier, Newton est également chargé en bugs et choix d'interface le rendant à la limite de l'utilisable. En tout cas dans sa version Windows, impossible à recommander aujourd'hui, d'autant que le logiciel est payant.

Disponible sur macOS, Linux, Windows (directement via le Windows Store et non un classique installeur, pour une fois) et mobiles iOS et Android, Newton est un client nécessitant un abonnement. Après ses 14 jours d'essai, il faudra ainsi débourser annuellement 49,99 dollars. Pour justifier cet investissement, le logiciel avance un service email « superchargé ». Dans les faits, que propose ce client, surtout destiné à un usage professionnel ?

Le premier élément qui saute aux yeux, c'est que contrairement à tous les autres logiciels de cette sélection, Newton n'adopte pas un affichage découpé en plusieurs colonnes. Pas question de voir la liste de ses emails reçus et d'en lire/écrire un en même temps, puisqu'ici tout se passe dans une unique fenêtre. De quoi potentiellement gagner en concentration, mais aussi perdre en productivité. Notez toutefois qu'il est possible d'ouvrir un email dans une nouvelle fenêtre déplaçable… sans la possibilité d'interagir avec elle en revanche…

Uniquement disponible en anglais (en tout cas sur Windows), l'interface de Newton propose heureusement de nombreux raccourcis pour des actions rapides, avec possibilité de réorganiser les commandes. Il faut dire qu'avec l'absence de menus contextuels lors d'un clic droit, il fallait au moins bien ça.

L'autre endroit où le bât blesse : les performances et les bugs. Le rafraichissement ou l'ouverture des emails n'est en effet pas toujours des plus rapides (quand ils affichent quelque chose…), et nous avons été dans l'impossibilité d'ajouter un autre compte email après le premier…

Les fonctionnalités de Newton

Pour compenser ces éléments assurément négatifs, Newton joue la carte des fonctionnalités. On retrouve par exemple une vérification de compte en 2 étapes via un téléphone et un système de compte Newton. Côté emails, il est possible de snoozer avec précision un courrier reçu, trier les newsletters et emails des réseaux sociaux ou encore recevoir un accusé de réception des emails envoyés (ces derniers peuvent également être planifiés ou annulés).

Newton est également capable de se connecter à des applications tierces telles que Todoist, Evernote, OneNote, Trello ou encore Asana. On relèvera enfin la possibilité de partager un email (avec ou sans pièce jointe) via un lien, de créer des modèles d'emails ou encore de profiter d'un planificateur pour gérer ses calendriers via un système d'IA fournie par x.ai.

Reste que si tout cela est bien beau sur le papier, en pratique sur Windows, le logiciel est à la limite de l'utilisable et donc impossible à véritablement recommander en l'état…

Spike

Spike
Spike
  • Plusieurs options pour afficher ses emails
  • De nombreuses fonctionnalités pour les pros
  • Disponible partout, même web
Spike

Les clients email proposant des versions Web sont assez rares. C'est pourtant le cas de Spike, qui se démarque également par ses nombreuses fonctionnalités souvent accessibles (bien que limitées) en version gratuite. L'affichage des emails à la manière d'un chat est également un plus.

Spike

Les clients email proposant des versions Web sont assez rares. C'est pourtant le cas de Spike, qui se démarque également par ses nombreuses fonctionnalités souvent accessibles (bien que limitées) en version gratuite. L'affichage des emails à la manière d'un chat est également un plus.

Nous ne pouvions terminer cette sélection par un logiciel médiocre, aussi, parlons à présent de Spike. Disponible sur Windows, macOS, Android, iOS et même sous la forme d'une Web app, ce logiciel propose plusieurs plans de paiement. Notons d'ailleurs, avant même de parler d'argent, que la version gratuite du logiciel permet d'utiliser la vaste majorité de ses fonctionnalités, même après la fin de la période d'essai de 14 jours, mais souvent de manière limitée (seulement 5 Go de stockage, un historique de 15 000 messages, des appels audio/vidéo limités à deux personnes, une signature limitée…etc.). De quoi tenir pour une utilisation personnelle raisonnable.

Des plans baptisés Solo, Team et Business sont donc de la partie pour décupler les possibilités du logiciel. Ils sont facturés respectivement 12, 8 et 16 dollars par mois et permettent aux professionnels de trouver les options adéquates leurs usages.

Compatible avec les protocoles emails classiques (Microsoft, Google, Apple, Yahoo ou encore IMAP), Spike se destine spécialement aux entreprises qui souhaitent une solution à la fois complète et visuellement accessible et agréable à utiliser.

Les spécificités de Spike

En plus des nombreuses fonctionnalités listées ci-dessous, Spike propose des options d'affichage des emails vraiment intéressantes. En plus d'une vue boite de réception classique, le logiciel permet d'afficher ses courriers par sujets ou par contacts. Ces deux choix permettent ainsi d'afficher les différents échanges entre des personnes sous la formes de bulles, comme dans un logiciel de chat.

Cette possibilité rend l'ensemble un peu plus agréable à utiliser (et il est toujours possible d'ouvrir ces bulles pour voir les emails en entier), même si l'on regrettera un peu l'absence d'options pour réellement personnaliser l'apparence du logiciel au-delà d'un mode sombre.

En plus d'une boite de réception capable de détecter le courrier prioritaire, Spike propose de nombreux outils intégrés orientés productivité en équipe. Une barre latérale permet ainsi de profiter d'un outil calendrier (avec possibilité d'en importer venant d'ailleurs, y compris CalDAV), d'un système de notes et tâches dynamiques et partageables ou encore, et surtout, d'un système de chat et de groupes. Ce dernier peut être utilisé avec n'importe qui, du moment qu'ils possèdent une adresse email.

En plus de supporter des services Cloud comme OneDrive, Drive et DropBox, Spike propose de passer des appels audio et vidéo directement au sein de son interface. En fonction de la formule payante retenue, ces appels peuvent aller jusqu'à 10, 50 ou même 250 participants. Finalement, seuls les modèles d'emails personnalisés sont entièrement bloqués en version gratuite.

Modifié le 10/05/2021 à 14h23
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
18
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page