Tout dans la démesure : le plus grand bateau de croisière électrique au monde a fait son premier voyage

01 avril 2022 à 10h55
9

Le Yangtze River Three Gorges 1 a effectué cette semaine son voyage inaugural avec à son bord plusieurs centaines de passagers. Il s'agit du plus grand bateau de croisière électrique du monde qui espère mener à un nouvel élan vers une plus grande production de navires de ce style.

On est loin des dimensions d'un paquebot de croisière géant, mais ce bateau créé pour le tourisme fluvial possède des atouts à ne pas ignorer pour un tourisme plus propre.

Le barrage des Trois Gorges comme source d'alimentation

Hybrides, hydrogènes, électriques, les navires de croisière dans le monde se lancent enfin depuis quelques années sur des solutions plus propres pour faire voyager leurs passagers tout en préservant l'écosystème dans lequel ils naviguent. En Chine, dans la province du Hubei, quelques centaines de touristes ont pu essayer pour la première fois un court voyage en bateau électrique sur le Yangtze, le plus gros fleuve du pays.

Après quelques voyages à vide depuis le début de l'année pour tester tous ses systèmes, le Yangtze River Three Gorges 1 (un peu long, comme nom de navire) a enfin pu se montrer aux Chinois et au reste du monde. Ce bateau zéro émission est directement alimenté par l'énergie hydroélectrique du barrage des Trois Gorges, la plus grande centrale hydroélectrique du monde, située à quelques encablures de son port d'attache, dans la ville de Yichang.

Il a été développé principalement par China Yangtze Power, une filiale du géant China Three Gorges Corporation, à l'origine du barrage du même nom, et par Hubei Three Gorges Tourism avec l'aide de l'Université de Technologie de Pékin, pour un coût total de 21,34 millions d'euros.

Des voyages courts mais propres

Le Yangtze River Three Gorges 1 est donc considéré comme le plus grand bateau de croisière électrique du monde et il affiche ses mensurations pour le prouver : une bête de 100 mètres de long, 16,32 mètres de large, alimentée par une batterie de 7 500 kWh (l'équivalent de 100 véhicules électriques nous dit-on, bien que cela fasse peu de sens de comparer) et pouvant embarquer jusqu'à 1300 passagers.

Là où le bât blesse, c'est sur son autonomie : seulement 100 petits kilomètres avant de devoir être rechargé, cela fait des voyages un peu courts pour quiconque veut découvrir les richesses naturelles du fleuve Yangtze. Mais le Yangtze River Three Gorges 1 est peut-être moins un modèle de tourisme sur le long court qu'un tremplin pour le développement d'autres navires de croisière électrique.

C'est ce qu'explique la Three Gorges Corporation, qui voit dans le lancement de ce bateau le début d'un nouvel élan pour la construction d'autres navires de ce genre. Des bateaux qui pourront naviguer en polluant moins, en faisant moins de bruit et en étant plus confortables pour les passagers, le Yangtze River Three Gorges 1 produisant très peu de vibrations selon des témoignages de personnes à bord.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
9
Frederic_Moreau1
Vive l’écologie, il faut un barrage, le plus grand du monde en plus, pour alimenter un seul bateau électrique…ça va vite limiter leur nombre lol
ullbach
c’est excellent, un paquebot fluvial qui se nourrit de l’énérgie produite par ce même fleuve, ça évite les émissions et le bruits dans les zones fluviales et il servira de base à d’autres plus grands. En chine, ils développent aussi des réacteurs au thorium, qui ne nécessite ni refroidissement, ni grande taille. Ils diversifient leur panier de ressources énergétiques, c’est une politique intelligente.<br /> ps : je ne suis pas écolo et je ne sais pas ce que ce terme veut dire, si ce n’est que ceux qui le portent en france me donnent l’urticaire quand ils parlent
chinou51
Je me demande quelles seront les conséquences quand un bateau comme celui-ci coulera…« Wait and see » !
Bombing_Basta
Surement pas pire qu’un bateau avec des tonnes de fioul lourd en cale.<br /> Voir un Erica ou un Exxon Valdez…
Shorg
Ben oui, les Chinois ont fabriqué le barrage juste pour ce bateau. On se demande d’ailleurs ce qu’ils faisaient de l’électricité avant que le bateau fasse son premier tour…
SplendoRage
Le problème avec les barrages, c’est que ce sont de gros dévastateurs d’environnement aquatique, détruisant à terme la biodiversité des fleuves … Les poissons ne peuvent pas remonter les cours d’eau jusqu’à leur lieux de reproduction, la pollution engrangé par les sédiments (Je vous raconte pas l’odeur NAUSEABONDE à Genève, qui empeste la MORT, quand ils vident les barrages de Vernier et le barrage du Rhône à l’embouchure du Léman en centre ville. C’est d’une pestilence …)<br /> Et le soucis, c’est que ces sédiments … Ils ne savent pas quoi en faire donc ils les enterrent … Mais c’est tellement chargé en produits polluants, qu’ils les enterrent dans des fosses spécialement dédiés à la station d’épuration de Thônex et on le sent … Au sens propre … !
Bombing_Basta
L’odeur ne détermine pas du degré de pollution d’une matière.<br /> La merde pue, la décomposition organique (par exemple dans les sédiments) pue, et pourtant, ce sont deux intrans importants dans le cycle biologique des nutriments.<br /> Le plutonium ne pue pas… Mais un seul atome qui entre dans ton organisme et tu es sur le chemin de la mort.<br /> Le problème d’accumulation des sédiments existe avec tous les barrages, car au lieu de s’écouler avec le cours d’eau de manière constante jusqu’à la mer, ils stagnent au fond des retenues, et posent problème au bout d’un moment pour l’exploitation.<br /> Mais l’odeur n’est pas la preuve de leur caractère polluant, juste que de la matière organique d’origine végétale et animale se décompose.<br /> Nous avons en Europe occidentale des normes assez strictes en matière de rejets en cours d’eau, industriels et de stations d’épuration.<br /> Et la plus grosse destruction qu’engendrent les barrages, c’est sur la faune et la flore terrestre des vallées qu’ils innondent et submergent, tout ça disparait pour toute la durée de vie du barrage, voir pour toujours pour les espèces endémiques.<br /> Concernant la faune aquatique, cela impacte surtout les espèces migratoires comme le saumon, et même si bien sûr ce serait mieux sans barrage, on assaye désormais de créer des passages pour ces espèces, avec des rampes ou ascensseurs à poissons.
nordic16
Venez visiter le Québec et es nombreux barrages peut-être changerez vous d’avis. Aucune source de production d’énergie n’est parfaite n’a d’inconvénients mais parmi toutes celles disponibles ça ne fait de doutes que l’énergie provenant des centrales hydroélectriques est parmi les plus propres. Tant qu’à la bio diversité vous donnez l’impression que la mise en eau d’un barrage tuerait toute vie. Évidement que cela entraîne des changements dans ces milieux de vie qui n’ont rien de stérile.
MattS32
Une charge complète de ce bateau, en supposant un rendement de charge de 80%, correspond à la production moyenne de la centrale des 3 Gorges pendant… 3 secondes (1.5 seconde quand la centrale est à pleine puissance).<br /> Bombing_Basta:<br /> Mais l’odeur n’est pas la preuve de leur caractère polluant<br /> Et accessoirement, s’il y a des polluants dans ces sédiments, ça n’est PAS la faute du barrage. Ça veut juste dire qu’il y a quelqu’un en amont du barrage qui a balancé ces polluants dans un cours d’eau qui alimente la retenue… Barrage ou non, ça ne change rien, ces polluants seraient là.<br /> On peut même pousser un peu plus loin et dire que c’est bien que ces polluants se déposent dans les sédiments au fond de la retenue : ça veut dire que l’eau en aval du barrage est moins polluée que l’eau en amont.<br /> Reste effectivement les problèmes de perturbation des écosystème, mais on réduit de plus en plus ces perturbations, quitte parfois à faire de lourds travaux sur des installations existantes, par exemple pour rétablir une possibilité de remontée pour les poissons migrateurs.<br /> Et selon les conditions climatiques, une retenue peut également être une source importante de GES, mais ce n’est pas trop le cas sous nos latitudes, c’est surtout le cas en zones tropicales.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Dyson travaille secrètement sur des robots ménagers et le résultat est bluffant
Envie de visiter Tokyo ? Explorez la capitale nippone grâce au guide de marche pas-à-pas en RA d'Apple Maps
L'IA de Google peut maintenant créer une image à partir d'un texte
Le chiffrement de bout-en-bout débarque sur Messenger pour les casques VR Quest
Impression 3D : MakerBot et Ultimaker s’unissent
Epic Games fait équipe avec la NASA pour créer des expériences VR sur Mars
Le robot-chien Spot fait plus que danser dans cette nouvelle pub de Boston Dynamics
Reconnaissance faciale : un t-shirt moche pour s'effacer, voilà la solution !
Une vidéo nous montre comment opère Daisy, le robot recycleur d'Apple
Confinement : à Shanghai, les robots autonomes prennent le relais sur les livraisons
Haut de page