La start-up Karakuri présente sa cantine robotique digne d'un film d'anticipation

05 décembre 2020 à 13h44
13
DK-One © Karakuri

Imaginez un robot de cuisine multifonction façon Magimix, mais beaucoup, beaucoup plus grand. Karakuri, une start-up britannique spécialisée dans la robotique alimentaire, présente son « DK-One », une machine capable de préparer des dizaines de repas entièrement sur mesure.

L'entreprise, qui vient de lever 8,4 millions de dollars, veut proposer un produit adapté au monde post-COVID, dans lequel les contacts manuels avec les produits livrés aux consommateurs seraient minimisés.

Le DK-One, une cantine à elle seule

À l'origine, l'utilité du DK-One se limitait à la création de petits-déjeuners et de desserts sous forme de bols – céréales, fruits, avoine, etc. Or, portés par l'actualité sanitaire, les fondateurs de Karakuri, Barney Wagg et Mike Muller, ont mis au point un robot-cantine qui pourrait trouver son utilité aussi bien dans les hôtels, que les restaurants ou les supermarchés.

Le principe du DK-One : un bras robotique installé au centre d'une enceinte sélectionne les aliments (18 par installations) pour préparer des repas sur mesure, chauds ou froids, liquides ou solides, pour les clients.

Selon TechCrunch, l'une des particularités du DK-One est sa capacité à sélectionner avec précision les quantités d'ingrédients choisis, permettant aux clients d'avoir une visibilité précise sur les nutriments et les calories de chaque repas créé.

Les repas peuvent être ainsi préparés individuellement ou en large quantités, de façon extrêmement personnalisé. L'ensemble peut actuellement être commandé via une application dédiée.

Les robots de l'après-COVID

Le DK-One fait partie d'une large vague de robots qui cherchent à débarquer sur le marché en mettant en avant un monde de l'après COVID-19 : il s'agit alors de chercher à minimiser les contacts manuels avec les produits – alimentaires ou non. « Auparavant, les gens [nous] demandaient comment les robots pouvaient aider à répondre aux attentes des clients, maintenant leur première demande concerne l'hygiène et la sécurité », explique ainsi Barney Wagg. De nombreux exemples, plus ou moins anecdotiques, sont venus alimenter cette dynamique au cours de l'année écoulée.

On pense notamment à ce bar de Séville qui a acquis les services d'un
bras articulé
capable de se saisir d'un gobelet pour le remplir de bière, sans intervention humaine. En Corée du Sud, c'est un café qui s'est procuré un robot capable de concocter et servir des boissons chaudes pour ses clients. Dans le monde de la restauration encore, cette fois aux Pays-Bas, des robots serveurs sont venus grossir les rangs du staff d'un restaurant pour maximiser la distanciation sociale…

Source : TechCrunch , Sifted

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
15
nicgrover
Le prix doit être à la mesure des menus «&nbsp;riches&nbsp;» exclusivement English Breakfast… Il n’y a qu’à voir les ingrédients…<br /> Je n’ai vu aucun menu de cassoulet dans les choix…
Felaz
Ça me rappelle aussi le four à pizza de retour vers le futur
pinkfloyd
Futur of food ? bordel, une machine qui coute €€€ sans compter la maintenance, réparation et le mec qui de toute façon doit remplir les stock et laver régulièrement la machine, tout ca pour faire tomber 4 muesli et 3 cerises dans un bol…<br /> Quel gaspillage d’énergie et d’intelligence… suis vraiment curieux de savoir quel est la cible de cette machine ?
CallMeLeDuc
2000 fini les café et bar… merci 0.5gr d’alcool au volant.<br /> 2010 fini les commerce de vente… merci l’agroaliamentaire et merci amazon<br /> 2020 fini la voiture et les contact sociaux… merci le covid<br /> 2025 fini l’industrie et les usines… merci les robots<br /> 2030 fini les petits resto «&nbsp;chez marcel&nbsp;»… re merci les robots<br /> 2040 fini Brigitte la coiffeuse… encore les robots<br /> 2050 fini Manuel le portugais du BTP… les robots sont partout.<br /> 2055 revenu universel pour vivre tous chez soi<br /> Bonjour Skynet !
fg03
N’importenawak…<br /> J’imagine pas le bordel que ca doit etre dans cette cuisine si le robot nettoie les legumes, les tranches, les cuit, les transforme en purée… bref s’il se transforme en vrai cuisinier… ça j’y crois absolument pas… trop d’imprévu ou plusieurs millions d’euro la machine.<br /> Donc si ça se borne a ouvrir des boites toute prete les mettre dans un microonde et les rechauffer… je crois qu’on peut y arriver tout seul.<br /> En tout cas j’imagine très bien le business plan derrière… t’achète ta cuisine robot et derrière on te vend les kit tout pret comme des capsules nespresso que tu donnes à ton robot et il s’occupe du reste… les industriels adorent ces sytèmes de captation
Daeneroc
C’est clair, soit la vidéo est mal faite soit je comprends pas. Ya aucune recette, juste des ingrédients différents qui sont rassemblés dans un bol.<br /> Tu mets 6 conteneurs avec des tuyaux en entonnoirs au dessus d’un bol et c’est pareil. Pourquoi ce bras articulé ?
Njbx
C’est loin d’être une «&nbsp;cantine&nbsp;» mais plutôt un distributeur de croquettes.
kroman
Tout ça pour faire de la jelly, des beans et du fish and chips
ypapanoel
franchement vu le niveau de la «&nbsp;cuisine&nbsp;» anglaise, c’est sur qu’un robot est largement capable…<br /> Heureusement que les autres nations de ce monde (à part les US) savent cuisiner et devraient donc refuser cette mer*e
c_planet
Moi j’ai compris ailleurs que cette machine à breakfast bowls existait déjà et qu’ils ont levé des fonds pour la décliner dans divers secteurs, de l’anti erreur allergie à la ferme verticale.
cloomcloom
Mon rêve!!! Cuisiner c’est sympa quand on partage un repas à plusieurs ensuite mais quand on vit seul et qu’on se retrouve 1h à faire à manger pour s’enfiler ça en 10min c’est pas très motivant.<br /> J’attendrais la v10 pour l’installer chez moi par contre <br /> @fg03 @pinkfloyd vous vous arrêtez sur cette machine, ce «&nbsp;produit&nbsp;». Je vois ça plutôt comme un concept, une idée vers laquelle on pourrait se diriger dans le futur.<br /> ça pourrait être super pratique pour par exemple des veufs qui ne se sont jamais intéressés à faire à manger, des gens avec des handicaps qui pourrait gagner en autonomie tout comme des personnes agées encore capable de vivre seul mais pour qui faire à manger tous les jours devient éprouvant ou en imaginer une version déplaçable qu’on installerait chez les gens on convalescence après une opération, etc<br /> Je pense que c’est plus de la recherche, les prix descendront, juste pour une comparaison:<br /> «&nbsp;En 1946, la société Raytheon acquiert le procédé de cuisson par micro-ondes, puis en 1947 construit le premier four à micro-ondes qu’elle commercialise, le Radarange, pour 2 000 à 3 000 US$ (34350 dollars actuels).&nbsp;» Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Four_à_micro-ondes
MarcoDu37
Hahaha. Je ne lui demanderais pas de cuire mon saumon à l’unilatérale ou de cuire une pizza. Cette machine est vraiment trop basique. Même mon petit-déjeuner est plus élaboré. C’est sûr qu’il sera moins cher de proposer des petites boîtes de kellogs que le client choisira à volonté dans un distributeur.<br /> Pouvez-vous vraiment imaginer un hôtel utilisant cela au lieu de proposer un buffet à ses clients? Même avec la pandémie et la distanciation sociale, mieux vaut proposer une application avec un choix de produits pouvant être livrés à la demande par le room service.<br /> Attendons le modèle DK1000 lol. Peut-être que 999 itérations supplémentaires viendront plus près de ce qu’un cuisinier humain peut faire.<br /> Pour commencer, terminez par les différents plateaux de cuisson, et laissez le bras faire des préparations dédiées au lieu de déplacer les bols d’un plateau à l’autre. Ce concept a l’air impressionnant et futuriste mais n’a absolument aucun intérêt.<br /> Pour faire une comparaison, c’est comme au lieu d’utiliser les caractères de l’alphabet pour vous exprimer, on vous commandait de n’utiliser qu’un nombre limité de mots. Votre capacité de création tombera complètement. Et pour programmer chaque préparation du plateau, vous allez passer un temps non négligeable.<br /> Après cela, si vous avez 18 plateaux, vous devrez laver 18 outils différents à chaque service. Comme vous ne pouvez en mettre qu’un ou deux à la fois dans le lave-vaisselle, je vous laisse imaginer que vous allez passer juste pour le lavage. Mieux vaudrait que le bras puisse laver les outils. Mais pour l’instant, il ne peut déplacer un bol que d’un endroit à l’autre.<br /> Il serait plus rentable et rapide de proposer un choix de bols prêts à l’emploi dans un distributeur automatique réfrigéré, avec un passage optionnel à l’intérieur d’un micro-ondes pour chauffer le contenu si c’est nécessaire !<br /> Je vous suggère qu’au lieu de perdre votre temps à faire cette chose inutile, vous mettriez dans votre équipe un vrai professionnel de la cuisine qui vous dira ce que vous pourriez faire pour être utile, et je suis étonné que vous ayez trouvé des gens en nombre suffisant pour financer ça<br /> Désolé d’être si dur, mais quand je vois le temps et l’argent que vous avez dépensé pour l’ingénierie, il semble que personne autour de vous ne vous ait transmis le message, ou qu’aucun de vous n’ait voulu l’entendre.<br /> Cela étant dit, maintenant j’ai envie de cuisiner une pizza maison aujourd’hui. Yeheee
Goodbye
«&nbsp;ça pourrait être super pratique pour par exemple des veufs qui ne se sont jamais intéressés à faire à manger&nbsp;» :<br /> Non, c’est pas «&nbsp;pratiques&nbsp;» soit elle s’intéresse à faire à manger, soit elle commande, d’ailleurs je comprend pas l’exemple de veufs au passage…<br /> «&nbsp;Des gens avec des handicaps qui pourrait gagner en autonomie tout comme des personnes agées encore capable de vivre seul mais pour qui faire à manger tous les jours devient éprouvant ou en imaginer une version déplaçable qu’on installerait chez les gens on convalescence après une opération, etc&nbsp;» :<br /> Pour tout ça, il existe déjà des livraisons, on parle d’un pourcentage extraiment faible de la population, toute les autres catégorie de personnes se font quand même livrer par flemme ou par plaisir de découvrir d’autre plaisir culinaire.<br /> Il ne faut pas rêver, des robots qui feront votre repas de A à Z cela n’existeras probablement jamais, car aucun gain pratique ou économique pour l’être humain.<br /> En revanche des robots qui font réchauffe parfaitement un plat préparer en amont en usine et stocker chez vous, ça oui.
cloomcloom
@Goodbye<br /> Goodbye:<br /> soit elle s’intéresse à faire à manger, soit elle commande<br /> Veuf c’est masculin, je parle de ces hommes qui se demandent s’il faut faire bouillir de l’eau pour bien saisir un steak (il y a aussi des femmes peu douées en cuisine mais statistiquement c’est plus souvent la femme qui est de corvée de cuisine dans un foyer, ça change heureusement, je suis en train de me rendre compte qu’énormément de mes amis sont les cuistos chez eux ). Pourquoi l’exemple du veuf, car il y a beaucoup de couples où comme je l’ai dit c’est la femme qui fait à manger depuis 40 ans et Monsieur se trouvera fort dépourvu lorsqu’il se retrouvera seul et:<br /> Tu n’apprends pas à faire à manger en 2 jours<br /> À la suite de la perte de sa moitié on va pas tout de suite se lancer dans les cours de cuisine, on peut même tomber dans une forte dépression et refuser de se nourrir<br /> Commander ça coute cher, mais ça sera peut-être la façon la moins cher dans le futur… Cependant installer robot cuisine sera un investissement mais si ça te fait à manger les 20 années suivantes c’est un calcul à faire. En plus il pourra peut-être apprendre à faire les petits plats exactement comme toi, imagine un robot qui sait faire la tarte aux pommes comme mamie, les lasagnes comme maman et le poulet frites comme ton/ta partenaire.<br /> Bon après je suis d’accord que la meilleure façon reste d’apprendre et se faire à manger, surtout qu’apparemment notre estomac se prépare à digérer quand on a les odeurs et qu’on voit la popote mijoter mais ce n’est pas parce que toi tu sais faire à manger qu’une homme de 75 ans sait le faire ou aura envie de s’y mettre.<br /> Goodbye:<br /> Pour tout ça, il existe déjà des livraisons<br /> Ok, mais là il faut comparer les prix, un tel appareil ne sera pas donné mais pas forcément excessif d’ici 30 ans! Ou alors on se tournera peut-être vers de l’industriel de masse et il n’y aura plus de cuisine dans les foyers. De toute façon on aura plutôt un espèce de majordome anthropoïde qui fera toutes les corvées ménagères.<br /> Goodbye:<br /> Il ne faut pas rêver, des robots qui feront votre repas de A à Z cela n’existeras probablement jamais, car aucun gain pratique ou économique pour l’être humain.<br /> Tu as une vision à court terme, je te parle pas dans 5 ans ou 10 ans, ça sera peut-être même dans 15, 20, 30, 40 ans et tout comme toi qui avance sans argument une théorie je te donne la mienne: «&nbsp;les robots (IA) feront aussi bien sinon mieux que les humains!&nbsp;»<br /> Il faut aussi imaginer d’autres façons de consommer avec ces nouvelles technologies, tu auras peut-être le robot potager https://farm.bot/# Donc économiquement ça sera un investissement dans 2 robots et voilà tu auras une bonne partie du boulot qui sera faite.<br /> Goodbye:<br /> En revanche des robots qui font réchauffe parfaitement un plat préparer en amont en usine et stocker chez vous, ça oui.<br /> ça existe déjà, ça s’appelle un micro ondes et ça ne vaut en rien la qualité d’un repas confectionné avec des produits frais, même si c’est fait par un robot (et les plats préparés sont déjà faits par des machines)<br /> Maintenant si on pense comme toi on ne fait plus rien, j’imagine qu’à l’époque des gens on dû dire «&nbsp;mais pourquoi avoir un immeuble entier de fil de cuivre et condensateurs pour faire quelques calculs que les humains peuvent faire sur papier&nbsp;» et là tu utilises un PC avec Internet pour commenter un article et ça te parait normal, acquis.
Blackalf
cloomcloom:<br /> Pourquoi l’exemple du veuf, car il y a beaucoup de couples où comme je l’ai dit c’est la femme qui fait à manger depuis 40 ans et Monsieur se trouvera fort dépourvu lorsqu’il se retrouvera seul<br /> Sauf que :<br /> En 2008, la France comptabilise 3 356 609 veuves et 678 844 veufs<br />
cloomcloom
Je ne dis pas le contraire, juste qu’en général les femmes savent mieux cuisiner que les hommes.
Blackalf
En tous cas, je ne crois en aucun cas au futur du robot «&nbsp;full chef&nbsp;». ^^<br /> Parce que préparer des plats ne se limite pas à se référer à un précis de cuisine et y intégrer 0,3 gr de ceci, 2,36 gr de cela, ou une gousse d’ail de 22 mm de diamètre et 3 cm de long, la cuisine est bien plus complexe que ça et la «&nbsp;perfection&nbsp;» atteinte par un robot ne sera que toute théorique, et proviendra uniquement de sa programmation et de sa base de données mais jamais de son feeling ni de son sens du goût.<br /> Ce n’est pas pour rien si un plat précis préparé par une personne peut se révéler quelconque, et délicieux préparé par une autre personne.
cloomcloom
Dans 30 ans on aura bien l’odorat qui sera numérisé et avec 3 ans de données instagram une IA nous fera des plats dont on aurait jamais pensé <br /> Le sandwich Nutella Paté, un must à essayer
Goodbye
Alors, il est sur que nous n’avons pas la même vision des choses.<br /> Quand je dis «&nbsp;elle&nbsp;» je parle d’une personne, et non d’une femme.<br /> Je pense bien, cela dis il est plus intéressant et réparateur d’occuper sont esprit, que de se ruiner dans une machine qui apporte peu voir rien.<br /> Pour qu’un produit soit bon marché, il faut une grosse production, donc une grosse demande, l’échantillions de population veufs, âgée, et qui en plus ne savent pas cuisiner, ayant les moyens d’acheter de «&nbsp;l’électroménager&nbsp;», ne permettra jamais cela.<br /> 30 ans, ou jamais, encore une fois, le problème que j’y vois n’est pas technologique, mais utilitaire.<br /> Tu sembles avoir une vision du futur du passé, un peu comme quand on regarde un reportage INA sur le futur.<br /> Les robots IA, feront mieux que les humains, je te rejoins complétement la dessus.<br /> Mais, pas forcément de la façon que tu penses, pour rejoindre l’article ci-dessus, pour moi, ce genre d’équipement existera, mais uniquement pour «&nbsp;remodeler&nbsp;» de la nourriture, je parle pas de micro-onde, je parle de nourriture lyophilisée, comme nous en avons sur l’ISS, mais à un niveau gastronomique.<br /> C’est une logique implacable, c’est une question de place et d’entretien, peu importante la technologie, à condition qu’on parle de nourriture «&nbsp;humaine&nbsp;»…<br /> Je connais bien le robot potager, il est pour moi, à l’encontre d’une nouvelle façon de consommer.<br /> C’est un procès d’intention, je ne pense pas qu’il est mal d’innover et d’inventer, il faut juste que cela soit utile et faisable.<br /> Regarde, le nombre d’inventions (plus ou moins pointus) qui n’a jamais et ne séduiront jamais l’humanité, on en compte à la pelle…
Goodbye
Il y’a 50 ans, probablement.
cloomcloom
Par rapport à quel point?
cloomcloom
Je comprends mieux ton point de vue.<br /> Je pense qu’on va tout de même se tourner vers le robot humanoïde car plus facile pour l’humain de s’identifier et il sera multi tâche (cuisine, soin santé, bricolage etc)<br /> J’ai pris l’exemple du veuf car ça me semblait pertinent que la cuisine.<br /> Après sur la reconstruction de nourriture oui ça risque de mieux fonctionner, l’imprimante 3D au niveau moléculaire en fait et ça sera comme dans les séries SciFi: «&nbsp;fais moins un milkshake comme dans les années 60 aux USA&nbsp;»
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Samsung Galaxy Z Fold 2 : personnalisez gratuitement votre smartphone pliant
Juste après le Black Friday, RED by SFR lance deux offres 100 Go et 160 Go !
Wizama signe un partenariat avec un géant du jeu de société pour développer de nouveaux jeux
Profitez de -30% sur une Smart TV Sony Bravia 65
Black Friday Fnac : le Chromebook Acer Spin profite d'une belle promotion encore ce week-end
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page