Test Oppo Pad Air : essai réussi pour la première tablette du constructeur ?

17 octobre 2022 à 11h58
5
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Oppo vient de dévoiler sa toute première tablette tactile 10 pouces disponible sur le sol français avec l’Oppo Pad Air. Le constructeur veut aujourd’hui se faire une place sur le marché fortement disputé de la tablette familiale.

OPPO Pad Air
  • Un design bien pensé avec sa zone anti-dérapante
  • De nombreux réglages pour personnaliser le rendu sonore
  • Des performances honnêtes pour la plupart des applications
  • Color OS 12 et son multitâche très complet
  • Excellente autonomie
  • Un écran un peu faiblard et trop peu lumineux
  • Une partie photo moyenne
  • Capteur avant à la ramasse
  • Recharge lente à 18W

Oppo nous propose ici un produit au nom bien familier. Avec l’Oppo Pad Air, le constructeur chinois veut se placer dans les pas d’Apple et de son iPad Air, une tablette tactile 10 pouces qui constitue le milieu de gamme de la marque américaine.

Il est évident que les designers d’Oppo ont analysé longuement la proposition d’Apple avant de passer à la feuille à dessin, tant la ressemblance visuelle entre les deux produits est frappante à première vue. Pourtant, l’Oppo Pad Air est proposée à un prix largement inférieur à celle de la marque américaine, et avec une fiche technique plus modeste.

Cette première tentative a-t-elle malgré tout des arguments solides à faire valoir pour se faire une place dans nos salons ? Voyons ça de plus près.

Fiche technique OPPO Pad Air

Système d'exploitation

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 12
Surcouche Android
ColorOS 12
Assistant vocal
Google Assistant

Performance

Processeur
Snapdragon 680 4G
Nombre de cœurs CPU
8
Fréquence CPU
2,4GHz
Mémoire vive (RAM)
4Go

Affichage

Type d'écran
LCD tactile
Type de Dalle
IPS
Taille d'écran
10.36 pouces
Résolution d'écran
2000 x 1200 pixels

Stockage

Mémoire interne
128Go
Stockage externe
Carte MicroSD
Capacité maximale du stockage externe
512Go

Batterie

Type de batterie
Li-Po
Batterie amovible
Non
Capacité
7100 mAh
Charge rapide
Oui
Recharge sans-fil
Non

Appareil photo

Caméra
5 Mpx, 8 Mpx
Nombre de capteurs
2
Flash avant
Non
Flash arrière
Non
Stabilisation d'image
Électronique
HDR
Oui

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Norme Wi-Fi
Wi-Fi AC
Bluetooth
Oui
Norme Bluetooth
Bluetooth 5.0

Équipement

Connecteurs disponibles
Port USB-C
Nombre haut-parleur
4
Accéléromètre
Oui

Caractéristiques physiques

Hauteur
245,1mm
Largeur
154,8mm
Profondeur
6,9mm
Poids
440g

Design : une jolie proposition qui sent bon le premium

Pour cette première tablette Oppo, nous avons été plutôt séduits par le design et la fabrication de l’Oppo Pad Air. Le constructeur n’a, semble-t-il, pas cherché à faire quelques économies de bout de chandelle sur l’aspect général de son appareil et cela se sent au premier coup d’œil.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

La tablette propose un boitier en aluminium surmonté d’une large dalle en verre qui recouvre l’écran. Le dos est également agrémenté d’une bande anti-dérapante sur tout le côté droit et qui tombe sous les doigts des utilisateurs droitiers. Les gauchers peuvent aussi en profiter en retournant la tablette, l’interface suit le mouvement de l’appareil et s’adapte automatiquement. Cet ajout, inspiré des dunes selon la marque, n’est pas désagréable à l’œil, mais surtout évite les catastrophes, notamment avec des mains moites, et assure une prise en main très ferme.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Cette très bonne première impression est confirmée par l’épaisseur très mesurée de la tablette, à 6,9 mm, et son poids de 440 grammes dans la moyenne pour ce type de format. Les bords d’écran restent assez fins, suffisamment pour proposer une bonne surface d’affichage de 83,5 % dans un cadre compact.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L’objectif photo au dos dépasse très légèrement du châssis et l’appareil basculera légèrement lorsqu’il sera posé sur une table, mais cela n’a rien de bien gênant à la longue.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La caméra avant est elle logée sur le côté droit de la tablette en mode portrait, afin de garder l’utilisateur au centre de l’écran lorsqu’il passe un appel vidéo en mode portrait.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le reste du design est on ne peut plus classique sur ce type d’appareil. Le bouton est situé en haut à droite. Sur la tranche de droite, on retrouve les boutons de volume. Sur la tranche gauche est situé le slot permettant d’introduire une carte micro SD et d’étendre le stockage de base, jusqu’à 512 Go au maximum.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

En haut et en bas on peut apercevoir les grilles protégeant les quatre haut-parleurs et enfin un port USB-C est présent pour la charge de l’appareil. Un adaptateur secteur 18W est fourni avec l’appareil, ainsi qu’un câble USB-C.

Écran : un bel écran LED 2K idéal pour le streaming

L’Oppo Pad Air propose un écran d’une taille exacte de 10,36 pouces, avec une définition 2K et une densité de pixels de 225 ppp. La vitesse de rafraîchissement est de 60 Hz.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La dalle se révèle tout à fait satisfaisante dans toutes les situations, de la consultation web à la lecture en passant bien évidemment par la lecture de vidéos en streaming.

La colorimétrie nous a semblé tout à fait correcte même si les couleurs peuvent toutefois paraitre un peu fades au premier abord, mais cela ne gâche en rien le visionnage d’un contenu. Oppo ne propose d’ailleurs qu'un simple réglage de la température de l'écran dans les paramètres de l'appareil et parait particulièrement confiant quant au calibrage de sa dalle. Nous le sommes bien moins, mais passons.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Un bémol néanmoins : la luminosité, à 350 cd/m2 est assez faiblarde en règle générale. Si vous utilisez votre tablette à la maison, dans une ambiance plutôt tamisée, vous ne devriez rencontrer aucune difficulté, mais en plein jour, ou pire encore, à l’extérieur, même la luminosité maximale est insuffisante pour regarder films ou séries dans de bonnes conditions.

L’Oppo Pad Air offre également un mode « confort des yeux », certifié par Tüv Rheinland, qui permet de limiter l’émission de lumière bleue, notamment le soir avant l’heure du coucher. L’option peut s’activer manuellement ou être programmée à différentes heures de la journée.

Audio : de nombreuses options pour un son adapté à chaque situation

L’Oppo Pad Air propose donc quatre haut-parleurs pour assurer la restitution sonore de vos vidéos et de votre musique du moment. Ils sont également compatibles Dolby Atmos pour les contenus proposés dans ce format.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sans nous aventurer dans les paramètres liés à l’audio, nous avons été plutôt séduits par la qualité des haut-parleurs intégrés. Lors de la lecture d’une vidéo, les dialogues sont clairs avec des mediums très bien maitrisés. La stéréo est tout simplement excellente, mais nous déplorons l’absence de basses et un son un peu plat. Attention également à ne pas trop augmenter le volume afin d’éviter une distorsion qui se fait entendre assez rapidement.

Pour optimiser la restitution sonore en fonction du lieu où vous vous trouvez, Oppo propose quatre types de réglages distincts :

  • « Intérieur » pour une utilisation à la maison, où la dynamique sera moins large, mais avec un son plus équilibré
  • « Extérieur » avec une dynamique ici plus large et une stéréo amplifiée
  • « Navette » pour les transports en commun. Le mode réduit les médiums et amplifie la stéréo
  • « Avion », qui élargit au maximum la stéréo, mais qui entraine aussi une distorsion une fois le volume franchi de moitié.
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

La Oppo Pad Air propose également quatre autres profils, cette fois dédiés au type de contenu joué sur la tablette :

  • « Intelligent », qui adapte le son automatiquement
  • « Théâtre » pour amplifier les effets surround
  • « Jeu » qui, selon nos essais, supprime la dynamique stéréo, mais produit un son très équilibré et quelques légères basses perceptibles
  • « Musique » avec une bonne dynamique sonore pour les instruments et des voix bien au centre

Dommage toutefois que l’Oppo Pad Air fasse l’impasse sur une prise jack pour y brancher facilement un casque. Il faudra en passer par un modèle ou des écouteurs Bluetooth afin de ne déranger personne autour de soi.

Performances : un processeur dans la moyenne pour la majorité des applications

L’Oppo Pad Air propose un processeur Snapdragon 680 octo-core, gravé en 6 nm et cadencé à 2,4 GHz. Ce SoC milieu de gamme a été annoncé par Qualcomm en fin d’année 2021. Le GPU intégré est lui un Adreno 610 à 1115 MHz.

Dans nos différents benchmarks, l’Oppo Pad Air obtient un score de 378 points en single core et de 1601 points sur Geekbench, et de 2086 points sur le test Sling Shot de 3D Mark, ce qui la place au niveau de la Lenovo Tab M10 Plus Gen 3 que nous avions testé il y a quelques semaines.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les performances de la tablette semblent donc modestes sur le papier, mais à l’usage, l’Oppo Pad Air se distingue par une bonne fluidité globale, un démarrage plutôt rapide de l’appareil, mais aussi quelques (rares) latences pour passer d’une application à l’autre, notamment lorsque le multitâche est plein à craquer de logiciels en tout genre.

Pour le jeu vidéo, l’Oppo Pad Air permet de jouer à n’importe quel titre, même les plus exigeants, sans trop de difficultés, à moins de réduire la qualité visuelle de chaque titre. Diablo Immortal ou Genshin Impact sont jouables à 30 fps constants, sans saccades, mais en désactivant tous les effets. Pour une tablette d’entrée de gamme, c’est très correct.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La tablette est proposée en deux versions, avec une option cellulaire via l’ajout d’une carte SIM 4G. L’appareil propose aussi du Wi-Fi 5, là encore nous ne ferons pas la fine bouche au vu du prix assez serré de l’appareil, même si l’on aurait préféré une puce Wi-Fi 6, alors que les box opérateurs supportent pour la majorité d’entre-elles cette nouvelle norme réseau.

Logiciel : ColorOS répond aux doigts et à l’oeil pour un multitâche complet

L’Oppo Pad Air est livrée avec Android 12, agrémentée de ColorOS 12.1, la surcouche développée par le constructeur pour ses smartphones et ici adaptée au format de la tablette tactile.

Au premier démarrage, rien de bien nouveau sous le soleil. Android reste Android et seul le thème de couleurs et un menu des paramètres remanié trahissent les modifications opérées par la marque. La tablette est livrée avec toutes les applications Google préinstallées, ainsi que Netflix qui se fait décidément une place de choix sur toutes les ardoises numériques.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

ColorOS propose en premier lieu un multitâche complet avec de nombreux gestes à appréhender pour en tirer le meilleur parti. Lorsque vous êtes dans une application, un simple glisser, de bas en haut de l’écran avec deux doigts vous permet de passer en mode « « écran séparé » afin de choisir sur l’écran d’accueil une autre application.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Vous pouvez également ouvrir une autre fenêtre de la même application et la placer à droite et à gauche de l’écran. Ce sera pratique notamment pour un navigateur web dans le but d'obtenir le maximum d'informations.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

ColorOS 12.1 reprend aussi le système de fenêtres flottantes. Pincez l’écran avec quatre doigts et placez ensuite votre app de streaming musical ou votre minuteur dans un coin de l’écran. Contrairement à Apple et ses iPad, vous avez toute liberté pour redimensionner la fenêtre et la placer où vous le souhaitez sur l’écran.

Le menu du multitâche vous propose également des icônes pour passer d’un mode à l’autre, ainsi qu’un très utile indicateur de la RAM consommée par chaque logiciel.

Une barre latérale est enfin accessible depuis n’importe quel écran ou application, via un glisser de droite à gauche. Ce petit tiroir accueille des raccourcis utiles comme l’enregistrement d’écran, ou l’ouverture d’applications choisies préalablement dans une fenêtre flottante. Bien évidemment, il est possible de désactiver cette option dans les paramètres du système.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

ColorOS propose enfin une application baptisée « Gestion des applis », permettant l’optimisation de l’appareil lorsque celui-ci vous semble un peu plus lent que d’habitude, deux modes d’économie d’énergie, un système d’optimisation de la veille ou encore une charge de nuit optimisée pour améliorer la durabilité de la tablette.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Photo : un capteur très honnête pour des résultats convaincants

L'Oppo Pad Air est pourvu d'un unique capteur 8 mégapixels à ouverture f/2.0.

Pour être tout à fait honnête, nous ne donnions pas cher de cet appareil photo, cette partie n'étant jamais particulièrement soignée par les constructeurs de tablettes d'entrée de gamme. Pourtant, sans être exceptionnel, l'Oppo Pad Air assure des résultats d'une qualité tout à fait convenable, et ce, notamment en pleine journée ou lorsque la luminosité est suffisante.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si les clichés ne proposent pas un niveau de détails à couper le souffle, le résultat n'a rien de déshonorant, malgré des couleurs trop chaudes, qui tirent rapidement vers le rouge. Si vous souhaitez prendre quelques clichés très rapidement pour les poster sur les réseaux sociaux, l'Oppo Pad Air peut faire l'affaire. Seul le mode HDR intégré semble avoir quelques difficultés à travailler les clichés, notamment pris à contre-jour.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Même lorsque la lumière vient à manquer, et malgré un bruit numérique un peu trop présent, l'appareil photo réussit à nous surprendre par sa pertinence. On en attendait bien moins sur une tablette d'entrée de gamme, c'est une bonne surprise.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'appareil propose trois niveaux de zoom numérique à 2x, 5x et 10x. Le premier palier reste acceptable, avec des clichés encore assez nets pour être exploités ou partager sans se soucier de la qualité d'image.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Zoom 1x / Zoom 2x © Mathieu Grumiaux pour Clubic

À 5x ou 10x par contre, le rognage est bien trop agressif pour le pauvre capteur, et la photo finale ressemble davantage à de la bouillie de pixels qu'à un cliché utilisable et diffusable auprès de vos proches.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Zoom 5x / Zoom 10x © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le capteur peut également capturer de la vidéo, mais l'Oppo Pad Air est déjà dépassé avec une définition bloquée à 1080p et à 30 images/seconde. Pas de quoi en faire votre caméra principale, et tout juste suffisant pour quelques prises de vue lorsque la batterie de votre smartphone. Notons tout de même un mode de stabilisation numérique de l'image (en réalité un crop de l'image réalisé après la captation) qui ne se débrouille pas trop mal pour éviter les tremblements les plus sévères.

À l'avant, le capteur 5 mégapixels est présent pour réaliser quelques selfies et réaliser des appels vidéo (l'application Google Duo est d'ailleurs installée par défaut sur la tablette et située en bonne place sur l'écran d'accueil).

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Mode "Normal" à gauche / Mode "Portrait" à droite © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Nous n'aurons pas les mêmes commentaires élogieux vis-à-vis de ce composant médiocre qui réalise des clichés bruités et très fades, même lorsque la lumière est toujours bien présente. Une fois la nuit tombée, l'objectif rend les armes et en l'absence d'un mode flash, il est tout simplement impossible d'en tirer quoi que ce soit.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Autonomie : 18 heures d’utilisation continue

L’Oppo Pad Air intègre une batterie 7 100 mAh et propose selon nos différents tests réalisés avec l’application 3D Mark une durée de 18 h 30, avec une utilisation polyvalente. C’est bien, mais pas extraordinaire autant. La tablette se situe tout simplement dans la moyenne des tablettes 10 pouces.

Test Oppo Pad Air © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si l’on sort la tête des benchmarks quelques instants, l’Oppo Pad Air peut facilement vous accompagner durant une petite semaine, entre quatre à cinq jours, avant de passer par la case recharge, et ce avec deux à trois heures d’utilisation quotidienne.

Oppo propose un chargeur avec sa tablette, mais d’une puissance de seulement 18W. La recharge prend donc du temps, 2 h 45 chez nous pour passer de 0 à 100%. Privilégiez donc la nuit pour remplir la batterie, notamment grâce au système d’optimisation de la charge proposé par Color OS.

Oppo Pad Air : l’avis de Clubic

7

Pour une première tentative sur le marché européen, Oppo réussit son entrée avec l’Oppo Pad Air. La tablette tactile ne bouleversera pas un marché quelque peu ennuyeux depuis plusieurs années, et dont les rares révolutions intéressent principalement les technophiles que nous sommes.

Le grand public, lui, cherche avant tout une tablette compacte, agréable en main et puissante pour consulter le web, regarder de la vidéo et jouer à la maison ou à l’extérieur. Et c’est pile ce que propose l’Oppo Pad Air, ni plus, ni moins, et ce, avec savoir-faire.

On aurait pu s’attendre à mieux sur certains aspects, comme une recharge plus rapide, ou un écran un brin meilleur et plus lumineux, mais l’Oppo Pad Air s’en sort malgré tout avec les honneurs et se révèle un appareil très honnête pour un prix public conseillé de seulement 299 € (et déjà plus bas chez certains revendeurs).

Les plus

  • Un design bien pensé avec sa zone anti-dérapante
  • De nombreux réglages pour personnaliser le rendu sonore
  • Des performances honnêtes pour la plupart des applications
  • Color OS 12 et son multitâche très complet
  • Excellente autonomie

Les moins

  • Un écran un peu faiblard et trop peu lumineux
  • Une partie photo moyenne
  • Capteur avant à la ramasse
  • Recharge lente à 18W

Design 8

Ecran 7

Audio 7

Performances 6

Logiciel 8

Photo / Vidéo 5

Autonomie 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
Loposo
Perso smartphone Oppo ok que 3 giga de ram, je salut plus de 2 ans après toujours des mise à jour de sécurité mais pas de color os toujours 10. Et surtout ça tue les app en permanence, je suis sur un site je passe sur l application le bon coin ou RATP je reviens sur le browser il est obligé de recharger la page, je repasse sur l app le bon coin il redémarre l app<br /> Même un acer a 2 go de ram me tue pas autant les app. Si je désactive la gestion batterie intelligente alors la la batterie se vide vite et garde un peu plus les app en arrière plan mais pas fou. Soit c est Oppo ou Android mais c est vraiment pas terrible.
dredd
Au niveau du nom de la tablette, ils n’ont pas eu beaucoup de scrupules lol Oppo manque iPad Air.
Proutie66
Un téléphone android qui a que 3go de ram est un très bas de gamme. (ou ancien).<br /> Donc, n’hésite pas à passer sur IOS, tu sentira la différence tarifaire.
Loposo
Oui entré de gamme 2020 mais perso ça fait le job. Mais ça kill plus les app qu un vieux smartphone avec seulement 2go de ram.<br /> J avais récupéré un 6s que j’ ai donné a quelqu’un car batterie pas très endurante, mais moins de ram et une gestion des app tellement meilleurs.<br /> Mais pour ce que j en fais je mettrais jamais plus de 200 dans un smartphone là où un pc je bosse avec donc le retabilise plus vite
Hadory
Ou à prendre un plus haut de gamme simplement
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Haut de page