Redmi estime que la 5G consomme environ 20% de batterie en plus

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
07 avril 2020 à 14h53
13
Redmi K30 Pro lancement © Redmi
Le Redmi K30 Pro © Redmi

Si la 5G n’a pas encore été déployée massivement de par le monde, les constructeurs, eux, s’assurent de rendre leurs smartphones compatibles afin d’encourager les utilisateurs à s’équiper au plus tôt. Mais comme on l’imaginait, la 5G alourdit considérablement la consommation énergétique de nos téléphones.

Jusqu’à présent, nous n’avions pas de données en notre possession pour estimer l’impact énergétique d’une puce 5G dans un smartphone. Or, d’après Lu Weibing, manager général pour la marque Redmi qui s’est exprimé sur Weibo, cet impact serait de l’ordre de 20 %.

La 5G consomme 20 % d’énergie en plus sur nos smartphones

« Lorsque nous avons conçu le K30 Pro, professe Lu Weibing dans son post, nous avons priorisé l’autonomie. J’espère que les utilisateurs pourront être rassurés sur le fait qu’il peut être utilisé pendant une journée [entière] ». Et d’ajouter ensuite que les smartphones 5G consomment bien plus d’énergie que leurs homologues 4G, et ce pour deux raisons.

D’abord, les SoC Snapdragon de série 8 (ici, les Snapdragon 865 ) consommeraient environ 20 % d’énergie supplémentaire qu’un Snapdragon de série 7 (le Snapdragon 765, par exemple).

Ensuite, « la consommation d’énergie des smartphones 5G est environ 20 % supérieure à un smartphone 4G », admet le cadre de Redmi. Autrement dit, dans le cas du Redmi K30 Pro, la charge que fait peser le couple Snapdragon 865 / 5G sur la batterie est considérable. Une charge que seul un énorme accumulateur est en mesure de supporter.

Des batteries plus grosses pour un même résultat

Et on touche là au cœur du problème. Pour rester compétitifs en termes d’autonomie face à des smartphones 4G, les nouveaux modèles compatibles 5G doivent embarquer des batteries XXL — comme c’est le cas du Redmi K30 Pro ( 4 700 mAh) ou encore du Samsung Galaxy S20 Ultra (5 000 mAh).

Élémentaire : au plus la batterie est endurante, au plus elle occupe de l’espace dans le châssis de l’appareil. Un véritable défi d’ingénierie, pour s’assurer que les smartphones ne deviennent pas de plus en plus épais.

Un constat qui a poussé les ingénieurs de Redmi à revoir l’architecture interne de leur K30 Pro, raconte encore Lu Weibing. Pour embarquer un accu aussi grand dans un smartphone à la diagonale de 6,67 pouces (et de 8,9 mm d’épaisseur), la marque a opté pour une carte mère « en sandwich », et un capteur d’empreintes digitales ultra-fin pour gagner de l’espace.

Mais Android Authority de rappeler qu’à ses débuts, la 4G était elle aussi très gourmande en énergie sur nos smartphones. Un appétit que des années d’optimisations et de progrès techniques ont permis d’amoindrir.

Il faudra tout de même garder en tête que, pendant les premiers mois de la 5G, les promesses d’une gigantesque batterie intégrée dans un smartphone ne sera plus systématiquement synonyme de grande autonomie.

Via : Android Authority

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
13
lepef32
C’était aussi le cas les premières années de la 4G …
molotofmezcal
Donc , il vaut mieux sauter cette génération de smartphone.
Phoenamandre
Et encore une fois l’écologie aux toilettes
cirdan
Bonjour, une petite question car ça n’est pas totalement clair : les smartphones 5G sont plus énergivores même sans que la 5G ne soit activée ou faut-il être connecté en 5G pour subir ce surplus de perte d’autonomie ?
stratos
si déjà la 4g était bien dev un 6-10mo/s est déjà super pour quasi toutes les utilisations, et garder la 5 g au pire pour des utilisations bien particulières.
playAnth95
C est écrit dans la news, merci de la lire…
Blap
Et dire que je suis toujours en 2G…
Pierre_C
Bonjour ! Ce n’est malheureusement pas précisé. Mais pour avoir testé récemment des smartphones compatibles 5G, je pense que c’est bien le hardware qui est en cause et pas nécessairement le réseau. Comme l’indique le general manager de Redmi, les SoC haut de gamme de Qualcomm consomment beaucoup de jus. Et le Snapdragon 865 dispose aussi d’un modem tiers donnant accès à la 5G. Un modem qui n’est pas intégré, mais supplémentaire au SoC et doit donc être alimenté indépendamment.<br /> Nous aurons probablement plus de recul sur la question quand la 5G sera disponible au grand public.
cirdan
Merci pour la réponse. Donc, on peut penser les choses devraient s’améliorer par l’optimisation du matériel mais la 5G réserve encore pas mal d’incertitudes. Wait and see… Bon après-midi.
zeebix
A moins de conserver son mobiles plusieurs années (3 ans ou plus) s’offrir un appareil 5G en France aujourd’hui c’est complètement inutile, même lors de l’ouverture du réseau à moins que la couverture soit bonne dès le début (j’en doute).
bmustang
et attendre la prochaine génération qui sera plus optimale entièrement d’accord et à condition qu’il y est encore des fabricants qui proposent que de la 4G !?
sources
Belle innovation la 5g ?! Il faudrait quand même réussir à fournir de la 4g de qualité partout avant de passer à la 5g. C’est pas demain la veille qu’on pourra utiliser correctement la 5g chez nous. ça laissera quand même le temps de faire quelques optimisations.
Demongornot
Perso j’ai un avis ferme sur la question de la 5G.<br /> La 5G ne devrait être autorisé à être déployée QUE après qu’un certain objectif de FTTH, fibre pour la 4G/5G et couverture GSM et LTE serraient atteint.<br /> C’est stupide de gaspiller de l’argent pour une nouvelle norme qui ne fait qu’amélioré le confort alors que la couverture reste encore à revoir et que beaucoup d’utilisateurs ont une très mauvaise qualité…<br /> Je vais avoir la fibre FTTH littéralement Jeudi, depuis tout ce temps je n’avais qu’une connexion médiocre qui n’arrêté pas d’avoir des perte de connexions et un débit horrible à cause des 3,4 Km de lignes ADSL, et c’est révoltant que des personnes soient dans cette situation alors que la 5G est déployée ailleurs…<br /> Litérallement l’équivalent serrais que les Restos du Coeur distribuent du gastronomique à ceux aillant les moyens de se nourrir eux même et ignoré la majorité de ceux aillant besoin de nourriture.<br /> Si j’étais de l’ARCEP, je forcerais ça :<br /> Le déploiement de la fibre optique pour les réseau particulier FTTH, pro, données cellulaire et autre devrait être la priorités, internet mobile c’est du confort à coté, surtout avec touts les réseau Wi-Fi disponible de nos jours.<br /> Mais aussi et surtout des moyens de détection de bridage d’un opérateur sur les autres ainsi que les mesures punitives adapté à cette pratique.<br /> En parallel une étude de couverture GSM/2G, 3G, 4G et 5G qui aurais pour but de garantir une certaine qualité minimum en prenant en compte les obstacles physique et les travaux d’extension des villes.<br /> Le but serrais d’obtenir par exemple une couverture LTE moyenne permettant à un smartphone compatible d’obtenir une vitesse LTE minimale, disons 70/80 Mbps de moyenne (plutôt bas, j’atteins 170 Mbps sur NPerf) et un minimum de 50 Mbps pour les zones de moyenne densité et supérieur.<br /> Les zones les plus reculé devraient elle être assujettie à 20 Mbps de moyenne minimale et 10 Mbps minimum (sauf dans les lieux isolé ou personne n’habite ou ne transite régulièrement bien-sûr).<br /> Une optimisation des antennes en plaçant un nouveau type d’antennes LTE-A avec un système amélioré capable de gérer plus de client en simultané et de recevoir des « addons » plus tard, ces nouvelles antennes serraient placé dans les points stratégique les plus important de la nouvelle couverture et en parallel de l’amélioration du réseau fibre leur fournissant une connexion suffisante pour réellement desservir un usage 5G très très haut débit (ondes millimétriques) d’un grand nombre d’utilisateur en simultané même en période estivales.<br /> Les antennes déjà placé serrais récupéré, upgradé (ou recyclé pour les plus anciennes) et replacé au endroit permettant d’obtenir cette couverture totale prévue.<br /> En fait les antennes serraient universelle à touts les opérateurs, ils bénéficieraient des fréquences qui leur sont allouée et d’un pourcentage de capacité de bande passante équivalent au rapport déploiement/profits, permettant de poussé les 4 opérateur à déployé en masse et faire bénéficier au clients d’un vrais service de qualité, en partant tous sur un pied d’égalité sans que leur fortune des plus gros leur donne d’avantage sur les petits (Orange vs Free).<br /> Une fois une couverture suffisante atteinte, en parallel de l’optimisation finale visant plus sur la vitesse de connexion que de la disponibilité du réseau (qui devra être très bonne), les antennes et modules 5G viendraient se greffé en « addon » sur les antennes 4G amélioré, permettant de profité d’une infrastructure déjà faite, stable et optimisé ce qui garantirais une grande facilité de déploiement de la 5G.<br /> De cette façons la 5G serrait, telle qu’elle l’est réellement, une technologie de confort, sans que touts ceux qui n’auront pas d’équipement compatible (la grande majorité des gens) ne seront pas pénalisé.<br /> D’autres choses sont envisageable, tel que profité de la 4G pour permettre gratuitement la communication de services utiles/importants, tel que les voiture intelligentes, équipement publique etc.<br /> Et enfin, toutes les antennes 5G intermédiaire pourraient communiqué avec leur antenne 4G/5G mère en utilisant des émissions radio de rayon concentré, je ne parle pas de beamforming mais plutôt de paraboles et d’émetteur unidirectionnel, après tout les antennes ne bougent pas…<br /> Le tout Made In France pour faire tourné l’économie et créer de l’emploie.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Mi Fan Festival : 15% de réduction sur le high-tech avec eBay
Sky : Enfants de la Lumière, le nouveau jeu des créateurs de Journey, est disponible sur Android
Bon plan PC portables : le top des deals pour travailler à la maison, comme au bureau !
Apple rachète Voysis et présage une amélioration de l'assistance vocale
Souscrivez à Canal+ et bénéficiez de l'offre Disney+ inclus
La comète interstellaire 2i/Borisov se serait scindée en deux
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Disney+ : sur quels téléviseurs l'application est-elle disponible ?
Haut de page