Le Meta Quest 2 voit son prix fortement augmenter

27 juillet 2022 à 09h15
11
Oculus Quest 2 © Oculus
© Meta

Meta vient d'annoncer une hausse du prix de son casque de réalité virtuelle, mais offre un jeu aux prochains acheteurs pour faire passer la pilule.

L'inflation gagne toutes les entreprises et Meta ne semble pas épargnée par la situation économique mondiale.

Une augmentation de 100 euros appliquée dès le mois d'août 2022

Dans un article de blog, le groupe de Mark Zuckerberg annonce une bien mauvaise nouvelle à tous les joueurs qui souhaitaient d'ici la fin de l'année faire l'expérience de la VR en passant par l'achat d'un casque Meta Quest 2.

L'appareil, proposé précédemment à un prix de 349 euros dans sa version de base à 128 Go de stockage verra dès le mois d'août son tarif augmenter de 100 euros pour passer à 449 euros. La version avec 256 Go de stockage prendra également 100 euros d'augmentation avec un prix de 559 euros contre 449 euros aujourd'hui.

Meta annonce dans le même temps une hausse des prix des accessoires du Meta Quest 2, comme les sangles ou les manettes.

Meta offre un jeu en cadeau et justifie sa hausse de prix par l'inflation

Pour expliquer cette hausse brutale, Meta avance une hausse continue des coûts de fabrication et de transport de ces appareils, qui semble-t-il, n'ont d'autres choix que d'être supportés par les consommateurs. Cette hausse de prix permettrait ainsi à l'entreprise de continuer d'investir massivement dans la réalité augmentée pour « pousser l'industrie de la VR vers de nouveaux sommets ».

Pour rendre la nouvelle moins désagréable, Meta annonce également que tous les nouveaux clients auront la possibilité de télécharger gratuitement, mais pour un achat réalisé jusqu'au 31 décembre prochain au maximum, le jeu Beat Saber, l'un des plus populaires de la plateforme et proposé aujourd'hui à 29,99 euros.

Le Meta Quest 2 avait fait sensation lors de sa sortie par son prix très agressif, en comparaison d'autres modèles concurrents, et probablement que l'entreprise veut désormais rentrer dans ses frais ou limiter la casse au maximum.

Le groupe américain va prochainement lancer un nouveau casque de réalité virtuelle, dont le nom de code est Cambria, plus performant et à un prix premium qui pourrait tourner autour des 800 dollars selon les analystes.

Meta ne peut de toute manière pas relâcher ses efforts sur le sujet de la réalité virtuelle, après avoir annoncé un pivot de sa stratégie vers la création d'un metaverse, un projet qui lui coûte plus de 10 milliards de dollars d'investissements chaque année.

Dans quelques jours (le 13 octobre), l’Oculus Quest 2 sera disponible chez tous les bons revendeurs de France et de Navarre. Nous avons eu la chance de pouvoir l’essayer longuement et bien avant sa commercialisation officielle. Il nous faut maintenant répondre à « l’angoissante question », est-ce que cette nouvelle version du casque de réalité augmentée apporte de réelles améliorations par rapport au premier Quest, lancé il y a un peu plus d’un an.
Lire la suite

Source : Meta

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
8
Bombing_Basta
Moi aussi je veux une inflation de quasi 25% de mon salaire !<br /> Ah mais suis-je bête, l’inflation, c’est pour enrichir toujours plus les 1%, et maintenir dans la servitude de la peur de la fin de mois le reste…
lefranstalige
Peut-être un peut plus que les 1% plus riches mais il y a du vrai. L’inflation est une conséquence directe de l’impression d’argent qu’on fait à outrance et de plus en plus. Et oui, ceux qui en profitent le plus sont ceux proches de cette émission de monnaie (politiques, banques, grosses entreprises, etc). Ca s’appelle l’effet Cantillon et ça a pour effet d’augmenter le fossé entre les plus riches et les autres.
eykxas
j’ai bien fait d’avoir acheter mon Quest 2 y’a un mois !
Shinpachi
L’inflation, c’est 5 à 10%, pas 25 à 30%
Bombing_Basta
Si seulement il n’y avait que l’injection « d’imprimerie »… (qui au final n’est qu’un emprunt sur notre dos)<br /> La spéculation de crise qu’il existe depuis 2 ans, et qui atteint son paroxisme avec la guerre en Europe pour prétexte fallatieux n’y est pas pour rien, ou plus exactement, pour majorité.<br /> Tout et bon pour plumer le cochon.
Bombing_Basta
Tu ne connaissais pas la marge sur inflation ?<br /> Maintenant si…
lefranstalige
S’il n’y avait pas eu plus de monnaie en circulation, les prix n’auraient pas pu autant augmenter. L’augmentation de prix aurait conduit à une diminution des achats et le tout se serait stabilisé. Mais les Etats ont imprimé encore et encore et de plus en plus. Donc il y a plus d’argent pour alimenter la hausse des prix. C’est un grand classique dans les scénarios d’inflation. Les prix augmentent et le politique veut protéger ses électeurs en créant des aides (des chèques consommation pour le particuliers, des subsides divers, des rachats de dettes de grandes entreprises pour protéger l’emploi, etc). Ce sont des mesures à très court terme (comme les mandats des politiciens). Car au final, toutes ses aides alimentent l’augmentation des prix et donc l’inflation. C’est un problème très complexe et pas simple à résoudre.
Bombing_Basta
Je ne dis pas que c’est simple, je dis qu’en plus de ce phénomène, y’en a qui se gouinfrent au passage, avec par exemple pour la guerre en Ukraine une spéculation outrancière sur les productions agricoles pour créer une pénurie (stockage virtuel), qui ne profite bien sûr pas aux producteurs (et encore moins ukrainiens, obligés de brader), mais aux traders et autres gros poissons.<br /> Et ça se passe à tous les niveaux.<br /> Comme souligné plus haut, ici on augmente de plus de 20% le prix du bousin quand l’inflation est à environ 10.
octokitty
L’inflation devait arriver, guerre ou pas, car la machine à imprimer les billets tournait à plein régime et les aides à gogo étaient distribuées durant les deux années passées. Et que maintenant on parle de stimuli pour l’inflation…<br /> Cette guerre « tombe bien » pour dédouaner les actions destructices des banques centrales et des mesures politiques de l’époque, et les restrictions liées à la pandémie tombe au bon moment juste après l’effondrement des marchés repo et la panique de la Réserve Fédérale américaine en septembre 2019.<br /> Encore heureux que nous ne sommes pas encore entrés en hyperinflation.
vidarusny
Les états en profite aussi dans le remboursement de la dette, quand tu empruntes 10000000 et rembourse la même somme plus 2% 6vmois après… Alors que l’inflation est de 6% … Pour les prêts à plus long terme c’est plus compliqué mais si l’inflation est supérieur au montant que tu dois rembourser fixer au début du prêt…
Nmut
Ne pas prendre son nombril pour le centre du monde!<br /> Il y a plusieurs facteurs qui jouent: les variations entre devises, les différentes inflations suivant les pays (imagine un composant uniquement trouvable en Turquie =&gt; +75% en 1 an! En fait non, puisque cela correspond à la dévaluation de la livre turque, mais c’est une illustration! ), la gestion de la fabrication (si l’objet a été fabriqué il y a 2 ans et qu’un nouveau batch est lancé, l’augmentation des couts correspond à l’inflation sur 2 ans). Bref, les facteurs sont multiples.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Très belle remise sur cette barre de son et son caisson de basse
Smartphone Samsung : le grand champion de l’autonomie n’est pas forcément celui auquel vous pensez
Ford teste une nouvelle technologie de feux avant révolutionnaire
pCloud propose des réductions à couper le souffle sur ses solutions de stockage en ligne (-80%)
Pour la rentrée, cet écran gamer Samsung Odyssey G5 32 pouces est à prix fou !
Sony travaillerait sur un launcher PlayStation pour PC
Vous pouvez maintenant essayer Spotify gratuitement pendant 3 mois
Un smartphone dans sa version Pro à moins de 200€ ça vous intéresse ?
Ryzen 7000 : AMD confirme la présentation officielle de ses CPU le 30 août prochain
Combien de temps faut-il pour pirater une carte bancaire ?
Haut de page