Test QNAP TS-h973AX : 9 baies, 10 GbE, QuTS Hero, il a tout pour plaire

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
15 mars 2021 à 18h01
2
QNAP TS-h973AX © QNAP
© QNAP

À la manière de son concurrent de toujours, QNAP a décidé de faire des infidélités à Intel. Pour certains de ses derniers modèles de NAS , il s’est effectivement tourné vers AMD et sur notre cobaye du jour, le Ryzen V1500B, un CPU lancé il y a trois ans pour le marché embedded… et surtout beaucoup plus économique que l’Atom C3538 généralement utilisé sur ce segment.

QNAP TS-h973AX
  • QuTS Hero est remarquable
  • Format de fichiers ZFS
  • Déduplication, compression...
  • 1x 10 GbE + 2x 2,5 GbE
  • Pas moins de 9 baies
  • Virtualisation impeccable
  • Licence pour 8 caméras IP
  • USB 3.2 Gen 2 (10 Go/s)
  • Pas toujours très accessible
  • Brique d'alimentation externe
  • Pas d'HDMI, de port PCIe
  • NVMe en U.2 plutôt qu'en M.2
  • Ventilateur bien audible

Encore très rares il y a seulement quelques années, les NAS à base de processeur AMD ont le vent en poupe. Ainsi, chez QNAP, le TS-h973AX n’est donc pas un cas isolé. Au total, on trouve 29 produits différents – sans compter les petites variations – au catalogue du fabricant qui réserve cependant les processeurs AMD à ses modèles les plus haut de gamme ainsi qu’à quelques produits un peu plus modestes. La modestie n’est clairement pas le maître-mot de ce TS-h973AX qui constitue à peu près la limite supérieure que l’on se fixe sur Clubic. Une limite imposée par le prix bien sûr – pas loin de 1000 euros tout de même – mais aussi par les caractéristiques : son port 10 GbE et ses neuf baies n’en font pas un produit pour M. Tout-le-monde.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Une fiche technique pour le moins appétissante © Nerces

Fiche technique du QNAP TS-h973AX

Présenté comme un modèle haut de gamme par QNAP, le TS-h973AX se distingue donc par ses neuf baies, mais comme vous pouvez le voir ci-dessous, ces baies ne sont pas toutes identiques. Si QNAP s’en est fait une spécialité, c’est la première fois que nous testons un NAS mêlant plusieurs formats de baies : 5 en 3,5 pouces et 4 limitées aux seules unités 2,5 pouces. Au total, on peut ainsi atteindre une faramineuse capacité de 106 To avec les HDD / SSD actuels !

Le QNAP TS-h973AX, c’est :

  • Processeur : AMD Ryzen V1500B, 4 cœurs / 8 threads @ 2,2 GHz
  • Mémoire vive : 8 Go SO-DIMM DDR4, extensible à 64 Go (un emplacement libre)
  • Nombre de baies : 5x SATA compatibles 2,5’’ et 3,5’’ + 4x SATA compatibles 2,5’’
  • Disques livrés : aucun
  • Capacité maximale : 106 To (5x 18 To + 4x 4 To)
  • Emplacements NVMe : oui, 2 via adapteurs NVMe U.2
  • Hotswap : oui
  • Dimensions : 182,65 x 224,6 x 224,1 mm
  • Poids : 3,52 kg à vide
  • Alimentation : 120 W, brique externe
  • Ventilation : oui, 1x 140 mm
  • Connectique : 1x RJ45 10GbE, 2x RJ45 2,5GbE, 3x USB-A 3.2 Gen 2, 1x USB-C 3.2 Gen 2
  • Port PCIe : non
  • Système de fichiers : ZFS (interne), EXT3 / EXT4 / NTFS / FAT32 / HFS+ / exFAT (externe)
  • Normes RAID : 0 / 1 / 10 / 5 / 50 / 6 / 60 / TP / JBOD
  • Garantie : 3 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à partir de 999,95 € (version 8 Go) ou 1599,95 € (version 32 Go)

À côté de ces neuf baies, l’autre remarque distinctive du TS-h973AX est son interface ou plutôt ses interfaces réseau. QNAP a vu les choses en grand en proposant d’emblée un connecteur 10 GbE à la norme RJ45 – pas de SFP+ – et a prévu deux connecteurs 2,5 GbE RJ45 pour l’épauler… Il faut bien sûr que votre infrastructure soit à la hauteur !

QNAP TS-h973AX © Nerces
QNAP reste fidèle à son bouton de duplication USB © Nerces

Design et ergonomie

Depuis la « nuit des temps », QNAP segmente ses gammes en trois grandes catégories – Accueil, PME et Entreprise – elles-mêmes partagées entre entrée, milieu et haut de gamme. Notre TS-h973AX est l’un des modèles les plus costauds de la catégorie « PME haut de gamme ». Il garde cependant un design relativement classique : il a la forme d’un petit boîtier « mini-tour » que l’on peut aisément glisser dans un bureau, il n’est pas encore question de passer au format rack. Ses dimensions sont donc relativement contenues, bien plus que le « 9 baies » pourrait le laisser croire en tout cas : à peine plus de 3 kilogrammes à vide et 22 x 22 centimètres pour 18 cm de haut.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Un système de berceaux avec fixation clip'n'go - sans vis - très efficace © Nerces

Objectif entreprise oblige, il n’est toutefois pas question de le rendre esthétiquement attrayant et même si QNAP soigne les choses, il n’a par exemple pas opté pour l’intégration d’une « porte » ou d’une « façade » élégante pour masquer les baies. Non, au contraire, les tiroirs de ces dernières sont aisément accessibles, simplement verrouillables par une petite clé. Ensuite, un loquet permet de les retirer ou de les mettre en place sans qu’aucun outil, aucune manipulation ne soit nécessaire. Une simplicité que l’on retrouve en réalité à tous les niveaux du NAS, à commencer par la façade, dénuée de toute fioriture ou presque.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Un USB-C 3.2 Gen 2 et ses 10 Mo/s complète les deux USB-A et les deux RJ45 2,5 GbE © Nerces

Bien sûr, elle dispose de l’inévitable bouton de mise sous tension et de multiples LED afin de donner des indications sur à peu près tout : alimentation, activité de chacun des ports RJ45 et de chacune des baies de stockage. QNAP a également opté pour l’intégration d’un port USB-A 3.2 Gen 3.2 et d’un bouton de copie USB très pratique. Une sobriété que l’on retrouve sur l’arrière du NAS où sont placés deux ports USB-A 3.2 Gen 2 ainsi qu’un port USB-C 3.2 Gen 2, le verrou Kensington, un bouton de réinitialisation et une prise d’alimentation : hélas, QNAP n’a pas intégré la chose à son NAS et il faut faire avec une brique externe de 120 Watts.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Le fameux port RJ45 10 GbE... et la prise d'alimentation pour la brique externe © Nerces

Enfin, c’est aussi sur l’arrière du NAS que l’on repère l’imposante grille de 140 millimètres – pour masquer le tout aussi imposant ventilateur – et les trois – oui, trois – ports RJ45. Nous les avons déjà évoqués, mais il est toujours bon de rappeler qu’un port est 10 GbE quand les deux autres sont 2,5 GbE. Notons en revanche que contrairement à beaucoup d’autres NAS de la marque, aucun slot d’extension PCI Express n’est prévu. Bien sûr, il n’y en aurait pas eu besoin pour le 10 GbE, mais il ne sera pas non plus possible de profiter des cartes d’extension Wi-Fi ou SSD M.2 qu’a imaginées QNAP. Rien de très important, mais le savoir il vaut mieux.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Le radiateur du Ryzen V1500B et l'emplacement mémoire inoccupé sur notre modèle 8 Go © Nerces

Un petit tour du propriétaire qui s’achève sur un rapide commentaire « technique ». En effet, nous l’avons dit, QNAP a décidé de changer de crémerie. Il intègre donc ce Ryzen V1500B cadencé à 2,2 GHz en lieu et place des plus classiques Intel Atom. Un modèle plus musclé et surtout davantage tourné vers la parallélisation des tâches puisqu’il intègre 4 cœurs / 8 threads, quand les choses sont généralement divisées par deux chez Intel, mais trêve de bavardage, il est plus que temps d’installer nos unités de stockage. Notons à ce sujet que QNAP utilise le clic’n’pop pour un montage sans la moindre vis… à moins d’utiliser des 2,5 pouces dans les baies 3,5 pouces.

QNAP TS-h973AX © QNAP
Seuls les deux premiers emplacements 2,5 pouces sont compatibles NVMe, via un adaptateur U.2 © QNAP

Fonctionnalités et interface logicielle

L’installation matérielle effectuée, il s’agit maintenant de se concentrer sur la partie logicielle et de déployer le programme QNAP. Cela passe le plus souvent par QNAP Qfinder Pro qui identifie très simplement le NAS sur votre réseau et lance l’outil de configuration. Rien de bien sorcier à ce niveau, le soft « parle » français et les options sont assez limpides. Ensuite, les choses changent sensiblement puisque depuis quelques mois – et sur certains NAS seulement – QNAP déploie une nouvelle version de son QTS – pour QNAP Turbo Station – qu’il nomme QuTS Hero comme pour signifier combien la chose est plus performante, plus efficace.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Pourvu que l'on sache où aller, la création d'une pile RAID 5 est diablement rapide © Nerces

Côté installation, on ne voit pas directement la différence. L’interface utilisateur et les options de configuration semblent identiques, « posées » au même endroit. En réalité, on peut déjà remarquer un changement : les options de RAID sont plus nombreuses avec la triple parité par exemple. Autres modifications, QNAP passe au format ZFS et, avec lui, il introduit par exemple la déduplication des données, un mot bien compliqué pour évoquer – de manière assez schématique – un outil évitant de dupliquer le même fichier sur plusieurs « portions » de la pile : les autres occurrences ne sont alors que des « liens » vers le réel fichier, présent une seule fois.

QNAP TS-h973AX © QNAP
QNAP explique le principe de la déduplication © QNAP

Attention cependant et ceci explique que nous n’allions pas davantage dans les détails de cette fonction : elle nécessite un NAS particulièrement puissant, doté d’au moins 16 Go de RAM et QNAP recommande même 32 Go. Ce n’est toutefois pas la seule nouveauté et on peut notamment compter sur un système de compression à la volée des données afin de limiter l’espace occupé bien sûr, mais aussi de réduire la charge des entrées/sorties… tout en augmentant celle du CPU central. On n’a rien sans rien. Vous comprendrez alors pourquoi QNAP ne destine QuTS Hero qu’à certains de ses produits – les plus puissants – pour le moment.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Surprovisionnement, espace de snapshot garanti : autant d'options peu évidentes pour le néophyte © Nerces

Il y a quelques autres fonctions qui changent avec QuTS Hero, mais – pour l’essentiel – il a l’avantage de se comporter exactement comme QTS. Entendons-nous bien, faire évoluer un NAS QTS vers QuTS Hero nécessitera de tout réinitialiser, changement de système de fichiers oblige. En revanche, il sera possible de garder toutes ses habitudes et de faire confiance à une interface très similaire sur les deux « types » de NAS. Toujours pratique de ne pas avoir à tout réapprendre, car comme QTS, QuTS Hero est riche d’innombrables fonctionnalités. QNAP est, à ce niveau, peut-être même plus complet que Synology, même si cela peut rendre les choses parfois délicates.

QNAP TS-h973AX © Nerces
L'efficacité de la compression varie beaucoup en fonction des données stockées © Nerces

Un peu délicates, car – vous pouvez en avoir un aperçu sur la démo de QTS disponible en ligne  – le néophyte sera un peu perdu face à ces multiples outils. Faut-il activer ou non le surprovisionnement ? Quel est l’intérêt de la déduplication ou de la compression ? Et le WORM est-il une option à considérer ? QNAP fait le maximum pour expliquer chacune de ces options, mais le débutant aura du mal à s’y retrouver et sera sans doute un peu plus vite « opérationnel » avec un NAS Synology… mais il va y perdre quelques fonctionnalités intéressantes. Cela dit, pour l’essentiel des options, les deux constructeurs sont aussi complets et aidants.

QNAP TS-h973AX © Nerces
La gestion des autorisations et des partages - plus complète - a été revue avec QuTS Hero © Nerces

Soulignons donc que, sans surprise, l’App Center QNAP est aussi riche avec QuTS Hero qu’il l’est avec QTS. Il dispose de toutes les applications liées à la surveillance ou au partage des données, à la domotique ou au cloud, que nous sommes habitués à voir. Bien sûr, des outils comme Plex sont au menu ainsi que l’indispensable Virtualization Station et tout ce qui concerne la synchronisation des données. Attention cependant, QNAP ayant retiré le port HDMI – qu’il réserve à ses solutions moins « entreprise » - il ne sera pas possible de transformer ce NAS en station multimédia… ce n’est de toute façon pas son objectif. Enfin, les habitués de QNAP pourront toujours compter sur le repository QNAPClub et ses applications encore plus nombreuses, encore plus variées.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Le QNAPClub est un repository très riche, mais à utiliser avec prudence © Nerces

Échauffement, nuisances sonores et performances

Pour tous les tests de NAS, nous essayons de conserver une configuration aussi proche que possible afin d’avoir les conclusions pertinentes. Cela conduit à des limitations parfois étranges comme le fait de n’utiliser pour ces mesures que 4 des 9 baies de notre NAS du jour. Elles sont occupées par nos quatre SSD 860 EVO signés Samsung d’une capacité de 250 Go. Le réseau repose lui sur un switch 10 GbE de marque Buffalo, le MP2008 pour être précis.

Buffalo BS-MP2008 © Nerces
Les mesures 10 GbE sont réalisées en utilisant un switch Buffalo BS-MP2008 © Buffalo

De manière générale, lorsque nous avons un NAS « ambitieux », nous vous proposons des mesures de performances aussi bien avec une pile RAID 1 qu’avec une pile RAID 5. Nous n’avons pas jugé bon de le faire ici : il est difficilement concevable – quoique parfaitement possible – d’utiliser un tel NAS pour se contenter du RAID 1. Enfin, pour ne pas surcharger cette page, nous limitons la présentation des tests à des mesures de performances sous CrystalDiskMark / en copie de fichiers Windows 10, à des relevés de températures / nuisances sonores / consommation et à une mesure du temps nécessaire à la reconstruction de la pile RAID 5.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID 5 @ 1GbE © Nerces

En temps normal, nous n’aurions pas présenté les résultats obtenus sur un réseau 1 GbE, mais puisque la mesure nous a surpris, nous vous en faisons part. En effet, avec CrystalDiskMark et notre switch 1 GbE, nous avons bien atteint la limite de l’interface en lecture, mais nous en sommes encore loin en écriture… sans que l’on comprenne pourquoi.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID 5 @ 10GbE © Nerces

Nous avons ensuite basculé sur notre switch 10 GbE avec une autre surprise à la clé : le TS-h973AX est assez loin de la limite théorique de l’interface et n’enregistre « que » 840 Mo/s en lecture, moins que le TeraStation 6400DN testé dans les mêmes conditions (1 179 Mo/s). Le QNAP se rattrape en écriture où il devance nettement le modèle Buffalo (647 contre 543 Mo/s). Des résultats un peu en dent de scie donc qui pourraient s’expliquer par les exigences du format ZFS ?

QNAP TS-h973AX © Nerces
Performances mesurées en copie de fichiers sous Windows 10 en RAID 5 @ 10 GbE © Nerces

Soulignons toutefois que les résultats CrystalDiskMark ont toujours un côté théorique. À l’usage et malgré des temps de chargement sur son interface, le TS-h973AX s’est montré plus réactif que le TeraStation 6400DN. D’ailleurs, le test de copie de gros fichiers (en SMB) via l’interface réseau 10 GbE redonne assez nettement l’avantage à QNAP : 614 Mo/s en moyenne contre « seulement » 571 Mo/s sur le Buffalo.

QNAP TS-h973AX © Nerces
À gauche, les mesures au repos et, à droite, en charge © Nerces

Le TS-h973AX dispose d’un imposant ventilateur, vous avez pu en apercevoir la grille sur notre tour du propriétaire. Ce modèle de 140 millimètres est là pour rafraîchir tout notre petit monde et il y parvient fort bien. Ainsi, même au plus fort de son utilisation, le NAS n’atteint même pas 35°C au niveau des unités de stockage. En revanche, sans doute par précaution, le ventilateur ne tourne jamais vraiment au ralenti et « au repos » nous enregistrons tout de même 37,8 dB : oui, c’est un peu bruyant. Au plus chaud – finalement assez rare – cela monte à 43,1 dB. La consommation enfin est tout ce qu’il y a de plus normale pour un tel produit. Notez que les 59,7 Watts ont été relevés à la prise alors que toutes les unités de stockage étaient remplies.

QNAP TS-h973AX © Nerces
Un tout petit peu plus de 9 minutes pour reconstruire notre pile RAID 5 de test © Nerces

Terminons par un petit test que nous ne réalisons pas systématiquement. En effet, nous réservons la mesure du temps de reconstruction d’une pile RAID aux unités capables de gérer au moins le RAID 5. C’est évidemment le cas avec notre QNAP TS-h973AX. Pour ce test, nous avons employé la même pile RAID 5 composée de 100 Go répartis en huit gros fichiers et de 10 Go divisés en plus de 4000 petits fichiers. Sur le TeraStation 6400DN signé Buffalo – et son Intel Atom C3538 – la chose avait nécessité un peu plus de 13 minutes quand il n’en faut plus qu’un peu plus de 9 pour le Ryzen V1500B de notre NAS du jour. Une différence notable.

QNAP TS-h973AX © QNAP
Le TS-h973AX est un très bon produit, à destination des petites et moyennes structures © QNAP

QNAP TS-h973AX : l'avis de Clubic

Doté de 9 baies et d’une interface réseau 10 GbE, le TS-h973AX est sans doute un peu too much pour trôner dans votre salon. Ce n’est de toute façon pas la volonté de QNAP qui le destine aux PME. À ce titre, il n’y a donc pas grand-chose à redire. Il s’agit d’un bon modèle doté d’une impressionnante capacité de stockage et capable de belles performances grâce, notamment, à l’intégration du Ryzen V1500B.

L’utilisation de QuTS Hero et son ZFS vient garantir des fonctionnalités pratiques comme la compression et on regretterait presque à ce niveau que QNAP commercialise une version 8 Go de RAM se privant du coup de la déduplication, mais l’extension mémoire reste possible. Alors bien sûr, la perfection n’est pas de ce monde et le TS-h973AX sera un peu difficile à prendre en main pour les néophytes, mais c’est bien ce que l’on peut lui reproche « de pire ».

QNAP TS-h973AX

8

Pas grand-chose à reprocher à QNAP sur ce NAS ambitieux. Neuf baies, 10 GbE et le nouveau QuTS Hero doté du ZFS. Déduplication et compression complètent les options d'une interface maintes fois récompensées… mais critiquée aussi pour sa prise en main peu évidente pour le néophyte.

Les plus

  • QuTS Hero est remarquable
  • Format de fichiers ZFS
  • Déduplication, compression...
  • 1x 10 GbE + 2x 2,5 GbE
  • Pas moins de 9 baies
  • Virtualisation impeccable
  • Licence pour 8 caméras IP
  • USB 3.2 Gen 2 (10 Go/s)

Les moins

  • Pas toujours très accessible
  • Brique d'alimentation externe
  • Pas d'HDMI, de port PCIe
  • NVMe en U.2 plutôt qu'en M.2
  • Ventilateur bien audible
Modifié le 25/03/2021 à 15h06
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Razer annonce son nouveau clavier haut de gamme Huntsman V2
Jingjia Micro JM9 : un GPU chinois concurrent... de la GeForce GTX 1080
Cherry lance deux nouveaux claviers gaming : un low-profile et un tenkeyless
Intel 12e génération : la gamme de processeurs 35 W fuite complètement
Corsair Sabre RGB Pro Wireless, une nouvelle souris sans-fil et en couleur
Apple : une class action déclenchée suite à l'affaire des écrans fissurés
AMD et Microsoft bossent sur le TensorFlow-DirectML, pour un gros boost sur les GPU RDNA 2
IKEA : les sièges et bureaux cosignés avec Asus ROG seront en vente dès octobre
MSI lance un nouveau tout-en-un aux performances d'un PC de bureau
Honor a dans ses cartons le Magicbook V 14, un PC portable sous Windows 11
Haut de page