Zen 3 "Milan" : AMD activerait le traitement parallèle SMT à quatre voies

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
27 septembre 2019 à 11h32
0
amd epyc
© AMD

Bientôt deux fois plus de threads sur les puces EPYC qu'AMD destine aux serveurs ? C'est fort possible. On sait déjà depuis quelques semaines que les rouges ont finalisé la phase de design de leur prochaine architecture ZEN 3. On apprend maintenant d'Hardwareluxx que le groupe pourrait activer, sur cette microarchitecture, le SMT (Simultaneous Multithreading Technology) à quatre voies.

Une puissance de traitement parallèle décuplée sur data center et une avance technologique qu'AMD pourrait conserver face à Intel sur ce marché clé : telles sont les promesses du SMT à quatre voies sur ZEN 3. D'après le site spécialisé Hardwareluxx, cité par TechPowerUp, AMD serait prêt à activer cette méthode de calcul parallèle sur ses prochains processeurs ZEN 3 EPYC, nom de code « MILAN ».


EPYC « MILAN » : 20% de transistors en plus et un SMT actif sur quatre voies ?

Ces processeurs profiteraient en outre de nombreuses améliorations prodiguées par la gravure en 7 nm+ EUV de TSMC, comme l'augmentation de 20% de la densité de transistors.

L'activation du SMT à quatre voies (au lieu de deux à l'heure actuelle) permettrait aux prochains processeurs EPYC de profiter non pas de deux threads par core, mais de quatre. De quoi booster de manière significative le potentiel de ces puces en termes de puissance de calcul parallèle. Dans le cadre de processeurs pensés pour le monde des serveurs, cette nouveauté permettrait aussi et surtout aux gestionnaires de data center de lancer plus de machines virtuelles qu'auparavant.


AMD n'est pas le premier à se coller au SMT à quatre voies

Comme l'explique TechPowerUp, le SMT à quatre voies devrait booster les performances puisqu'il permet de diviser les micro-ops en quatre petits groupes de traitement, de façon à ce que chaque thread puisse traiter une partie de la tache demandée plus rapidement.

AMD n'est toutefois pas le premier à se pencher sur cette technique. IBM propose depuis plusieurs années maintenant ses processeurs basés sur POWER ISA. Ces derniers prennent en charge le SMT à quatre voies... Mais aussi à huit voies, ce qui explique leur puissance.

Quoi qu'il en soit, la combinaison du SMT quatre voies, de l'architecture ZEN 3 et de la gravure en 7nm+ EUV pourrait permettre à AMD de faire de très belles choses sur ses puces EPYC « MILAN », attendues à l'horizon 2020.

Source : TechPowerUp
Modifié le 27/09/2019 à 11h32
12
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top