Le fondeur américain GlobalFoundries, second mondial derrière TSMC, chercherait un acheteur

Nathan Le Gohlisse Contributeur
13 février 2019 à 18h24
0
GlobalFoundries.jpg

La société GlobalFoundries chercherait-elle un acheteur ? C'est la question que posait hier le quotidien taïwanais DigiTimes dans un article pointant les récentes mesures adoptées par le fondeur américain sur le marché. Incluses dans une stratégie globale de dégraissage, elles pourraient suggérer de prochains changements en matière d'investisseurs principaux.

Jusque alors détenu à plus de 50 % par l'ATIC (Abu Dhabi's Advanced Technology Investment), GlobalFoundries, second fondeur mondial de semi-conducteurs derrière le géant TSMC, pourrait bientôt se tourner vers un nouvel actionnaire majoritaire, avance DigiTimes. Pour attirer de futurs candidats, la firme entreprendrait une restructuration à grande échelle dont on commence déjà à observer les contours.

Licenciements, mise en pause des investissements principaux sur la R&D et prise de recul en Chine


Cette restructuration se décompose pour le moment en trois axes, d'après DigiTimes. Elle viserait à réduire drastiquement les dépenses et améliorer la profitabilité de l'entreprise à court terme en vue d'un potentiel rachat. Des mesures de dégraissage, dont le premier acte n'est autre que le licenciement annoncé en juin dernier de 5 % des effectifs de la compagnie. Le motif financier était alors invoqué.

Pour faire des économies, GlobalFoundries ne s'est toutefois pas limitée à ces suppressions de postes. La firme indiquait récemment mettre en pause une part non-négligeable de ses investissements en Recherche et Développement. Une décision majeure pour la firme, qui précisait qu'elle laisserait pour l'heure le développement de son procédé de gravure en 7 nm de côté au profit des process 12 et 14 nm FinFET, plus rentables dans l'immédiat.

Ces derniers s'inscrivent en effet dans la politique actuelle de GlobalFoundries qui souhaite privilégier les marchés à forte croissance. Ces derniers n'ont pour le moment qu'une demande limitée en puces plus évoluées technologiquement. Mettre le développement du 7 nm en pause tombe donc sous le sens pour les pontes du fondeur américain, qui se privent cependant d'une avancée technique potentiellement salutaire à long terme, surtout face à TSMC.

Une stratégie opposée à celle déployée par TSMC


Autre mesure adoptée par GlobalFoundries en vue, peut-être, de favoriser un rachat : le rétropédalage consenti sur certains accords signés en Chine. Comme le note DigiTimes, la firme aurait ainsi revu à la baisse la portée de son investissement dans une usine de semi-conducteur de la municipalité de Chengdu. Parallèlement à cette décision, le fondeur de Sunnyvale a également avalisé la vente de l'une de ses usines à Singapour... et ce pour un montant total estimé à 236 millions de dollars.

L'ensemble de ces décisions va à l'opposé de la stratégie de TSMC qui met, pour sa part, plein cap sur le procédé de gravure en 7 nm et prévoit d'en faire sa source de revenus principale en 2019. Il faut dire que la situation des deux firmes n'est pas la même. Pour rappel, TSMC détient actuellement 56,1 % de parts de marché, contre « seulement » 9 % pour GlobalFoundries, qui se trouve pour ailleurs talonné par UMC (United Microelectronics Corporation, 8,9 %).

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top