Dès demain, réparer vos appareils électroniques va coûter moins cher en France

14 décembre 2022 à 13h00
23
© Apple
© Apple

Un soutien financier du gouvernement destiné aux réparations électroniques se met en place à partir de ce jeudi 15 décembre.

Et cette aide va bénéficier à de très nombreux appareils du quotidien. D'ici à 2025, ce sont 68 équipements électriques ménagers qui seront concernés par ces bonus réparation.

20 % du prix de la réparation couverts

Le montant de la réduction ne sera évidemment pas le même pour chaque appareils, puisque l'État souhaite qu'il représente « environ 20 % du montant total du prix de la réparation constaté ». Ainsi, il sera de 15 euros pour une machine à café portionné (dosette et capsule), un appareil de sport ou une tondeuse à gazon électrique, alors qu'il pourra monter à 25 euros pour un téléphone portable ou un lave-vaisselle.

Certains appareils voient par ailleurs leur bonus conditionné à un seuil de déclenchement. Il s'agit des ordinateurs (fixes, portables ou tout-en-un), des imprimantes, des scanners et des moniteurs. Ainsi, pour obtenir les 45 euros de bonus destinés à financer le dépannage de votre ordinateur, la facture devra dépasser le seuil des 180 euros.

Des bonus assurés par un fonds de 410 millions d'euros

La liste des 31 premiers appareils couverts par la ristourne peut être retrouvée ici. Elle augmentera chaque année jusqu'à atteindre l'objectif des 68 familles d'équipements couverts en 2025. Cependant, pour avoir droit à ce coup de pouce de l'État, il faudra faire appel à l'un des 500 premiers réparateurs labellisés QualiRépar et déposer des appareils qui ne sont plus sous garantie. La remise sera directement appliquée sur la facture à payer.

C'est le fonds de réparation prévu par la Loi économie circulaire de début 2020, doté d'un enveloppe de 410 millions d'euros sur 6 ans et financé par les industriels, qui prendra en charge les coûts de l'opération. L'objectif est de faire passer d'ici à 2027 le nombre d'appareils électriques et électroniques réparés chaque année en France de 10 à 12 millions. Et le vivier est large. Actuellement, 90 % des équipements endommagés ne sont pas apportés à un réparateur.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (23)

pinkfloyd
leéprobleme viens surtout de la facture de la réparation… sur le temps passé.<br /> Généralement ce n’est pas la piece qui fache, mais le temps qu’un technicien la change, et ca, ca coute cher !<br /> Quand un technicien demande 200 euro pour changer une piece qui en vaut 20… ben les clients rachete le neuf a 230 euro, plutot logique…
lepef32
"C’est le fonds de réparation prévu par la Loi économie circulaire de début 2020, doté d’un enveloppe de 410 millions d’euros sur 6 ans et financé par les industriels, "<br /> Cette phrase c’est vraiment « Les Francais Vs l’Economie » in a nutshell …<br /> Les industriels sortent bien sur cet argent de leur chapeau , non ce sont les clients finaux qui financent …
Doss
pinkfloyd:<br /> Quand un technicien demande 200 euro pour changer une piece qui en vaut 20…<br /> Et bizarrement ça risque d’augmenter à 250€ + 20€ de pieces.<br /> Je pige pas ce genre de d’aide, car la loi de l’offre et la demande fait qu’au final l’effet de la prime sera annuler. Car si un tech ce permet aujourd’hui de facturé 200€ c’est que la demande est là pour ce prix et que l’offre ne suit pas. Donc rien ne l’empechera d’augmenter sont prix vue que quand le prime va arrive ça va crée une nouvelle demande mais sans l’offre qui suite donc l’offre va pouvoir augmenter le prix pour revenir à la demande d’avant.<br /> De tout façon les entreprise quand il y a de nouvelle subvention trouveront toujour le moyen d’en profité plutot que d’en faire profiter les clients.<br /> Limite faudrait obligé les marques de crée une sorte de post garantie sur les pannes avec un coup de réparation plafonné à x% du prix de l’appareille.
mrassol
pinkfloyd:<br /> Quand un technicien demande 200 euro pour changer une piece qui en vaut 20… ben les clients rachete le neuf a 230 euro, plutot logique…<br /> Dans ces 180€ il y a :<br /> Le cout de stockage de la pièce (car avoir une pièce en stock ca coute)<br /> Le cout du local<br /> Le cout du personnel<br /> Les charges (sociales et de fonctionnement)<br /> …<br /> Donc au final y’a peut être que 100€ dans la poche qu’il faut diviser par le temps passé
Kriz4liD
C’est quand qu’on tape sur la table et qu’on oblige à Apple d enlever le verrouillage appliqué sur les pièces de rechange des iPhones ?
jcc137
Et Comme d’habitude, l’expérience nous l’a appris depuis longtemps (notamment quand la TVA des voitures est passée de 25 à 19%) les prix ne changeront pas, mais les bénéfices augmenteront du montant de l’aide.<br /> Consommateur toujours à zéro.
Palou
jcc137:<br /> (notamment quand la TVA des voitures est passée de 25 à 19%)<br /> C’est encore plus compliqué que ça … d’abord à 15%, puis passé à 33,33%, 19,6%, 20% …
Zimt
La problème c’est la fiscalité.<br /> Pour 100€ généré lors d’une production/activité, en prenant en compte l’entièreté de la chaîne fiscale (pro + civile), seul ~8€ sera vraiment net de toutes charges.
jcc137
Oui, c’est plus précis et correct. J’ai pris personnellement des raccourcis pour démontrer la différence. les 25% auxquels je fais allusion, était à l’époque, le taux de TVA appliqué en Corse.
dante0891
Et on ne parle de pas du domaine de la restauration de TVA à 20% vers 10%… qui n’a rien changé en terme de prix pour le consommateur.
jvachez
Ca ne changera hélas pas grand chose. Tant qu’on autorisera de vendre une pièce plus chère à l’unité que le ratio du prix dans le prix du produit complet ça ne sera pas rentable.
Ccts
Ça dépend pour quoi. Autant dans l’automobile c’est n’importe quoi, tu casses une petite pièce il ne vendent que le phare entier ou le rétro entier autant pour les laves vaisselles par exemple c’est très honnête. J’ai réparé 2 fois le mien pompe évacuation et résistance chauffe ça m’a coûté 35 et 45 euros pour les pièces. Et ça n’a rien de sorcier faut se lancer. Il y’a des sites spécialisés qui te montrent même la manip en vidéo. Les pièces sont souvent disponibles et identiques aux pièces d’origine. Pour l’électronique c’est sûr qu’il y’a un paquet de progrès à faire.
mrassol
Ca ne devait pas forcement changer le prix pour le client mais surtout permettre d’embaucher des salariés grace au cadeau fiscal généré, on sais tous que ca n’a servi a rien effectivement
mrassol
Comment tu comptes ca ?
Paillon
Je ne vois pas a qui va profiter cette mesure en tous les cas pas aux consommateurs que nous sommes et si les sites informatiques comme Clubic trouve normal qu’un professionnel facture 180 + 45 euros le bonus pour réparer un portable qui bien souvent ne démarre/charge plus à cause d’un composant grillé qui ne coute que quelques euros quand c’est pas moins d’un euros. Et quid de préserver la planète ? Je pensais que ça aurait servi à réparer un produit sans trop de déchets électronique.<br /> Bref mesure qui ne préservera ni cette pauvre terre encore moins notre porte feuille.
Mel92
lepef32:<br /> ce sont les clients finaux qui financent<br /> Bein oui et c’est même général, les entreprises ne payent pas de taxe, ce sont toujours les clients qui payent. Taxer une entreprise, c’est juste distordre le marché du point de vue de cette entreprise.<br /> Bref ici, en tant que client, pour limiter la taxation, il faut faire réparer son appareil. Or, ce n’est en général pas rentable. Si même c’est bénéfique… Par exemple, maintenir en vie une télé antédiluvienne est bien souvent néfaste du point de vue de la consommation électrique.
Naf56
Bah ça va juste permettre d’augmenter les factures de réparations comme la tva qui avait baissé pour les restaurants que les clients n’ont jamais vu…
KlingonBrain
Mouais, encore un bon exemple d’usine à gaz à la française.<br /> Nos concitoyens devraient étudier plus l’économie pour comprendre pourquoi c’est une erreur.<br /> Si on veut faire baisser le prix des réparations, il faudrait plutôt édicter des normes de constructions, comme on le fait dans bien d’autres domaines.<br /> Par exemple d’interdire l’usage de la colle ou les outils spéciaux quand d’autres solutions sont applicables.<br /> Ou encore faciliter l’accès aux pièces détachées et aux manuels de réparation au plus grand nombre.
kroman
Ils ne veulent pas faire pareil pour les voitures ? Ah non, là ils poussent au gaspillage…
Than
Pire, ça a augmenté.<br /> Toutes les excuses sont bonnes pour conserver les prix (inflation, guerre, loyer, etc.).<br /> Et ceux qui y bossent en bas de l’échelle sont pas mieux rémunérés.
Than
Voilà.<br /> C’est dès la conception qu’on devrait permettre de modifier des pièces.<br /> C’est ça qu’il faudrait inscrire dans la loi.<br /> Sinon comme l’a précisé quelqu’un plus haut, à un moment le temps c’est de l’argent et/ou de la tranquillité.<br /> C’est marrant quelques temps de tout modifier soi-même, mais quand ça peut être bien fait du premier coup par quelqu’un qui s’y connait en 30 minutes, plutôt qu’en 8 heures à risquer de mal faire, le choix est vite fait.
Essylt
Chouette, je pourrai faire réparer mon imprimante ! 150€-35… Ben non en fait, pour 115€ je vais en prendre une neuve…
Voir tous les messages sur le forum