Un chèque réparation pour les appareils électroniques sera proposé à l'Assemblée

20 octobre 2020 à 15h37
21

Dans un nouvel amendement à la loi de finances 2021, plusieurs députés proposent la mise en place d'un « chèque réparation » pour le hardware des appareils électroniques, qu'ils veulent calquer sur le dispositif « Coup de pouce vélo », une aide consacrée à la réparation des bicyclettes.

De la même manière que le « Coup de pouce vélo », cette aide financière de l'État aurait pour objectif de prolonger la durée de vie des appareils électroniques en favorisant leur réparation. Une solution qui semble bénéfique pour les utilisateurs, l'environnement et pour favoriser l'activité des réparateurs.

Cent euros par an et par foyer fiscal pour réparer le matériel électronique

Cette proposition d'amendement, que l'on peut retrouver en intégralité
sur le site de l'Assemblée nationale, est portée par une douzaine de députés du Parti socialiste et de La République en Marche.

Ils expliquent vouloir mettre en place un « chèque réparation » pour « les appareils électriques et électroniques : smartphones, téléviseurs, ordinateurs, machines à laver, tablettes ». Cet argent pourrait servir à des « changements d'écran, de batterie, ajout de RAM, reformatage... » notent-ils encore.

Il pourrait s'agir d'un chèque distribué à tous les foyers fiscaux, « éventuellement en prévoyant une modulation en fonction des revenus » pouvant atteindre les 100 euros par an. Seul le hardware et la main-d'œuvre pourraient être changés avec cet argent, pas les logiciels. « Il pourrait en coûter jusqu'à quatre milliards d'euros par an » continue le groupe de députés.

Un dispositif calqué sur le « Coup de pouce vélo »

Les députés mettent en avant plusieurs avantages à ce dispositif : la lutte contre le gaspillage, notamment d'un point de vue écologique, l'allongement de la durée de vie des appareils pour les utilisateurs, « tout en encourageant l'activité des réparateurs situés sur le territoire national ». L'idée est de « réduire le coût de la réparation pour le consommateur lorsqu’il se rend chez un réparateur labellisé. Ces fonds pourront faire l’objet d’une mutualisation au sein d’une même filière et entre les filières ».

Il s'agirait d'un dispositif « analogue » au « Coup de pouce vélo » mis en place par le gouvernement en mai dernier. Cette opération permet de recevoir un chèque de 50 euros par an, pris en charge par l'État, pour faire réparer sa bicyclette. Il a connu un grand succès entre mai et septembre, date à laquelle le dispositif a été allongé jusqu'à la fin de l'année. Au total, son enveloppe s'élève à 80 millions d'euros.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
15
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Coincée au Canada depuis 3 ans, la directrice financière de Huawei va enfin rentrer chez elle
Google cherche une porte de sortie à l'amiable pour sa dernière enquête antitrust européenne
Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
Haut de page