🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde

10 août 2022 à 18h10
0
enfant ordinateur © © AmrThele / Pixabay
© AmrThele / Pixabay

Si les parents disent s'inquiéter du cyberharcèlement et de ses conséquences, tous ne prennent pas pour autant des mesures concrètes.

Pour mieux comprendre l'expérience du cyberharcèlement vécue par des familles connectées à Internet, McAfee a mené une enquête auprès de parents et d'enfants, en juillet dernier. Celle-ci montre certaines disparités selon les régions du monde. En Europe, les parents semblent moins enclins à prendre des mesures contre le harcèlement en ligne, tandis que les enfants, eux, ont du mal à savoir en quoi il consiste très exactement.

Des parents négligents face au cyberharcèlement…

En France, près de 8 parents sur 10 (76 %) disent craindre que leur enfant soit victime de cyberharcèlement. 63 % avouent même avoir peur que leur enfant soit un harceleur, une donnée d'ailleurs bien supérieure à la moyenne européenne. Les parents allemands (55 et 34 %) et britanniques (56 et 37 %) sont, eux, les moins inquiets du Vieux Continent.

Au niveau européen, 74 % des parents affirment s'informer sur le cyberharcèlement, contre 78 % pour le reste du monde. Et ils sont encore moins nombreux à prendre des mesures concrètes pour lutter contre ce fléau. Si 62 % des parents recourent au dialogue, ils ne sont que 56 % à surveiller les appareils de leurs enfants, et à peine 30 % à discuter avec la direction de leur établissement scolaire. Ces trois derniers pourcentages sont tous inférieurs aux moyennes internationales.

Cette « négligence » de la part des parents pèse par voie de conséquence sur les enfants européens, qui font état de taux élevés de cyberharcèlement sur des plateformes telles que Snapchat et WhatsApp.

… et des enfants qui n'ont pas conscience des conséquences

Les agents à la tête de l'étude ont donc demandé aux enfants européens s'ils avaient déjà harcelé quelqu'un en ligne. Seuls 7 % des enfants britanniques ont répondu « non », contre 16 % en France et 17 % en Allemagne. Encore une fois, ces trois pays sont en dessous de la moyenne internationale, qui grimpe à 18 %.

Ces données montrent qu'hélas, les enfants ont du mal à comprendre ce qu'est le cyberharcèlement et à quel point il peut être grave pour ceux qui en sont victimes. 1 enfant britannique sur 6 (15 %) a ainsi déclaré avoir déjà exclu quelqu'un d'une conversation de groupe. C'est 8 % de plus que les 7 % d'enfants qui prétendaient ne jamais avoir harcelé qui que ce soit en ligne.

Concernant la France, les enfants sont davantage victimes de cyberharcèlement sur Snapchat, pour 32 % d'entre eux. Ils sont 38 % à avoir été témoins de harcèlement sur l'application. À l'échelle planétaire, ces deux données tombent à 24 et 23 %, où cette place pas très valorisante est occupée par les plateformes du groupe Meta, WhatsApp et Facebook Messenger.

Source : McAfee

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers actualités

French Days : TOP 10 des offres Amazon et Cdiscount !
Belle promo sur cette TV OLED LG 65'' pour les French Days Darty
French Days Cdiscount : la Galaxy Tab S7 de Samsung est à prix cassé
Bitdefender Total Security, l'une des références mondiales du marché des antivirus, est disponible à -60%
TOP des promos French Days à saisir chez Cdiscount
Plongez encore plus dans la course avec le volant Thrustmaster grâce aux French Days
Ce coffret accessoires pour le Z Fold 3 voit son prix chuter de 70€ pour les French Days !
Top 5 des applications à installer sur son smartphone ce week-end
A l'occasion du mondial de football, changez de TV pendant les French Days
GeForce RTX 4090 : il n'y aurait pas comme un problème avec le connecteur 12VHPWR ?
Haut de page