L'UE veut scanner tous vos messages chiffrés pour lutter contre la pédopornographie

11 mai 2022 à 14h15
20
UE Spy
© Boguslaw Mazur / Shutterstock

Face à la hausse du volume de matériel pédopornographique sur Internet, l'UE veut accroître la surveillance en ligne, quitte à ce qu'il y ait des conséquences sur le respect de la vie privée.

Constatant une augmentation conséquente des contenus pédopornographiques en ligne, notamment depuis le début de la pandémie, l'Union européenne se dote de règles temporaires pour tenter d'endiguer le phénomène.

Une mesure temporaire en attendant une loi permanente

Les députés européens ont adopté par 537 voix pour, 133 contre et 24 abstentions une nouvelle directive destinée à « mieux protéger les enfants contre les abus et l’exploitation sexuels lorsqu’ils utilisent des services de courrier électronique, de conversation en ligne et de messagerie ».

Il s'agit d'une dérogation temporaire à l’article 5, paragraphe 1, et à l’article 6, paragraphe 1, de la directive 2002/58/CE, qui prévoit de protéger la confidentialité des communications et des données relatives au trafic.

D'une durée de trois ans, cette dérogation permet aux fournisseurs de service de lutter plus efficacement contre la pédopornographie en ligne. Néanmoins, cette surveillance accrue doit se faire sur la base du volontariat et en ayant recours aux technologies les moins intrusives possibles, précise le texte.

Un risque pour la vie privée ?

Le Parlement européen explique que les nouvelles règles ne s'appliquent pas aux communications audio : les plateformes ne reçoivent donc pas l'autorisation de nous écouter. Elles peuvent toutefois recourir au hachage informatique pour analyser des images et des vidéos, ainsi qu'à des classificateurs et à l’intelligence artificielle pour analyser du texte ou des données relatives au trafic.

« Cet accord est un compromis qui permet de détecter les abus sexuels d’enfants en ligne et de protéger les données à caractère personnel des utilisateurs. Ce n’est peut-être pas parfait, mais c'est une solution temporaire viable pour les trois prochaines années », estime Birgit Sippel députée européenne allemande et rapporteur de cette législation.

Elle souligne en revanche l'urgence qu'a la Commission européenne de proposer une solution à long terme. Elle souhaite entre autres que les systèmes mis en place ciblent de manière plus précise l’analyse des communications privées afin de garantir la protection des données.

Certaines voix commencent déjà à s'élever contre ce projet, considéré comme pouvant devenir une porte ouverte à une future surveillance de masse.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
18
Simon_Kenoby
Alors personnellement je trouve ça débile, simplement parce que chiffrer soit même ses messages c’est super facile. Il suffit d’utiliser gpg, c’est pas difficile et il y a des tas de tuto sur internet. C’est très largement a la portée du 1er criminel venu, pour peux qu’il s’en donne la peine. Ils pourront scanner le trafic tant qu’ils veulent, ils n’y trouveront rien.
Yahren
Les criminels trouverons une solution, les citoyens honnêtes subirons…<br /> Le motif évoqué est bidon, c’est juste pour avoir toujours plus de contrôle.
SlashDot2k19
Ça restera une fuite en avant…<br /> A moins de revoir complètement le fonctionnement d’internet, je vois pas comment il vont réussir à éradiquer ce fléau ou le réduire au maximum…
Nmut
Le but initial n’est pas de détecter tous les trucs louches, mais de chopper le premier criminel qui pour une raison ou une autre laisse apparaitre ses données, puis de remonter ensuite le réseau. c’est toujours comme ça que ça marche, bien sur que les criminels ne sont pas cons et tentent de se planquer, mais l’erreur est toujours possible et c’est une faille a exploiter.<br /> Après, c’est clair que ce genre de loi n’est vraiment pas satisfaisante en soi vu les risques associés…
fredmc
Dans ce cas autant supprimer le chiffrage parce que comment ils feront la diff entre ce qui est chiffré pour des raisons légales et ce qui l’est pour des raisons illégales ?<br /> Qu’on le fasse sur des gens soupconnés de quelque chose à la limite oui mais sur tout le monde … ca enleve completement l’interet du chiffrage
Popoulo
Est-ce que Cohn-Bendit a voté pour ou contre ? Ah zut c’est vrai, il n’est plus au parlement européen depuis quelques années déjà. Il n’y a passé QUE 20 années en fin de compte.
Nmut
Tu es pédophile? <br /> En quoi ton arrière train est concerné?<br /> C’est juste un loi potentiellement liberticide, je ne vois pas en quoi c’est « encore nous qui nous faisons … par l’Europe ». Le problème n’est pas l’Europe mais bien cette loi précise qui pourrait être proposée par n’importe quel député français.<br /> C’est curieux de mettre tous ses griefs sur le dos de l’Europe, je ne comprends pas.
atmen
Je n’ai pas très bien compris, scanner du contenu chiffré sans mise en place de backdoor ne doit pas permettre grande analyse quand le chiffrement est activé de bout en bout. Le fournisseur de service ne verra rien de plus.
jcc137
A surveiller (dans tous les sens du terme ) car il passe souvent pour chroniquer (oh que le terme est bien choisi !) des thèmes politiques sur les canaux TV.<br /> Peut-être aurons-nous cette réponse.
MisterGTO
Tu crois que la France a attendu l’Europe pour pondre des conneries qui vont dans la même direction?
Senka
Quand on ne sait pas soigner sa population, c’est la faute du méchant COVID.<br /> Quand on ne sait pas gérer l’économie du pays, c’est la faute des méchants russes.<br /> Et comme ils n’arrivent pas à mieux nous surveiller, ils ont sorti l’excuse de la pédocriminalité.<br /> Les excuses bidons, ça va bien un moment … Il y en a marre de la perte de nos libertés !!!
max_971
Si on envoie un fichier crypté via un VPN SSL via une application qui crypte les échanges.<br /> Pourront-ils voir ?<br /> Ils n’ont qu’à infiltrer la filière pédopornographique et lister tous les gens à mettre en prison.
kroman
Les Allemands qui contrôlent l’UE seraient nostalgiques de la Stasi ?
pascalbart
A mon avis, c’est surtout au niveau du stockage de fichier sur des clouds européens que cela peut servir à quelque chose …
Korgen
Ca va pas la tête ?<br /> En l’occurrence c’est encore l’europe qui va nous nIquer encore un peu plus en permettant l’espionnage de notre vie privée. Tout ça soi disant pour lutter contre des salopards qui de toutes façons passeront à travers les mailles du filet.<br /> Si tu vois pas que l’europe nous enfume à sec toujours un peu +… L’augmentation de l’électricité c’est à cause de l’europe (plus précisément des allemands). Le gaz qui augmente en France, c’est toujours l’europe (nous on n’achète pas à la russie mais à la Norvège et à l’algérie).<br /> Protéger le citoyen c’est une sacrée rigolade. A chaque fois ils font tout de travers, il suffit de voir à quel point le rgpd est efficace !
Korgen
Ils le font déjà heureusement.
Nmut
Ok, je comprends mieux.<br /> Je pense que tu as trouvé ton combat et que l’on ne peut pas argumenter.
keyplus
elle a bon dos la pedomachin
Muggsy68
Tu as oublié rouler à 70 en ville ‘est là faute de ceux qui se font écraser … avant de parler linerté a tout va se serait bien de se rendre compte ce qu’apporte de vivre en société et ce que ça coûte de vouloir en vivre en dehors…
enigmatiqk
« l’UE veut accroître la surveillance en ligne pour tuer le respect de la vie privée, si en plus ca gêne les pedo-criminels, c’était pas prévu mais tant mieux »
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le spyware Predator a infecté des smartphones Android en exploitant une faille 0-day
3 bons plans VPN pour assurer votre sécurité en ligne
Ces deux failles critiques ont été exploitées par des hackers d'État
Pwn2Own : Windows 11 et Microsoft Teams hackés, plusieurs fois
Google dépose le bilan en Russie
Ce nouveau hack permet de récupérer vos informations bancaires
Surfshark VPN s'offre enfin une interface sous Linux
Ces 200 applications Android vous espionnent et volent vos données, supprimez-les d'urgence !
Une nouvelle arnaque bancaire par téléphone signalée par la DGCCRF
Ransomware : ce groupe de hackers russes est considéré comme le plus dangereux
Haut de page