NVIDIA commente enfin la "non-sortie" des GeForce RTX 3090 Ti

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 15 février 2022 à 11h30
© NVIDIA
© NVIDIA

Destin singulier pour cette carte graphique pourtant officiellement annoncée par NVIDIA et, depuis, portée disparue.

À l'occasion du CES 2022 de Las Vegas, NVIDIA n'avait certes pas donné de garantie, mais l'entreprise avait officiellement confirmé la sortie prochaine d'une carte graphique très haut de gamme pour supplanter les RTX 3090 et RTX 3080 Ti. Logiquement, le modèle était baptisé RTX 3090 Ti.

Une carte officialisée, mais très discrète

Problème, depuis cette annonce du début du mois de janvier dernier, la carte en question n'a plus vraiment donné signe de vie, et l'on peut même dire que NVIDIA « fait le mort ». Il y a bien eu quelques clichés de modèles de constructeurs partenaires, mais c'est tout.

Pire, on a a surtout eu droit à des fuites pour évoquer l'arrêt de toute production de ces cartes. Des fuites non confirmées par NVIDIA, mais qui inquiétaient tout de même en indiquant aussi bien des problèmes d'ordre matériel que logiciel (BIOS).

Une GeForce RTX 3090 Ti Suprim chez MSI ? © MSI
Une GeForce RTX 3090 Ti Suprim chez MSI ? © MSI

« J'te dis rien, le mieux, c'est que tu lui répètes… »

Relayés par nos confrères de VideoCardz, les propos de Jen Andersson, porte-parole de NVIDIA, sont les premiers commentaires officiels de la part du fabricant au sujet de cette RTX 3090 Ti depuis des semaines. Il ne faut toutefois pas s'attendre à de grandes révélations.

« Nous n'avons pour le moment aucune autre information à partager à propos de la RTX 3090 Ti, mais nous ne manquerons pas de vous contacter lorsque nous en aurons. »

En substance, NVIDIA n'a donc rien à dire de plus, mais on retient tout de même que le nom de RTX 3090 Ti semble devoir rester au programme. La carte graphique doit être conçue autour du GPU GA102-350, disposer de la mémoire vidéo la plus rapide du moment (GDDR6X à 21 Gbps) pour une consommation envisagée de 450 W.

Une alimentation qui pose problème ?

Ces informations conduisent certains observateurs à voir en cette RTX 3090 Ti une espèce de produit « test », une carte destinée à préparer l'arrivée de la génération suivante, nom de code Lovelace, qui devrait être plus exigeante encore.

Schéma d'alimentation carte graphique © Igor's Lab

Nos confrères d'Igor's Lab sont parmi les partisans de cette théorie du produit préparatoire pour les fabricants. Ils relient notamment cela à la nécessité de revoir l'alimentation et l'arrivée progressive des blocs norme PCI Express 5.0, et le connecteur 12VHPWR qui doit autoriser un maximum de 600 W quand le connecteur 12 broches se limite à 450 W.

Enfin, Igor's Lab évoque la question de la stabilité de l'alimentation d'une carte graphique aussi puissante. Puisque le port 12 broches ne suffit pas pour les pics estimés à 520 W pour la RTX 3090 Ti, il faudrait s'appuyer sur le port PEG de la carte mère. Pour cela, il pourrait être nécessaire de revoir en partie les étages d'alimentation des cartes mère. Si cette information était avérée, on comprendrait que la RTX 3090 Ti ne déchaîne pas les passions.

En dehors de toute question de disponibilité, le tarif d'une telle carte la rendrait de toute façon inaccessible au commun des mortels, mais Videocardz s'amuse tout de même à relayer le site d'un revendeur danois qui l'annonce pour le 2 mars prochain. Pas convaincu.

Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
dante0891

Quand le port PCI ne suffit pas, il y a bien l’ajout de port par l’alimentation directement :thinking:
Même si ici l’alimentation doit être costaud.

On va devoir rajouter une nouvelle 12broches en plus de l’alimentation CM mdrrr

Gmp13000

Ils ont atteint la limite au niveau du connecteur de l’alimentation et surtout sur l’ensemble du Pc hôte qui pourrait accepter une telle surcharge d’énergie.

Un HP Prolient Gamer avec deux briques d’1Kw pour alimenter le tout!??:joy::joy::joy:

cpicchio

On arrive surtout à la limite de la déclinaison d’une gamme de produit. On obtient plus de puissance en augmentant de manière déraisonné la consommation.

Attendre la génération suivante (avec ses gains en puissance) me semble plus pertinent, surtout quand il y a une pénurie des cartes mainstream.

Delta243

La prochaine génération sera plus puissante et encore plus énergivore.

Ca parle déjà de plus de 500/600 watts
À vérifier bien sur

TNZ

Mouaif, arrivé un moment, il s’agirait de se poser les bonnes questions.
Le seul truc qui reste à nVidia c’est d’augmenter la puissance / conso … voire les Ghz ? C’est bien qu’ils ne veulent pas remettre en cause l’architecture des GPUs … y’a un côté « tombe en marche » quand même :confused:

dgino

Il parait que dans les années à venir la conso va encore augmenter pour faire tourner les CG

max_971

À quand des boîtiers PC avec 2 emplacements alimentations ?

yabadabado

bon et bien je vais repasser sur console pour le gaming lol

kyosho62

Ca existe déjà, mon HAF 932 a 2 emplacements.

DrCarter95

La facture EDF va être salée surtout après l’augmentation récente des tarifs et des futures hausses annoncées.