Comment Huawei "s'informe" des technologies d'Apple pour ses propres produits

Mathieu Grumiaux Contributeur
20 février 2019 à 09h33
0
Apple Watch

Le site The Information a publié une longue enquête visant à mettre en lumière les techniques employées par Huawei pour dérober les secrets industriels d'Apple et copier au plus près ses produits.

Ce ne sont pas ces révélations qui vont redorer le blason de Huawei aux États-Unis. Le constructeur chinois, récemment inculpé par les USA d'espionnage industriel, a fait l'objet d'une longue enquête du magazine en ligne The Information sur les stratagèmes mis en place pour récupérer les informations techniques des produits Apple.

Huawei a tout tenté pour comprendre le fonctionnement de l'Apple Watch


L'article relate plusieurs anecdotes en commençant par l'Apple Watch. Huawei a réalisé sa propre smartwatch et s'est fortement inspiré de la montre d'Apple, mais son cardiofréquencemètre n'a pas convaincu les utilisateurs, à cause de performances très moyennes. Huawei a donc contacté directement un sous-traitant travaillant avec la Pomme et organisé une réunion pour lui demander de lui fournir le même capteur cardiaque.

Les équipes de Huawei ont passé une heure et demie à faire pression sur les sous-traitants pour obtenir le maximum d'informations techniques et le coût du composant. Huawei a bien indiqué que son dispositif serait très différent de celui d'Apple, mais l'un des ingénieurs a émis le souhait qu'ils puissent s'appuyer sur l'Apple Watch pour apporter des améliorations : « N'hésitez pas à suggérer une conception avec laquelle vous avez déjà de l'expérience ». Le fournisseur a finalement refusé l'offre, étant lié à Apple par un accord de confidentialité. « Ils tentaient leur chance, mais nous ne leur disions rien », explique un représentant de l'un des partenaires d'Apple.

Quelques sous-traitants acceptent de produire des pièces brevetées par Apple


Huawei a également lorgné du côté des MacBook Pro, sortis en 2016, pour créer ses propres ordinateurs portables MateBook Pro. Le constructeur chinois se serait fortement inspiré de la charnière développée par Apple pour fixer l'écran de l'ordinateur à la carte mère, dont le procédé est breveté et protégé.

Pour répliquer à l'identique ce composant, Huawei a contacté là encore plusieurs sous-traitants travaillant avec Apple. Beaucoup ont refusé, mais l'un d'entre eux a accepté de lui concevoir la pièce en s'inspirant des plans fournis par la Pomme.

Enfin, pour pouvoir anticiper les prochains produits conçus à Cupertino, Huawei n'hésite pas à contacter d'anciens employés d'Apple pour leur faire passer un entretien d'embauche qui ressemble bien plus à un interrogatoire. L'un des candidats explique qu' « il était clair qu'ils essayaient plus d'en savoir sur Apple que sur moi ».

Malgré les importantes clauses de confidentialité mises en place par Apple pour ses sous-traitants chinois, il est difficile de tout surveiller et contrôler. Ce qui profite à Huawei qui, malgré cette mauvaise presse, voit ses parts de marché augmenter année après année.

10 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
scroll top