Comment Huawei "s'informe" des technologies d'Apple pour ses propres produits

10
Apple Watch

Le site The Information a publié une longue enquête visant à mettre en lumière les techniques employées par Huawei pour dérober les secrets industriels d'Apple et copier au plus près ses produits.

Ce ne sont pas ces révélations qui vont redorer le blason de Huawei aux États-Unis. Le constructeur chinois, récemment inculpé par les USA d'espionnage industriel, a fait l'objet d'une longue enquête du magazine en ligne The Information sur les stratagèmes mis en place pour récupérer les informations techniques des produits Apple.

Huawei a tout tenté pour comprendre le fonctionnement de l'Apple Watch

L'article relate plusieurs anecdotes en commençant par l'Apple Watch. Huawei a réalisé sa propre smartwatch et s'est fortement inspiré de la montre d'Apple, mais son cardiofréquencemètre n'a pas convaincu les utilisateurs, à cause de performances très moyennes. Huawei a donc contacté directement un sous-traitant travaillant avec la Pomme et organisé une réunion pour lui demander de lui fournir le même capteur cardiaque.

Les équipes de Huawei ont passé une heure et demie à faire pression sur les sous-traitants pour obtenir le maximum d'informations techniques et le coût du composant. Huawei a bien indiqué que son dispositif serait très différent de celui d'Apple, mais l'un des ingénieurs a émis le souhait qu'ils puissent s'appuyer sur l'Apple Watch pour apporter des améliorations : « N'hésitez pas à suggérer une conception avec laquelle vous avez déjà de l'expérience ». Le fournisseur a finalement refusé l'offre, étant lié à Apple par un accord de confidentialité. « Ils tentaient leur chance, mais nous ne leur disions rien », explique un représentant de l'un des partenaires d'Apple.

Quelques sous-traitants acceptent de produire des pièces brevetées par Apple

Huawei a également lorgné du côté des MacBook Pro, sortis en 2016, pour créer ses propres ordinateurs portables MateBook Pro. Le constructeur chinois se serait fortement inspiré de la charnière développée par Apple pour fixer l'écran de l'ordinateur à la carte mère, dont le procédé est breveté et protégé.

Pour répliquer à l'identique ce composant, Huawei a contacté là encore plusieurs sous-traitants travaillant avec Apple. Beaucoup ont refusé, mais l'un d'entre eux a accepté de lui concevoir la pièce en s'inspirant des plans fournis par la Pomme.

Enfin, pour pouvoir anticiper les prochains produits conçus à Cupertino, Huawei n'hésite pas à contacter d'anciens employés d'Apple pour leur faire passer un entretien d'embauche qui ressemble bien plus à un interrogatoire. L'un des candidats explique qu' « il était clair qu'ils essayaient plus d'en savoir sur Apple que sur moi ».

Malgré les importantes clauses de confidentialité mises en place par Apple pour ses sous-traitants chinois, il est difficile de tout surveiller et contrôler. Ce qui profite à Huawei qui, malgré cette mauvaise presse, voit ses parts de marché augmenter année après année.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Sony : le Playstation VR sera radicalement différent dans 10 ans
Galaxy Unpacked : suivez la conférence en direct sur Clubic
Stardew Valley : Google Play ouvre les précommandes pour la version Android
Le Moto Mod 5G embarque une fonctionnalité dédiée à limiter l'exposition aux ondes
⚡️ Bon Plan : Xiaomi Redmi Note 6 Pro Noir à 178€ au lieu de 250,47€
Amazon souhaite que la moitié de ses livraisons soient neutres en carbone d'ici à 2030
Polestar 2 : la rival de la Model 3 de nouveau teasée avec une date de présentation
Samsung : une étrange coque
Google revoit les commandes de son Assistant
Shell rachète Sonnen, rival de Tesla sur la recharge domestique
Haut de page