Votre smartphone Android pourra bientôt détecter les séismes

12 août 2020 à 15h45
0

Google a développé un système permettant de détecter l'activité sismique via les appareils mobiles équipés d'Android. Relié au dispositif ShakeAlert, il permet d'utiliser les appareils équipés du système d'exploitation pour détecter l'activité sismique et en anticiper les dangers.

Malgré la puissance du réseau de surveillance, notamment en Californie où l'activité sismique est suivie de près, le géant de la recherche sur Internet pourrait permettre une meilleure efficacité dans la détection et la gestion d'urgence des tremblements de terre.

Protéger les populations de manière moins coûteuse

Google a travaillé avec les autorités californiennes chargées de surveiller l'activité sismique pour utiliser le réseau des appareils Android, avec le double objectif d'utiliser les téléphones mobiles pour détecter les tremblements de terre, mais aussi permettre de prévenir plus vite les usagers via les appareils mobiles en question.

« L'infrastructure publique pour détecter et alerter tout le monde au sujet d'un séisme est coûteuse à déployer », a déclaré Marc Stogaitis, l'ingénieur logiciel en chef d'Android chez Google. « Nous avons collaboré avec l'USGS (le département d'expertise géologique américain) et le bureau des services d'urgence (OES) du Gouverneur de Californie pour envoyer des alertes de séismes lancées par ShakeAlert, directement vers les appareils Android en Californie. »

La Californie comme zone de test

Google utilise les accéléromètres présents dans les téléphones pour détecter les mouvements. Stogaitis précise que ces capteurs sont « sensibles aux ondes P, qui sont les premières émises par un tremblement de terre, et qui sont typiquement moins violentes que les ondes S qui suivent. »

Dès l'apparition des ondes, le téléphone envoie un message d'alerte au serveur de détection de Google, qui localise vaguement l'appareil et interroge d'autres téléphones à proximité pour corroborer ou infirmer ce ressenti, et statuer sur l'arrivée prochaine d'un séisme. De là, elles peuvent être renvoyées aux téléphones proches du séisme, et les résultats apparaîtront aussi dans Google pour les personnes cherchant le mot "séisme" et étant localisées près des ondes détectées.

Le système d'alerte développé par Google sera d'abord testé en Californie, afin de pouvoir comparer les capacités de l'application et des appareils mobiles à celles des systèmes de surveillance déjà en place dans l'État américain, mais Marc Stogaitis a confirmé que si les premiers résultats étaient concluants, le système serait étendu à l'ensemble du pays.

Source : Engadget

5
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Bill Gates ne croit pas du tout aux avions et aux poids-lourds électriques
Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
scroll top