Coronavirus : Apple et Google donnent un aperçu de leur application de pistage

06 mai 2020 à 09h07
5
Apple Mail

Les deux entreprises tiennent à apaiser les inquiétudes en matière de respect de la vie privée.

En quelques mots

  • L’interface de pistage du Coronavirus d’Apple et Google prend forme. Les deux géants californiens ont révélé des images présentant son design ainsi que des détails quant à la façon dont le dispositif opérera. On peut notamment voir le type d’alerte que recevra l’utilisateur s’il a potentiellement été exposé au virus. Mais les entreprises ont surtout apporté des garanties en matière de respect de la vie privée. Ainsi, il sera impossible à toute application utilisant cette API d’accéder à la géolocalisation de l’utilisateur. Elle devra également demander le consentement de celui-ci et bannir toute publicité ciblée. Enfin, les applications recourant à ce système seront limitées à une par pays.
  • Les deux géants promettent de désactiver le pistage une fois la crise passée. Depuis que les deux entreprises ont révélé travailler sur une interface permettant de pister le virus parmi la population, cette idée a fait couler beaucoup d’encre. Des critiques se sont concentrées sur la protection de la vie privée des utilisateurs, le bilan des deux entreprises étant loin d’être exemplaire en la matière. Face à ces critiques, Apple et Google ont revu leur copie, promettant que cette solution n’a pas vocation à durer et sera désactivée une fois la crise passée. Ces nouvelles annonces visent à éloigner la crainte d’un pistage orwellien des individus.
  • La France demeure hostile à l’option proposée par Apple et Google. Le gouvernement français travaille sur sa propre application, StopCovid , qui s’appuie elle aussi sur la technologie Bluetooth pour pister la circulation du virus parmi la population. Mais là où l’API de Google et Apple prévoit de stocker les données directement sur les téléphones, le gouvernement français souhaite une approche centralisée, avec des données stockées sur un serveur central, géré par les autorités sanitaires. Le gouvernement français a récemment accusé Apple de volontairement handicaper le déploiement de StopCovid en refusant de changer ses réglages Bluetooth pour permettre à l’application de fonctionner en background.
Modifié le 06/05/2020 à 09h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
Ezeta
Franchement. Le gouvernement français refuse d’utiliser l’API de Google et Apple pour des raisons de confidentialités, et essaye de faire sa solution pire en matière de confidentialité (stockage sur un serveur au lieu de sur les téléphones seulement), et pour cela voudrait qu’Apple détérioré la propre politique de confidentialité, car elle est trop restrictive et ne permets pas de collecter les informations comme le gouvernement le souhaiterait.<br /> On marche sur la tête… Et le pire, c’est que c’est pour cette raison que StopCovid a été annoncé comme retardé à une date indéfinie.<br /> La France est vraiment une parano finie en matière de confidentialité.
jlbiset
Est-il concevable que Google soit le seul organisme qui décide de la manière dont vous souhaitez utiliser votre Bluetooth ?
arbor111
Tu es peut-être juste un peu naïf. Deux mois pour créer une petite appli GPS pour 2 géants mondiaux de l’informatique, tu peux leur faire confiance. Ce n’est pas comme s’ils ne savaient pas déjà tout sur toi.
Ezeta
Et tu ne sembles pas au courrant de l’affaire: il ne s’agit pas d’un système basé sur le GPS, qui permet d’avoir une localisation, mais sur le Bluetooth, qui ne permet que de savoir si tu es près d’un autre utilisateur (sans avoir à savoir où il se trouve).
wackyseb
Il n’y a pas de GPS, juste une localisation des gens qui sont passé à côté de toi, à portée de signal bluetooth.<br /> Rien à voir avec une géolocalisation par GPS.<br /> Là on ne sait pas où tu te trouves, on veux juste t’informer si tu as croisé une personne ayant attrapé le covid pendant un laps de temps
arbor111
Merci pour l’info, les fonctions bluetooth localisent de la même manière qu’un GPS. Tu joues juste sur les mots, ça ne change rien au problème.
Ezeta
Pas vraiment non. Un GPS fait une triangularisation avec des satellites et permets de te localiser à un emplacement sur terre.<br /> Le Bluetooth permet échanger des données avec un autre appareil Bluetooth a maximum quelque mètres de distance. On ne peut donc s’en servir que pour, au maximum, savoir que tu es près de telle personne/appareil, sans savoir où cela se trouve, sauf si l’autre appareil fournit sa position… acquise via un GPS.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pour un smartphone Motorola Razr acheté, Motorola vous offre... un deuxième Razr !
Et si Lime appartenait bientôt à Uber ?
En difficulté financière, Airbnb licencie un quart de sa main-d'œuvre
Apple : la WWDC 2020 se déroulera en ligne, à partir du 22 juin
Samsung Galaxy Tab A : une excellente tablette 10
Halo 2 Anniversary sur Steam, Microsoft Store et Xbox Game Pass le 12 mai
L'Unreal Engine est désormais compatible avec la PS5 et la Xbox Series X
Baromètre ANFR : Free rattrape son retard sur la 4G, SFR s'active sur la 5G
Facebook bosse sur un casque encore plus petit et léger que l'Oculus Quest
Crucible, le nouveau jeu gratuit d'Amazon Game Studio, sera lancé le 20 mai
Haut de page