StopCovid sera disponible le 2 juin, selon le secrétaire d'État Cédric O

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
02 juin 2020 à 17h48
10
coronavirus-application-mobile.jpg © Pixabay
© Pixabay

Interviewé ce matin par BFM Business, le secrétaire d’État chargé du numérique Cédric O annonce que le gouvernement et son application StopCovid « seront prêts » pour l’échéance du 2 juin.

Encore sur toutes les lèvres avant que le Premier ministre Edouard Philippe ne balaie la possibilité d’un déploiement dès le 11 mai, StopCovid est plus que jamais d’actualité, assure Cédric O. Lequel confirme d’ailleurs que démarrera la semaine prochaine une phase de tests en conditions réelles .

StopCovid : des barrières législatives restent à lever

Sur BFM Business, le secrétaire d’État se veut rassurant. « Le temps de développement avance relativement bien », se justifie Cédric O après une question interrogeant le calendrier du gouvernement.

Aussi le secrétaire d’État, s’il annonce clairement la date du 2 juin pour un déploiement grandeur nature de l’application StopCovid, n’oublie pas de rappeler qu’il faudra que le gouvernement obtienne l’assentiment du Parlement « dans la semaine du 25 mai ».

La CNIL devra également émettre un nouvel avis, définitif cette fois, sur l’application StopCovid dans le cadre de la lutte contre le coronavirus . Le mois dernier, le gendarme du numérique avait déjà émis un avis positif mais sous conditions. Il devra donc le renouveler dans les prochaines semaines pour donner le feu vert au gouvernement.

Une déclaration sur Apple qui interroge

Toujours sur BFM Business, Cédric O a ensuite laissé échapper une phrase énigmatique concernant Apple.

Selon le secrétaire d’État, si l’application StopCovid sera bel et bien disponible sur les terminaux Android et iOS, « Apple aurait pu nous aider à faire en sorte que l’application marche encore mieux sur iPhone mais n’a pas voulu le faire, pour une raison que je ne m’explique guère ». Relancé sur ce point par la journaliste de la chaîne, Cédric O assure malgré tout que l’application StopCovid fonctionnera sur les iPhone. Mais qu’avec l’aide d’Apple, « cela aurait pu marcher encore mieux ».

Apple qui, rappelons-le, a justement créé une alliance inédite avec Google le mois dernier afin de mettre à disposition des gouvernements une API commune de contact tracing  aussi bien sur Android qu’iOS. Une API qui, si l’on a bien compris la pique de Cédric O, ne pourra donc pas être utilisée par le gouvernement français avec StopCovid.

Source : Twitter / BFM Business

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
8
molotofmezcal
Je le connaissais pas lui.<br /> Premier fois que je vois un nom en une lettre.
xeno
Il se pose la question ??<br /> C’est simple Apple n’aime pas la concurrence donc si Apple développe avec Google un service ce n’est pas pour que quelqu’un d’autre le fasse.
chaton51
coup de bol il aurait pu s’appeler Q !
Sylvio84
ça sert tellement à rien, ils font n’importe quoi…<br /> Pour être efficace, ce genre d’applis doit être utilisé par au moins 70% de la population.<br /> Même en Asie, qui sont plus geeks et discipliné que les français, ils en sont loin. Faut pas écouter la propagande chinoise, je suis certain que même à Wuhan quasiment personne ne l’utilise.<br /> En France, vu la polémique que ça fait déjà, l’âge de notre population, etc. Je sais que « Impossible n’est pas français » mais je ne crois pas 1 seconde que 50% des français pourrait l’utiliser.<br /> En tout cas, par principe, jamais je n’accepterai ce tracking.
Oncle_Picsou
En Chine tout le monde l’utilise, tout simplement parce que c’est obligatoire.<br /> Dès que tu prends le bus, le metro, rentre dans certains magasins etc… tu dois scanner un QR code, sinon tu rentres pas.
FabD06
Aucun interêt, personne ne vas l’utiliser leur application, surtout un mois après le déconfinement, moi ce que j’ai du mal à comprendre c’est cet acharnement à vouloir utiliser une solution maison qui pose autant de problème technique et risque de rendre en plus cette application infernale à l’usage (obligation qu’elle soit lancé en 1er plan, sans doute blocage de la veille du téléphone, donc bonjour la batterie…), au lieu d’utiliser l’API apple/google qui en plus posera moins de problème pour les données personnel (stockage locale)
Sylvio84
Tu as des articles ou vidéos là dessus, ça m’intéresse.<br /> Je sais pas si tu as lu 1984 mais là ça devient hyper flippant…
Oncle_Picsou
je pense que c’est à moi que tu réponds, mais pas sur ^^ (il vaut mieux que tu utilises la fonction « répondre » des commentaires, c’est plus clair).<br /> Je n’ai pas d’articles ni de vidéos, mais je vais en Chine environ 2 mois par an et j’ai beaucoup d’amis chinois, du coup c’est des sources sûres ^^<br /> Et tout comme toi, je pense que dans le monde occidental ce genre d’application basé sur le volontariat est vouée à un échec cuisant.<br /> J’aimerai d’ailleurs bien savoir combien leur coûte le dev de cette app, et quelle société s’en charge.
Sylvio84
Oui j’ai répondu dans la mauvaise boîte. Ok merci pour cet info.<br /> Du coup, c’est pas rassurant…
raymond_raymond
il aurait pas eu de Q
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google verse deux millions de dollars pour soutenir l'éducation à distance
Covid-19 : un ingénieur de NVIDIA met au point un respirateur open-source réalisable pour 400 dollars
Soumis à des pertes records, Softbank licencie 10% de sa main-d'œuvre mondiale
Realme  : le constructeur annonce le 6 Pro et les prix du X50 Pro
Le constructeur chinois de véhicules électriques BYD s'attaque au marché européen
Super Mario 64 : une version complète, en DirectX 12 et en 4K, fait son apparition sur la toile
La recherche sur le Coronavirus, cible privilégiée des hackers
Windows : Microsoft reporte sa mise à jour de mai
Vader Immortal: A Star Wars VR Stories arrive sur PlayStation VR cet été !
Air France rend le port du masque obligatoire dès le 11 mai sur ses vols
Haut de page