Contact tracing : Google et Apple ajoutent de nouvelles fonctions de sécurité pour Android et iOS

27 avril 2020 à 16h50
6
© Google / Apple

Pour faciliter le développement d'une application en mesure d'indiquer si un utilisateur a côtoyé un individu porteur du coronavirus, Apple et Google veulent faire évoluer leurs systèmes d'exploitation. Mais les deux géants affirment prendre en compte les notions de sécurité et de respect de la vie privée.

Pour enrayer la pandémie de COVID-19, le confinement n'est pas la seule piste explorée par les gouvernements. Certains étudient la possibilité de proposer (mais pas d'imposer, en théorie) une application mobile reposant sur le traçage de contacts.

Un traçage natif dans Android et iOS

Si le fonctionnement peut varier d'un pays à l'autre, le principe est globalement le même : les utilisateurs volontaires installent l'application sur leur smartphone. Ce dernier enregistre ensuite, généralement via un échange Bluetooth, la liste des autres appareils situés à proximité pendant un certain temps, de façon anonymisée. Puis, si un utilisateur est testé positif au COVID-19, il indique ce résultat dans son application, et tous les utilisateurs l'ayant récemment côtoyé sont prévenus via une notification.

Pour l'instant, ces solutions sont encore en développement. Afin d'accélérer le processus, Google et Apple ont dernièrement indiqué collaborer, pour intégrer directement une technologie de ce type dans Android et iOS. L'idée est de mettre au point une API, qui pourrait servir aux agences de santé et aux gouvernements. Mais cela n'a pas manqué de soulever des craintes, en particulier au sujet de la vie privée des utilisateurs.

Ne l'appelez plus jamais « traçage de contacts »

Les deux entreprises ont donc décidé de renforcer la sécurité de leur solution. À cet effet, elles ont affirmé qu'elles allaient travailler sur un chiffrement amélioré des échanges, pour limiter les risques sur la confidentialité. De même, certaines informations, comme le modèle du smartphone ou la puissance du signal émis, feront l'objet d'une protection accrue.

De plus, il est toujours acquis que le traçage ne sera pas activé par défaut. Par ailleurs, Google et Apple s'engagent à mettre fin à ce système dès la fin de la crise liée au coronavirus.

Enfin, l'implication des deux entreprises dans la sécurité se manifeste par… Un changement de nom donné à la solution. Google et Apple ne parlent ainsi plus de « traçage de contacts », mais de « notification d'exposition ». Cela suffira-t-il à rassurer les observateurs comme La Quadrature du Net, qui a appelé à rejeter StopCovid ?

Modifié le 24/11/2020 à 17h58
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
6
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Comparatif des meilleures enceintes connectées (2021)
Apple envisagerait de lancer une plateforme payante de podcasts
Les prix des téléviseurs Neo QLED de Samsung sont sortis
Des taxis volants en phase de test à l'aérodrome de Pontoise
Dead Cells : le jeu gratuit sur Nintendo Switch pendant une durée limitée
IP statique et IP dédiée : quelles différences ?
Haut de page