Woolaroo : le projet de Google visant à apprendre les langages indigènes

Lutter contre la disparition des langues indigènes, c’est le joli défi que s’est lancé Google. La semaine dernière, le géant de la Tech a annoncé le lancement de Woolaroo , une application dédiée à l’apprentissage de ces langues.

On recense énormément de langues dans notre monde. Si certaines sont largement utilisées et diffusées à travers les médias modernes, d’autres, comme les langues autochtones, sont en voie de disparition. La plateforme Woolaroo souhaite défendre cette part de notre Histoire commune.

Woolaroo, une appli qui fait le lien entre le monde moderne et son héritage linguistique

Disponible via Google Arts & Culture, Woolaroo a été lancée la semaine dernière. L’application est le fruit d’années de travail et de collaboration avec des organisations expertes (fondations, musées, experts variés, etc.). L’objectif ? Utiliser la puissance de nos outils modernes pour diffuser plus largement certains langages et faire en sorte qu’ils ne soient pas oubliés.

Woolaroo veut faire le lien entre les jeunes et leur patrimoine culturel. Aujourd’hui, très peu de gens ont encore la mémoire de certaines langues indigènes. Rares sont ceux qui les parlent couramment.

De plus, du fait de leur ancienneté, certains langages ne disposent pas encore des termes nécessaires pour décrire des équipements modernes, comme les smartphones , par exemple. Pour accompagner leur évolution et leur pérennisation, il est plus qu’essentiel que ces langages soient partagés et relayés à travers le monde.

Une application participative et open source qui permet déjà d’apprendre 10 langages indigènes

Woolaroo cherche non seulement à atteindre les publics les plus jeunes, mais aussi à les inclure dans son processus d’élaboration, pour favoriser le rayonnement des langages autochtones.

C’est la raison pour laquelle Woolaroo est une initiative participative. La plateforme permet à tous ceux qui le souhaitent d’enrichir les données présentes, en ajoutant des termes dans les dictionnaires ou en enregistrant des mots, pour que la prononciation soit connue de tous. L’utilisateur a la main pour faire tous les ajouts qu’il juge nécessaires. Il peut aussi éditer ou effacer les contenus. Toutes les participations sont les bienvenues.

La plateforme Woolaroo compte déjà dix langages auxquels chacun peut contribuer : le yugambe, le yiddish, le berbère, le maori, le grec calabrais, le créole louisianais, le zhuang yang, le nawat, le rapanui ainsi que le sicilien.

Si ces langues font partie de votre patrimoine ou si vous avez tout simplement soif de culture, n’hésitez pas à aller découvrir ce projet fascinant.

Source : TechXplore

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Apple publie un livre blanc sur la dangerosité des App Store tiers
Huawei P50 : une sortie avant la fin juillet ?
Chrome sur iOS permet de verrouiller ses onglets de navigation privée avec Face ID
Forfait mobile : le forfait RED by SFR 5Go à 5€ est encore disponible quelques heures
Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Haut de page