Apple permet aux applications de Corée du Sud d'utiliser des systèmes de paiement tiers

01 juillet 2022 à 17h15
13
apple app store logo banner #disc
© ymgerman / Shutterstock

Apple ouvre l'accès aux systèmes de paiement tiers pour les applications de l'App Store, mais dresse de nombreuses barrières pour rendre le changement peu intéressant.

Forcée par une nouvelle loi, la firme de Cupertino n'oblige plus à passer par son propre système de paiement en Corée du Sud pour les achats d'applications, les acquisitions in-app et les abonnements.

Apple suit la loi

La marque à la pomme s'est farouchement opposée à l'adoption de cette loi. Selon elle, elle risque de rendre l'expérience de gestion des achats plus compliquée pour les consommateurs, leur vie privée serait mise en danger, et les fraudes seraient plus élevées.

Cela semble être là un moyen de protéger les commissions que s'adjuge la firme américaine à chaque transaction. Celles-ci peuvent atteindre jusqu'à 30 % du montant et sont régulièrement critiquées par les acteurs du secteur. Mais les arguments d'Apple n'ont pas été entendus, et le groupe doit désormais s'ouvrir à la concurrence sur ce point en Corée du Sud.

On pouvait s'y attendre, Apple fait tout pour complexifier la tâche aux développeurs et rendre les systèmes de paiement tiers peu intéressants afin de retenir les applications sur la plateforme de paiement gérée par l'App Store.

Des règles pour décourager à passer aux systèmes de paiement alternatifs

Tout d'abord, basculer vers un système de paiement alternatif ne permet pas de se débarrasser de la fameuse commission, puisqu'Apple impose la collecte de 26 % des revenus générés. Les éditeurs devront déclarer tous leurs gains à la firme et la rémunérer sur une base mensuelle. Cela semble tout de même laisser de la marge aux éditeurs pour sous-évaluer leurs revenus auprès d'Apple afin d'éviter de payer trop de commissions.

Les développeurs doivent par ailleurs demander à Apple une autorisation pour accéder à un kit d'outils qui permet de changer de système de paiement. Celle-ci ne sera accordée que si l'application est exclusivement disponible en Corée du Sud. Si elle peut être téléchargée depuis l'App Store dans un autre pays, l'autorisation sera systématiquement refusée.

Une solution pour les développeurs est alors de distribuer une copie de leur application qui soit réservée au marché sud-coréen. Cela ajoute forcément des contraintes et un travail supplémentaire à effectuer.

Une autre restriction est l'obligation que les achats soient effectués dans l'application elle-même, et non pas depuis une page web vers laquelle l'utilisateur est redirigé. Cumulées, toutes ces règles devraient décourager bien des éditeurs et développeurs à abandonner le système de paiement d'Apple.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
7
Trophyman900
Apple dans toute sa splendeur pour ne pas tué sa poule aux œufs d’or.
xryl
C’est juste temporaire le temps que la justice se ressaisissent du dossier. Apple va gagner encore des milliards pendant ces 2 ans, et lorsqu’elle sera condamnée par le plaignant qui va demander quelques millions, elle ira pleurer sa mère qu’elle est à la limite de ruine et fera appel, histoire de gagner encore quelques milliards supplémentaires.<br /> Si la justice avait les bollocks qui faut, elle la condamnerait sur ce genre de pratique à une peine rétro-active à partir du jugement initial. Mais je ne sais pas comment ça se passe en Corée.
HAL1
J’espère bien que la justice sud-coréenne va tomber sur Apple le plus rapidement possible et la forcer à respecter la loi. Car, contrairement à ce que dit l’article, non la Pomme ne « suit pas la loi ». Elle fait tout ce qu’elle peut pour la contourner.
pecore
Ils ne sont pas fous, il savent que s’ils laissent faire sans se battre le reste de la planète fera un copié-collé et c’est tout le business model d’Apple qui s’écroulera. Je pense que la riposte d’Apple était à prévoir et que si la justice corrige les failles pour obliger Apple à se conformer, Apple supprimera tout simplement l’App Store Sud Coréen, voire cessera toute activité dans le pays, plutôt que de risquer de tout perdre au niveau mondial.<br /> Je trouve aussi intéressant que ce soit le pays où se trouve le principal concurrent d’Apple qui prenne ce type de décision. Les intérêts financiers, ça vaut dans les deux sens.
MattS32
pecore:<br /> et c’est tout le business model d’Apple qui s’écroulera<br /> Oui et non. On pourrait dire ça si Apple vendait les iPhone à prix agressif en utilisant les commission sur les applis pour se rattraper. Un peu comme les fabricants d’imprimantes, ou, dans une moindre mesure les fabricants de consoles.<br /> Mais la réalité, c’est qu’Apple s’en met déjà plein les poches sur la vente du matériel, et les commissions sur les applications ne sont que la cerise sur le très gros gâteau.<br /> Donc oui, elle gagnerait un peu moins. Mais son business ne serait vraiment pas menacé.
pecore
Apple continuerai sans doute à faire des bénéfices mais « un peu moins », là je ne suis pas sur. Je serai assez intéressé de connaitre la part matériel et la part logicielle dans le chiffre d’affaire d’Apple. On pourrait être surpris.
MattS32
CA sur le dernier trimestre fiscal (terminé le 26 mars 2022) : 97 278 M$<br /> matériel : 77 457 M$<br /> ** iPhone : 50 570 M$<br /> ** Mac : 10 435 M$<br /> ** iPad : 7 646 M$<br /> ** autre matériel (Watch, TV…) : 8 806 M$<br /> services : 19 821 M$ (ceci incluant les ventes d’applications, les achats in-app, les extensions de garantie sur le matériel, Apple Music, Apple TV+…)<br /> En marge brute, 42 559 M$ au total, don 28 167 M$ sur le matériel et 14 392 M$ sur les services.<br /> Et le bénéfice net avant impôt atteignait 30 139 M$, soit plus de 1.5x le chiffre d’affaire de tous les services et plus de 2x fois la marge brute faite sur les services.<br /> Et le fait d’autoriser d’autres moyens de paiement au sein des applications ne menace que le chiffre d’affaire sur les achats in-app. Donc seulement une partie du chiffre d’affaire des services.<br /> Donc sans doute très largement moins de la moitié des bénéfices.
Trophyman900
Vu le nombre d’Iphone vendus en Corée du Sud cela serait scié la branche sur laquelle on est assis.
HAL1
pecore:<br /> Je trouve aussi intéressant que ce soit le pays où se trouve le principal concurrent d’Apple qui prenne ce type de décision.<br /> Une décision identique a été prise aux Pays-Bas (qui s’applique aux applications de rencontre, et qu’Apple bien évidemment fait tout pour ne pas respecter).<br /> Mais, surtout :<br /> Samsung est le concurrent d’Apple dans le domaine matériel. Rien à voir avec les moyens de paiement sur téléphone. L’entreprise coréenne ne tire aucun avantage de la décision prise par la justice de ce pays dans ce domaine.<br /> L’Europe a élaboré le Digital Market Act justement pour éviter ce type d’abus de monopole, et les États-Unis travaille sur une loi similaire. La Corée du Sud n’est ici qu’un pays un peu précurseur, mais ce n’est pas du tout comme si c’était le seul à légiférer pour lutter contre les abus de la Pomme avec sa boutique en ligne.<br />
pecore
Que ce soit la moitié, le quart ou même moins, le manque à gagner au niveau mondial se chiffrerait en dizaines, voire en centaines de millions et surtout, cela pourrait créer un précédent qui conduirait à d’autres décisions de justices attaquant d’autres pratiques d’Apple jugées comme monopolisante.<br /> Aucune grande entreprise au monde ne laisserait faire cela avec le sourire, surtout si elle a les moyens et les juristes pour conter-attaquer.
MattS32
Bien sûr qu’elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir ses pratiques, je dis pas le contraire. Juste que dire que c’est tout son business model qui va s’écrouler, ça c’est largement exagéré.<br /> Son business model reste quand même principalement de vendre du matos avec des fortes marges, et ça ce n’est pas spécialement menacé.
pecore
HAL1:<br /> Samsung est le concurrent d’Apple dans le domaine matériel. Rien à voir avec les moyens de paiement sur téléphone. L’entreprise coréenne ne tire aucun avantage de la décision prise par la justice de ce pays dans ce domaine.<br /> Tu ne vois peut être pas assez loin. En faisant perdre une partie de ses bénéfices à Apple la Corée peut légitimement espérer lui faire augmenter le prix de ses appareils, pour compenser en partie le manque à gagner, ce qui rendrait les téléphones Samsung plus compétitifs par comparaison.<br /> Reconnait que la coïncidence que ce soit précisément ce pays parmi tous les autres qui aboutisse en premier à ce genre de décision est assez énorme.
HAL1
pecore:<br /> En faisant perdre une partie de ses bénéfices à Apple la Corée peut légitimement espérer lui faire augmenter le prix de ses appareils, pour compenser en partie le manque à gagner, ce qui rendrait les téléphones Samsung plus compétitifs par comparaison.<br /> Apple est-elle une entreprise qui joue sur la compétitivité du prix de ses appareils pour en vendre le maximum ?<br /> Non.<br /> A-t-elle toujours cherché à maintenir le prix de l’iPhone stable au fil des années ?<br /> Non.<br /> (en 2016 l’iPhone le plus cher était vendu $769, en 2022 il faut débourser $1099, plus de 40% d’augmentation ; le modèle le moins cher est passé de $399 à $429, 7,5% de plus ; ah, et la firme vient de faire bondir le prix de l’iPhone 13 au Japon de 19% ; et aucune décision de justice n’en est la cause)<br /> Sinon, la Corée du Sud c’est 50 millions d’usagers de téléphones dits « intelligents ». La part de marché d’iOS y est d’environ 27%, soit 13,5 millions de personnes. Dans le monde, Apple affirme qu’un milliard d’êtres humains utilisent un iPhone.<br /> Donc : il y a un risque qu’une partie de 1,35% des utilisateurs d’iPhone au niveau mondial utilisent un moyen de paiement alternatif ou qu’Apple soit obligée de diminuer sa commission pour qu’ils continuent à passer par son système de paiement. Sachant qu’il est aussi tout à fait possible que la majorité des usagers sud-coréens refusent de se servir d’un service de paiement autre que celui de la Pomme, et délaissent les applications qui ne proposeraient pas ce dernier.<br /> Conclusion : la pression financière que la décision de justice sud-coréenne pourrait exercer sur Apple est totalement ridicule et l’avantage qu’elle procurerait à Samsung est inexistant.<br /> pecore:<br /> Reconnait que la coïncidence que ce soit précisément ce pays parmi tous les autres qui aboutisse en premier à ce genre de décision est assez énorme.<br /> S’il y avait la moindre chance que cela puisse favoriser les fabricants sud-coréens de téléphones portables et si aucune autre régulation dans le monde ne visait à combattre le monopole de l’App Store, je serais parfaitement d’accord.<br /> Sauf qu’aucune de ces deux conditions ne sont réunies.
xryl
Donc, parce que c’est la Corée du Sud, la justice ne pourrait pas attaquer une pratique immorale (et maintenant illégale) d’Apple sous prétexte que c’est un blanc seing pour Samsung ?<br /> Ce serait arrivé en chine, tu aurais dit que c’est politique pour favoriser Huawei (ou ZTE ou autre) ?<br /> Drôle de conception de l’aspect souverain d’un gouvernement non ?<br /> La justice estime qu’il y a une faute, et agit en conséquence. Ceux qui respectent la loi n’ont rien à craindre. Les autres, ils ont à s’y conformer, que ce soit Apple, Samsung, Google ou même le boulanger du coin, Article 1: nul n’est sensé ignorer la loi.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Apple déploie la 3e bêta publique d'iOS 16, d'iPadOS 16 et de macOS Ventura
Google veut faire de votre TV votre coach sportif
Taïwan a subi un pic de cybermenaces en marge de la visite de l'Américaine Nancy Pelosi
Ce vidéoprojecteur sera parfait pour vos soirées d'été !
Samsung annonce les Galaxy Watch 5 et ses Gala Buds 2 Pro
Haut de page