🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Apple TV+ devra proposer 30% de contenu "local" en Europe pour rester en ligne, comme ses concurrents

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
10 décembre 2020 à 16h05
9
Apple TV+
© Apple

Un projet de loi à l'échelle européenne, porté par la ministre de la culture irlandaise, pourrait forcer Apple TV+ à proposer sur son catalogue au moins 30% de contenus européens. Un ratio que le service encore naissant d'Apple n'est (pour l'heure) pas en mesure d'afficher.

Le General Scheme of the Online Safety and Media Regulation Bill est un texte qui pourrait, s'il est adopté, faire beaucoup de tort à Apple et son service de SVoD Apple TV+ en Union européenne. Ce projet de loi, porté par Catherine Martin (ministre irlandaise de la culture et des sports, notamment), prévoit en effet de contraindre les géants de la vidéo à la demande à proposer au moins 30% de productions européennes sur leurs catalogues respectifs. Si Netflix et Amazon Prime pourraient rapidement être dans les clous, Apple risque pour sa part d'avoir du pain sur la planche pour être en conformité, alors que son catalogue est encore frugal et majoritairement constitué de productions américaines.

Une éviction de l'UE évoquée en cas de non-respect de la règle des 30%

En l'occurrence, c'est principalement les sections 64 et 65 du projet de loi qui ciblent les services Apple TV+ et consorts. Ils stipulent respectivement que « les services de médias audiovisuels à la demande, fournis par les fournisseurs de services de médias, doivent garantir qu'un minimum de 30% des œuvres figurant dans leurs catalogues sont des œuvres européennes », et que ces services doivent « dans le but de fournir un contenu européen culturellement diversifié au public le plus large possible, assurer la proéminence des œuvres européennes sur leur service ».

On apprend en outre qu'en cas d'adoption, les plateformes n'entrant pas en conformité avec cette règle 30% seront sujettes à une éviction pure et simple de l'UE. Comme le rapporte Apple Insider , ces mesures ne s'appliqueraient toutefois pas aux plateformes à « faible audience ».

Un texte pour lequel le Brexit n'existe pas ?

9to5mac souligne pour sa part une ambiguïté du projet de loi porté par Catherine Martin, en cela qu'il prend en compte le Royaume-Uni dans les pays européens. En clair, les contenus produits sur les territoires britanniques pourront être pris dans le décompte des 30%… ce qui pourrait arranger les géants américains en termes de production et de logistique. De nombreux studios sont en effet localisés en Irlande du Nord et en Angleterre.

Une décision qui, étrangement, continuerait de s'appliquer alors que le Brexit sera entré en vigueur et qui laisse entendre que le texte envisage peut-être plus l'Europe sous sa dimension géographique que politique. On ignore néanmoins si ce projet de loi sera adopté… et même quand il sera voté.

Source : 9to5mac

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
10
Proutie66
Ca serait la moindre des choses…
FranckThomson
«&nbsp;Ces mesures ne s’appliqueraient toutefois pas aux plateformes à « faible audience »&nbsp;»<br /> «&nbsp;Le texte envisage l’Europe plus sous sa dimension géographique que politique&nbsp;». Décidément avec des politiciens aussi affutés on est mal barré. Je suppose que les responsables des plateformes en question se roules par terre de rigolade.<br /> Les seuls qui profiteront de ces 30% seront les Anglais les autres regarderont passer le train.
nicgrover
70% de daubes américaines + 30% de daubes françaises, cela fait bien 100% de daubes. Le compte est bon…
linkin440
L’Angleterre et l’Irlande du Nord considéré comme en Europe. Et pourquoi pas la Suisse tant qu’on y est. Faire ce genre de loi, ça ne rime à rien.
mcbenny
Cela fait penser aus différrentes lois françaises sur le minimum de contenus français à diffuser au cinéma, à la radio etc.<br /> En France cela semble souvent stupide (on pense à de sproductions «&nbsp;inintéressantes&nbsp;», sans moyens etc.), mais sachez qu’à l’étranger, du moins dans mon pays anglo-saxon d’adoption, le cinéma français est le 2eme apprécié/consulté après l’américan/anglais.<br /> Les TVs en passent même régulièrement, les services de SVoD locaux en sont pleins…<br /> Donc cettte mesure peut, à moyen terme, aider les productions locales pour le local, puis le soutenir à l’international.
sirifa
La France était avant les guerres mondiales le premier pays producteur de film, est-ce que ça serait une sorte d’héritage du passé ?
Xavier
Ils vont acheter les 128 000 épisodes de «&nbsp;plus belle la vie&nbsp;», et ils passeront allègrement les 30% !
Urleur
Mais qui payes la marque à la poire ?
BricoleurDuDimanche83
Nous allons encore avoir les mêmes merdes produites et diffusées sur nos chaines depuis la nuit des temps ! Quelle mauvaise nouvelle.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Mozilla, Twitter et d'autres entreprises veulent s'assurer que l'UE ne menacera pas les droits humains
L'Exynos 2100 de Samsung pourrait s'annoncer le 15 décembre
Le volant avec pédalier gaming Thrustmaster T300RS profite de 110 € de réduction sur Amazon
Idée de cadeau Noël : cet écran Samsung Odyssey G5 en promo chez Fnac
La France va durcir la surveillance des crypto-monnaies
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page