Fitle vous reconstitue en 3D pour essayer des habits en ligne

Par
Le 11 décembre 2014
 0
En attendant que les smartphones embarquent leur propre système de scan 3D, Fitle propose de reconstituer sa silhouette pour générer un avatar qui servira à réaliser des essayages d'habits.

Trouver chaussure à son pied sur Internet n'est pas simple. Lorsque l'on demande aux consommateurs pourquoi ils achètent leurs vêtements en boutique plutôt qu'en ligne, deux sur trois avancent l'impossibilité de les enfiler avant de les acheter - selon une récente étude Ipsos. En Europe, 25% des retours sont liés à la mode. Et parmi eux, 90% correspondent à un problème de taille. Face à ce manque à gagner pour les sites de vente en ligne, la start-up Fitle, présente à la conférence LeWeb 2014, pense avoir une réponse.


0230000007809511-photo-fitle.jpg
Gaétan Rougevin-Baville, Fitle


Ces derniers temps, les services en ligne promettant de de ne plus être déçu par la taille et la coupe des vêtements commandés sans essayage préalable se sont multipliés : Fitbay, Virtuasize,EasySize... Certains, comme ChicTypes, ont abandonné l'idée de vendre à l'aveuglette et envoient une mâle de vêtements aux futurs clients, qui les essaieront à leur domicile. En Estonie, FitsMe a développé un mannequin-robot qui adapte sa morphologie à celles des internautes. Pré-requis : il faut renseigner plusieurs mensurations.

Huit photos pour se reconstituer en 3D


L'approche de Fitle est plus simple et, en cela, semble avoir plus de chances de remporter l'adhésion du public. Gaétan Rougevin-Baville, co-fondateur de cette société âgée d'une année et employant neuf salariés, nous résume son service en trois mots : C'est « une cabine d'essayage virtuelle ». Fitle est capable de reconstruire un modèle 3D à partir de photos réalisées avec son smartphone. « Nous sommes les seuls à faire cela », nous assure le co-fondateur. Pour l'instant, environ huit photos - de pied - sont nécessaires.

Le système génère ensuite un avatar 3D qui pourra être chargé dans le profil de chaque consommateur sur un site e-commerce. « La reconstruction est complexe à réaliser. Dans notre équipe de neufs personnes, nous avons sept profils d'ingénieurs qui y travaillent », souligne Gaétan Rougevin-Baville. Encore en version alpha, Fitle demande une intervention humaine pour générer l'avatar mais le co-fondateur promet que dès la sortie de la bêta, en mars 2015, tout se fera automatiquement. Et cela réclamera également moins de clichés.

Générer un avatar pour les essayages


Modéliser un client en 3D ne suffit pas. Car l'objet de Fitle ne se limite pas à cela. Il s'agit bel et bien d'utiliser cet avatar pour réaliser des essayages virtuels ! Pour cela, la start-up doit récupérer un maximum d'informations technique au sujet de chaque vêtement. « Nous travaillons à ce jour avec une cinquantaine de marques qui nous fournissent les patrons des habits, leur fiche technique, leur texture, et d'autres données », précise le co-fondateur. Autant d'éléments qui serviront à habiller virtuellement le mannequin.




La tâche n'est pas simple car il existe une multitude de tissus, plus ou moins élastiques par exemple, ce qui peut modifier le résultat obtenu. Gaétan Rougevin-Baville veut rassurer : « Il n'y en a pas des milliers, une fois qu'on a toutes les caractéristiques techniques, après, c'est de la simulation physique pure. Nous sommes confiants. » Encore sans produit fini, Fitle a déjà levé 300 000 euros auprès d'un investisseur privé. Lancée sur la plateforme Kickstarter, la start-up a récolté 68 000 dollars, contre 50 000 demandés initialement.

Gaétan Rougevin-Baville reconnaît qu'un système tel que le Kinect de Microsoft serait plus efficace. Mais sa limite est la suivante : son taux de pénétration est moins important que celui des smartphones. Cela pourrait en fait changer. Début décembre, Apple a déposé un brevet pour le moins intéressant. Il s'agit d'un système de scan 3D utilisant un laser et le gyroscope pour recomposer un objet, ou une personne, en 3D...


Cela se passe également à la conférence LeWeb'14 :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Création start-up

scroll top