Wikimédia veut faire payer les GAFA pour des revenus plus stables

17 mars 2021 à 16h10
18
Wikimedia © Sharaf Maksumov / Shutterstock.com
© Wikimédia

Afin de mettre en place un modèle économique stable, la fondation Wikimédia annonce le lancement d'un nouveau programme dans le but de collecter de l'argent auprès des GAFA.

Depuis une vingtaine d'années, la fondation Wikimédia, éditant l'encyclopédie libre, repose sur les dons d'utilisateurs et de sociétés. Désormais, l'objectif est de formaliser ces partenariats avec les entreprises exploitant régulièrement le travail des rédacteurs bénévoles.

Un nouveau service commercial

La fondation annonce le lancement d'un nouveau service commercial baptisé « Wikimedia Enterprise ». Ce dernier permet aux professionnels d'exploiter de manière plus efficace les données de l'encyclopédie.

Google, par exemple, retourne des extraits des articles suite aux requêtes des internautes. Toutefois, si comme l'explique Wired, le géant de la recherche entretient des relations très étroites avec Wikipédia, et ce n'est pas le seul.

Amazon et Apple, par exemple, exploitent également ces données pour alimenter leur assistant virtuel Alexa et Siri. Apple en fait également usage au sein des suggestions de Spotlight.

Jusqu'à présent, il s'agissait pour les GAFA d'une immense base de données gratuite, laquelle était indirectement rémunérée par des dons parfois très conséquents.

Une solution gagnant-gagnant

Lane Becker, Directrice de la fondation, affirme : « C'est la première fois que la fondation reconnaît officiellement que des utilisateurs commerciaux utilisent notre service ».

Elle ajoute que ces multinationales disposent d'équipes en interne spécifiquement chargées de traiter les données de l'encyclopédie. De son côté, Wikimédia ne se contente que d'indiquer les changements de manière bimensuelle, mais il revenait à chacune de ces sociétés d'importer ces nouvelles données au sein de leurs services.

Cependant, les outils gratuitement disponibles n'étaient pas spécifiquement pensés pour les usages de chacune de ces sociétés. La fondation y perçoit donc une manière de commercialiser des solutions adaptées pour faciliter la migration de ces données.

Les outils gratuits resteront cependant disponibles auprès des utilisateurs et des entreprises, mais la fondation estime que les plus grandes multinationales seront prêtes à mettre le prix pour améliorer plus rapidement la qualité leurs services.

La fondation a un budget de 100 millions de dollars. Interrogé par nos soins en janvier dernier, Rémy Gerbet, Coordinateur opérationnel de Wikimédia France, expliquait que la division française avait pour sa part besoin de 1,2 million de dollars « pour soutenir les bénévoles qui améliorent l’encyclopédie, nouer des partenariats avec des institutions culturelles ou bien former les élèves aux bons usages de Wikipédia grâce à des actions comme le Wikiconcours lycéen ».

Wikipedia fête cette année ses 20 ans. L'occasion de revenir sur le rôle plus global de la fondation Wikimedia, qui gère plusieurs projets ne bénéficiant pas de la même visibilité que l'encyclopédie, mais qui contribuent tout de même à l'objectif de la fondation : le partage du savoir.
Lire la suite

Source : Wired

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
8
HAL1
J’espère pour Wikipédia que leur démarche aboutira, mais les G.A.F.A.M. ne sont pas connus pour être des bons payeurs… :-/
orionb1
il y a cinq ans, c’était la moitié<br /> je ne retrouve plus mais j’avais lu un article qui traitait de la gestion de Wikipédia et qui s’inquiétait de l’inflation très importante des coûts de la fondation à travers les années sans vraiment que ce soit justifié
tfpsly
Oui Wiki a clairement un problème avec leurs dépenses qui explosent, notamment dans des développements non lié à l’encyclopédie.<br /> Et certains Gafa leur refilent déjà plusieurs millions par an.
kyrios
Ah bon et tu tiens ça de où?<br /> Et puis ca ne concerne pas uniquement wikipedia mais la fondation wikimedia dont les activités ne se limitent pas à la seule encyclopédie.
HAL1
Typiquement des services de «&nbsp;presse&nbsp;» d’Apple et Google, qui se servent généreusement dans le contenu des journaux en ligne et n’ont pas spécialement envie de leur verser de contributions.<br /> Mais ce n’est pas le seul exemple.
kyrios
Ils ne se sont jamais engagés à payer puisqu’ils estiment qu’ils donnent de la visibilité aux journaux en ligne. Si ils décidaient de les retirer de leur indexe, la fréquentation de ces journaux plongerait et leurs revenus publicitaires également.<br /> Et puis les moteurs de recherche fournissent un résumé de chaque site indexé, que ce soit un site d’info où non, donc en théorie, si ils acceptaient de verser une redevance à la presse, chaque site indexé pourrait réclamer des sous au moteur de recherche.<br /> Bon j’exagère un peu car la presse n’a pas tort quand elle dit que les moteurs de recherche gagne de l’argent sur leur dos et ce d’autant plus qu’il y a une section dédié à l’actualité.<br /> Mais si on revient au sujet de base, les principales revenus de wikimedia viennent des GAFA. Idem pour la fondation Mozilla. De très nombreux projets dépendent des GAFA pour leur financement. Je ne dis pas que c’est une bonne chose mais en tout cas ca montre que les géants du web ne sont pas de mauvais payeurs.
HAL1
kyrios:<br /> Si ils décidaient de les retirer de leur indexe, la fréquentation de ces journaux plongerait et leurs revenus publicitaires également.<br /> Donc, si je comprends bien, parce que les G.A.F.A.M. sont dans une position totalement dominante et qu’ils «&nbsp;ne se sont jamais engagés à payer&nbsp;», la situation est parfaitement normale, c’est ça ? Les journaux et sites d’informations devraient juste aller remercier les G.A.F.A.M. et les louer d’indexer leur site Web ?<br /> kyrios:<br /> […] si ils acceptaient de verser une redevance à la presse, chaque site indexé pourrait réclamer des sous au moteur de recherche.<br /> Si le moteur de recherche ou le service exploite le contenu du site sans rediriger l’utilisateur dessus et en tire un profit, alors oui, tout à fait, le propriétaire du moteur ou du service devrait verser des sous.<br /> Pour rappel, il n’est pas possible de créer un site Web et de copier des articles d’un journal , et ensuite venir dire «&nbsp;ah, mais ça fait de la publicité au journal, donc pas de souçis, je peux réutiliser leur contenu !&nbsp;»…<br /> kyrios:<br /> […] ca montre que les géants du web ne sont pas de mauvais payeurs.<br /> Et pourtant, on est en train de commenter un article qui dit : "Afin de mettre en place un modèle économique stable, la fondation Wikimédia annonce le lancement d’un nouveau programme dans le but de collecter de l’argent auprès des GAFA."<br /> Manifestement, les géants du Web ne paient pas assez pour leur utilisation du contenu de la fondation Wikimédia…<br /> Et pour reprendre mon exemple précédent, si avec mon site Web je décide d’envoyer régulièrement 10 francs au journal dont je réutilise le contenu, ça ne me permet pas de dire «&nbsp;je ne suis pas un mauvais payeur !&nbsp;».
sandalfo
Honnêtement, Google, et d’autres GAFAM exploitent beaucoup l’encyclopédie en ligne. Il m’arrive souvent d’utiliser Google uniquement pour avoir des liens de Wikipedia France ou Wikipedia US.<br /> Donc il est normal que Wikimedia soit rémunéré comme source de contenu majeure qui attire beaucoup de trafic.<br /> Je donne tous les ans à Wikimeia France car j’utilise souvent leurs contenus.
Arobase40
Sauf qu’en réalité le fonctionnement des Wikipedia, Wikimedia et autres structures dans le même genre sont juste une hérésie et une abomination parce que d’une part ils exploitent à leur profit des personnes sans aucun statut, qui ne sont pas rémunérés pour leurs contributions, mais eux-même réutilisent des données qu’ils ont eux-même récupéré ** gratuitement ** des moteurs de recherche et donc d’autres sites web ou blogs divers et variés, car la vérité c’est qu’il n’y a aucune création pure chez eux et qu’ils fonctionnent exactement comme les GAFAM mais en ayant le statut de «&nbsp;Fondations&nbsp;» !!! ^^<br /> Certes, ils ne vendent pas de la publicité, mais ils fonctionnent comme des entreprises commerciales qui doit faire du profit et ils ont tout intérêt à redistribuer ces profits auprès de ceux qui ont un véritable statut de salariés avec également des primes salariales, mais également tous les avantages divers et variés pour qu’il ne reste pas de bénéfice à la fin !<br /> Donc, les deux principaux points d’achoppement :<br /> Est-ce que la fondation ne devrait pas rétribuer tous ceux qui remplissent le site avec des articles dont on ne sait d’où ?<br /> Est que la Fondation ne devrait pas rétribuer l’ensemble des sites auprès desquels les contributeurs ont largement et honteusement pompé la source de «&nbsp;leurs articles&nbsp;» sans oublier la part revenant aux moteurs de recherche qui leurs ont permis d’avoir ces sources ??? ^^<br /> De mon point de vue et à ce jour, ça fonctionne dans une boucle plus ou moins vertueuse et donc ils ne devraient pas être trop gourmands car autrement il leurs sera également demandé des comptes… ^^
kyrios
HAL1:<br /> Donc, si je comprends bien, parce que les G.A.F.A.M. sont dans une position totalement dominante et qu’ils « ne se sont jamais engagés à payer », la situation est parfaitement normale, c’est ça ? Les journaux et sites d’informations devraient juste aller remercier les G.A.F.A.M. et les louer d’indexer leur site Web ?<br /> Je n’ai pas dit que la situation est normale, si tu avais lu le commentaire en entier avant de réagir tu l’aurais vu.<br /> Les GAFAM et le reste du monde n’ont pas à payer la presse pour afficher 2 lignes de leur contenu et un lien vers leur article parce qu’il y a un truc qu’on appelle fair use et qui permet à n’importe qui d’utiliser un court extrait d’un contenu copyrighté.<br /> Donc les journalistes peuvent s’estimer floués et intenter une action en justice pour éventuellement faire changer les règles mais ils ne peuvent pas unilatéralement décider que les GAFAM doivent leur payer une redevance. Redevance qu’ils ne réclament pas aux petits moteurs de recherche qui pourtant font la même chose.<br /> Les journaux peuvent également mettre un petit fichier pour indiquer aux robots de Google et des autres méchants de ne pas indexer leurs articles. «&nbsp;Bizarrement&nbsp;» ils ne le font pas…
kyrios
HAL1:<br /> Et pourtant, on est en train de commenter un article qui dit : "Afin de mettre en place un modèle économique stable, la fondation Wikimédia annonce le lancement d’un nouveau programme dans le but de collecter de l’argent auprès des GAFA."<br /> Manifestement, les géants du Web ne paient pas assez pour leur utilisation du contenu de la fondation Wikimédia…<br /> Et pour reprendre mon exemple précédent, si avec mon site Web je décide d’envoyer régulièrement 10 francs au journal dont je réutilise le contenu, ça ne me permet pas de dire « je ne suis pas un mauvais payeur ! ».<br /> Le contenus de Wikipedia sont sous licence créative common, licence qui permet de réutiliser librement le contenu dans sa totalité, donc toi, moi, et même les GAFAM peuvent l’exploiter sans verser le moindre centime.<br /> Cependant les GAFAM bien conscientes de l’intérêt de ces contenus pour leurs services soutiennent ces initiatives de différentes manières (par exemple en les hébergeant, en donnant des accès gratuits à certains de leurs outils, en proposant des aides à la traduction et bien entendu financièrement).<br /> Ce que la fondation Wikimedia vise c’est simplement à securiser ses rentrées en formalisant des accords. Il ne s’agit pas de demander plus où de se plaindre de promesses de dons non versés mais simplement de contractualiser les accords et les engagements financiers pour les X années à venir afin par exemple de pouvoir développer des projets sur le long terme en ayant l’assurance d’avoir les moyens pour pouvoir les réaliser.<br /> Rien à voir avec la position ultra dominante des GAFAM qui est un autre problème.
HAL1
Euh… waow… J’ai rarement été autant en désaccord avec un commentaire ! <br /> Pour moi Wikipédia est au contraire une des rare réussite non-commerciale du Web, et son apport à l’humanité est absolument considérable. Si tout Internet devait disparaître et qu’un seul site devait rester, je souhaiterais que ça soit Wikipédia, voilà.
HAL1
kyrios:<br /> Donc les journalistes peuvent s’estimer floués et intenter une action en justice pour éventuellement faire changer les règles mais ils ne peuvent pas unilatéralement décider que les GAFAM doivent leur payer une redevance.<br /> On est d’accord. Mais, mis à part quelques journalistes «&nbsp;ultra&nbsp;», je n’ai pas l’impression que les les journaux décident unilatéralement de quoi que ce soit. Ils essayent simplement de faire en sorte de récolter les fruits de ce qu’ils produisent, et que ça ne soit pas les géants du Web qui se sucrent à leur dépens.<br /> kyrios:<br /> Les journaux peuvent également mettre un petit fichier pour indiquer aux robots de Google et des autres méchants de ne pas indexer leurs articles. « Bizarrement » ils ne le font pas…<br /> Encore une fois, ça n’est pas le problème. Les journaux ne se plaignent pas que leurs articles puissent être trouvés via un moteur de recherche (au contraire, c’est tout à leur avantage). Ils luttent pour faire en sorte que le trafic ne soit pas détourné de leur site vers les agrégateurs de géants du Web.<br /> kyrios:<br /> Il ne s’agit pas de demander plus […]<br /> Ça, on ne le sait pas. Et pour ma part je pense au contraire que cette initiative vise non seulement à sécuriser les rentrées d’argent venant des géants du Web, mais aussi à les augmenter. Ce n’est pas un secret, Wikipédia doit régulièrement faire appel aux dons, et les campagnes durent généralement pas mal de temps. On peut très logiquement penser qu’ils préféreront nettement faire payer Amazon, Apple, Google et compagnie pour leur exploitation du contenu de la plate-forme plutôt que de devoir compter sur les internautes.
Arobase40
Je n’en attendais pas plus de ta part !!! <br /> Wikipedia est juste une ÉNORME pompe à données du web avec tout son lot de contre-vérités, d’approximations et de fake news.<br /> Sans Internet et sans les autres sites webs et autres blogs, Wikipedia/Wikimedia n’existerait tout simplement pas !!!<br /> Et encore une fois, il n’y a aucune création propre à ce site puisque l’ensemble des informations sont outrageusement pompées sur le web avec le plus souvent avec des opinions qui n’ont aucun fondement réel !<br /> A l’extrême limite on peut s’en servir comme fondement ou comme base pour ensuite se tourner vers les autres sources d’information plus fiables et plus exhaustifs mais en aucun cas Wikipedia ne peut se suffire à lui-même.<br /> Tous les étudiants ou collégiens qui se sont servit de Wikipedia pour alimenter leurs «&nbsp;rédactions&nbsp;» sans même chercher à être originaux dans leurs argumentations ont quasiment tous été punis ou sanctionnés ! <br /> Ceux qui sont passés au travers c’est du fait qu’ils sont tombés sur des enseignants encore plus ignorants qu’eux ! ^^
Arobase40
Je ne comprends même pas pourquoi tu mets tous les GAFAM dans le même panier à crabes et sur le même pied d’égalité ???<br /> Sauf erreur de ma part Amazon n’a jamais exploité les articles des autres sites, à moins que tu penses à Alexa et dans ce cas, je ne m’avancerai pas trop car ne connaissant pas bien son mode de fonctionnement.<br /> Pour ce qui concerne Google, avec Google actualités n’apparaît que des titres avec les liens redirigeant vers les sites d’origine… alors qu’en faisant une recherche via le moteur de recherche, c’est à peine s’il y a deux lignes de «&nbsp;l’article originel&nbsp;» qui apparaît et donc les gagnants restent bien les sites web avec les blogs, alors que de leurs côtés on ne peut dire qu’il y ait une très grande création surtout quand ils se limitent à repomper d’autres sources et d’autres articles avec plus ou moins de bonheur car en plus, ils ne sont même pas abonnés à des agences de presse…<br /> Le plus souvent c’est même de simples traductions d’articles anglo-saxons…
HAL1
Arobase40:<br /> Wikipedia est juste une ÉNORME pompe à données du web avec tout son lot de contre-vérités, d’approximations et de fake news.<br /> Ah ben oui, bien sûr, c’est évident. D’ailleurs la page Wikipédia de Donald J. Trump dit qu’il n’est plus le président des États-Unis, si ça ce n’est pas de la fake news… <br /> Toujours distrayant ces théories complotistes, surtout quand elles sont agrémentées de perles de type :<br /> […] avec le plus souvent avec des opinions qui n’ont aucun fondement réel !<br /> Des opinions qui n’ont aucun fondement réel. En voilà une trouvaille !
Arobase40
HAL1:<br /> Ah ben oui, bien sûr, c’est évident. D’ailleurs la page Wikipédia de Donald J. Trump dit qu’il n’est plus le président des États-Unis, si ça ce n’est pas de la fake news… <br /> Je comprends mieux qui est ton modèle d’inspiration !!! ^^
BBlake
Une démarche légitime
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Diablo et Call of Duty bientôt exclusifs à Xbox ? Microsoft se paye Activision Blizzard
Spendesk devient la 5e licorne française du mois ; que fait-elle ?
Exotec devient la 25ème licorne française : mais que fait cette start-up au juste ?
La plateforme WordPress est-elle en perte de vitesse ?
Les marketplaces plaisent aux Français, dépassant la croissance du traditionnel e-commerce : voici pourquoi
Reconditionné : Back Market lève 450 millions pour se renforcer et développer de nouveaux services
Qonto est la plus grosse licorne française, après une levée d'un demi-milliard... mais que fait-elle ?
Qui est Ankorstore, la deuxième licorne française de l'année ?
Google et Apple sous le coup d'un recours collectif pour leur partenariat sur le moteur de recherche
L'Allemagne ouvre une enquête sur les pratiques anticoncurrentielles de Google
Haut de page