Pourquoi le Français OVH s’équipe-t-il d’un ordinateur quantique ?

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 17 mars 2023 à 10h50
Les équipes d'OVHcloud s'apprêtent à accueillir leur premier ordinateur quantique photonique © OVHcloud
Les équipes d'OVHcloud s'apprêtent à accueillir leur premier ordinateur quantique photonique © OVHcloud

OVHcloud a officialisé, jeudi 16 mars, l'achat de son tout premier ordinateur quantique à Quandela, une start-up française influente sur ce marché porteur.

Considérée comme une technologie encore émergente loin des strass et paillettes du grand public, l'informatique quantique est pourtant destinée, comme l'IA, à résoudre des problèmes complexes (cryptographie, optimisation, apprentissage automatique) en traitant beaucoup plus d'informations qu'un ordinateur classique. OVHcloud, référence française du Cloud, vient d'acheter un ordinateur quantique à l'entreprise Quandela. Une première, aussi bien pour l'une que pour l'autre.

Une première pour un acteur européen du Cloud

Qu'est-ce qu'OVHcloud a donc acheté ? La firme a fait l'acquisition de sa première machine quantique, plus particulièrement d'un processeur photonique conçu donc par le Français Quandela et qui répond au nom de MosaiQ. Cette opération « donne le coup d'envoi de nombreux projets en recherche et développement », assure OVH.

L'entreprise ambitionne d'offrir à ses équipes de R&D les moyens d'expérimenter différents cas d'usage grâce à ce nouvel équipement, une machine fondée sur un QPU (pour Quantum Processing Unit). Cet achat fait d'ailleurs d'OVHcloud « le premier fournisseur de services cloud européen à se doter d'un système quantique à base de processeur photonique », comme l'explique le patron de la R&D du groupe, Miroslaw Klaba. De son côté, Quandela signe sa première commande de QPU. Elle était déjà la première start-up européenne à connecter un ordinateur quantique au grand public.

L'été dernier, OVHcloud avait déjà fait un premier pas en la matière avec l'arrivée d'émulateurs qui aideraient à proposer un « modèle as-a-service » qui rassemble les produits et services proposés par le fournisseur et qui les rend accessibles à l'aide d'un simple navigateur.

Profiter de l'énorme potentiel de la photonique quantique

OVHcloud devrait pouvoir envisager l'étape suivante dès cet automne, moment attendu de la livraison de l'ordinateur MosaiQ. Et tout devrait vite pouvoir fonctionner, l'utilisation des infrastructures d'OVH par Quandela ayant déjà fait l'objet d'une faisabilité ces dernières années (proof of concept, ou preuve de concept). « Il s'avère que les premiers clients de Quandela se connectent à leur QPU au travers d'OVHcloud », indique l'entreprise de Cloud.

Rappelons que lorsque nous parlons de plateforme quantique photonique (ce qu'est MosaiQ), il s'agit d'une machine qui se destine à manipuler des photons purs. La photonique repose sur l'étude de la lumière et des technologies qui découlent de l'utilisation de ces photons. Elle est différente de l'électronique, qui s'appuie sur les électrons.

L'ordinateur quantique utilise les propriétés quantiques des photons avec des qubits capables de gérer des états superposant un 0 et un 1. Ensemble, ils permettent de superposer un très grand nombre de valeurs. C'est ce processus qui permet à un ordinateur d'atteindre le quantique. Et les photons ne causent pas d'interférences magnétiques ni de chaleur dans ces nouvelles puces d'ordinateur quantique.

La première version de la machine photonique quantique MosaiQ, mise à la disposition d'OVHcloud, devrait dans un premier temps proposer une puissance de calcul de 2 qubits. Elle sera évolutive.

Source : OVHcloud

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
dredd

Ce câble management des enfers sur la photo !

AUBERT

Il aurait été préférable qu’il s’équipe d’un extincteur.

zalphab

Comme j’ai un passif de critique d’article, ne me tirer pas dessus, mais je ne comprend pas une phrase :

« C’est ce processus qui permet à un ordinateur d’atteindre le quantique. » > C’est quoi « atteindre le quantique » ?? Je veux dire… pour un ordinateur… pas avec de un gros joints…

Korgen

Tout ça pour cramer dans 1 an ou 2.

ivico

Je pense que c’est plus un effet d’annonce pour le cours en bourse qu’autre chose.

cwerle

De mon point de vue, l’ « accident » de Strasbourg en 2021 s’était justement pour empêcher OVH de réussir son introduction en bourse, et finalement lui permettre par exemple … de se fournir de technologie quantique.

Oui je sais, je suis complotiste, mangeur d’enfant et qui vote trump toussa toussa

thefumiste

2 qubits on est sur une porte logique avec un taux d’erreurs lié a la maturité de la technologie.
Curieux du domaine d’application d’un cas si limité, une sorte de générateur d’alea quantique.

bennukem

Tu fais quand même pas mal de chose avec 2 qubits comme … voilà quoi !

Plus sérieusement, c’est surtout un bac à sable mis à la disposition de tous à prix certainement acceptable. Les tests d’aujourd’hui feront les grands projets de demain et autant être le premier sur la ligne.

Drifter35

L’ordinateur se met à chanter des chants religieux ? (On dit alors qu’il a « atteint le cantique »)

Core-ias

Pour les plus courageux, j’ai trouvé ça.

J’ai compris qu’il fallait encore avoir en tête les cours de physique et mathématique d’étude supérieur en plus d’un bon prof.

Donc, ça, c’est plus simple mais rien ne remplace une formation ou/et l’apprentissage par la pratique.