🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Informatique quantique : IBM dévoile Eagle, un processeur de 127 qubits

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
16 novembre 2021 à 10h30
24
IBM - Processeur quantique © IBM
© IBM

IBM prend ainsi l'ascendant sur ses concurrents chinois et sur Google en dévoilant le premier processeur quantique de plus de 100 qubits.

Aux yeux de certains observateurs, l'informatique quantique est une chimère. Les récents déboires de Microsoft et le mystère persistant autour des fermions de Majorana sont une façon de leur donner raison. Les progrès enregistrés par l’Université des sciences et technologies de Chine d'un côté, par Google de l'autre sont, au contraire une manière de voir le vide à moitié plein. La dernière annonce d'IBM en la matière va dans le même sens. Incontestablement.

Presque deux fois le précédent record

À l'occasion de l'IBM Quantum Summit, la firme américaine a donc tenu à mettre en avant les progrès réalisés dans le domaine du matériel. IBM a présenté un processeur quantique baptisé « Eagle » qui se distingue par un nombre record de qubits, 127.

Record, car il permet à IBM de prendre le dessus sur l’Université des sciences et technologies de Chine qui, en juillet dernier, avait présenté un processeur de 66 qubits. IBM devance aussi son concurrent américain Google dont le Sycamore regroupe 53 qubits.

Rappelons à toutes fins utiles que le qubit constitue la plus petite unité de stockage au sein d'un système quantique. À la différence des bits « classiques » que l'on connait bien, il peut prendre trois états différents, le 0, le 1 ou les deux à la fois.

IBM Eagle 3D © IBM
© IBM

Une architecture « 3D »

Lors de l'annonce, Bob Sutor - exposant quantique principal chez IBM - a expliqué qu'Eagle représente « une étape cruciale dans le développement de l'informatique quantique » devenant le premier processeur à rassembler plus de 100 qubits.

IBM a déjà déployé autour de 50 systèmes quantiques, mais il ne compte évidemment pas s'arrêter là. Eagle se repose sur une architecture 3D - 3D packaging - et les éléments nécessaires à son bon fonctionnement se trouvent sur plusieurs « couches », simplifiant nettement les interactions entre les qubits et limitant les risques de perturbations.

« Eagle est basé sur l'agencement hexagonal des qubits que nous avions initié avec Falcon où les qubits se connectent avec deux ou trois voisins. Cette connexion très particulière réduit le risque d'erreurs entre qubits proches et permet d'améliorer nettement nos rendements de production de processeurs fonctionnels », souligne IBM dans son communiqué.

IBM - Feuille de route quantique © IBM
© IBM

Vers la suprématie quantique ?

La mise en place d'une architecture 3D doit aussi permettre à IBM de tenir ses engagements sur le long terme, de ne pas faire mentir sa feuille de route, laquelle prévoit notamment la sortie d'un nouveau processeur déjà baptisé « Condor » et qui doit atteindre un total de 1 121 qubits en 2023.

Avant cela, IBM prévoit toutefois de lancer « Osprey » dès l'année prochaine. Pour IBM, il s'agira déjà d'une étape clé dans son projet quantique. Osprey devrait multiplier par près de 3,5 le nombre de qubits intégrés au processeur : IBM parle de 433 qubits.

Si les progrès sont impressionnants, il n'est pas encore possible de parler de suprématie quantique, cet état où un ordinateur quantique est capable de résoudre des tâches impossibles pour un ordinateur au fonctionnement « classique ». IBM assure toutefois que la chose est proche et que la sortie de Condor devrait lui permettre d'atteindre cette étape.

Source : ZDNet

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
19
Garden_Dwarf
J’achète. Ca coûte combien ? Y a des benchmarks ?
jakadi
la course à celui (ou celle ?! Le wokisme est passé par moi) qui aurait le.a plus gros.se Qbit<br /> Reste à développer la logique, forcément non booléenne dessus. Et là ça va être compliqué.
dredd
J’imagine que c’est IMB France qui a poussé le projet uniquement pour pouvoir mettre «&nbsp;qubits&nbsp;» dans un communiqué et se marrer à la machine à café.
Winston
IBM prend ainsi l’ascendant sur ses concurrents chinois et sur Google<br /> La Chine ne communique plus ses avancées technologiques,il y a eu l’exemple des supercalculateurs.
BossRreynolds
c’est la puce T2 de terminator genesys… le compte à rebours à commencer… le quBits on le prononce en français… et ça donne… bon j’ai rien entendu.
Augusto
Le vide à moitié plein en début d’article. Soit c’est un calembour quantique, et c’est drôle, soit c’est une coquille, et c’est drôle aussi.<br /> Et sinon le quantique oui mais… Ça stocke du carbone ?<br /> Rien de mieux à faire sérieux ?
Guillaume1972
Exact. Nous n’avons pas confirmations des deux supercalculateurs exaflopiques.
SPH
Quand il sera possible de factoriser les grands nombres (de 200 chiffres), ce sera le chaos sur terre (littéralement)
merotic
Donc, ça fait quoi à 100 QB?<br /> est-ce que ça peut retoucher tout seul ma photo et me faire gagner 10 ans crédible en 1 seconde?
Gweegoo
Quelle est la limite de “suprématie quantique” après laquelle les clés de sécurité actuelle d’internet tombent?<br /> Aussi c’est intéressant de voir qu’IBM communique sur 100 QBit avec un processeur de 127. Car le pb est non seulement gestion des erreurs (perte d’intrication) mais aussi le fait que le contrôle d’erreur lui même génère l’erreur indesiree (perte d’intrication). Alors IBM utilise 27 qbits sur les 127 pour cela avec un concept d’intrication jetable?
Gweegoo
@merotic ca sert à se rapprocher le plus possible du moment où il ne faudra qu’un temps très court pour déchiffrer n’importe quel message information. Plus de sécurité, notamment sur ce qui passe par internet …<br /> Les processeurs quantiques sont particulièrement efficaces pour résoudre les algorithmes associés.
Niverolle
Les ordinateurs quantiques ne sont pas tout puissants ! Ils ne diminuent la complexité algorithmique que pour certains problèmes mathématiques. Certes ces problèmes ont beaucoup d’applications pratiques, mais ont peut parfaitement s’en passer pour concevoir un nouveau standard de communication plus résistant. En bref, il faudra simplement changer d’algorithme, et surtout ne pas oublier nos vielles données qui trainent un peu partout (ok, là, ce n’est pas gagné).<br /> Ah et j’insiste sur le mot diminuer, puisque les ordinateurs quantiques ne réduisent pas la complexité algorithmique à zéro. D’ailleurs, si le gain peut paraitre impressionnant face à un algorithme séquentiel, il ne l’est pas forcément face à un algorithme parallèle. Et plus généralement, la notion de «&nbsp;suprématie quantique&nbsp;» ne vaut que s’il a été démontré mathématiquement qu’il ne peut pas exister d’équivalent traditionnel (c’est ainsi que les dernières annonces qui ont été faites en ce sens sont tombées à l’eau, suite à la découverte de nouveaux algorithmes classiques).
Gweegoo
Niverolle:<br /> simplement changer d’algorithme<br /> Simplement changer l’algorithme de tous les protocoles de communication???<br /> D’abord cet algorithme n’existe pas ou pas encore et bien sûr et surtout, il n’existe pas de moyen simple de le faire puisque les algorithmes actuels sont des standards ou normes appliqués localement plutôt que gérés centralement.
Niverolle
Je n’affirme pas que ce sera facile de changer de schéma mais je ne serais pas aussi pessimiste ! Quand au futur standard, le NIST planche justement sur des candidats résistants à l’algorithme de Grover. –&gt; Review of the Advanced Encryption Standard
sandalfo
Oui mais est-ce que Eagle peut lancer Doom et Crysis ? ^^
pascal16
Il me semble que la puissance en qbit n’est pas linéaire, on a pas simplement doublé la puissance de calcul
twopheek
Du coup est ce qu’on commencerait à voir la loi de Moor reprendre la main sur nombre de Qbits au lieu du nombre de transistors ?
ypapanoel
Can it run Doom?<br /> ok je sors…
Peggy10Huitres
Ca vaut quoi en terme de minage de bitcoins ? <br /> &lt;= Ok je sors …
ar-s
Donc de ce que l’on sait l’annonce est correcte. CQFD
ar-s
ça ton smartphone le fait déjà…
Winston
Non
sebstein
IBM et MS ont déjà des langages quantiques (ex. Q#) à utiliser soit sur des simulateurs, soit sur de vrais processeurs quantiques.
sebstein
il peut prendre trois états différents, le 0, le 1 ou les deux à la fois<br /> Si j’ai bien compris, un QBit peut prendre une infinité d’états entre 0 et 1 compris ([0,1]).<br /> α.|0〉+ β.|1〉
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Dotée d'une RTX 3070, ce PC portable Acer Predator Helios est un vrai bon plan Black Friday
Intel pourrait lancer 'Druid' sa quatrième génération de GPU dès 2025
FSP présente les premières alimentations ATX12VO
La GeForce RTX 3050 serait plus rapide que la GTX 1660 SUPER
Pour le Black Friday, ce PC portable ASUS 14
Avis aux gamers, le processeur AMD Ryzen 9 5900X est en chute libre pour le Black Friday
Le Slide, pour ajouter facilement deux écrans à votre ordinateur portable, revient (et la start-up s'explique)
Vers une hausse du prix des cartes graphiques Radeon RX 6000 ?
Excellent deal sur le portable gamer Lenovo Legion 5 avec RTX 3060
MediaTek s'attaque au haut de gamme avec son Dimensity 9000
Haut de page