Google lance son Project Zero Prize pour sécuriser Android

14 septembre 2016 à 13h52
0
Google a décidé de renforcer son programme de chasse aux bugs sur Android en lançant un concours pour récomper les chercheurs rapportant d'importantes vulnérabilités.

Depuis plusieurs années, Google propose de récompenser les experts en sécurité rapportant et détaillant des bugs au sein de ses différents systèmes et notamment Android. Google explique que ce dispositif a permis de découvrir de très sérieuses failles pour les corriger rapidement.

La société lance aujourd'hui le concours Project Zero Prize dont le but est de trouver des vulnérabilités ou des enchaînements de bugs pouvant permettre à une personne malveillante d'exécuter du code à distance sur les terminaux Android, simplement en connaissant l'adresse email ou le numéro de téléphone.

035C000008121914-photo-android-ban-gb.jpg


Pour la firme californienne il s'agit bien entendu d'éviter une nouvelle faille de grande ampleur telle que celle de Stagefright. Pour mémoire, cette dernière pouvait mettre à mal 950 millions de smartphones via le simple envoi d'un MMS.

Le premier prix pour ce genre de découvertes validées par Google est de 200 000 dollars contre 100 000 dollars pour le second et 50 000 dollars pour le troisième. Retouver davantage d'informations sur cette page.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top