Open Garden : une application participative pour partager sa connexion

14 juin 2012 à 12h46
0
05239438-photo-open-garden.jpg
Proposée sur Windows, Android et Mac OS X, l'application Open Garden permet à un utilisateur connecté à Internet grâce à son ordinateur ou son smartphone de partager sa connexion avec autrui, mais également de bénéficier du réseau des autres utilisateurs. Une solution pour les technophiles nomades, basée sur un système de points.

Open Garden propose ce que l'on pourrait appeler une connexion participative : si deux utilisateurs disposant de l'application sur leur smartphone ou leur ordinateur se trouvent à proximité l'un de l'autre, l'un peut utiliser la connexion de l'autre, et vice-versa selon les configurations et les besoins.

Néanmoins, un critère important entre en ligne de compte : pour pouvoir utiliser la connexion d'un utilisateur « partageur » d'Open Garden, il est nécessaire d'accumuler des crédits en partageant sa propre connexion. Une méthode qui permet d'éviter les abus tout en permettant d'assurer une cohérence dans la communauté naissante de ce nouveau service. L'interface de l'application est par ailleurs très intuitive, et permet de détecter rapidement les utilisateurs aux alentours.

Pour le moment, Open Garden est proposé en bêta sur Android, Mac OS X et Windows, et devrait prochainement arriver également sur iOS. La grande question est de savoir si les utilisateurs se laisseront séduire par ce service qui ne peut s'installer véritablement que si une large communauté se met en place autour de lui.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top