Bonne nouvelle, macOS Monterey ne brique plus les Mac avec puce T2

08 novembre 2021 à 18h12
8
MacBook Pro M1 Pro © Apple
© Apple

Le constructeur a publié un correctif dans les paquets d'installation de macOS Monterey disponibles, qui ne propose en revanche pas de solution pour ceux touchés par le problème.

Depuis quelques jours, plusieurs utilisateurs de Mac se plaignaient de nombreux problèmes de mémoire avec macOS Monterey, notamment de voir leurs machines refuser de démarrer depuis le passage vers le nouvel OS.

Un retour au SAV presque obligatoire pour les Mac touchés par le problème

En cause, la puce T2 qui équipe l'ensemble des Mac sortis entre 2018 et 2020. Cette petite puce ARM permet à macOS d'effectuer par exemple un démarrage sécurisé, mais aussi de chiffrer le stockage de l'appareil.

Le problème concerne visiblement en très grande majorité les possesseurs de Mac équipés de puces Intel. Apple vient d'annoncer avoir mis à jour les paquets d'installation de macOS Monterey avec un correctif résolvant spécifiquement ce souci et indique en outre que ce problème n'a touché qu'un « petit nombre d'utilisateurs » depuis la mise à disposition du système le 25 octobre dernier.

Pour tous ceux déjà touchés par le problème et dont le Mac refuse obstinément de démarrer, les choses risquent d'être plus compliquées.

Si vous avez un second Mac sous la main, il faudra télécharger l'application Apple Configurator 2 sur le Mac App Store et restaurer votre machine.

Les autres n'auront tout simplement pas d'autre choix que de se rendre en Apple Store, chez un réparateur agréé ou de contacter le SAV afin de débloquer la situation.

Apple MacBook Pro 13 M1 (2020)
  • Qualité de fabrication
  • Des performances de haut vol
  • Autonomie impressionnante

Avec sa puce maison M1, Apple frappe fort en offrant à ses ordinateurs portables des performances et une autonomie sans commune mesure avec les versions sous processeurs Intel. Un changement d'autant plus remarquable qu'il s'agit d'une première version, laquelle présage de belles choses pour les années à venir sur les PC portables de la marque, mais également les iMac et Mac Pro qui pourront s'affranchir de l'autonomie pour offrir des performances bien supérieures.

Ajoutez à cela l'émulateur Rosetta 2 qui rend compatibles énormément d'applications x86 avec le processeur ARM, et l'arrivée des applications iOS sur Mac, et l'on ne peut que saluer la manière dont Apple a réussi sa transition logicielle comme matérielle.

Un changement sur le fond plus que sur la forme dans la mesure où ce MacBook Pro ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur. Il lui emprunte ici ses qualités, comme une conception irréprochable et un bel écran, mais également ses défauts, comme sa webcam qui n'évolue pas et une connectique limitée.

Ajoutez à cela un tarif attractif pour un MacBook Pro, que l'on osera qualifier de « bon rapport qualité-prix », et vous avez un des meilleurs ordinateurs portables de 13 pouces du marché, tout simplement.

Avec sa puce maison M1, Apple frappe fort en offrant à ses ordinateurs portables des performances et une autonomie sans commune mesure avec les versions sous processeurs Intel. Un changement d'autant plus remarquable qu'il s'agit d'une première version, laquelle présage de belles choses pour les années à venir sur les PC portables de la marque, mais également les iMac et Mac Pro qui pourront s'affranchir de l'autonomie pour offrir des performances bien supérieures.

Ajoutez à cela l'émulateur Rosetta 2 qui rend compatibles énormément d'applications x86 avec le processeur ARM, et l'arrivée des applications iOS sur Mac, et l'on ne peut que saluer la manière dont Apple a réussi sa transition logicielle comme matérielle.

Un changement sur le fond plus que sur la forme dans la mesure où ce MacBook Pro ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur. Il lui emprunte ici ses qualités, comme une conception irréprochable et un bel écran, mais également ses défauts, comme sa webcam qui n'évolue pas et une connectique limitée.

Ajoutez à cela un tarif attractif pour un MacBook Pro, que l'on osera qualifier de « bon rapport qualité-prix », et vous avez un des meilleurs ordinateurs portables de 13 pouces du marché, tout simplement.

Source : Engadget

Apple MacBook Pro 13 M1 (2020)
Apple MacBook Pro 13 M1 (2020)
PC portable
date de sortie : non disponible
Voir la fiche produit
Vous utilisez Google Actualités ? Suivez Clubic pour ne rien rater de l'actu tech ! google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (8)

Francis7
«&nbsp;il faudra télécharger l’application Apple Configurator 2 sur le Mac App Store&nbsp;»<br /> Tout va bien avec le MacBook Air M1. C’est Monterey 12.0.1. Mais je vais quand même mettre le Apple configurator sur le SSD externe où Big Sur est installé complètement. Il y a aussi le .dmg Monterey sur le SSD.<br /> Qui va me briquer, maintenant ?
idhem59
Les Mac M1 n’ont plus de puce T2 à proprement parlé (ses fonctions sont intégrées au SoC), seuls les Mac Intel récents étaient potentiellement impactés.
SlashDot2k19
C’est bien compliqué tout cela… Passe à Windows, ça sera plus simple.
Francis7
J’ai un PC Windows 11 aussi avec son média de réinstallation. Mais c’est vrai ce n’est pas le même procédé.
mcbenny
C’est vrai qu’on n’a jamais entendu parlé d’un problème lié à la mise à jour de Windows.<br /> Oh, wait…
benben99
C’était un problème pour le moins honteux quand on sait qu’Apple n’a besoin de gérer qu’une poignée de modèles.
Patrick_Beau
Oui enfin les majs Windows ne mettent pas en l’air l’uefi. Ça met le bordel après ^^
eykxas
Mon MacBook Pro 2019 n’a aucun problème avec Monterey. Je suppose que c’est quand le chiffrage est activé que ça doit péter.<br /> Et comme personne ne l’active…
Voir tous les messages sur le forum